Pasolini

De
Publié par

L'oeuvre en devenir de Pier Paolo Pasolini occupe une place de premier plan dans le panorama culturel contemporain : il s'agit d'une réflexion actuelle, par moment prophétique, car elle annonce la question de la création et de la destruction des mondes culturels. Cet essai constitue un itinéraire à travers sa création multiforme, un effort d'analyse mettant en valeur tous les langages artistiques adoptés par l'auteur : de la poésie au cinéma, du roman à la peinture, du théâtre à l'essai anthropologique.
Publié le : mercredi 1 février 2012
Lecture(s) : 35
EAN13 : 9782296482272
Nombre de pages : 304
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
PASOLINI DEVENIR DUNE CREATION
Dernières parutions
Champs visuels Collection dirigée par Pierre-Jean Benghozi, Raphaëlle Moine, Bruno Péquignot et Guillaume Soulez  Une collection d'ouvrages qui traitent de façon interdisciplinaire des images, peinture, photographie, B.D., télévision, cinéma (acteurs, auteurs, marché, metteurs en scène, thèmes, techniques, publics etc.). Cette collection est ouverte à toutes les démarches théoriques et méthodologiques appliquées aux questions spécifiques des usages esthétiques et sociaux des techniques de l'image fixe ou animée, sans craindre la confrontation des idées, mais aussi sans dogmatisme. Florence BERNARD DE COURVILLE,Le double cinématographique. Mimèsis et cinéma, 2011. Vilasnee TAMPOE-HAUTIN,Cinéma et conflits ethniques au Sri Lanka : vers un cinéma cinghalais « indigène » (1928 à nos jours), 2011. Vilasnee TAMPOE-HAUTIN, :Cinéma et colonialisme la génèse du septième art au Sri Lanka (1869-1928), 2011. Joseph BELLETANTE,Séries et politique. Quand la fiction contribue à lopinion, 2011. Sussan SHAMS,Le cinéma dAbbas Kiarostami. Un voyage vers lOrient mystique, 2011. Louis-Albert SERRUT,Jean-Luc Godard, cinéaste acousticien.Des emplois et usages de la matière sonore dans ses uvres cinématographiques, 2011. Sarah LEPERCHEY,LEsthétique de la maladresse au cinéma, 2011. Marguerite CHABROL, Alain KLEINBERGER,Le Cercle rouge : lectures croisées, 2011. Frank LAFOND,Cauchemars italiens. Le cinéma fantastique, volume 1, 2011. Frank LAFOND,Cauchemars italiens. Le cinéma horrifique, volume 2,2011. Laurent DESBOIS,du cinéma brésilien (1970-2000), La complainte duLa renaissance phoenix, 2010. Laurent DESBOIS,Lodyssée du cinéma brésilien (1940-1970), Les rêves dIcare, 2010. Guy GAUTHIER,Géographie sentimentale du documentaire, 2010.
Angela Biancofiore PASOLINI DEVENIR DUNE CREATION Traduit de litalien par Jean Duflot LHarmattan
Du même auteur La scrittura degli elementi,Edizioni dal Sud, Bari, 1988. L opera e il metodo. Da Baudelaire a Valéry, Milella, Lecce, 1991. Cartes sans territoires, Euromedia, Paris, 1996. Benvenuto Cellini artiste-écrivain : lhomme à luvre,aHLtamr,natParis, 1998.Signes nomades. Sur les traces dOukaïmeden,Euromedia, Montpellier, 1999. Pasolini,Palumbo, Palerme, 2003. Pier Paolo Pasolini : pour une anthropologie poétique,PULM, Montpellier, 2007. Entre rêves confus et apparitions : la poésie de Sandro Penna(en collaboration avec Christelle Balderas Laignelet), Cladole/Dobu, Montpellier-Hambourg, 2011. © LHARMATTAN, 2012 5-7, rue de lÉcole-Polytechnique ; 75005 Paris http://www.librairieharmattan.comdiffusion.harmattan@wanadoo.frharmattan1@wanadoo.frISBN : 978-2-296-96046-6 EAN : 9782296960466
Remerciements
Jentends remercier tous ceux qui mont aidée dans la rédaction de cet ouvrage, en particulier Jean Duflot, qui a effectué la traduction de litalien, Christelle Balderas Laignelet qui a traduit les pages consacrées à la biographie de Pasolini, Antonella Chiacchiaretta et Cristina Padovan pour la relecture et Martina Massoli pour la mise en page.
Préface Luvre en devenirde Pier Paolo Pasolini occupe une place de premier plan dans le panorama culturel contemporain : il sagit dune réflexion actuelle, par moment prophétique, car elle annonce la question dela création et de la destruction des mondes culturels.Pasolini sinscrit au cur du débat actuel car il a vu se produire, au cours des années 60 et 70, lamutation anthropologique déterminée par limposition dun modèle économique à la planète entière. Ce processus est à la base de lamondialisation, qui na cessé de détruire les mondes culturels au nom du profit. Le poète-cinéaste a perçu les caractéristiques dune époque marquée par la vertigineuseproduction et destruction de signes. Il a ouvert des immenses perspectives critiques autour du clivage entre développement etprogrès, aujourdhui, dans un monde qui ne peut plus ignorer la relation avec la terre. Ses textes annoncent, dune certaine manière, la question fondamentale de laroécsaisecnd(dailleurs, des intellectuels comme Franco Cassano et Serge Latouche se réfèrent directement à sa pensée). Une uvrenécessairepour notre pensée critique: dans le dialogue des voix qui cherchent une autre issue, qui construisent une vision alternative à la transformation du monde et de lhumain en marchandise.A travers sa poésie et son cinéma, Pasolini a contribué au réenchantement monde, à la redéfinition du rôle du dusacré au sein même de notre société, puisque nous vivons, pour la première fois dans lhistoire, dans une civilisation où le sacré noccupe pas une place centrale. Comme lont souligné Cornelius Castoriadis et Jean-Pierre Dupuy, cest léconomie - et non plus le sacré - qui est au centre de notre société, après la disparition des « limites » imposées par le sacré à la volonté de puissance de lêtre humain. Cest pourquoi la pensée critique a le rôle dindiquer la frontière à ne pas dépasser dans laction dexploitation de la nature. Pasolini a perçulère du sursisdans laquelle nous vivons, à travers la question desapocalypses culturelles(cf. E. De Martino): malgré la vision pessimiste de la dernière période, son travail intellectuel na fait quaugmenter dintensité aboutissant à une sorte dengagement
9
sceptique. Cest lamour pour le monde et pour les différentes formes dhumanités qui a poussé lécrivain à un témoignage courageux et à une intervention constante dans le réel. Sonécriturena jamais été dissociée de laction: il nous a montré la voie où la connaissance nest pas séparée de lintervention dans le réel, où lesavoir pas confiné dans les limites austères de nest lacadémie : cest là toute la fécondité de son uvre, encore ouverte sur le monde. Mon essai constitue unitinéraireà travers sa création multiforme, des origines frioulanes jusquà la dernière période marquée par lécriture allégorique : un effort danalyse et de compréhension qui entend mettre en valeur tous les langages artistiques adoptés par lauteur : de la poésie au cinéma, du roman à la peinture, du théâtre à lessai anthropologique, tout en sachant quefaire uvrepour Pasolini signifie concevoir unprojet culturel. Jai essayé, dans ces pages, de ne pas faire de lécrivain une « bête de style », car le travail critique sur un auteur ne doit jamais se limiter à la page écrite ou aux figures de rhétoriquesLauteur risque ainsi à tout moment lembaument, comme le suggère à juste titre Roberto Roversi. Il est indispensable delibérér luvre dune lecture purement esthétiqueafin de viser sa signification profonde dans une plus vaste perspective culturelle: telle est la problématique de notre auteur et, dans un sens, son profond héritage. La deuxième partie de ce livre est consacrée auxlectures critiquessuscitées par luvre pasolinienne : le panorama des auteurs est immense et très diversifié, cest pourquoi cet essai met en évidence les principales tendances critiques à partir des interprétations qui touchent tous les aspects de son uvre et qui démontrent les possibilités danalyse, douverture, de dialogue. Cette dernière partie ne fait que confirmer lénorme richesse de la création pasolinienne, qui demeure liée au personnage : car, à lopposé de beaucoup dintellectuels, il a su êtrenthpysiquemeprésent la scène de lhistoire, toujours sur surla ligne du feuoù « le monde se renouvelle »., là
 Montpellier, juillet 2011
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.