//img.uscri.be/pth/de40841112dd8d6a55ca7c4b9849f7b3ea770fa3
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 23,25 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Guillaume-André Villoteau

De
310 pages
Formé pour devenir ecclésiastique, chanteur et musicien, Guillaume-André Villoteau quitte son état de chanoine, devient chef de choeur à Notre-Dame de Paris, puis chanteur à l'Opéra où il double le grand ténor, François Lays. Sa vie bascule quand il rejoint les scientifiques qui accompagnent Bonaparte en Égypte en 1798. Durant trois ans, il parcourt le pays, y étudie les arts musicaux des habitants. De retour en France, il rédige quatre gros mémoires pour la Descrition de l'Égypte, ce qui fait de lui le pionnier de l'archéologie musicale et de l'ethnomusicographie.
Voir plus Voir moins
Univers musical
PaUl-Marie GRINEVALD
GUillaUme-AndréVILLOTEAu (1759-1839) Ethnomusicographe de l’Égypte
GUILLAUME-ANDRÉ VILLOTEAU (1759-1839)
Univers Musical Collection dirigée par Anne-Marie Green
 LacollectionUnivers Musicalest créée pour donner la parole à tous ceux qui produisent des études tant d’analyse que de synthèse concernant le domaine musical.
Son ambition est de proposer un panorama de la recherche actuelle et de promouvoir une ouverture musicologique nécessaire pour maintenir en éveil la réflexion sur l’ensemble des faits musicaux contemporains ou historiquement marqués.
Déjà parus
Philippe GODEFROID, Wagner et le juif errant : une hontologie. Qu’est-ce qui est allemand ? — donner la mort,2014. Angéline YÉGNAN-TOURÉ G.,Le Gbofé d’Afounkaha. Une forme d’expression musicale de Côte d’Ivoire, 2013. Claudie RICAUD,Francis Thomé, compositeur créole, 2013.Dominique ARBEY,Francis Poulenc et la musique populaire, 2012 Leiling CHANG,Dialogues, temps musical, temps social,2012. Françoise ROY-GERBOUD,Le piano des Lumières, Le Grand Œuvre de Louis-Bertrand Castel, 2012. Jarosław KAPUSCINSKI, François ROSE,Le temps et le timbre dans la musique de Gagaku, 2012. Christophe BAILLAT,Vera Moore, pianiste, de Dunedin à Jouy-en-Josas, 2012. Ladan Taghian EFTEKHARI,Bomtempo (1775-1842). Un compositeur au sein de la mouvance romantique, 2012. Joachim E. GOMA-THETHET, François Roger BYHAMOT,Jean Serge Essous. Clarinettiste, saxophoniste et chanteur congolais (1935-2009), 2012. Anouck GENTHON,Musique touarègue,Du symbolisme politique à une singularisation esthétique, 2012.Bernard BANOUN, Lenka STRÁNSKÁ, Jean-Jacques VELLY,Leoš JANÁČEK : Création et culture européenne,2011. Pierre GUINGAMP,Michel Warlop 1911-1947, 2011.
Paul-Marie GRINEVALD GUILLAUME-ANDRÉ VILLOTEAU (1759-1839)ÉTHNOMUSICOGRAPHE DE L’ÉGYPTE
© L’HARMATTAN, 2014 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-03310-5 EAN : 9782343033105
À Cécile Pour Laetitia et RaphaëlREMERCIEMENTS Je voudrais ici remercier tout particulièrement Isabelle Mayaud et lui offrir ma plus profonde reconnaissance pour l’aide si précieuse qu’elle m’a apportée dans la constitution des annexes et par ses relectures attentives. J’ai aussi une dette envers l’association «Histoire et Patrimoine de Savonnières», à travers son président, Hubert Pasquier, membre aussi du Centre généalogique de Touraine et son vice-président, Gérard Labruyère qui anime par ailleurs le site Savonnières-sur-Cher, car ils m’ont transmis de nombreux documents relatifs à Villoteau. Je n’oublie pas Catherine Rouquet, Catherine Bas et Idelette Ardouin, présidente, vice-présidente et membre du Centre généalogique de Touraine, Patrick Ranger, président de l’association «Hommes et Patrimoine » de Saint-Cyr-sur-Loire, Marina Bouchenoire, archiviste à la mairie de Saint-Cyr-sur-Loire, Isabelle Griffon, adjoint administratif principal de la mairie de Valognes, Éric Lechevallier, chef du service des archives modernes et contemporaines aux Archives départementales de la Manche, Céline Verdenne, archiviste de Savonnières, qui tous m’ont aimablement transmis les informations que je leur ai demandées. Je tiens aussi à remercier pour leur soutien, Patrice Bret, Christian Tranchard, Jean-Marcel Humbert et Michel Sidhom. Dans l’aventure de mes recherches sur la fabrication du grand ouvrage sur l’Égypte, je tiens tout particulièrement à rendre hommage à l’indéfectible et amical soutient d’Yves Laissus qui a relu avec beaucoup d’attention mon texte alors inachevé, et à qui je dois le portrait de Villoteau et le manuscrit inédit « De la musique ». Les vignettes qui ornent ce livre sont de René-Luce Luce, graveur de l’Imprimerie royale. Page 118, Fleuron gravé sur bois par Besnard pour laDescription d’Égypte, représentant «un aigle aux ailes déployées chevauchant la foudre, une couronne au-dessus de sa tête, tenant dans son bec un rameau d’olivier, une patte tenant un glaive et une palme. »
7
INTRODUCTION QUIn’a pas en tête les mots du poème de Joachim du Bellay, « Heureux qui, comme Ulysse, a fait unbeau voyage. » Parmi toutes les e e aventures fabuleuses qui jalonnent leXVIII etXIX siècle,la campagne d’Égypte de Bonaparte est de loin l’événement le plus exceptionnel par son ampleur et ses résultats. Cette prodigieuse expédition tant militaire que scientifique a fait couler beaucoup d’encre, depuis sa réalisation jusqu’à nos jours. Les documents qu’elle a produits sont de nature multiple :archives militaires et scientifiques, mémoires, souvenirs et publications des divers «témoins ».Les études sur cette campagne napoléonienne se sont multipliées et abordent pratiquement tous les aspects de l’expédition. Pourtant, il reste un domaine d’investigation encore peu exploré, celui de la biographie des auteurs du célèbre ouvrage qui porte pour titre exact :Description de l’Égypte ou Recueil des observations et des recherches qui ont été faites en Égypte pendant l’expédition de l’armée française. Certes, les plus connus d’entre eux, comme Claude-Louis Berthollet, Gaspard Monge, Marie-Jules-César Savigny et Étienne Geoffroy Saint-1 Hilaire ontfait l’objet d’un et même plusieurs articles ou ouvrages, mais jusqu’à présent seul l’ingénieur-géographe des Ponts et Chaussées, Edme 2 François Jomard, parmi les quarante-trois auteurs de ce grand livre, a fait l’objet d’une remarquable biographie présentant son travail au sein de la commission chargée de la publication de laDescription de l’Égypte. Ainsi, comme le souhaite Isabelle Mayaud, une prosopographie des coopérateurs de ce grand ouvrage se met-elle lentement en place. C’est lors du retour en France des savants de la Commission des sciences et des arts que Bonaparte, premier consul, prend l’arrêté du 17 3 pluviôse an Xqui autorise la publication de leurs[6 février 1802] travaux, sous l’autorité du ministre de l’Intérieur. En conséquence de er quoi, le célèbre Jean-Antoine Chaptal signe l’arrêté du 1floréal an X [21 avril 1802] qui crée la «Commission chargée de diriger l’exécution de
1  Pourles dates des personnages, se reporter à l’index. Pour les références, voir la bibliographie. 2  Y.Laissus,Jomard, le dernier Égyptien. Paris, 2004. Il prépare une biographie de l’ingénieur des Ponts-et-Chaussées Pierre-Simon Girard (1765-1836). 3 o BnF, naf.3577.Le Moniteur universel139, 19 pluviôse an X [8 février 1802], p. 556., n Voir P.-M. Grinevald, «LaDescription de l’Égypte», dans, un monument éditorial L’Expédition d’Égypte, une entreprise des Lumières, Paris, 1999, p. 297-305.
9