ETES-VOUS DAMNE , MONSIEUR GOYA ?

De
Publié par

(Hongrie)
Un choix de dix nouvelles a été fait pour que le public français découvre enfin cet auteur singulier, et les invariables qui le caractérisent. Les nouvelles présentées sont tout à fait réalistes jusque dans leur fantastique débridé, puisqu'elles ouvrent des fenêtres sur la réalité intérieure.
Editions Jelenkor, Diffusion l'Harmattan.
Publié le : samedi 1 avril 2000
Lecture(s) : 40
Tags :
EAN13 : 9782296408869
Nombre de pages : 176
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

Endre Karatson

Etes-vous damné, Monsieur Goya?

Endre Karatson

Etes--vous damné, Monsieur Goya?
nouvelles
traduites du hongrois par Nicole Bagarry

Editions jelenkor Pécs, 1999

@ Karatson Endre 1999 @ Editions Jelenkor 1999

Editions Jelenkor s.a.r.I. Pécs, Munkacsy 30/ A. Hongrie Président: Zoltan Bôszônnényi Mise en page: Editions Jelenkor s.a.r.1. Texte édité par Gabor Csordas Imprimé par Molnar Nyomda és Kiad6 Kft. Pécs ISBN 963 676 181 7

Aux mains des spécialistes
La tension un peu remontée, le moral moins bas, tu suivais d'un pas léger la rue qui descend en pente raide vers le nord. Tu te sentais aller d'un pas léger, et pourtant tu béquillais encore. Mais ph:;s avec cette gaucherie du début. Maintenant tu savais, par un balancement d'avant en arrière, évoluer sur un plan incliné. Une semaine plus tôt, tu n'aurais jamais osé t'arrêter pile devant la boutique de l'encadreur. Ni surtout pivoter côté vitrine sans quelqu'un pour veiller à ton équilibre. Tu avais bien trop peur qu'on te rentre dedans, oh la la, n'importe qui, homme ou bête, en train de filer, un de ces galopins s'amusant à bousculer, toute une bande de galopins même, ou encore un nique douille en permission, un débardeur complètement bourré, une ménagère affligée d'éléphantiasis et qui réclame tout le trottoir. Quand tu ne te mettais pas à penser - et ça te donnait froid dans le dos - que tu courais le danger, puisque tu aurais pu aussi bien choir en avant, pris de vertige par suite d'une tension trop basse, de faire la culbute à travers quelques mètres carrés de miroir poli et que tous ces éclats, ceux qui n'allaient pas se planter en toi par devant, tous ces morceaux de verre larges comme des pelles t'allaient d'en haut découper le corps en tranches, le corps ou, pour être plus précis, le débris qui restait de ton corps après cette série d'événements. Et tu aurais pu finir par ressembler à la gravure exposée pour présenter une technique d'encadrement moderne, à cet « homme déplié» qui, décomposé en un parallélépipède aux faces inégales ne se touchant qu'à peine, couvrait les trois côtés d'une pyramide tronquée. C'est vrai, tu aurais pu te reconnaître dans cet olibrius de l'espace posé làbas, sur son chevalet, si le soleil tardif de l'après-midi n'é5

tait venu éclairer ta silhouette que les cannes anglaises rendaient peut-être un peu bossue, mais articulée quand même de manière familière, d'une cohérence toute traditionnelle, à peine différente, en somme, de celle des autres piétons. En te réfléchissant dans la vitrine, tu regardais, les yeux dans les yeux, ton toi-même rassurant. C'est bien toi qu'on voyait le plus nettement, et non cette reproduction à usage de publicité que les reflets ondoyants de la foule et des voitures faisaient refluer vers l'obscurité des grands fonds. *** Voilà donc à peu près la variante que tu imaginais, celle où tu avais, de par l'ordre des événements, nettement plus de chance, tandis que tu étais là à te vautrer dans l'enfer de cette autre variante, celle de la pire déveine. Et encore, si tu avais pu te vautrer davantage et ne pas tant devoir marcher! C'est que tu croyais, fort d'une confiance en toi bien exagérée, que tu resterais sur tes pieds en subissant cette intervention chirurgicale présentée seulement comme un acte de routine. La tache grumeleuse en-dessous de ton sternum n'était pas plus grosse, au commencement, qu'une petite pièce de monnaie. Toi, tu voulais l'enlever avec du vinaigre dans lequel avait macéré du zest de citron. C'est un barbier qui t'en avait donné la recette, lequel la tenait d'une marchande de quatre saisons qui l'avait elle-même apprise d'une gitane en échange de trois poivrons verts, la fameuse gitane lui ayant juré que sa grand-mère, la guérisseuse, avait fait disparaître avec ça les verrues de toute la tribu. Les dermatologues obtenaient le même résultat en te brûlant et en laissant une vilaine blessure, c'est dire que tout parlait en faveur du vinaigre au zest de citron, et l'argument d'un procédé beaucoup plus humain, et le fait encore que ça t'offrait l'occasion, en passant par-dessus la Faculté, de 6

t'affranchir - au moins sur le territoire de la verrue - de ton brave généraliste, lui qui voulait seulement que tu te sentes, grosso modo, bien partout. Ton docteur béni, et ses cuillerées à toutes les sauces, ses cuillerées à la manque! Rien de stimulant dans tout ça, rien de comparable à la chaîne porteuse d'espérance qui parvenait jusqu'à toi en passant par la medicine woman de grand âge, la dame orientale célèbre pour ses déplacements prestigieux, le petit producteur modèle des halles et le maître en capilliculture: t'y raccrocher, c'était te mettre en mesure d'affronter avec une supériorité écrasante cette formation de cellules pas plus grosse que l'ongle. C'était t'opposer toimême, avec tes quatre-vingts kilos, à cela que tu ne pouvais désigner comme toi-même et qui devait peser en tout dans les cinq à six grammes. Tu ne t'en étais tout de même pas servi, finalement, de cette drogue-miracle. C'est que la verrue se trouvait juste au-dessous du sternum et que ta solution corrosive aurait pu s'infiltrer dans une artère coronaire ou percer un trou dans la plèvre. Ces dangers de mort te retenaient. Tu prenais plutôt des bains de soleil à outrance, pour que, dans la teinte chocolat uniforme, on ne puisse faire la différence avec la croûte brune. Et que ce soit aux yeux du monde comme si ce n'était pas. Pour y prendre garde, il aurait vraiment fallu une attention toute spéciale. Celle justement à laquelle était imparablement entraînée l'interne qui farfouillait avec des ongles rouges dans sa chevelure rousse lors du bilan de santé auquel la société, prévoyante, soumet tous les cinq ans ses employés aptes au travail, et d'où tu es sorti avec le souvenir de la voix de crécelle de l'infirmière affectée à l'examen des urines, du fil que l'on avait conduit dans ton rectum pour le toucher de la prostate, de la noirceur surprenante de ton sang aspiré par la seringue - mais aussi avec un diagnostic. Bien que ce dernier t'ait été remis dans une enveloppe fermée, tu savais en gros de quoi il s'agissait, seulement tu aurais 7

bien aimé garder ça pour ton usage intime, tant que ce n'était qu'une suspicion, tant que ce n'était pas sûr, tant qu'il n'y avait pas de suites. Quant au dictionnaire médical que tu as consulté en rentrant, il t'a plutôt rassuré sur ton cas, étant donné que ta propre verrue était à croissance lente, qu'on ne pouvait lui trouver de dénominateur commun avec le sarcome et l'épithélioma décrits avec une précision toute clinique et que, simplement, tu n'arrivais pas à te reconnaître, en ta qualité de dépositaire transitoire d'une altération de l'épiderme pas tout à fait bénigne, dans ce cortège de malades dont les photos servaient d'illustrations et sur qui la maladie fleurissait en différents points du corps à la manière d'une tubéreuse, retombait comme un soufflé coupé en tranches, atteignant ou dépassant dans la plupart des cas les dimensions d'une taupinière. A partir du moment où ceux-là n'étaient pas toi, où la confrontation rendait manifeste la dissemblance, ta verrue te touchait de plus près, tu l'aurais presque adoptée. Ce qui ne t'a pas empêché, les soirs suivants, de te plonger si longuement dans le dictionnaire que tu n'aurais pas manqué d'être contaminé en imagination par la variante la plus funeste de l'une des deux agglomérations de cellules malignes, celle qui transforme les os en poudre, avance ses métastases dans l'occiput et fait gonfler les reins comme des tambours si, avec ses proportions relativement modestes, la verrue n'avait veillé elle-même à ton équilibre mental, rappelant qu'elle était bien la réalité, que tout le reste était chimère. Pendant les cinq jours qui suivirent l'examen, tu as même éprouvé de la gratitude. Depuis l'époque où tu étais écolier, jamais un certificat médical octroyant d'autorité un jour de congé ne t'avait fait autant de plaisir que cette feuille dûment tamponnée te convoquant à une clinique de l'arrondissement. De toutes les rues descendant de la butte, la plus large serpentait vers le sud-ouest: un soleil léger d'avril encourageait si bien les bourgeons à 8

sortir, excitait si fort les merles que ta propre germination prenait part à l'effervescence universelle parmi des maisons qui étalaient le montant de leur taxe d'habitation. Et voilà qu'il t'amusait prodigieusement, ce jeune homme diligent en salopette verte qui faisait la chasse aux crottes de chien sur sa petite moto. Son travail se décomposait en trois étapes, à savoir débusquer les boulettes, les boudins et les fientes les mieux camouflées, déposées en catimini dans des cachettes de plus en plus ingénieuses, puis les viser avec l'aspirateur ad hoc fixé à l'arrière de son engin, et pour finir, en donnant d'un même mouvement un coup d'accélérateur à la moto et à l'appareil, bien aspirer la merde, l'aspirer de toutes ses forces. Cette fois-là, derrière le chasseur qui s'éloignait en pétaradant, il restait un sacré tas, comme si lui-même l'avait produit par des voies minaturelles, mi-mécaniques. Mais toi, il faut que tu le répètes, toi qui détestais le culte des cabots, toi qui rêvais d'une ville sans chienchiens ni maî-maîtres, toi qui considérais avec dédain ce ramassage motorisé des excréments comme une basse manoeuvre du maire pour neutraliser les adversaires des propriétaires de chiens, eh bien, pour le coup, tu t'en égayais drôlement, et au tournant de la rue s'égayait avec toi le dingo picoleur, un type qui pourtant te prêtait d'ordinaire peu d'attention, pas plus d'ailleurs qu'au jeune homme en combinaison verte. Vous vous êtes fait des sourires. Voilà plus d'un mois qu'il avait élu domicile à cet endroit, faisant fuir tout le monde de son banc où de huit heures à minuit, y compris les dimanches et les jours fériés, il descendait ses trois litrons. Pour le choix d'un emplacement stratégique, c'était un coup de maître, car il tenait de là sous sa surveillance l'ensemble du trafic à la montée comme à la descente, les entrées et sorties des véhicules par la porte du garage d'en face, sans oublier deux rues adjacentes, l'une à main gauche, l'autre à main droite. Et lui, s'adressant à tout ce va-et-vient, il prêchait, 9

les harangues de plus en plus fumeuses, les gestes de plus en plus larges sous l'effet sans cesse aggravé de l'alcool. Les voitures étaient devenues ses oiseaux. Il paraît qu'il avait débuté sur les planches et que de ne jamais décrocher le premier rôle l'avait rendu fou. Logé aux PetitesMaisons, il était autorisé à sortir et rien n'annonçait un danger public dans le regard qu'il collait sur toi, les yeux pareils à de la gelée. Gelée traversée comme une perle de verre par le rayon flamboyant du léger soleil d'avril susmentionné, assez fort déjà pour reproduire sur l'asphalte, en une dentelle d'ombre, l'enchevêtrement des branches. Tandis que tu allongeais le pas dans ce jeu de labyrinthe, il ne te venait pas à l'esprit que la veille au soir encore, tu étais plongé dans le dictionnaire médical et que ces hommes et ces femmes exhibant leurs stigmates auraient pu buter contre toi en pleine rue, au grand jour. Mais personne de la sorte n'a surgi sur ton chemin et c'est peut-être aussi par un excès de précaution que tu as évité de jeter un regard du côté de la librairie dont on avait mis la porte sous scellés depuis que le propriétaire, se sachant atteint d'une maladie incurable, s'y était pendu après la fermeture. Un bibliophile matinal l'avait trouvé le lendemain et il ne se lassait pas, depuis ce jour-là, de faire entendre sa déposition à n'importe qui, n'importe quand. Comme d'habitude il se tenait à l'affût, adossé au dernier tilleul et lâchant des nuages de fumée. Il est des situations auxquelles on ne peut échapper que misérablement, par la fuite. Comme tu changeais de trottoir, tu t'es involontairement retourné et il t'a semblé que le bibliophile échangeait des signes avec le libraire qui était là debout, dans sa blouse grise, derrière la porte vitrée: on aurait dit qu'avec son regard triste c'était toi qu'il relisait. Tu as vite tourné la tête et tu t'es rendu compte que tu passais déjà devant le cabinet de ton nouveau dentiste, mais, là, tu étais bien décidé à ne pas accabler encore ta pensée des souffrances qui s'y rattachaient. Qu'elles reposent donc en paix, ces 10

souffrances présentement inopportunes. Tu ne trouvais pas raisonnable de neutraliser un supplice au moyen d'un autre. C'était courir le risque de renforcer l'un par l'autre. Ne voit-on pas fréquemment des remèdes pour l'âme devenir responsables d'un calvaire pour le corps? Et voilà que tu te surprenais toi-même en train de lutter contre un commencement de dépression. Heureusement tu étais déjà arrivé à cette boucle de la rue en direction du nord-ouest, juste avant de déboucher sur une place où, dans son refuge arrangé en boqueteau, se dresse la statue du peintre fin-de-siècle qui a répandu sur ses toiles une teinte bistre, donnant l'impression que tous ses sujets, y compris son auto-portrait, sont coulés dans le bronze, ce qui a pour effet, en dernière analyse, d'estomper les contours des tragédies personnelles dans un crépuscule universel. Parfaite incarnation d'une placidité d'un ordre supérieur que ce corps de pierre bien nourri qui, tout en affrontant la pollution, les tempêtes purificatrices, les pigeons dont il avait la tête tout embrenée, et en attendant la floraison des branches de marronniers qui se penchaient vers lui, affichait l'indestructible contentement d'être arrivé. Tu ne pouvais recevoir de meilleur conseil que de cette présence. Et lorsque tu pénétras dans la clinique, de l'autre côté de la place, tu fus, l'espace d'un moment, tout à la joie d'être arrivé, dans cette lumière légère du soleil d'avril, comme un miraculé, puisque tu n'avais été atteint d'aucun des projectiles lancés par les pigeons qui lutinaient le printemps. Et tu l'aurais volontiers conservée une fois à l'intérieur, ta sensation de bien-être, seulement cela se pouvait-il? Il y avait peu de monde dans la salle d'attente, mais les quatre ou cinq personnes qui s'y trouvaient te dévoraient des yeux et cette entrée en scène n'alla pas sans un certain trac. La dame de la réception, au contraire, à qui sa fonction aurait permis de s'occuper de toi, depuis son bureau, de manière plus intime, n'a pas fait usage de ce 11

droit. Tout en recopiant ta carte d'identité, elle regardait tantôt le papier, tantôt par-dessus ta tête. Bien plus, dans cet espace qui, en principe, t'appartenait, elle venait d'engager un dialogue avec quelqu'un d'autre, quelqu'un faisant partie du personnel de santé selon toute vraisemblance, à propos d'une confusion de brancard à la faveur de laquelle un malade goîtreux, aussi mourant de peur que rusé, s'était fait porter par les ambulanciers à une fausse adresse où l'on avait perdu sa trace. - C'est qu'il a pris la poudre d'escampette à la dernière minute. Déjà le billard était éclairé, le chirurgien s'affairait au milieu de ses bistouris, il avait enfilé ses gants... - Une vraie rigolade, répondit la voix masculine. - On va vous appeler, t'a dit la dame de la réception. Sur le moment tu n'as pas compris que c'était toi qu'on allait appeler, mais lorsque tu as compris et que tu aurais voulu lancer une salve de questions, le bavardage avec le type à qui appartenait la voix de tout à l'heure était reparti de plus belle, t'excluant complètement. Tu avais une furieuse envie de les interrompre, mais tu n'avais pas moins envie d'être étendu sur ce brancard qu'on avait confondu, pour que les ambulanciers t'emportent, toi aussi, le plus loin possible. Car tu venais de reconnaître en cet homme le masseur que tu avais humilié dans une autre occasion, dans un autre cabinet médical, le masseur qui voulait être plus intelligent que le médecin, guérir une luxation de l'épaule autrement que ne le prescrivait l'ordonnance, et à qui, pour cette raison, tu avais joué un tour pendable -le masseur qui maintenant se tenait accoudé à côté de la dame de la réception et qui t'avait, lui, immédiatement reconnu. A peine as-tu senti, posé sur toi, son regard perçant, entre poils mal rasés et verrues, son regard qui se souvenait de tout, que tu n'as pu t'empêcher de te tortiller sur ta chaise. Tu as bien tenté de t'ensevelir dans un illustré tout effiloché à force d'avoir été feuilleté où l'on trouvait un reportage en couleurs sur la formation au karaté 12

des commandos, reportage qui passait en revue, sur ce thème, toutes les techniques permettant à une ceinture noire de faire craquer la colonne vertébrale d'une ceinture blanche et d'arracher à ce corps le couinement par lequel il reconnaît son complet anéantissement, et cela en prenant soin que les yeux en train de devenir vitreux face au néant aient droit, en guise d'adieu, à la vision des ceintures intermédiaires entre le blanc et le noir, à savoir, suivant l'ordre hiérarchique, la jaune, l'orange, la verte, la bleue et la marron. Combien s'enterrer dans ce magazine était illusoire, tu l'as su à l'évidence quand tu as entendu ton nom et que l'idée t'a traversé l'esprit que maintenant venait la scène qui devait s'achever par ton véritable enterrement. C'est pour cela, peut-être que tu as marmotté des remerciements sincères à l'inconnu en blouse blanche qui, au lieu de t'asséner un coup sur la glotte du tranchant de la main, t'a invité à entrer dans l'ascenseur venu te chercher toi, le malade suivant. Tu as d'abord vu cet ascenseur comme un deus ex machina, puis tu t'es rendu compte qu'il n'était pas possible d'accéder autrement à l'étage des dermatologues : en ajoutant leur cabinet de consultation à la clinique, on avait tout simplement fait l'économie de la cage d'escalier. Ce calcul apparemment mesquin avait en revanche l'avantage d'assurer aux médecins une parfaite sécurité. Ce n'est pas là qu'on risquait l'irruption d'un vérolé agressif ou d'un galeux secoué de sanglots et c'est pour cela qu'ils avaient pu se permettre d'installer leur salle d'opération dans la véranda ensoleillée où foisonnaient les plantes tropicales. A l'intérieur de l'ascenseur, le spécialiste de la peau se penchait vers toi et il se dégageait de sa personne comme un parfum de familiarité, évocateur de fauteuil et presque de tapis persan, si bien qu'après l'aliénation provoquée par la durée terrifiante de l'attente dans un lieu vétuste, tu as salué ce luxe avec l'impression d'un retour au paradis et que tu n'as pas hésité à lire la 13

promesse d'une intervention compréhensive dans le sourire de ton pâle accompagnateur, un sourire qui te rappelait vaguement quelque chose. - Montrez. Il ne s'intéressait pas beaucoup au diagnostic rédigé par sa collègue, mais au vu de ce que tu lui montras après t'être fébrilement déboutonné, sa conclusion fut exactement la même, avec le même terme savant et réducteur. Et déjà il avait pris sa décision: - On enlève ça tout de suite. Allez vous allonger dans la véranda. Il en parlait comme s'il ne s'agissait pas de toi-même, mais d'une boursouflure sans intérêt, et quand tu as tenté de lui faire comprendre qu'une relation intime avait fini par s'établir entre toi et la verrue à la faveur d'une longue cohabitation, alors c'est sur toi qu'il a jeté un de ces coups d'oeil que l'on réserve à une boursouflure sans intérêt. Dans ta situation pas vraiment enviable, tu as cherché à obtenir de l'aide en te référant à son éthique de médecin: - Docteur, c'est bien moi que vous voulez guérir? - Mais votre maladie, c'est bien ce cancer de la peau, oui ou non? Alors étendez-vous là et dans une heure ce sera une affaire réglée. Il ne fallut pas plus d'une heure pour que ça soit réglé. Il travaillait avec la compétence irréprochable d'un spécialiste. Il t'a administré exactement le nombre d'injections qu'il fallait pour l'anesthésie, il a dressé avec une célérité impressionnante des barrages de coton hydrophile contre l'hémorragie, et quand il a commencé à exciser, il se trouvait tout équipé de ses lunettes de chirurgien à écran noir et de son masque, parvenant avec maestria, son attention concentrée sur un point précis, à mettre chacune de ses incisions au service du résultat définitif: séparer de toi ce lambeau de peau et de chair d'un rose jaunâtre d'une longueur d'environ huit centimètres, d'une largeur de deux centimètres en son milieu et s'amenuisant 14

sur les bords qu'il a plongé aussitôt, comme un ascaride d'une espèce rare, dans une solution de formol. Ille traitait comme on traite les cadavres,et pourtant là, de son côté, où tu pouvais l'apercevoir de biais, il était encore vivant, ce lambeau, en tout cas aussi vivant que toi, étendu de ton côté sur la table d'opération après qu'on eut tranché à vif les attaches très particulières, presque privilégiées, qui existaient entre vous. Tu aurais bien voulu solliciter à ce sujet l'avis le plus autorisé, celui du spécialiste, mais à peine as-tu soulevé la tête pour parler qu'il t'a lancé derrière son masque: - Ne bougez pas. Cela t'a vexé à tel point que tu répugnes, même maintenant, à exposer par le menu sa technique de suture sur deux niveaux au courS de laquelle il a piqué en toi plus de vingt fois l'aiguille, nouant et renouant le fil stérile, un coup en profondeur, un coup en surface. - Vous voyez, ça n'a même pas pris une heure, a-t-il déclaré en ôtant ses lunettes et son masque, avec un sourire que tu as pu enfin.identifier: le sourire de Dracula. Il t'a bien demandé encore comment tu te sentais, mais avec l'intonation de celui qui connaît d'avance la réponse, et cela t'a enlevé toute envie de nuancer. Tout ce qui ne se rapportait pas à ce secteur qu'il venait d'opérer, strictement délimité par le renflement d'un pansement absorbant, lui demeurait étranger. Tu as quand même essayé, une fois encore, de mettre la partie en relation avec le tout:
-:- Et

que prescrivez-vous, Docteur ?

- Ne pas vous laver le torse, ne pas soulever de poids. Vous revenez dans dix jours chercher le compte rendu d'examen histologique et on en profitera pour renouveler votre pansement. Tu en étais encore à. te reboutonner qu'il te poussait déjà dans l'ascenseur pour deux personnes, faisant pleuvoir de nouveau sur toi son sourire de Dracula. Et 15

resse n'allait pas tarder. Celles-là n'étaient pas des êtres à part entière, n'en étaient même pas dignes, il a bien fallu que tu l'admettes. Quant à la docteresse, personne coiffée d'une tête de lévrier, le front fuyant, plissé, soucieux, son autorité ne tenait qu'à un nez renifleur, à un regard fureteur en même temps que blasé. - Relevez le bas de votre pantalon. Elle a pris ta cheville dans sa paume avec une précaution infinie, comme si elle voulait la soupeser. Et puis elle l'a tordue un bon coup. Quand tu as repris connaissance sous l'effet de la douleur, tu étais de nouveau assis dans le fauteuil roulant, en route vers le service de radiologie. Et bien plus tard, au moment où tu te reflétais dans la vitrine de l'encadreur, perdu dans la houle des piétons et des automobiles, c'est avec le même élan de reconnaissance absolue que tu as repensé à ce travail à la chaîne si impeccablement réglé, de la radiographie au compte rendu du radiologue, du compte rendu à l'ordonnance, et de l'ordonnance à son exécution immédiate sous la forme d'une bande de contention en élastomère adhésif montant jusqu'au genou qu'enroula une infirmière dressée pour cette tâche, une petite dame aguichante, frisée comme un mouton, puis que vint vérifier la doctoresse au front fuyant, plissé, soucieux. Celle-là s'est mise à tapoter la bande d'un air approbateur, comme si elle t'avait donné des tapes sur l'épaule à hauteur de la cheville. Là, tu as bien cru t'évanouir une seconde fois, mais avec elle, pas question de lambiner, elle a eu ce rire familier des lévriers qui découvrent leurs gencives, d'un air de dire qu'il ne faut pas rester là tout foireux, mais s'en aller, parce qu'il y en a d'autres qui attendent pour des soins d'urgence. A la place de ce drôle de physique de la doctoresse, tu aurais préféré te repaître des réponses abondantes et cordiales que tu aurais fournies à ses questions prévenantes, mais comme les ques18

tions n'ont pas été posées, les réponses, forcément, n'ont pas été données. Substantielle, en revanche, était cette botte blanche, chef-d'oeuvre de l'art, qui ornait ta jambe, sur laquelle on pouvait enfiler chaussette et soulier et qui, complétée de deux cannes anglaises, allait te permettre de te traîner jusqu'au bout sur la rue en pente qui mène vers le nord. *** Evidemment c'était pour toi une tout autre sensation que dans le fauteuil roulant. Depuis l'Ouest le soleil à son déclin frappait de ses rayons les fenêtres qui, irradiant à leur tour, balayaient de lumière le toit des voitures alignées au bord des trottoirs, faisaient reluire leurs formes métalliques, émaillées, aérodynamiques et, diaprant des couleurs de l'arc-en-ciel, sur les carosseries, les gouttelettes de la pluie qui venait de cesser, remplissaient la perspective retentissante de cette rue étroite comme un défilé de la phosphorescence des réclames de diamantaires. Ce serait le moment d'entonner l'éloge du coucher de soleil des grandes villes, avec son fourmillement irrésistible, en comparaison de quoi le coucher de soleil usé que l'on contemple dans une clairière, en forêt, ou bien sur les cimes qui se frottent contre les cieux est bien forcé de reprendre sa modeste place au magasin des accessoires romantiques mis au rancart. Mettons que là-bas, c'est-à-dire dans la clairière ou sur la cime, desJambeaux de nuages aient été colorés de rose par le soleil rouge de l'horizon, tout pareils à ceux d'ici, dans leur forêt de pierres complètement artificielle, eh ! bien c'est là justement, à égalité, que l'éloge prend toute sa force. Car tandis qu'à la lisière du bois ou bien sur la cime, le spectacle se limite, en été, à l'herbe verte, aux feuilles vertes; en hiver, aux herbes folles d'un gris jaunâtre et aux branches nues sur lesquelles des oiseaux toujours un peu sur leur 19

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.