Passages, de la Renaissance au baroque

De
Publié par

Il est des moments de l’histoire où tout semble s’accélérer : non seulement les événements, mais les pensées des hommes et leur transcription dans l’art. C’est ce qui se passe entre 1510 et 1610, entre le temps de Tintoret et celui de Véronèse, du Tasse et de Monteverdi. Mais peut-on tenter de dire l’essentiel d’une époque-charnière en se contentant d’évoquer quelques œuvres, quelques peintures, fragments de poèmes et moments musicaux ? C’est le pari que fait Philippe Beaussant : ce resserrement sur un petit nombre d’œuvres rendra encore plus évident le sens de ces transformations incroyables de la pensée et de l’art. Il croit aussi que tout se tient, et qu’entre la peinture, la poésie et la musique, il y a des rapports trop souvent négligés. Le Tintoret : comment le Temps entre dans la peinture. Véronèse : comment elle devient théâtre, alors que son ami Palladio construit la première salle, et qu’il dessine pour lui les costumes. Comment le Tasse installe la tragédie dans l’épopée, comment Monteverdi en fait l’opéra…Tout cela, que Montaigne a appelé Passage…
Publié le : mercredi 6 septembre 2006
Lecture(s) : 173
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782213639338
Nombre de pages : 234
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Il est des moments de l’histoire où tout semble s’accélérer : non seulement les événements, mais les pensées des hommes et leur transcription dans l’art. C’est ce qui se passe entre 1510 et 1610, entre le temps de Tintoret et celui de Véronèse, du Tasse et de Monteverdi. Mais peut-on tenter de dire l’essentiel d’une époque-charnière en se contentant d’évoquer quelques œuvres, quelques peintures, fragments de poèmes et moments musicaux ? C’est le pari que fait Philippe Beaussant : ce resserrement sur un petit nombre d’œuvres rendra encore plus évident le sens de ces transformations incroyables de la pensée et de l’art. Il croit aussi que tout se tient, et qu’entre la peinture, la poésie et la musique, il y a des rapports trop souvent négligés. Le Tintoret : comment le Temps entre dans la peinture. Véronèse : comment elle devient théâtre, alors que son ami Palladio construit la première salle, et qu’il dessine pour lui les costumes. Comment le Tasse installe la tragédie dans l’épopée, comment Monteverdi en fait l’opéra…Tout cela, que Montaigne a appelé Passage…
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.