Du père à la paternité

Publié par

Publié le : lundi 1 janvier 1996
Lecture(s) : 256
Tags :
EAN13 : 9782296315020
Nombre de pages : 206
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

DU PÈRE A LA PATERNITÉ

Psychanalyse et civilisations Collection dirigée par Jean Nadal

L'histoire de la découverte de la psychanalyse témoigne que démarche clinique et théorie issues de champs voisins ont concouru, par étayage réciproque à élaborer le concept d'inconscient, à éclairer les rapports entre pathologie et société et à reconsidérer les liens entre le malaise du sujet singulier et celui de la civilisation. Dans cette perspective, la collection "Psychanalyse et Civilisations" tend à promouvoir cette ouverture nécessaire pour maintemren éveilla créativité que Freud ya trouvée pour étayer, repenser et élargir la théorie. Ouverture indispensable aussi pour éviter l'enfermement dans une attitude solipsiste, qui en voulant protéger un tern taire' et préserver une identité, coupe en réalité la recherche psychanalytique de ses racines les plus profondes. Déjà parus : Rêve de Corps, Corps du Langage, par J. Nadal, M. Pierrakos, M.F. Lecomte-Emond. A.Ramirez, R. Vintraud, N. Zulli, M. Dabbah. Oralité et Violence, par K. N~sikas. En1.priseet Liberté, par J. Nadal, N. Rand el M. Torok, A. Eiguer, R..Major, R. Dadoun, M.F. Lecomte-Emond, H. Ramirez. La pensée et le traunla,par M. Bertrand. Mot d'esprit, inconscient et évéllenlent, par M. Kohn. La diagonale du suicidaire, par S. Olindo-Weber. Journal d'une anorexie, par K. Nassikas. Le soleil aveugle.. par C. Sandori. Ferenczi et l'école hongroise de psyc1zl11lalyse, ar E. Brabant. p Les.fantônl,es de l'ânle, par C. Nachin. Psychanalyse en Russie, par M. Bertrand. Freud et le sonore, par E. Lecourt. Pour une théorie du sujet-linzite, par V. Mazeran et s. OlindoWeber Ferenczi, patient et psychanalyste, Collectif dirigé par M. Bertrand. Le cadre de l'allalyse,Collectif.. colloque du Cercle freudien. La n1étaphore ell psyclzanalyse, par S. Ferrières-Pestureau. L'expérience Inllsicale. Résonances psychanalytiques, par E. Lecourt.
Dans le silence des 11"10tS, B. Roth. par La nlaladie d'Alz/leinler; "quand la psyché s'ég.are... ", par C. Montani

DU PERE A LA PATERNITE

COLLOQUE:

17 ET 18 JUIN 1994 à DIJON

Sou.s la direction de Monique TRICOT et la responsabilité de Marie- Thérèse FRITZ

-Psychanalyste

-Pédiatre

"Qu'est-ce qu'un père ?"- Une question cruciale pour la Protection Maternelle et Infantile

Psychanalyse et civilisations Collection dirigée par Jean Nadal
(Suite) Lire, écrire, analyser. La littérature dans la pratique psychanalytique, par A. Fonyi. Métolnorphoses de l'angoisse. Croquis analytiques, par J. ArditiAlazraki.
Idées en jolie. Fragnlellts pour ulle histoire critique et ps)'clzalla... lytique de la psychopathologie, par J. Chazaud. Cet obscur objet du désir,C. Dumoulié. Les nlatills de l'existence, M. CifaIt Les psychanalystes et Goethe, P. Haçhet. Œdipe et personnalité au Maghreb, Elénzents d'ethnopsyc/zologie clinique, A. Elfakir. Ethnologie et pS)'chanalyse, N. Mohia-Navet Le stade vocal. A. DeIbe. L'orient du psychanalyste, J. Félicien Psychanalyse, sexualité etmanagenzellt, L. Roche. Un nlensonge ell tOllte bOllne foi, M.N. L'inlage SIlr le divall~ F. Duparc. Traitel1lellt psychothérapique d'une jeune schizophrène, Jean Besson.
Sanzuel Beckett et SOil sujet, une apparition évanouissante, Michel

Bernard.

@ L'Harmattan, 1996 ISBN: 2-7384-4014-2

Qu'est-ce qu'un Père?

Une telle question peut-eUe légitimement émaner d'un service dont traditionnellement la mission est de "Protection Maternelle et Infantile" ? En fait, depuis la loi du 18 décembre 1989, les missions des services de PMI ont été élargies afin de participer à une politique nationale de protection et de promotion de la santé de la famille et de l'enfance; les pères sont donc ftinclus" dans ce dispositif modernisé. Ltinitiative de ce colloque relève donc d'au moins trois sources: * Les données de la modernité, notamment sociologiques. nouvelles structures familiales, biologiques: recherches sur la procréation qui bousculent les schémas traditionnels où coïncidaient paternité et réel de l'engendrement. *Les difficultés des professionnels confrontés aux formes les plus diverses d'exercice de la paternité, ou parfois même à son absence apparente. * La réflexion menée avec des psychanalystes au sein du. service de PMI.

La psychanalyse, en effet dans le champ de la pensée a la particularité d'avoir mis en lumière l'incidence fondatrice de la fonction paternelle sur l'ensemble de la vie psychique. C'est ce que chacun connaît sous le vocable freudien de Complexe d'OEdipe. La fonction paternelle est cette place tierce entre la mère et l'enfant, qui en se faisant support de l'interdit de l'Inceste fonde pour l'enfant humain et la vie en société et son rapport à la parole et au langage, et l'exercice de sa sexualité.

Accepter ce postulat qui est au principe même de la psychanalyse, c'est accepter de penser que l'inscription de la fonction paternelleest inconscienteet singulière.
La façon dont cette fonction s'incarne dans la paternité, si elle est affaire subjective se construit en lien avec l'histoire, l'espace géographique ou 7

ethnique, les lois de la famille et de la filiation, la tradition religieuse ou mytique, les avancées scientifiques concernant la procréation. C'est pourquoi dans cette rencontremultidisciplinaire l'occasion a été donnée à chacun de confronter son expérience professionnelle avec celle des praticiens des sciences de l'humain.

* te *

Ce colloque a été préparé parles médecins, puéricultrices, sages-femmes, conseillères conjugales, psychanalystes travaillant dans le Service de Protection Maternelle et Infantile (P.M.I.) de Côte d'Or.

n est le fruit de leurs réflexions et de leurs débats.

n s'est déroulé sous la responsabilité du Conseil général de ce département qui en a permis la réalisation matérielle.

8

ONT ACTIVEMENT PREPARE ET SONT INTERVENU.S DANS CE COLLOQUE
Jean BART -Professeur d'Histoire du Droit - Université de DIJON
Dominique BONDU

- Sociologue

- I.F.P.T.S.

Odile BOREL -Psychanalyste en P.M.I~
Clémence BORNE - Infirmière Puéricultrice Graciela CABASSU -Psychanalyste

- C.A.F.

SimoneCHARLOPIN

-Educatrice

A.S.E.

Marie CISSA y - Médecin de P.M.I.
Henri CONSTANT - Médecin - Conseiller Général

Dany CRETIN-MAITENAZ - Psychanalyste en P.M.I.
Louis DE BROISSIA - Président du Conseil Général de Côte d'Or Violette DEFAUT

- Infirmière

Puéricultrice

- P.M.I.

Florence DE GUIBERT - Médecin de P.M.I.

Jacques DILLENSEGER

-Assistant

Social- P.M.I.

Liliane DORRA - Psychanalyste

.Henriette DORLET -Conseillère Conjugale - Thérapeute de couple Evelyne DOUVIER

-Médecin de P.M.I.
9

Serge DOUVIER - Gynécologue Obstétricien - C.H.R.U. de DIJON

FAIVRE

-Psychanalyste

en P .M..I.

Marie-Thérèse FRITZ - Médecin responsable du Service de P.M.I. Huguette GENTY - Juriste - Université de DIJON Nuria GOUR Y - Conseillère conjugale - Thérapeute de couple en P.M.I. Marie-Claire JACQUINET - Infirmière Puéricultrice -C.A.F. Nicole LEBOURG - Assistante Sociale A.S.E.
Eric LOQUIN - Prof de Droit Privé - Doyen Fac. de Droit de DIJON MarieMANUELIAN - Responsable de l'Association PROMOLEC

Geneviève MASSIN
Révérent-Père

- Médecin

de P.M.I.

MOINGT - Théologien

Aldo NAOURI - Pédiatre Marie-Cécile ORTIGUES - Psychanalyste

Hervé PETIT - Psychanalyste en P.M.I.
Jean-Claude PHILIPP ON - Président de l'Association l'A.R.P.E.
BénédicteSIMONIN - Médecin de P.M.I. Obstétricien

Jean-Louis STEIMER - Gynécologue

Philippe THIEF AINE Psychanalyste Monique TRICOT

-

- Psychanalyste en P.M.I.

Bernadette WENZEK

-Médecin de P.M.I.
- Psychanalyste

Hector YANKELEVITCH

10

SOMMAIRE
PAGES OUVERTURE DU COLLOQUE par Monsieur Louis DE BROISSIA- Président du Conseil Général de CÔTE D'OR "Pourquoi ce colloque autour de la question du Père ?" Dr. Marie- Thérèse FRITZ - Responsable du service de P.M.I. "Comment la fonction paternelle 'Tient-elle s'intt:rroger avec la psychanalyse dans un service de P.M.I.?" Monique TRICOT - Psychanalyste en P.M.I. "Le Père Absolu" Jean BART Professeur d'Histoire du Droit Université de DIJON 21 15

27

-

-

33

DEBAT: Discutant: Monique TRICOT

-

47

"Le Père non puissant Evolution du sentiment de la paternité de Dieu: de la domination de la loi à la gratuité de l'amour." R.P.MOINGT Professeur de ThéologieDirecteur de la revue: "Recherches de Science Religieuse" DEBAT: Dicutants :Odile BOREL et Mireille FAIVRE Psychanalystes en P.M.I.

-

49

-

65

Il

PAGES

"La fonction paternelle dans la structuration Graciela CABASSU - Psychanalyste DEBAT

de l'enfant"

69 78

"Le Père Biologique" Dr. Serge DOUVIER - P. H. Gynéco-obstétricien C.R.R.U de DIJON DEBAT: Discutant: Dany CRETIN-MAITENAZ - Psychanalyste en P.M.I.

81

94

"Le Père dans le droit positif Français" Eric LOQUIN -Professeur de Droit - Doyen de la Faculté de Droit et de Sciences Politiques de DIJON DEBAT: Discutant: Hervé PETIT

101

115

- Psychanalyste en P.M.I.
121

"Qu'est-ce qu'un Père ?" Hector YANKELEVITCH DEBAT

- Psychanalyste
131

"Moeurs familiales différentes: la Paternité en Afrique de l'Ouest" Le statut du Père -Celui du fils - le lignage La place des ancêtres - la question de l'origine Comment devenir un homme? Marie-Cécile ORTIGUES - Psychanalyste

135

DEBAT
12

147

PAGES

"Pédiatrie et Paternité" Dr. Aldo NAOURI - Pédiatre DEBAT: Discutant: Dany CRETIN-MAITENAZ "L'impasse d'une société sans pères" Dominique BONDU - SOCIOLOGUE I.F.P.T.S.

153 172

177

"Image ou images du Père dans la littérature de jeunesse contemporaine" Marie MANUELIAN ASS. PROMOLEC

-

193

Perspectives Monique TRICOT

197

- Psychanalyste
201

BIBLIOGRAPHIE

13

DISCOURS D'OUVERTURE

Monsieur Louis de BROISSIA Président du Conseil Général 15

Mes Chers Collègues, Mesdames, Messieurs, ouvrir uncoUoque sur un thème aussi sensible que la Famille et plus particulièrement sur le rôle du père m'est très agréable, surtout lorsque celui-ci a lieu dans les locaux même du Conseil Général où je suis naturellement très heureux de vous accueillir. Lorsque mes services m'ont proposé, dans le cadre de l'année

internationalede la Famille,de réaliser ces deuxjournées sur le thème It
du Père à la Paternité", d'emblée cette idée a retenu mon attention d'une part en ma qualité de père de famille et d'autre part au titre de mon mandat de Président du Conseil Général à qui les lois de décentralisation ont confié de lourdes mais passionnantes attributions dans les domaines de l'enfance et de la Protection maternelle et infantile. Le développemèntdu travail féminin, l'augmentation du nombre de divorces, la baisse du nombre des mariages et de la natalité traduisent une profonde évolution de la société occidentale au cours de la deuxième moitié du XXème siècle. le concept de famille ne pouvait que s'en trouver modifié. Ainsi de nouveaux modèles de père apparaissent: ce sont des pères qui participent davantage aux soins de maternage ainsi qu'à l'éducation des enfant, également davantage aux activités domestiques. Des situations telles que le divorce ou le chômage accélèrent encore l'évolution du rôle du père. En 1982, 4,2% des familles Côte d'Oriennes étaient composées d'un seul parent, ce qui situait le département de la Côte d'Or dans la moyenne nationale (4,3% en France 3,6% pour la Bourgogne). Au dernier recensement, en 1990, ce taux était passé à 10%, ce qui traduit une évolution rapide et encore une fois tout à fait conforme au mouvement enregistré au plan national. Concernant ces chiffres, il me paraît important de souligner que 15% des familles monoparentales sont constituées d'un père seul ayant à charge le ou les enfants, soit 2 112 familles monoparentales de ce type en Côte d'Or, ce qui n'est vraiment pas négligeable. Les familles monoparentales constituées. d'un père seul ayant à charge un ou plusieurs enfants sont de plus en plus nombreuses. Cela 17

tient à l'augmentation du nombre des divorces: en 20 ans, leur nombre a été multiplié par trois. Cela tient également au fait que la justice eUemême modifie progressivement ses pratiques. En effet, contrairement aux traditions, les droits de garde ne sont plus toujours confiés à la mère lorsque l'enfant est très jeune. Des pères souvent regroupés en associations demandent et obtiennent des droits de garde. Ainsi, le nombre de familles traditionnelles est en baisse au profit de familles monoparentales ou recomposées à la suite d'un divorce. Les relations entre les différentes personnes composant la cellule parentale sont alors modifiées; le rôle du père dans ces nouvelles structures familiales s'en trouve bouleversé. L'enfant partage sa vie, souvent difficilement, entre son père et sa mère, à l'intérieur de deux familles monoparentales et, quelqùefois, avec le temps, à l'intérieur de deux familles recomposées. Les droits des enfants et les droits et devoirs des parents se complexifient sous l'effet du divorce mais ég.alement devant d'autres réalités du quotidien, tels que malheureusement aujourd'hui le chômage. Un père qui était absent pendant une grande partie de la journée en raison de son travail, devient présent en continu à la maison du faît du chômage. Cette présence continue et obligée vient souvent modifier les rôles et les relations au sein de la cellule familiale. Ainsi, dans certains cas, le père garde les enfants tandis que la mère travaille à l'extérieur. Aux problèmes financiers que le chômage pose, s'ajoute parfois un sentiment de dépréciation de soi; des tensions peuvent apparaître et des problèmes peuvent surgir. En cas de tensions fortes au sein de la cellule familiale, quelle qu'en soit l'origine (divorce, chômage ou autres...), il convient de chercher rapidement la solution la plus adaptée pour rétablir un équilibre propre au bien-être des enfants et des parents. En ce domaine, le Conseil Général est compétent pour intervenir, car comme je l'ai dit précédemment, les lois de 1982-1983 et 1986 ont confié aux Présidents des Conseils Généraux d'importantes attributions en matière sociale et médico-sociale. La loi du 18 Décembre 1989 a réaffirmé toute l'importance des mesures de prévention médicopsychosocialesen faveur de la famille et de l'enfant Ainsi ce cadre réglementaire et législatif relatif à la protection et it la promotion de 18

la santé de la fami.lleet de l'enfance a été mis en conformité avec les textes plus généraux tels que les lois de décentralisation mais aussi d'autres qui dépassent le cadre national, comme par exemple la Convention Internationale des Droits de l'Enfant.

Le développement harmonieux de l'enfant tant sur le plan physiqueque psychoaffectifrepose d'abord sur la famille,sur le père et sur la mère. Lorsque cela se révèle nécessaire, les professionnels doivent être là pour soutenir et aider la cellule familialeà atteindre cet objectif En cas de difficultés majeures, des mesures de protection doivent être prises pour l'enfant. Dans tous les cas, la place des professionnelsest de travailleravec les parents, avec la mère et le père.
Aujourd'hui et demain, vous examinerez toutes les facettes de la notion de père, je n'en citerai que quelques unes: "père absolu", père dans le droit positif français, "père biologique". Et vous tenterez de répondre à la question Uqu'est-ce qu'un père" ? Cette question, je me la suis posée moi-même en venant à ce colloque, en tant que père de famille, mais également en pensant à tous les enfants notamment placés en foyer de l'Enfance ou chez une assistante maternelle et dont j'ai la responsabilité en tant que Président du Conseil Général. Je souhaite à cette occasion rendre hommage aux personnels des services médico-sociaux du Département qui travaillent avec conscience et rigueur afin que ces enfants puissent connaître un développement aussi harmonieux que possible. Pour ces différentes raisons, l'idée de s'interroger sur le rôle et la fonction paternelle me paraît pertinente. L'Année Internationale de la Famille en a fourni l'occasion et cela me paraît excellent. Il faut, en effet, lorsqu'une réalité nouvelle surgit, toujours essayer de bien la cerner pour mieux la comprendre, l'analyser, la prendre en compte et lorsqu'il s'agit de la famille et des enfants, c'est primordial. Le débat de ce jour permettra peut-être de mieux cerner le rôle du père, de la mère, mais également des professionnels afin d'apporter une meilleure réponse aux besoins fondamentaux de l'enfant.

19

Je remercierai donc ceux qui ont eu l'idée de ce colloque, Madame le Docteur FRITZ et ses collaborateurs, et je vous souhaite à tous de bons et fructueuxtravaux.

20

POURQUOI CE COLLOQUE

AUTOUR

DE LA QUESTION DU PERE ?

Docteur Marie-Thérèse FRITZ Responsable du Service"P.M.I. de I.Côte d'or
21

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.