//img.uscri.be/pth/253e63fd8105955a2e4dfcb0819905b6673642d6
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 10,13 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

L'ADSL, Kazaa, l'iPod et la musique

De
142 pages
Après l'avènement de la cassette, puis celui du CD, une nouvelle fois le débat fait rage en matière de musique. Les professionnels et les particuliers sont au centre d'une bataille arbitrée tant bien que mal par le législateur. Le développement fulgurant des technologies numériques n'est pas neutre en terme de diversité musicale. Ce livre veut apporter des clefs de lecture sur l'évolution de la consommation de musique à l'ère du numérique, ainsi que ses conséquences sur la création musicale.
Voir plus Voir moins

L'ADSL, Kazaa, L'iPod et la musique
La révolution numérique menace-t-elle la diversité musicale?

Entreprises et Management Collection dirigée par Ludovic François
La collection Entreprises et Management est destinée à accueillir des travaux traitant des questions liées aux sciences de gestion et à l'entreprise. Les ouvrages publiés ont pour la plupart une vocation pratique. Certains d'entre eux sont issus de thèses professionnelles soutenues à HEC.

Dernières parutions
Mustapha MOKASS, Comment amorcer le marché mondial de l'énergie propre? Nouvelles énergies et climat: un destin lié, 2007. J.-F. MANDELBAUM, La double imposition des succursales à l'étranger,2007. G. REYRE, Évaluation du personnel. Histoire d'une mal-posture, 2007. F. DUPUICH-RABASSE, Les compétences managériales : enjeux et réalités, 2007. K. LEMASSON [et.a!.], Eau et paix au Moyen-Orient. La mer à boire: une solution durable ?, 2007. E. RIOT, Entrepreneurs, investisseurs, entre confiance et allégeance, 2006. F. DUPUICH-RABASSE, La gestion des compétences collectives, 2006. D. LOTH, Le management interculturel, 2006. M. MORIN, Banque et développement durable. De la communication à l'action, 2006. C. LAPASSOUSE MADRID et M.-C. MONNOYER LONGE, La dimension numérique dans la stratégie commerciale. Brique.com, 2005. D. SCHMAUCH, Les conditions du leadership, 2005. B. BARATZ, P.-A. BAUQUIER, J. DE VIDAS, Le business en Irak, 2005. B. BARATZ, L'économie mondiale en mouvement, 2005. G. LHOMMEAU, Le droit international à l'épreuve de la puissance américaine, 2005.

Denis BRULE

L'ADSL, Kazaa, L'iPod et la musique
La révolution numérique menace-t-elle

la diversité musicale?

Préface de Philippe Corruble

L'HarlTIa ttan

@ L'Harmattan, 2008 5-7, rue de l'Ecole polytechnique; 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion. harmattan@wanadoo.fr harmattan 1@wanadoo.fr

ISBN: 978-2-296-05075-4 EAN : 9782296050754

REMERCIEMENTS

Je tiens à remercier

Julien Lévy, Professeur

à HEC et au et

CNAM, et directeur du Mastère Spécialisé Management Nouvelles Technologies pour la qualité de son regard critique.

Un grand merci aussi à Gildas Lederoff pour son soutien de tous les instants, ainsi qu'à Joël Brulé pour sa relecture aussi attentive qu'inspirée.

SOMMAIRE

PRÉF A CE. INTRODUCTION L'INDUSTRIE RÉDUCTION

......

...

... IX 1

TRADITIONNELLE DE L'OFFRE

DU DISQUE:

VERS UNE 11
Il

LES ACTEURS TRADITIONNELS DE L'INDUSTRIE DU DISQUE

2

UNE

INDUSTRIE TOUCHÉE DE PLEIN FOUET PAR LES NOUVELLES 16 23 35 39

HABITUDES DE CONSOMMATION DE MUSIQUE

3 4 5

UN APPAUVRISSEMENT DE L'OFFRE DES MAISONS DE DISQUES UN APPAUVRISSEMENT DE L'OFFRE DES DÉTAILLANTS L'EFFET« ENTONNOIR» OU LA DYNAMIQUE DE CONCENTRATION

LES

NOUVEAUX INFINI..

ENTRANTS:

UN

RÉSERVOIR

DE ... 41

DIVERSITÉ

LES

TECHNOLOGIES

EN

RÉPONSE

AU

NOUVEAU

MODE

DE 42 46

CONSOMMATION DE LA MUSIQUE

2 3

LES NOUVEAUX ENTRANTS

LES LABELS VIRTUELS: LA PAROLE AUX INDÉPENDANTS ET AUX AUTO-

PROD UITS 4 5

...

...

...

...

...

... .. 54
57 73

LES DISTRIBUTEURS: L'OUVERTURE L'EFFET « PAVILLON» OU LA DYNAMIQUE D'OUVERTURE

COMMENT CRÉER LA DEMANDE?
VISIBILITÉ DEMANDE ET ATTRACTIVITÉ:

77

LES LEVIERS DE CRÉATION DE LA 78

2

LE CONTRÔLE

PAR LES MAJORS

DES LEVIERS

CLASSIQUES

DE CRÉATION

DE LA DEMANDE

84 87 96

3 4

CRÉER LA DEMANDE GRÂCE À LA PUISSANCE D'INTERNET ApPLICATIONS À LA MUSIQUE NUMÉRIQUE

CO N CL US I ON BIBL IOG RAP HIE... ANNEXES ...

...

...

111 II 7 121
123 124

LES NOUVEAUX ENTRANTS DANS L'INDUSTRIE DE LA MUSIQUE

2

LA MUSIQUE ET LES DROITS

TABLE DES MATIÈRES

127

PRÉFACE

Le 3 août 2006, les l11élomanes du l110nde entier apprirent avec tristesse la nouvelle du décès d'Elizabeth Schwarzkopf à l'âge

de 90 ans. Comme nOl11bred'entre eux, je l11elivrais dans les jours suivant à une énièl11e ré-écoute des fabuleux

enregistrements

de Mozart et Richard Strauss réalisés par la

célèbre cantatrice sous la direction des grands chefs des années 50 et 60.

C'était pour réaliser des enregistrel11ents restés à ce jour sans égal que son mari, Walter Legge, directeur artistique de la fin11e EMI, avait créé dès 1945 le Philanllonia initiative croisa un essor industriel: Orchestra. Cette

la révolution technique du sur plus de

33 tours. Le catalogue de disques qui s'ensuivit

vingt ans constitue un trésor artistique grâce aux talents réunis à l'époque, à l'esprit d'entreprise de Legge et à la technologie

Préface

employée alors. Sa réalisation s'est inscrite dans une chaîne de rémunération des artistes et de l'industrie qui a duré une

cinquantaine d'années.

Le

développement

actuel

des

technologies

nUlnériques

bouleverse

les Inodes de consomlnation

de la ITIusique, sous

toutes ses fonnes d'expression,

mettant en question aussi le

modèle de la production des œuvres, la protection des droits des créateurs et artistes, et plus encore, la diversité de la création musicale.

Le mérite de Denis Brulé, Ingénieur de l'Ecole Centrale de Lyon et ancien élève d'HEC-Entrepreneurs, sujet actuel et aux enjeux Inultiples, est d'affronter tant un

artistiques et

qu'économiques. sa passion

Il y fallait ses compétences professionnelles pour réaliser

pour la Inusique

ce livre utile,

nécessaire mêlne, auquel je souhaite un succès aussi ilTIportant que l'est, pour tous les alnateurs de lTIusique, le devenir de la création musicale.

Philippe Corruble Professeur au Groupe HEC Directeur d' HEC- Entrepreneurs

INTRODUCTION

La révolution numérique C'est l'année 1993 qui a marqué les débuts de la musique en ligne, lorsque deux étudiants développent un projet appelé

IUMA visant à rendre disponibles

sur la toile des fichiers

musicaux aux formats MPl et MP2. Dès lors, Internet et les technologies dans ce numériques domaine. n'ont eu de cesse de se développer phases lnajeures peuvent être

Deux

distinguées

dans cette révolution du nUlnérique. La prelnière, du

datant du milieu des années 1990, concerne l' avènelnent

MP3 comme standard de diffusion sur Internet, et l'apparition des premiers logiciels peer to peer (P2P). La seconde trouve son origine dans l'augmentation des débits, les débuts des

Introduction

logiciels de téléchargement dans les années 2000.

décentralisé

et des lecteurs MP3

Le MP3, nom abrégé du MPEG 1Layer 3, a été inventé par la société allemande Fraunhofer-Gesellschaft. C'est un fonnat de

compression des données audio qui permet de diviser par dix le nombre d'octets nécessaires pour retranscrire un lnorceau de

musique en stéréo, sans perte de qualité perceptible par l'oreille humaine. Ainsi, une chanson d'une durée de trois lninutes ne nécessitera plus qu'un espace disponible de 3 Mb pour son

stockage contre 30 Mb sans cOlnpression MP3. En d'autres termes, il devient possible de cOlnpacter sur un seul CD-ROM une compilation complète d'une série ou de l'œuvre d'un

chanteur édité en douze CD classiques. Les logiciels P2P permettent à ses utilisateurs de se lnettre en relation, puis d'effectuer des échanges. Ils donnent naissance à des réseaux P2P. Les premiers sont centralisés: cela signifie

qu'ils permettent à tout un chacun de se connecter à un serveur central, et d'accéder ainsi à toutes les données stockées. La combinaison de ces deux nouveautés a bouleversé le

paysage de la lnusique en ligne: son standard de diffusion sera le MP3, son mode de diffusion sera le paliiculier à particulier. Cette première phase est restée relativelnent confidentielle, car

seuls ceux qui avaient les moyens de s'offrir une connexion

2

Introduction

rapide pouvaient profiter de la puissance COIn binée du MP3 et des logiciels P2P centralisés. A titre d'exeInple, avec un InodeIn haut de gamme de l'époque, en moyenne soixante-sept minutes de connexion étaient nécessaires pour le téléchargement d'un

titre, soit environ dix-sept heures pour un albuIn d'une heure de musique! Les débits de connexion ont augInenté de Inanière exponentielle depuis le début des années 2000. Les fournisseurs d'accès à

Internet sont passés d'une offre bas débit par modeIn à une offre haut débit par technologies adsl et câble. L'année 2004 est à cet égard particulièreInent éloquente: les débits y sont passés de

512 Ko/s à 20 Mb/s chez la plupart des opérateurs (ART, 2005). On peut souscrire aujourd'hui à des abonneInents très haut débit permis par ces technologies. En termes de téléchargeInent, les

délais théoriques ont été divisés par trente-neuf! Cela a eu pour conséquence le développeInent des réseaux P2P. Leur efficacité, jusqu'alors litnitée par la vitesse des transferts

des données, a InécaniqueInent augInenté. Ils ont dès lors attiré de plus de plus d'internautes. grandissant, Leur nOInbre d'utilisateurs on y trouve des

ces réseaux se sont bonifiés:

données toujours plus nOInbreuses et toujours plus diverses. Ils sont donc de plus en plus attractifs, et de plus en plus de gens souhaitent y avoir accès. Devant l' augInentation de la deInande, les fournisseurs d'accès développent l'accessibilité

3

Introduction

géographique d'Internet, ainsi que la vitesse des connexions. Il en résulte un accroisselnent du nOlnbre d'usagers des réseaux

P2P, et le début d'un effet boule de neige. Tel est le Inécanislne qui a initié la démocratisation des réseaux P2P. Cette deuxième phase de la révolution nutllérique s'est en outre accompagnée de l'arrivée de nouveaux entrants dans l'industrie musicale, utilisant la l11usique COlllme un produit d'appel pour la vente de leur produits. Les baladeurs MP3 font ainsi leurs débuts. Une nouvelle consommation de la nlusique La révolution numérique bouleversé qui vient d'être décrite a

complètement

le mode de consotlltnation

de la les des

musIque. Gratuité, mobilité et accessibilité sont désonnais maîtres mots décrivant les nouvelles habitudes

consommateurs.

Le premier

fait tnarquant

dans

cette

nouvel1e

façon

de

consommer la tllusique, c'est qu' el1e est devenue gratuite. Pour s'en convaincre, il suffit de cotnparer les flux de fichiers

musicaux gratuits circulant sur Internet par rapport au notnbre de fichiers téléchargés sur les plates-formes payantes. En 2004, le nombre de titres téléchargés sur les plates-fonnes s'élevait en ligne

à deux cents millions (IFPI, 2005). Dans le tnêtne

4