//img.uscri.be/pth/64c65b607b46c3f96056e62ad9df83d549b10f20
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 14,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Labyrinthes d'un guitariste

De
198 pages
Un guitariste porte un regard sur son parcours dans la deuxième moitié du siècle dernier à Paris à travers des prismes successifs : la guitare flamenca, puis classique, la guitare baroque et l'aventure contemporaine. Rafael Andia témoigne d'une époque bouillonnante, parsemée d'enthousiasmes et de doutes. Ce livre, en prise directe sur le devenir de la guitare, se veut aussi une relation "brute et subjective" de la vie des guitaristes dans ces années ; un récit parsemé d'anecdotes, où défilent les silhouettes de quelques personnalités de ce paysage musical, de Maurice Ohana et Emilio Pujol à Tristan Murail.
Voir plus Voir moins
Univers musical
Rafael ANDIA
Labyrinthes d’un guitariste
Labyrinthes d’un guitariste
Univers Musical Collection dirigée par Anne-Marie Green
 La collectionUnivers Musicalcréée pour donner la est parole à tous ceux qui produisent des études tant d’analyse que de synthèse concernant le domaine musical. Son ambition est de proposer un panorama de la recherche actuelle et de promouvoir une ouverture musicologique nécessaire pour maintenir en éveil la réflexion sur l’ensemble des faits musicaux contemporains ou historiquement marqués.
Déjà parus
Jean-Blaise COLLOMBIN,Ennio Morricone, Perspective d’une œuvre, 2016. Henri-Claude FANTAPIÉ,60 ans de vie musicale. De 1945 à nos jours, 2016. Amin CHAACHOO,La musique hispano-arabe Al-Ala, 2016. Gérard DE SMAELE,Banjo attitudes, Le banjo à cinq cordes, son histoire générale, sa documentation, 2015. Alain VON RODEN,Essai d’initiation aux musiques médiévales polyphoniques (ou contrapuntiques), Création d’une Chapelle et d’une École musicale parisienne, Capella & Schola Parisis, 2015 Clara TESSIER,Marcel Dortort, un itinéraire musical. Du minimalisme à la synthèse sonore, 2015. Isabelle PETITJEAN,La culture pop au panthéon des Beaux-Arts.Dangerous, de Mark Ryden à Michael Jackson, 2015. Alain LAMBERT,Principes de la mélodie, Musiques populaires, philosophie, et contre-cultures,2015.
Rafael ANDIA
Labyrinthes d’un guitariste
Du même auteur
Libertés et déterminismes de la guitare, L’Harmattan, 2015.
Francisco Tárrega,the collected guitar works, Chanterelle Verlag, Heidelberg, 2000.
Robert de Visée,les deux livres pour guitare,en collaboration avec Hélène Charnassé et Gérard Rebours , Éditions Musicales Transatlantiques, 1999.
Le Guide de la Guitare, articles « Le Répertoire de la Guitare » et « Le Flamenco », Éditions Mazarine, 1981.
La Guitare Baroque,Les Goûts Réunis, 1978.
* Œuvres pour guitare
Impulsivo,Éditions Musicales Transatlantiques, 1997.
Canciones flamencas antiguas,Éditions Musicales Transatlantiques,1996.
* www.rafaelandia.com
© L’Harmattan, 2016 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris
http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr
ISBN : 978-2-343-09754-1 EAN : 9782343097541
SER Y ESTAR
(ÊTRE)
HORS-SOL
Le flamenco n’existe pas. Ce que l’on entend habituellement par « faire » ou « jouer » du flamencon’existe pas, n’est pas le vrai sens. La seule déclinaison, la seule conjugaison valable de ce mot se trouve plutôt dansêtre. Flamenco est un attribut. Onestflamenco comme onestflamboyant, hardi, profond ou spirituel. Être flamenco est une manière de voir la vie et l’art. Dans cette vision, Scarlatti ou Picasso sont flamencos tout comme Albéniz ou Federico García Lorca. Et tout autant que Niño Ricardo et Carmen Amaya, les « vrais » flamencos. En Espagne, même le chiffre 8est réputé flamenco ; observez-le avec un certain regard, et vous y verrez tous les mouvements de la danse flamenca. Ne dit-on pas «más flamenco que un ocho» ? Et ce genre d’hyperboles pittoresques et amusantes, dont les Espagnols sont friands, ne représentent-elles pas aussi, par elles-mêmes, une manifestation typique de cet esprit flamenco ? Des chaires de flamenco, des diplômes de flamenco sont apparus depuis trente ou quarante ans. Cet académisme est inutile. Plus qu’un art, le flamenco est un élan vital incompatible avec la chose écrite. Il est libertaire dans son essence, surtout vu depuis nos musiques en conserve. Rien n’est écrit, rien n’est figé, ou ne devrait l’être. On entendait parfois : Pourquoi joues-tu cette note là et pas telle autre, ou à tel autre endroit ?
9