Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 10,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : PDF

avec DRM

Transes digitales

De
80 pages

On a voulu saisir la pensée

voir à travers ce que l’appareil

a vu vite – sans retouche ni


truquage – le travail de la sol

itude sobrement courbée vers

son miroir ligneux

80 pages de poésies contemporaines accompagnées de 36 photos n/b.

Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Photo 1
neuf
dix
L’intensément noir  de cette planche dénouée (un cerne le sous-titre)  quel éblouissement aura-t-il
subi pour aussi bien surgir Sol œil on ne sait plus à quel soleil  accorder cette lumière alterne
 L’horizontalité de la coupe a sectionné les veines du bois a tranché l’objectif du regard
(crypte) 19.12.11
Photo 2
onze
douze
Les doigts se sont substitués à l’écoulement des veines Recherchent quoi entre leurs inégales rives
Aucun oiseau ne chante la branche est ailleurs n’a laissé que le cercle de son absence la profondeur
obscure du manque – diane aphone Le geste de la main – résinée – comme un salut aux lunes éteintes
(morendo)20.12.11
Photo 3
treize
quatorze
On photographie les visiteurs du plancher-terrasse devenu pour un temps isolat culturel
(ou cultuel si la mante avait replié ses ravisseuses en posture de prosternation)
Elle attend le passage d’un cri quet et l’effroiement d’une-touriste  (à une planche de leur salut)
(prophétesse) 26.12.11
Photo 4
quinze
seize
Il va tout le long d’un contre trait de lumière cédant sa pilule  (la pugnacité de son instinct)
Premier vivant du vingt-quatre juin endossé d’un éclat frauduleux il ajoure l’éclipse des mythes
Renoncer ne pèse guère plus que vouloir si l’on ne sait à qui déInir cette métallescence
(Gregor (…) Khépri)27.12.11
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin