Cet ouvrage et des milliers d'autres font partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour les lire en ligne
On lit avec un ordinateur, une tablette ou son smartphone (streaming)
En savoir plus
ou
Achetez pour : 19,99 €

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : EPUB - PDF

sans DRM

Partagez cette publication

Vous aimerez aussi

Pokémon GO 100% non officiel

de editions-eyrolles

J'arrête la malbouffe !

de editions-eyrolles

Le pouvoir des gentils

de editions-eyrolles

suivant

DxO 8 pour les photographes
avec présentation et réglages de DxO FilmPack
JEAN-MARIE SEPULCHRESOMMAIRE JEAN-MARIE SEPULCHRE
Installer et confgurer DxO Optics Pro. Installer DxO
Optics Pro • Confgurer DxO Optics Pro • Aide • Mise à DxO 8 pour les photographesjour Caractéristiques et ergonomie de DxO Optics Pro.
Les onglets et menus de DxO • Les icônes et les menus
avec présentation et réglages de DxO FilmPack
• Modifer l’ergonomie Corrections « Premiers pas ».
Corrections automatiques par défaut • Ajustements
DxO Optics Pro est plus qu’un simple logiciel corrigeant automatiquement les défauts optiques des images à partir de
manuels possibles • Icônes de correction Corrections
mesures scientifques de 10 000 couples objectifs-boîtiers refex. C’est aussi un programme complet de traitement des
générales en « Utilisateur expérimenté ». Palette
images, notamment pour la conversion des fchiers RAW, avec une haute effcacité dans la réduction du bruit numérique
DÉPLACER/ZOOMER • Palette EXIF • Éditeur
d’autoréet l’optimisation de la netteté qui peut être ajustée en tenant compte des caractéristiques propres des objectifs. Il est aussi
glages • Histogramme • Palette LUMIÈRE ET COULEUR
très puissant pour modifer la géométrie des images et peut même leur donner un aspect « argentique » grâce au module
• Palette LUMIÈRE ET COULEUR - Avancé • Rendu des
optionnel DxO FilmPack.
couleurs • Tonalité sélective • Style/Virage • Courbe de tons La version 8 de DxO bénéfcie non seulement d’une ergonomie simplifée par rapport aux versions précédentes, avec un
• Correction TSL Corrections de détail en « Utilisateur module d’impression directe pour faire des épreuves papier d’essai en cours de correction, mais dispose aussi d’une
interexpérimenté ». Palette GÉOMÉTRIE • Palette DÉTAIL face avec Ligthroom utile à ceux qui gèrent leurs stocks de photographies avec ce logiciel.
• Palette CORRECTIONS OPTIQUES Simuler un flm Associé depuis le début à l’évaluation des programmes bêta et des fonctions de DxO Optics Pro, Jean-Marie Sepulchre
argentique. Pourquoi DxO FilmPack ? • Les options de analyse dans cet ouvrage – remanié et augmenté à l’occasion de la sortie de la v8 – les principales caractéristiques du
logiDxO FilmPack • Installation de DxO FilmPack • Traitement ciel, et conseille les photographes, à travers de nombreux exemples concrets, sur la variété des réglages à appliquer selon les
avec DxO FilmPack Hiérarchiser et automatiser les situations de prise de vue et les effets recherchés.
corrections. Choisir ses corrections préférées • Ordonner
les corrections • Automatiser les corrections • Corriger Jean-Marie Sepulchre a été responsable et animateur de clubs photo depuis 1974, fondateur ou partenaire de plusieurs sites
web consacrés à la photographie depuis 1998. Auteur régulier de tests d’optiques pour la revue lemondedelaphoto.com, il est par lot • Utiliser les autoréglages • Créer des autoréglages
également l’auteur de deux premiers livres « DxO pour les photographes » parus aux éditions Eyrolles en 2008 et 2010, de même
• Importer/exporter des autoréglages Traiter, imprimer
que des ouvrages Tout photographier en numérique, Apprendre à photographier en numérique, Photographier avec son
téléet exporter ses images. Bien choisir les options de
phone. Il publie régulièrement aussi chez le même éditeur des e-books consacrés à des tests d’objectifs et conseils de réglages
sortie • Imprimer ses images • Exporter ses images vers pour les refex (huit e-books depuis 2010 : Leica M9, Sony NEX-7, Canon 1D Mk IV, Canon 5D Mk III, Nikon D7000, Nikon D5100,
d’autres logiciels Nikon D800/D800E, Nikon D600).
Photos de couverture : Tuan Azizi / Alex Martyn / Shutterstock
© Groupe Eyrolles 2013
www.editions-eyrolles.com
Code éditeur : G85419 - Code ISBN : 978-2-212-85419-0
Prix de vente TTC : 19,99 EDxO 8 pour les photographes
avec présentation et réglages de DxO FilmPack
JEAN-MARIE SEPULCHREL. Excell et al., Composition – Pratique photo, 2011, 258 pages. Existe aussi en version e-bookPurs e-books publiés aux Éditions Eyrolles et VM
C. Gatcum, Light & Shoot – Éclairer pour la photo de mode, 2011, 144 pages.
J.-M. Sepulchre, Le Nikon D600, 2013, 236 pages. C. George, Flashs et photo numérique, 2011, 160 pages.
J.-M. Se, Le Nikon D800/D800E, 2012, 270 pages. S. Roberts, L’art de l’iPhonographie, 2011, 160 pages.
J.-M. Sepulchre, Le Sony NEX-7, 2012, 200 pages. P. Hince, 100 plans d’éclairage pour la photo de portrait, 2011, 254 pages.
J.-M. Se, Le Canon 5D Mk III, 2012, 220 pages. Texto Alto, Le guide pratique de la photo de portrait, 2011, 158 pages.
J.-M. Sepulchre, Le Nikon D7000, 2011, 202 pages. É. Delamarre, Profession photographe indépendant, 2e édition, 2011, 260 pages. Existe aussi en version e-book
J.-M. Se, Le Nikon D5100, 2011, 186 pages. J.-M. Sepulchre, Apprendre à photographier en numérique, 3e édition, 2011, 160 pages.
J.-M. Sepulchre, Le Canon 1D MkIV, 2011, 188 pages. E. Balança, Photographier la nature, 2011, 160 pages.
J.-M. Se, Le Leica M9, 2010, 248 pages. P. Barret, Photo culinaire, 2011, 160 pages.
J.-M. Sepulchre, 137 tests d’objectifs pour le Nikon D3s, 2011, 240 pages. G. Aymard, Photo d’architecture, 2010, 144 pages.
J.-M. Se, 94 tests d’objectifs pour le Nikon D300s, 2010, 220 pages. G. Blondeau, Photographier la nature en macro, 2e édition, 2010, 232 pages. Bientôt en e-book également
J.-M. Sepulchre, 58 tests d’objectifs pour le Nikon D90, 2009, 172 pages. S. Makda, Organiser une expo photo, 2010, 126 pages.
J.-M. Se, 91 tests d’objectifs pour le Nikon D300, 2009, 206 pages. S. Dosda, Apprendre à photographier en noir et blanc, 2009, 168 pages.
J.-M. Sepulchre, 103 tests d’objectifs pour le Nikon D700, 2009, 218 pages. C. Domens et al., Photographie de voyage, 2009, 170 pages. Existe aussi en version e-book
J.-M. Se, 110 tests d’objectifs pour le Nikon D3, 2008, 216 pages. eE. Balança, Photographier les animaux, 2 édition, 2009, 188 pages.
S. Abric, DPP pour les photographes, 2009, 122 pages. B. Bodin, C. Bruno, Photographier la montagne, 2008, 168 pages.
C. Harnischmacher, Fabriquer ses accessoires d’éclairage photo, 2007, 104 pages.
eLivres papier publiés aux Éditions Eyrolles et VM I. Guillen, A. Guillen, La photo numérique sous-marine, 2 édition, 2006, 194 pages + CD-Rom.
eP. Bachelier, Noir & Blanc – De la prise de vue au tirage, 3 édition, 2005, 232 pages.Traitement de l’image numérique
V. Gilbert, Photoshop CS6 et le RW par la pratique, 2013, 264 pages + DVD. Existe aussi en version e-book Boîtiers
J. Delmas, La gestion des couleurs pour les photographes, les graphistes et le prépresse, 2012, 520 pages.
V. Luc, P. Brites, Maîtriser le Canon EOS 5D Mark III, à paraître.
M. Evening, Photoshop CS6 pour les photographes, 2012, 672 pages.
V. Luc, P. Brites, Maîtriser le Canon EOS 600D, 2011, 354 pages.
M. Evening, Lightroom 4 pour les photographes, 2012, 624 pages.
V. Luc, Maîtriser le Canon EOS 60D, 2011, 354 pages.
G. Teophile, Lightroom 4 par la pratique, 2012, 292 pages + DVD. Existe aussi en version e-book
V. Luc, Maîtriser le Canon EOS 7D, 2011, 364 pages.
S. Kelby, M. Kloskowski, Photoshop Elements 10 pour les photographes, 2012, 434 pages. Existe aussi en version e-book
V. Luc, Maîtriser le Canon EOS 550D, 2011, 344 pages.
M. Evening, J. Schewe, Retouches et photomontages avec Photoshop CS5, 2011, 496 pages + DVD.
V. Luc, Maîtriser le Canon EOS 5D Mark II, 2010, 330 pages.
M. Evening, Photoshop CS5 pour les photographes, 2011, 726 pages + DVD.
V. Luc, Maîtriser le Canon EOS 500D, 2009, 320 pages.
P. Ricordel, Capture NX2 par la pratique, 2010, 192 pages + DVD. Uniquement disponible maintenant en version e-book
V. Luc, M. Ferrier, Maîtriser le Nikon D300, 2008, 426 pages.
eV. Gilbert, Développer ses fchiers RW, 3 édition, 2009, 516 pages. Existe aussi en version e-book
V. Luc, B. Efosse, Maîtriser le Canon EOS 40D, 2008,
P. Ricordel, Capture NX2 pour les photographes, 2008, 292 pages. Uniquement disponible maintenant en version e-book
V. Luc, B. Efosse, Maîtriser le Canon EOS 400D, 2007, 328 pages.
V. Luc, Maîtriser le Nikon D80, 2007, 336 pages.Techniques de la photo – Prise de vue
V. Luc, Maîtriser le Nikon D200, 2006, 352 pages.eR. Bouillot, La pratique du refex numérique, 4 édition, 2013, 488 pages.
V. Luc, Maîtriser le Nikon D50, 2006, 316 pages.
H. Mante, Composition et couleur en photographie, 2012, 208 pages.
V. Luc, Maîtriser le Canon EOS 350D, 2006, 316 pages.
A.-L. Jacquart, Mémophoto – Les réglages de l’appareil, 2012, 14 pages.
A.-L. Jacquart, Mémophoto – La composition étape par étape, 2012, 14 pages.
M. Ferrier, C.-L. Tran, Réussir ses photos avec le Nikon D5200, à paraître.
A.-L. Jacquart, Vivez, déclenchez, partagez !, 2011, 160 pages.
M. Gradias, Photographier avec son Nikon 1 – j1/v1, à paraître en 2012.
A.-L. Jacquart, Composez, réglez, déclenchez !ages.
J. Carlson, Photographier avec son Canon Powershot G12, 2011, 228 pages.
S. Arena, Manuel d’éclairage au fash, 2012, 380 pages. Existe aussi en version e-book
M. Ferrier, C.-L. Tran, Réussir ses photos avec le Pentax K-x, 2010, 194 pages.eF. Hunter et al., Manuel d’éclairage photo, 2 édition, 2012, 230 pages.
M. Ferrier, C.-L. Tran, Découvrir le Nikon D3000, 2009, 182 pages.
M. Abdelli, Photo gourmande, Conseils d’une blogueuse culinaire, 2012, 144 pages. Existe aussi en version e-book
M. Ferrier, C.-L. Tran, Découvrir le Nikon D90, 2009, 176 pages.
C. Harnischmacher, Mini studio – Utilisation créative des fashs cobra et des accessoires d’éclairage photo, 2012, 134 pages.
M. Ferrier, C.-L. Tran, Découvrir le Nikon D5000ages.
Texto Alto, Le guide pratique des objectifs photo refex, 2012, 158 pages.
Texto Alto, Le guide pratique de la photo de paysageages.
Et bien d’autres titres. Consultez notre catalogue complet sur www.editions-eyrolles., et notrcom e actualité photo
J. Batdorf, Noir et blanc numérique – Pratique photo, 2012, 208 pages. Existe aussi en version e-book
sur notre webmagazine www.questionsphoto.com.
J. Revell, Exposition – Pratique photo, 2011, 270 pages. Existe aussi en version e-book
© Groupe Eyrolles, 2013Sommaire
Avant- propos IX
Un concept scienti fque IX
Un concept photo graphique XI
Chapitre 1
Ins tal ler et conf gu rer DxO Optics Pro 1
Instal ler DxO Optics Pro 1
Achat de la boîte ou achat en ligne ? 2
Choisir une ver sion 2
Conf gu ration infor ma tique 4
Essayer d’abord 5
Ins talla tion rapide 5
Acti vation en ligne 7
Créa tion du compte 7
Paiement en ligne 8
Conf gur er DxO Optics Pro 8
Télécharger les notices 8
Pré férences du logi ciel 9
Aide 12
Mise à jour 12
Chapitre 2
Caractéristiques et ergonomie de DxO Optics Pro 15
Les onglets et menus de DxO 17
L’onglet ORGA NISER 17
Dos sier ou Pro jet ? 19
L’onglet PERSON NALI SER 20
La présen tation des palettes 22
L’onglet TRAI TER 23
Les icônes et les menus 25
Icônes de commandes 26
Icônes d’infor mation 29
Commandes liées à la vignette 30
Menus tra di tionnels 31
© Groupe Eyrolles, 2013VI - DxO 8 pour les photographes
Fichier 31
Edition 31
Aff chage 31
Image 32
Modules optiques DxO 32
Aide 32
Modi fer l’ergo no mie 33
Chapitre 3
Corrections « Premiers pas » 35
Corr ections automatiques par défaut 37
Correc tion auto ma tique : RAW ou JPEG ? 38
Ajuste ments manuels pos sibles 41
His togramme 41
Palette LUMIÈRE ET COU LEUR 43
Palette Corrections 55
Icônes de cor rection 66
Re cadrage 67
Gomme 67
Parallèles 68
Hori zon 68
Rectangle 68
Chapitre 4
Corrections génér ales en « Utilisateur expé ri menté » 71
Palette DÉPLACER/ZOOMER 73
Palette EXIF 73
Éditeur d’autoré glages 74
His to gramme 74
Palette LUMIÈRE ET COU LEUR 77
Balance des blancs 77
Compensa tion de l’expo si tion 80
Contraste 86
Accen tua tion des cou leurs 87
Palette LUMIÈRE ET COU LEUR-AVAnCÉ 89
Rendu des cou leurs 90
Tona lité sélective 92
Style – Virage 93
© Groupe Eyrolles, 2013Sommaire - VII
Courbe de tons 93
Correc tion TSL 100
Chapitre 5
Corrections de détail en « Utilisateur expérimenté » 105
Palette GÉOMÉTRIE 105
Perspec tive/hori zon 106
Anamor phose de volume 112
Recadrage 113
Palette DÉTAIL 114
Réduction de bruit 114
Réglages manuels et avan cés 120
Masque de net teté 123
Moiré 127
Poussières 128
Palette CORRECTIOnS OPTIQUES 129
Distance focale 130
Dis tance de mise au point 130
Dis tor sion 130
Vignetage 132
Aber ra tions chroma tiques 134
Netteté de l’optique 134
Chapitre 6
Simuler un flm ar gen tique 139
Pourquoi DxO FilmPack ? 140
Le rendu des cou leurs 141
Le grain 143
Les options de DxO FilmPack 145
Instal lation de DxO FilmPack 151
DxO FilmPack utilisé seul 152
DxO FilmPack dans Photoshop 156
Palette DxO FilmPack dans DxO Optics Pro 161
Traite ment avec DxO FilmPack 164
Choisir une image neutre 164
Pri vi légier le for mat RAW 165
Préparer au mieux les fchiers JPEG 167
Appli quer le rendu d’un flm 171
© Groupe Eyrolles, 2012VIII - DxO 8 pour les photographes
Ajus ter les ren dus en cou leur 172
Réglages du noir et blanc 176
Modu ler le grain 179
Chapitre 7
Hié rar chi ser et automa ti ser les cor rec tions 183
Choisir ses cor r ections pré férées 183
Optimi ser le contraste 184
Contrôler la satu ra tion 187
Amé lio rer la net teté 189
Ordon ner les corr ections 194
Automa ti ser les corr ections 195
Corri ger par lot 195
Appli quer les cor rec tions sur une série d’images 196
Créer des copies virtuelles 197
Uti li ser les auto réglages 198
Auto ré glages livrés avec le logi ciel 201
Créer des auto ré glages 207
Édition complète d’un autoré glage 208
Transfor ma tion d’un jeu de correc tions en auto ré glage 210
Im porter – exporter des auto ré glages 212
Expor ter un auto réglage 213
Impor ré 213
Uti li ser des presets d’anciennes versions 213
Quelques conseils pour les auto ré glages 214
Auto réglages de net teté 214
Auto réglages pour les fchiers JPEG 216
Chapitre 8
Traiter , imprimer et expor ter ses images 223
Bien choi sir les options de sor tie 223
For mats de sor tie dis po nibles 223
Qua lité des JPEG 225
Redimensionnement des images 227
Options avancées 229
Impri mer ses images 230
Exporter ses images vers d’autr es logi ciels 236
© Groupe Eyrolles, 2013Avant-propos - IX
Avant- propos
Lors de la PMA 2004 (salon annuel de l’assoc ia tion du mar ket ing photo américina ), à Las Vegas, une
petite starup t- fran ç aise annon çait la sor tie du pre mier logi ciel capable de cor rige r de façon autmo a-
tique les défauts optiques des objec t ifs– notam me nt des grands-angles – ut lii sés sur les appar eils
refex numér iques. À l’aide de modules per sonn ali sés par couple boîtier- objectif, et de l’ut li sai tion
des infor ma tions EX IF per met ant de savoir à quelle focale ils étaient liut sés, i le logic iel DxO Optics
Pro allait pou voir corr i ger la dis tor sion , le vignetage, les aber a tions chrom at iques, mais égale ment
le piqué des images, grâce aux mesures opé rées sur les optiques por tant notamme nt sur les écarts de
ren deme nt entre le centre et le bord des photos.
Huit ans plus tard, après que les ve sions r anté rieures ont reçu des récom p enses prest gi ieuses (meilleur
logi ciel photo pour le TIPA– Technical Image Press Asso ciat ion, repré sent ant 3 1magaz ines de 12 pays
d’Europe – en 2006, meilleur logi ciel photo pour l’EISA – European Imaging and Sound Assoc ia tion,
regroup ant 50m aga zines europ éens – en 2007), la version 8 de DxO Optics Pro reprend tous les prin -
cipes d’ori gine du pro duit, mais s’est enr chie i de très nom br euses fonc t ions qui per metent d’env sia ger
de ne plus faire les cor rec tions de nature phot gora phiques qu’avec ce seul outil.
Le concept d’or gi ine n’a pas été abandonné pour autant : si de nombr eux logi ciels concur rents
ont intgér é des cor rect ions de défauts optiques dans leurs menus, seul DxO applique des réglages
de net eté di f é ren ciés selon les zones de l’image, en fonc tion des mesures efec tuées sur plus de
10 000 couples object ifs-boît iers.
Un concept scien tifque
La genèse du logic iel DxO est à recher cher dans les ori gines de la société, pionnière en vision arti -
fc ielle, notam me nt pour la sur veillance de sécur ité par ordi n a teur. Via le déve lop pe ment des outils
mathéma tiques de trait e ment d’images a surgi le concept de mesure de la qua lit é d’une image numé -
© Groupe Eyrolles, 2013X - DxO 8 pour les photographes
rique, puis est inteve r nue la mise au point de l’outil de mesure DxO Analyzer qui pe met r de carac té -
ri ser la qua lité optique d’un couple objec tif-catp eur numé rique.
Les premiè res mesures de qua lité optique obt n eues par ce pro cédé ont été publiées en février 2004,
dans le numéro 261 de la revue Chasse ur d’Images, et j’ai moi- mê me été ini t ié à l’ut liis ation de ce sys -
tème en mars de la même année, publiant mes pr miee rs essais sur mon site «P ictchallenge» en avril.
Nos deux titres étaient alors seuls au monde à publier ce sys tème de not taion des qua li t és optiques.
C’est à par tir de mesures scient fques i repr oduc tibles qu’ont été déve lop pés des sys tèmes de cor rec -
tion qui visaient en tout pr miee r lieu à éli mine r, au cas par cas, les défauts mesru és :
• la dist or sion , qui trans for me les droites en courbes, avec pa foi r s des dis tor sions irré gu lières sur les
bords des images ;
• l’aberr at ion chrom a tique, qui génère des franges colo rées autour des bords francs d’un sujet déli -
mité ;
• le vignetage, qui assom br it les coins des images ;
• l’absence de piqué ou de sépa rat ion nete des détails, sou ve nt plus visible sur les bords qu’au centre
des photos.
La qualit é glo b ale dépend non seule ment du couple objec t if-catp eur, mais égale ment des fltres et
des microle ntilles apposées devant le capt eur (pour la tech no logie mise en œuvre dans les refex
numé riques, voir La pra tique du refex numé rique, de René Bouillot, aux éditions Eyrolles). Quand
on connaît les défauts d’une optique sur un apprei al donné, on peut les cor ri ger par des «
contremesures » qui seront adapt ées au trait eme nt interne de l’app raeil en sau ve gard ant l’image aux for -
mats JPEG ou RW.
La pre mière ver sion de DxO Optics Pro que j’ai eu l’hon neur de « bêta- t ester» avec un tout petit
nombre de photog raphes pion niers pré sen tait beacoup u de contraintes et ne tr taiait que les fchiers
JPEG ; pour obte nir de très bons résul t ats, il fl alait prendre garde à ce que la prise de vue soit efec -
tuée avec les réglages de base de l’appar eil utli i sé. Dès la prése n ta tion à la PMA 2004, il fut évident
qu’il serait néces s aire de s’ataque r aux fchiers RW si l’on souh ai tait rélia ser des corr ect ions plus
complètes.
© Groupe Eyrolles, 2013Avant-propos - XI
Un concept photo graphique
Lors de la concep tion de la pre mière version du logic iel, DxO s’est entouré de phot gora phes et
d’experts qui ont col la boré, par leurs conseils ou les exemples qu’ils pro po saient au trait eme nt, à la
défni tion des fonc tion n a lit és et des réglages néces saires. En efet, même si les mesures scien tfques i
per metent de savoir comment modi fer un fchier pour sublime r les perfor mances optiques de
base, il n’existe pas d’uniquecor rec tion valide pour tous les sujet : sce rt ains photgor aphes aiment les
images très netes et saturées, d ’autres les préfè rent vapro eu ses et diaph anes…
Dès que DxO Optics Pro a été capable de conve trir les fchiers RW, de nom br euses options de
contrôle permet ant de person na li ser les corr ect ions ont été incor por ées en plus des réglages d’opti-
mi sation autmo at ique, puis a été ajouté le sys tème des fchiers d’autro é glages conte nant le type de
cor rect ions à appli que r à tout un lot d’images. Au fl du temps, le logciel i est devenu plus complexe,
ofrant par exemple pour ses versions 2 à 4 trois modes de tr vaail (Autom at ique, Avancé ou Expert),
qui n’étaient pas des plus aisés à maîtr sei r.
Chaque version a ensuite apporté des prgor ès, notam me nt dans la fnesse du traite ment des fchiers
RW pour une net eté opt mi ale, et sur t out pour le trtai e me nt des cli chés pris à sen si bi lité très éle-
vée. La version 6 a donné plus de liberté aux photgor aphes en permet ant l’appli c a tion de réglages
manuels de dist or sion , vignetage et abe rrat ions chrom a tiques sur des objec tifs qui ne pouvaient pas
être reconnus par l’appa reil car dépour vus de contacts élec triques (par exemple les anciens NikonAI
ou Pentax K des années 1980, toujours a dap tables sur les numé r iques de ces marques).
L’actuelle version 8 est sim pli fée par rapp ort aux versions 5, 6 et7, tout en aume g nt ant ses pe forr -
mances, mais il existe un moyen de retrouve r des modes de gest ion des images (ges tion par pro -
jets) ou de cor rec tion (équi libre des lumières et des ombres) que l’on pra tquait i dans les versions
précé dentes. Elle intègre de nom br eux autom a tismes, et pour la prmiè e re fois, il existe un module
d’impression permet ant de réali ser des tirages d’essai sur son imprmi ante sans quit er le logic iel. Ce
dis po sit if pe met de r r éajus ter très vite une cor r ec tion sur le fchier en cours de person na li sat ion.
Comme toutes les ve sions r récentes de DxO Optics Pro, la version 8 intègre direc teme nt dans ses
paletes tous les réglages option nel s du logic iel DxO Film Pack per met ant de don ne r un aspect
argent ique très fdèle à ses cli chés n umé riques.
© Groupe Eyrolles, 2013XII - DxO 8 pour les photographes
Après avoir col lab oré depuis le début de l’aventur e avec l’équipe de DxO, et avoir vu le produit évo-
luer notam me nt grâce à la consul t a tion de nom br eux experts de l’image, j’ai eu envie d’expli que r sim -
ple ment aux photgor aphes ama teurs comment on pouvait s’en serv ir au mieux. Ce logic iel pré sente
le grand avant age de perme tre de tra vailler en mode autom a tique d’opt mii sation rapide et complète,
mais aussi de façon plus poin tue, plus person nel le selon la sensi bi lité photgor aphique de cha cun,
grâce à de nombr eux réglages plus avancés. Ce livre n’entend pas, bien sûr, se sub s ttuei r au mode
d’emploi qui décrit préc i sé ment toutes les fonc tions de base, ni au site de DxO qui pe met r de trou-
ver les réponses à des pro blèmes infor mat iques ou tech niques préc is : il est au contraire construit sur
une démarche pro gressi ve, prat ique, fais ant décou v rir les espaces de tra vail simples avant de prése n-
ter la tot lita é des cor rect ions par fois complexes, et se veut une inc tai t ion à expé rime n ter toutes les
facetes créatr ices prop o sées par ce pro duit pas sion nant, à par tir de quelques exemples de réglages ou
de conseils simples.
© Groupe Eyrolles, 2013Instal ler et conf gu rer DxO Optics Pro - 1
Chapitre 1
Ins tal ler et conf gu rer DxO Optics Pro
On peut se pro cu rer le logi ciel DxO Optics Pro chez un revendeur ou direc te ment sur le site de vente
directe htp://www.dxo.com/fr/photo. L’achat d’un co rfet en maga sin vous laisse le choix du mode
de paie ment mais, quoi qu’il en soit, le cha ger ment du logci iel devra obli ga toi r e ment s’efec tuer par
une liai son Inter net, car le pro duit est constué ti de très nom br eux modules (10 000 couples boît
iersoptiques) et prévu pour que le client ne charge sur son orndi a teur que ceux dont il a besoin. De plus,
la sor tie de nou ve aux boît iers impose des mises à jour gratuit es fqueré ntes pour chaque décli n aison
de la ver sion 8. Cete néces sité de liai son Internet pour l’ins tal la tion des modules était crtquée i au
début de la vie du logci iel, mais aujourd’hui tous les équi pe ments nomades sont équi pés d’accès
Wi-Fi et une liai son avec les ser veurs de DxO sera donc aisée. Dans le seul cas d’un périple au bout
du monde dans des zones déser tiques, il sera néces saire de véri fer avant le départ que vous aurez
bien ins tallé les modules cor res pon dant au boî t ier et aux objec tifs qui seront du voyage.
Instal ler DxO Optics Pro
Ache ter DxO Optics Pro ne consiste donc pas à acqué r ir un pro duit ins cr it sur un sup p ort physique ,
mais à vous proc u rer une licence vous autor is ant à télécharger et à ut lise i r le prog ramme sur deux
ordi na teurs (par exemple un fxe et un portable, indi f é rem ment PC ou Mac).
© Groupe Eyrolles, 20132 - DxO 8 pour les photographes
Achat de la boîte ou achat en ligne ?
Quand on achète une boîte DxO Pro chez un revedeurn , le CD- Rom ne contient pas le pr groa mme,
mais un petit log ciiel dest iné à gérer le téléchargement du pr gora mme et une notice avec le code
d’act vi ation de la licence. Cete solut ion est très facile si, par pr cinip e, vous ne sou hai tez pas efectuer
de paie ments en ligne. Cepend ant, il vous prive de la pos sibi lité d’essayer gra tui t e ment le logci iel pen-
dant un mois avant de le transfor mer en version p ayante…
Lors de l’achat sur le site (Figure1-1), vous pou vez acquér ir, ou plus tard, le logci iel supplé ment aire
DxO FilmPack qui s’intègre dans les menus de DxO Optics Pro pour gérer les redun s de type argen -
tique. Il néces site sa propre ins tal l a tion, mais sans inte ver nt ion, il écrira ses menus, le cas échéant,
dans le logic iel de base.
Choisir une ver sionFigure 1-1
Le site du fabri cant per met d’essayer le logi ciel pen dant
30 jours, ou bien d’effec tuer son achat immédiat. DxO Optics Pro existe en deux ve sions, r Stand ard et Elite (Figure1-2), dont les fonc t ions sont stric -
teme nt ident iques : contrai r e ment à beaucoup de produit s dont les ve sions r les plus chères sont
néces saires pour accé der aux commandes les plus avan cées, elles ne dif -
fèrent que par leur cap caité à accep t er les modules d’appar eils photo dont
elles gèrent les cor r ect ions.
La version Stand ard prend en charge la plu part des appa reils refex numé-
riques de gammes ama teur ou expert des grandes marques telles que
Canon, Fuji, Nikon, Konica Minolta, Olympus, Pentax, Samsung ou Sony,
ainsi que plu sieurs bridges. La ver sion Elite est, elle, indip sen sable si l’on
ut lii se un modèle de la gamme profes sion nelle Canon, Nikon, Olympus
ou Sony, mais elle accueille éga le ment tous les modules de la gamme
amat eur fgur ant en version Stand ard. Si l’on a choisi la version Stand ard,
une simple mise à jour per met ra de passe r ensuite à la version Elite si l’on
acquiert un boî t ier refex de gamme profes sion nelle. La liste complète des Figure 1-2
Choix de la ver sion en combi nai sons fgure sur le site (Figure1-3), assort ie de la date indi c a tive à
fonction du boî tier le laquelle de nouveaux modules objec tifs seront di p so nibles.plus haut en gamme
© Groupe Eyrolles, 2013Ins tal ler et conf gu rer DxO Optics Pro - 3
Figure 1-3
Début de la liste des modules objec tifs
dispo nibles pour un Nikon D700
© Groupe Eyrolles, 20134 - DxO 8 pour les photographes
Conf gu ra tion infor ma tique
DxO Optics Pro est di pso nible pour Windows et Mac (consul t er le site pour connaître les vesions r
compa tibles) et fonc t ionne sur tout orndi a teur équipé d’un pro ces seur équiv a lent ou supé rieur à un
Int el Core2 Duo ou AMD Athlon 64× 2. Il requiert au moins 2Go de mémoire vive, 3 Go étant
recom mandés p our les appar eils de plus de 20 Mpix (Figure 1-4).
Figure 1-4
Conf gura tion infor ma tique
néces saire
© Groupe Eyrolles, 2013Instal ler et conf gu rer DxO Optics Pro - 5
Il est à noter que, pour trtai e r les fchiers d’un Nikon D800 ou D800E, il est indi p sens able de dis -
po ser d’un syst ème d’exploi t at ion fonc t ion n ant sur 64bit s. Cete res tric tion pour rait être indi quée
plus clai re ment sur le site afn d’év t ie r toute déconve nue : si l’on choisit «N ikon D800 » dans la liste
des object ifs compt aibles, il faut cliquer sur l’onglet C«onf g ur a tion sys tème » pour savoir qu’un
Windows 64 bits est néces saire.
Figure 1-5
Essayer d’abord Char ge ment d’une ver sion d’essai
La meilleure solut ion pour essayer DxO Optics
Pro consiste à télécharger une ve sion r d’essai de
31 jours et à la payer en ligne si l’expé rience est
concluante. Réc pué rer la version d’essai est très
simple : il suf t de cliquer sur l’icône cor r es pon-
dante du site DxO, sans même décli ne r son iden -
tité, et le téléchargement commence (Figur1-5). e
Il est conseillé d’enreg is trer le fchier sur son
disque dur plu tôt que d’en demander l’exé cu tion
immé diate : cela per met en cas de problè me de
recommencer le pro cess us d’ins tal la tion.
Instal la tion rapide
Une fois la langue d’ins t al l at ion choi sie et les
termes de la licence accep t és, quelques minutes
suf sent pour que DxO Optique Pro8 soit opé-
rat ion nel (Figure 1-6). Le cas échéant, il vous
est indi qué qu’il ins talle d’abord Framework
Microsof .NET4.0, puis il vous est prop osé un emplace ment par défaut pour le pr gora mme (sous
Windows, Program Files/DXO Labs). Le prog ramme démarre quand on clique sur Temi r ner dans
la der nière boîte de dialog ue de l’ins tal l a tion si la case Démar er l’appli cat ion est cochée.
© Groupe Eyrolles, 20136 - DxO 8 pour les photographes
Figure 1-6
Étapes de l’instal la tion
© Groupe Eyrolles, 2013Instal ler et conf gurer DxO Optics Pro - 7
Activation en ligne
À la pre mière ouvertur e du prog ramme, on peut choi sir entre la version d’essai (totlea ment
fonc t ion nel le) et l’act viation en ins cr i vant dans un champ qui s’afche à l’écran le code secret
qui fgure sur la notice du CD-Rom, ou qui est envoyé par mess age électr onique si vous pro-
cé dez à l’achat en ouvrant un compte sur le site In net ter de DxO (Figure1-7). Le logic iel se
connecte ensuite aut moa t quei ment sur ce ser veur et votre licence devient valide.
Création du compte
Pour actve i r le logic iel, il est néces saire d’ouvrir un compte client en indi qua nt ses coor don -
nées (Figure 1-8). Ce compte permet ra ensuite de gérer toutes les mises à jour g tuitra es ou
les change me nts de versions payants. Quand on efec tue une commande (Figure1-9), il est
pro posé la four ni ture en sup plé ment d’un CD-Rom de saveu garde : ceci semble inutile, car
le fchier chargé pour l’essai ou lors de l’achat peut être fale cme i nt sauve gardé avant ins tal l a-
tion, en gra vant son propre CD-Rom ou en le copiant sur une clé USB.
Figure 1-8
Figure 1-7
Création d’un compte
L’acti vation de DxO est pos sible dès sur le site DxO
la pre mière ouver ture du pro gramme.
Figure 1-9
Confr ma tion de l’achat
© Groupe Eyrolles, 20138 - DxO 8 pour les photographes
Paiement en ligne
Aten tion, seuls les paie me nts par carte Visa, Mastercard ou American Express sont p si obles s
sur le site DxO (Figure1-10). Ils se font très simple ment dès que le compte client est créé. Dès
que le paie ment est accepté, un me-ai l vous est envoyé à l’adresse élec tr onique que vous avez
ren sei gnée ; il comporte le code secret néces s aire pour act vei r le logi ciel.
À la pre mière ouver ture du prog ramme, par un simple clic sur l’icône DxO Optics Pro pla cée
sur le bureau de l’ordin a teur, il faut donc pr céo der à l’actv i ation en ins cr i vant dans un champ qui
s’afche à l’écran le code secret que vous avez reçu dans le courr ier élec tronique de confr ma-
tion de votre commande ou qui fgure sur la notice de votre CD. Ce code est leég me a nt af ché
dans votre compte client sur le site In net ter de DxO. Le logci iel se connecte ensuite aut moa t i-
que ment sur ce serveur et votr e licence devient valide.
Conf gu rer DxO Optics Pro
En cours d’essai, ou à l’ins tal lat ion après achat, il est utile de connaître tceaines r par tci ul a ri tés du
logic iel pour, le cas échéant, en person na lise r un peu le fonc t ion ne ment. Bien entendu, les choix
per sonn a li sés sont réversi bles et l’on peut par la suite mo fedi r les options choi sies ou reve nir
Figure 1-10
aux réglages par défaut.Paiement en ligne sur le site DxO
Télécharger les notices
Sur le site existe une page «S upport et assi tsance»
qui per met, avant ou après l’achat, le téléchargement
du guide de démar rage rapide et du guide d’uti-
li sation du logci iel (Figure 1-11). Dans les pages
qui suivent, cer tains commen taires se référeront
direct eme nt à ce guide d’ut lii sation avec la not taion
Figure 1-11
mode d’emploi par exemple (MdE p. xx) pour évi -Téléchargement
de la documen ta tion
© Groupe Eyrolles, 2013Instal ler et conf gu rer DxO Optics Pro - 9
ter de reco pie r ce qui est déjà très bien décrit par les auteurs du logcieli . Ces notices sont au for mat
PDF et peuvent être imprimées par défaut au for mat A4 (Figure 1-12).
Pré fé rences du logiciel
Le logi ciel est conf guré par défaut avec un ce t rain nombre de réglages très simples en vue d’être tout
de suite opé ra tion nel , mais il est possi ble pour les gens curieux d’act vei r le menu « Édition/Préfé -
rences » et d’explo r er les options (MdE p. 74).
Les pré fé rences géné rales (Figure 1-13) comportent deux réglages import ants: il est utile de pré -
ser ver les données xmp des images RW pour les recopie r afn qu’elles soient disp o nibles dans Figure 1-12
Guide d’uti li sation du logi ciell’image trai t ée. Et comme DxO ne modi fe pas le fchier lui-mê me, il est conseillé d’enreg istr er les
réglages appliqués aux images à trai t er dans un fchier réglages (.dop) qui sera enre -
gistr é dans le même répert oire que la photo d’or g iine. Il est recommandé lors de
l’apprent is age du logic iel de ne pas modi fer les autor é glages par défaut, sachant
qu’en cours de per son na li sat ion, un autro é glage part ci u lier peut être tari bué à une
image ou à une série d’images.
Astuce : différentes options de trai te ment
On verra plus loin qu’il est possible d’enre gis trer plu sieurs options de traite ment
par le sys tème des copies vir tuelles (MdE p. 58), mais il est pos sible égale ment de
dupli quer le fchier dans plu sieurs dos siers, avec des réglages et donc des fchiers
.dop dif fé rents, par exemple dans un dos sier « rendu por trait », dans un autre
« rendu neutre », etc.
Les pré fé rences d’af chage (Figure 1-14) néces sitent de s’int reor-
ger sur le pro fl couleur qui, par défaut, est celui d’un écran cali-
bré ou non. Si l’écran n’est pas cali br é, on peut choi sir un pro fl par
défaut, a contrario si l’écran n’est cbr ali é que pour l’Adobe RVB, ce Figure 1-13
Volet des choix peut être fait (MdE 76). p. S’il est impor tant de lai ses r actif
pré fé rences
l’af chage des modules DxO manqua nts ou ambi gus (si deux générales
© Groupe Eyrolles, 201310 - DxO 8 pour les photographes
object ifs dif é rents trans metent à l’appa reil des don nées
EX IF ident iques), les boîtes de diloga ue de fn de trai t eme nt
ne sont pas toujours indi sp en sables, mais chac un en jugera.
La sect ion «E xplo ra teur d’images» déter mine quelles infor -
ma tions fgurent sur les vignees t (MdE p. 16). L’infor ma tion
d’autor i sa tion du trait e ment est inutile, pui qus ’on sélec-
tionne très fa lecime nt uni que ment les images à trait er. Les
étoiles de clas seme nt per metent de dis tin g uer la meilleure
image parmi une série, on peut envs iage r de les af cher en
per ma nence (Figure 1-15). En revanche, si l’on ne veut pas
encom brer les vignetes de mul tiples infor ma tions, on peut
choi sir le réglage de survol par exemple pour la rotat ion et la
sup pres sion.
Figure 1-15
Vignette avec toutes les infor ma tions
pos sibles acti vées dans les pré fé rences
Figure 1-14
Volet des pré fé rences d’aff chage
© Groupe Eyrolles, 2013Ins tal ler et conf gu rer DxO Optics Pro - 11
Attention à l’icône Cor beille (Sup pri mer)
Jusq u’à la vers ion 6 incluse, le mode de fonct ion ne ment de DxO Optics Pro reposait sur une orga ni sa tion des
images à trai ter de type « pro jets ». Le princ ipe du proj et – tou jours dis po nible sur les versions 7 et 8, MdE
pp. 12 et 13 – consiste à ne pas tou cher aux fchiers d’ori g ine et à en enreg ist rer l’empla ce ment. Quand on
clique sur l’icône Corbeille en mode Projet, l’image est retirée du projet mais reste à son emplace ment d’ori
gine sur le disque. Au contraire, avec le nouv eau mode par défaut de navig a tion dans les dos siers, si l’on Figure 1-16
clique sur l’icône Corbeille , cela conduit à effacer le fchier lui ­ même ! Onglet des pré fé rences
de per for mances
L’onglet des préfé rences de per for mances (Figure 1-16) per -
met en pre mier lieu de modi fer la taille du cache sur le disque
dur, et de vider ce cache ou de lui afec t er un autre empl cea -
ment (MdE p. 78). Selon la carte graphique et le pro ces seur
disp o nible, le logic iel efec tue un test lors de sa pr miè e re ins-
tal lat ion pour savoir si ces accé lé rat ions sont néces saires. Si
l’af chage s’avère instable, il fadru a les désac t vei r.
La ver sion 8 per met d’af cher l’efet de la réduc t ion du bruit
pour tout form at d’af chage, tandi s qu’aupar a vant, cet efet
n’était visible qu’à pa trir du st de a 75 % d’af chage. Dans la
mesure où la corr ec tion de net eté n’appar aît toujours pas en
des sous du sta de 75 %, et que l’af chage de la réduc tion du
bruit ralen tit le log ciiel , il est conseillé de res ter au réglage par
défaut en lai ssant cete possi bi lité désac t véei . Enfn, on peut
choi sir combien d’images peuvent être trtai ées simul t a né -
ment: si l’ordin at eur est très pui sasnt, on peut en au meg nt er
le nombre.
­
© Groupe Eyrolles, 201312 - DxO 8 pour les photographes
Aide
Dans le menu Aide (Figure 1-17) fgure la liste des raccour cis cla vier (MdE p. 87), mais pas d’appel
direct au guide d’ut lii sation qu’il fadru a consult er de façon séparée après l’avoir téléchargé. La ligne
Assis tance en ligne génère une ouver ture de la page Internet du suppor t DxO (Figure1-18), ce qui
per met de télécharger les br cho ures, modes d’emploi et notices en form at PDF, de consul t er les ques -
tions/réponses (FAQ) aux problè mes déjà signalés.
En cas de pro blèmes tech niques
Si le logiciel ne veut pas démarrer , on peut joindre direc te ment l’assistance en ligne à l’adresse
http://sup port.dxo.com/home. Le sup port DxO peut être contacté par un for mul aire à rem plir sur
le site, mais beau coup de pro blèmes sont abor dés dans la Foire Aux Ques tions. Vous rece vrez les Figure 1-17
réponses par courr ier élec tron ique, géné ra le ment très rapid em ent. Il est égal e ment pos sible de Menu Aide
dia lo guer avec des utili sa teurs sur le forum ouvert par DxO (http://forum.dxo.com/).
Figure 1-18
Contact du sup port
Mise à jour
Si l’on a coché la mise à jour autom at ique dans le menu
Pré fé r ences, le logi ciel vérife à chaque lance ment sur le
ser veur dis tant s’il existe une vesion r plus récente que
celle ins tal lée sur l’ordin a teur. On peut encore le véri -
fer en cours d’ut lii sation dans le menu Aide avec la
commande Reche cher r des mises à jour. Le char ge ment
d’une nou velle ver sion du logic iel est ins tantané, mais
pour l’inst al ler « à la volée », il sera néces saire de fer mer
la ses sion actuelle de DxO Optics Pro. En revanche, la
mise à jour des modules est ins tant néea , et le logci iel la
pro pose quand il détecte une image pour laquelle il existe
un module.
© Groupe Eyrolles, 2013