FEMMES ET POUVOIR HISTOIRE DE France

De
Publié par

Les femmes et le pouvoir revient sur deux mille ans d’histoire des femmes, depuis Velléda la Gauloise jusqu’à Ségolène Royal, première grande prétendante à la présidence de la République française. Ce livre intéressera tous ceux qui désirent s’attaquer aux contre-vérités et aux mythes qui jalonnent habituellement les manuels d’histoire.
Publié le : lundi 4 juin 2007
Lecture(s) : 18
Tags :
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale, partage des conditions initiales à l'identique
EAN13 : 9782759001118
Nombre de pages : 128
Prix de location à la page : 0,0050€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
STUDYRAMA PERSPECTIVES Collection dirigée par Annie REITHMANN
Les FEMMES et le POUVOIR DANS LHISTOIRE DE FRANCE
Alix DUCRET
A la mémoire de mon père, à celle de Jeanne…
A mes petites femmes, Constance et Brune, à Gauthier aussi et, bien sûr, à Arnault pour son soutien indéfectible.
INTRODUCTION
SOMMAIRE
PARTIE I DE LA DAME DE VIX À BOUDDICA : LES GAULOISES SE RÉVÈLENT
Velléda : la voix des dieux… et de la Gaule !
PARTIE II LES FEMMES « BARBARES »
Brunehaut, la reine maudite Berthe au grand pied, une reine de bon conseil
PARTIE III LE MOYEN ÂGE : UN ÂGE D’OR POUR LES FEMMES ?
Mathilde, la dame à la tapisserie Aliénor, la « femme incomparable » Marguerite de Provence : la reine méconnue Isabelle, la Louve de France
PARTIE IV LA RENAISSANCE : INTRIGUES ET FAVORITES
Anne, dernière duchesse de Bretagne Catherine de Médicis ou Machiavel à la cour de France Marie Stuart… reine de France !
PARTIE V DES SALONS À L’ÉCHAFAUD
Madame de Maintenon, la reine secrète Marie-Antoinette : de Versailles à l’échafaud
7
9
17
19
31 33
3
5
53 55 57 59
6
3
70 72 74
77
88 90
5
SOMMAIRE
PARTIE VI LE TEMPS DES FÉMINISTES
Louise Michel, la Vierge rouge Ségolène Royal : un phénomène médiatique
BIBLIOGRAPHIE
6
9
3
104 106
109
INTRODUCTION
«Souvenons-nous toujours, Français, que la patrie chez nous est née du cœur d’une femme, de sa tendresse et de ses larmes, du sang qu’elle a donné pour nous», procla-mait Michelet en pensant à Jeanne d’Arc. C’était rappeler que la France fut aussi faite par les femmes, ce que nombre d’historiens avaient occulté. Ce silence fut brisé il y a une trentaine d’années mais, si les historiens se penchent volontiers sur le statut des femmes et sur leur place dans la société, leurs conclusions apparaissent discutables et n’évitent que rarement les écueils dictés par un féminisme bon teint. Raconter l’histoire des femmes en quelques pages, en quelques lignes était donc une gageure à plus d’un titre. Avant de vous plonger dans cette petite histoire des femmes françaises, abandonnez donc tous vosa priori… Vous découvrirez alors que les Gauloises étaient chefs de clan, druidesses ou « femmes d’affaire », que les Mérovingiennes et les Carolingiennes ont su jouer un rôle politique et social de premier plan et qu’au Moyen Age, les femmes furent médecins, poètes, théologiennes, qu’elles gouvernèrent des pays ou dirigèrent des couvents. C’est à la Renaissance, que la femme perdra tout pouvoir et qu’elle se verra contrainte, dans les siècles qui suivirent, d’user de ses charmes pour tenter de jouer un e rôle politique. Le système patriarcal mis en place auXVIsiècle dominera jusqu’au e XXsiècle, jusqu’aux combats des féministes qui, si elles ont su rendre à la femme une place de premier plan dans la société, aussi bien dans le monde du travail qu’en politique, ont, longtemps et paradoxalement, nié et dédaigné l’apport de la véritable féminité.
7
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

suivant