Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 30,00 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Polytonalité

De
424 pages
Voici une étude systématique sur la polytonalité. Ces outils théoriques seront précieux pour l'analyse de toutes les oeuvres qui ont une relation avec la polytonalité et ses dérivés. Philippe Malhaire explore le répertoire polytonal du XXe siècle et offre une série de témoignages de compositeurs contemporains. Cette étude désenclave la polytonalité en identifiant méthodiquement son réel potentiel compositionnel.
Voir plus Voir moins
PHILIppE Malhaire
Polytonalité
e des origines au début du XXIsiècle, exégèse d’une démarche compositionnelle
Préface de Michel Duchesneau
POLYTONALITÉ e des origines au début duXXIsiècle, exégèse d’une démarche compositionnelle
L’univers esthétique Collection dirigée par Véronique Alexandre Journeau
Indépendamment des critères esthétiques propres à une époque et à une culture, il semble bien qu’une esthétique générale puisse être approchée par l’étude des réactions psychiques au contact des œuvres. Distinctement des jugements théoriques et du goût, la perception sensible, pour subjective qu’elle soit, conditionnerait une appréciation sur la qualité d’une œuvre qui dépasse le temps et l’espace de sa création : elle révèle des effets plus ou moins consciemment insufflés par le créateur et ressentis par le récepteur, de l’ordre d’une intuition artistique, tantôt agissante tantôt éprouvante. La collection vise à développer ces recherches sur «la pensée créative » et « l’émotion esthétique » simultanément en comparatisme entre cultures (en particulier occidentales et asiatiques), et en correspondance entre les arts (perception par les sens) et avec les lettres (en particulier poésie).
Déjà paru Musique et effet de vie, sous la direction de Véronique Alexandre Journeau, Préface de Danièle Pistone, 2009. Arts, langue et cohérence, sous la direction de Véronique Alexandre Journeau, 2010. Polytonalités, sous la direction de Philippe Malhaire, Préface de Danièle Pistone, Postface de Véronique Alexandre Journeau, 2011. Musique et arts plastiques: la traduction d’un art par l’autre. Principes théoriques et démarches créatrices, sous la direction de Michèle Barbe, Préface de Michel Guiomar, Postface de Véronique Alexandre Journeau, 2011. Le Surgissement créateur: jeu, hasard inconscient, sous la direction de Véronique Alexandre Journeau, Préface de Menene Gras Balaguer, Postface de Danièle Pistone, 2011. Entrelacs des arts et effet de vie, sous la direction de François Guiyoba, 2012. Les Nibelungen deFritz Lang, musique de Gottfried Huppertz, sous la direction de Violaine Anger et Antoine Roullé, Préface de Jean-Loup Bourget, 2012. Métaphores et cultures: en mots et en images, sous la direction de Véronique Alexandre Journeau, Violaine Anger, Florence Lautel-Ribstein et Laurent Mattiussi, Postface d’Éric Dayre, 2012.
Philippe Malhaire POLYTONALITÉ e des origines au début duXXIsiècle, exégèse d’une démarche compositionnelle Préface de Michel Duchesneau
Les extraits musicaux retranscrits dans cet ouvrage sont reproduits légalement, conformément au droit de citation défini en France par l’article L122-5 CPI du code de la propriété intellectuelle:«Lorsque l’œuvre a été divulguée, l’auteur ne peut interdire :[…]3º sous réserve que soient indiqués clairement le nom de l'auteur et la source : a) Les analyses et courtes citations justifiées par le caractère critique, polémique, pédagogique, scientifique ou d'information de l'œuvre à laquelle elles sont incorporées».Publié avec le soutien de l’École doctorale Concepts et Langages et de l’Observatoire musical français de l’université Paris-Sorbonne. Création de la couverture Véronique Alexandre Journeau Réalisation infographique Frédéric Vialle
© L’Harmattan, 2013 5-7, rue de l’École-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-01704-4 EAN : 9782343017044
SOMMAIRE
Remerciements7
PRÉFACE parMichel Duchesneau9 INTRODUCTION13 THÉORIE  Refonder la théorie polytonale 23  Ordre conçu et ordre perçu55 ANALYSE  Quelques approches analytiques121 Analyses d’œuvres significatives143 HISTOIRE Préhistoire de la polytonalité211  Emergence de la polytonalité : de 1891 à 1913229  Polytonalité moderne et postmoderne : e  de1913 au début duXXIsiècle 265 CONCLUSION309 ANNEXESGlossaire315 Hiérarchisation des concepts compositionnels liés à la polytonalité323 Quelques nouveaux regards de compositeurs sur la polytonalité325 Partitions361 Index des noms cités371 Sources385 Bibliographie395 Table des exemples musicaux et des illustrations407
REMERCIEMENTS
Cet ouvrage sur la polytonalité est le fruit de sept années de prospection, de réflexion et même d’introspection. Plus qu’un travail scientifique, cette recherche est pour moi le symbole d’une étape importante de ma vie de musicien mais également d’homme, une étape qui à présent s’achève pour faire place à une autre, différente. La publication de ce livre concrétise la fin de cette période. Ces sept années ne furent pas sans embûche, et si je suis parvenu à mener cet ouvrage à son terme tout comme je suis parvenu à avancer dans la vie, je le dois à un grand nombre de personnes que je souhaite remercier ici : ce livre est également le leur, il est donc juste que leur nom y apparaisse.
Les premiers que je tiens à remercier sont mes parents, Frédérique et Jean-Marie Malhaire. Toujours à mes côtés, m’épaulant dans chaque moment important ou difficile, leur confiance, leur aide, leur générosité, bref, leur amour sans limite et leur profonde humanité m’ont été le plus précieux des soutiens. J’ai également la chance d’avoir une compagne exceptionnelle, Anne-Laure Borel : sa tendresse, son humour, son intelligence, sa patience et sa compréhension m’ont permis d’achever ce livre sereinement. Qu’il me soit permis de leur dire ici toute mon affection, ainsi qu’à ma petite sœur Caroline Malhaire.
Professionnellement, j’ai eu le privilège de rencontrer des musico-logues d’exception dont les judicieux conseils sont pour beaucoup dans la bonne conduite de cet ouvrage. Danièle Pistone est la première que je souhaite remercier, en particulier pour m’avoir transmis le goût de la rigueur scientifique mais également pour sa disponibilité et sa gentillesse. Sans son aide, ce livre n’aurait pas eu le même visage. Je tiens à adresser des remerciements particuliers à mon ami le musicologue Ludovic Florin qui s’est toujours montré présent à mes côtés durant mes recherches, me suggérant textes et écoutes au gré de ses propres travaux. Je remercie également Philippe Cathé, Marie-Bernadette Dufourcet-Hakim, Michel Fischer, et plus particulièrement Marc Rigaudière pour m’avoir, à un moment ou à un autre, donné matière à penser en m’orientant vers de
8POLYTONALITÉ:EXÉGÈSE DUNE DÉMARCHE COMPOSITIONNELLE
nouvelles pistes de réflexion. Merci à Michel Duchesneau pour avoir réalisé la préface de cet ouvrage, ce qui est un véritable honneur. Je remercie les treize compositeurs s’étant prêtés au jeu du sondage polytonal, ce qui m’a permis d’étayer une thèse importante de ce livre: Nicolas Bacri, Karol Beffa, Louis-Noël Belaubre, Yvon Bourrel, Patrick Burgan, Richard Dubugnon, Anthony Girard, Philippe Hersant, Jean-Paul Holstein, Vincent Paulet, Guy Sacre, Michaël Sebaoun et Vincent Wimart. Qu’ils soient musiciens ou non, je tiens à remercier mes amis pour leur affection, formidable moteur pour triompher des pires difficultés: Sylvie Petizon-Fouré et Thierry Fouré, à qui je dois rien de moins que de m’avoir pertinemment orienté vers la musicologie, et d’avoir cultivé mon engouement pour la musique à l’époque où il était encore embryonnaire; Michèle et Bernard Goué, qui ont su faire évoluer notre passion commune, la musique d’Émile Goué, en profonde amitié ; Josette et Jean-Marie Froissart, ainsi que Daniel Schram, pour nos débats éclairés lors de nos randonnées ou autour d’une bonne bouteille de champagne ; Véronique Alexandre Journeau, chercheuse passionnée et amie fidèle; Aurélien Guelfucci, pour avoir été depuis tant d’années mon compagnon de douleur, depuis la banlieue parisienne jusqu’à la frontière belge… ; Bruno Guillard, pour son amitié, ses blagues de qualité, mais également pour toute l’aide qu’il m’a apportée par pure camaraderie ; Marion Leloup, pour sa gentillesse, son humour hors du commun… et pour m’avoir présenté ma compagne ! ; Renaud Bouré, dont je ne compte plus le nombre de coups de main dans l’élaboration de mes projets musicaux, en attendant mardi…; mais également Florent Rzepka, Julien Houillon, Laurent Jacob, Adeline Rey, Betty Hovette, Damien Top, Jean Alain Joubert, Anthony Guillaume, David Chapron, Alice Bertin, Marie-Pierre Jouan, Viviane et Hervé Thalmensy, Janaina Garcia… et tous les autres! Pour finir, une pensée émue pour mes chers disparus, en particulier mes grands-parents Marie-Andrée Malhaire et Michel Lauthelin, ainsi que pour mes arrière-grands-parents Marie-Thérèse et André Marot. Que le lecteur n’en prenne pas ombrage, mais que ces témoignages de reconnaissance lui permettent de comprendre combien, sans ce soutien indispensable, l’éventuelle qualité qui pourra se dégager de ma réflexion 1 n’aurait, en fin de compte, pas le moindre intérêt.
1 Ludovic Florin,Par-delà les clivages ou l’harmonie des contraires: une approche de la musique d’Enrico Pieranunzi, thèse de musicologie, université Paris-Sorbonne, 2009, p. 9.
PRÉFACE Michel Duchesneau
e Un livre sur la polytonalité auXXIsiècle est une gageure. Mais que le lecteur soit rassuré, elle est remportée par Philippe Malhaire avec brio dans la réalisation de cette magnifique étude. Le sujet est loin d’être facile. La polytonalité n’a guère soulevé les passions musicologiques des décennies passées et une bonne partie du répertoire – des années 1920 et 1930 – qui pourrait prétendre à illustrer cette « démarchecompositionnelle »,ne fait pas l’unanimité des musicologues, des critiques et des mélomanes en ce qui a trait à sa valeur intrinsèque. Or, l’étude réalisée par Philippe Malhaire offre une tout autre perspective, mettant en valeur, non seulement la cohérence des processus compo-sitionnels qu’il est possible de regrouper sous l’égide de la polytonalité, mais aussi son immense variété, contribuant ainsi à une véritable revalorisation du répertoire concerné. Si le sujet n’est pas facile, c’est aussi parce que les travaux scientifiques qui concernent la polytonalité ont tardé à émerger de l’activité e musicologique internationale de la deuxième moitié duXXsiècle. Au cours de la dernière décennie, on doit des travaux sérieux et approfondis sur la 2 polytonalité aux initiatives de Danièle Pistoneauxquelles l’auteur a été associé, ayant lui-même dirigé un collectif remarquable sur le sujet (Polytonalités, Paris, L’Harmattan, 2011). Ce livre est donc le résultat d’un travail considérable mené sur plusieurs années. Sur la base d’une connaissance ainsi élargie du répertoire, le développement de nouvelles approches théoriques et analytiques, l’auteur nous offre une étude de grande envergure qui fait la synthèse des connaissances sur le sujet et offre de nouveaux outils théoriques et analytiques pour comprendre ce qu’est la polytonalité dans les multiples formes qui la caractérisent.
2 Par exemple, dans le cadre du collectif dirigé par Danièle Pistone et Michel Fischer intitulé Polytonalité/Polymodalité, histoire et actualité, sous la direction de Michel Fischer et Danièle Pistone, Paris, Université de Paris-Sorbonne, coll. «Observatoire musical français. Conférences et séminaires », n° 21, 2005.