//img.uscri.be/pth/199bca894bf30fbb6f1718f23156a8f85ea2fd09
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 12,75 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

HONG KONG, CHINE

De
202 pages
Le cosmopolitisme légendaire de Hong Kong est une réalité persistante. A côté du vacarme des affaires, la société Hongkongaise vit d’un compromis entre symboles d’Occident et traditions chinoises : des villageois se déplacent lentement en sampans au milieu d’un port fourmillant de bateaux en provenance de tous les coins du monde, à quelques kilomètres du troisième aéroport d’Asie… Ce livre retrace les principaux faits politiques, économiques et sociaux de l’histoire contemporaine de Hong Kong, analyse l’évolution du territoire depuis la rétrocession et éclaire la problématique hongkongaise et ses perspectives.
Voir plus Voir moins

Hong Kong,
Chine@
L'Harmattan, 2002
ISBN: 2-7475-2549-XDavid Lawson
Hong Kong,
Chine
L'Harmattan L'Harmattan Hongrie L'Harmattan Italia
5-7, rue de l'École-Polytechnique Hargita u. 3 Via Bava, 37
75005 Paris - France 1026 Budapest 10214 Torino - Italie- HONGRJEDu même auteur:
Hong Kong et son Destin
aux Éditions Présence africaineA mon grand-père Pierre MaugendreHONG KONG, CIllNE
Points de repère!
Capitale : Victoria
Superficie : 1 065 km2
Population : 6, 6 millions d'hab.
Densité : 6 200 hab.1km2
Espérance de vie: 79 ans
Langues: chinois (mandarin) et anglais langues officielles;
cantonais (langue majoritairement parlée)
Religions: bouddhistes, taoïstes, chrétiens, musulmans,
juifs, hindous, sikhs
Climat : subtropical et de mousson
pm : 158 milliards de dollars (US)
PNB par bah. : 24 350 dollars (US)
Taux de croissance: 5-6%
Taux d'inflation: 2,6 %
Importations: 185 milliards de dollars (US)
Exportations : 175 de dollars (US)
1 Données 1999
9CH/NA'
sunshine'))'$. QI
',,' !:i'...'''~
M~IL1~g Ch~/!{":"~:!.
';,:'"1,,.'.,':
" '.',
I
~
LamlShek n_
Kwu Chau
'\)
~~
Routes prIncipales-S2J
HONG KONG, CHINE
10""",,/
nzhen
o
<J
rJ
çJ
Beaufort
p 0
Tal{7::t
1.-
(source: Grands Reportages, avri11997)
11Introduction
Hong Kong présente à bien des égards un visage aux
multiples paradoxes: un territoire minuscule dans un
environnement naturel particulièrement hostile; une des plus
fortes densités de population au monde et pourtant un
extraordinaire dynamisme économique. Son histoire est
ancienne et tumultueuse: conquise au dix-neuvième siècle en
pleine guerre de l'opium par les Britanniques sur un Empire
mandchou déclinant, Hong Kong est demeuré colonie de la
Couronne pendant quatre-vingt dix neuf ans. La combinaison
de l'anachronisme du système colonial, la volonté de la
République populaire de Chine de reconstituer l'unité de son
territoire et la perspective de l'échéance du bail britannique sur
Hong Kong ont permis d'aboutir aux négociations sino-
britanniques dans le but de définir l'avenir du territoire
hongkongais.
Le décès le 19 février 1997 de Deng Xiaoping, leader
charismatique incontesté de la République populaire de Chine
et artisan politique consciencieux du retour de Hong Kong à la
Chine, n'aura pas -en dehors de la bourse- provoqué de grande
émotion à Hong Kong. Pourtant, le "Petit timonier" fut à
l'origine de la théorie d"'un pays, deux systèmes" dans le cadre
du développement économique de son pays et de son ouverture
sur le monde, pour réaliser l'unification de la patrie chinoise.
Par la suite, il initia les négociations qui aboutirent à la
signature, avec Margaret Thatcher à Pékin en 1984, de la
Déclaration commune sino-britannique fixant la rétrocession de
Hong Kong par la Grande-Bretagne à la Chine au 30 juin 1997
minuit.
13Après la signature de cet accord historique, le Secrétaire
général des Nations Unies, Javier Perez de Cuellar, déclara
que"(...) la démarche que la Chine et la Grande-Bretagne ont
suivi pour régler le problème de Hong Kong (..) constitue un
exemple de règlement d'un grand différend international par
des moyens pacifiques, tels qu'ils sont prescrits par la Charte
des Nations Unies. "
Aux tennes de cette Déclaration, la colonisation britannique
sur Hong Kong devait prendre fin le 1er juillet 1997 et le
nouveau statut du territoire sous souveraineté chinoise être mis
en oeuvre. Cet accord n'est pas le moindre des paradoxes: alors
que Hong Kong devient partie intégrante du territoire chinois,
la Chine voit sa souveraineté limitée sur Hong Kong par un
certain nombre d'obligations pendant une durée déterminée.
Curieux accord qui impose des obligations restrictives à la
Chine sur son propre territoire... la politique d'un pays, deux
systèmes devant pennettre la coexistence du régime marxiste
chinois et du système capitaliste hongkongais dans l'intérêt et le
respect mutuel de la Chine et de Hong Kong.
Certes, la Chine n'est plus aujourd'hui une vieille nation
anesthésiée par des années stériles de communisme
révolutionnaire, elle est devenue un acteur économique
incontournable et un partenaire commercial essentiel de la
communauté internationale. Dans ce contexte, Hong Kong doit
pouvoir lui pennettre de poursuivre sa modernisation.
Jusqu'à l'an 2047, Hong Kong devrait conserver inchangés
son régime institutionnel, ainsi que son système économique et
financier si perfonnant. Néanmoins, en dépit d'un statu quo
apparent, les défis pour Hong Kong restent nombreux. Dès
lors que le territoire redevient partie intégrante de la Chine, plus
rien ne semble pouvoir protéger Hong Kong d'une immigration
en provenance du continent et attirée par la prospérité toute
proche. De même, le dynamisme économique de Hong Kong
14repose sur le strict respect de l'état de droit dont la Chine n'est
pas coutumière. En outre, le territoire est constitué d'une
mosaïque de nationalités que les Chinois ne semblent pas prêts
à accepter. Le destin de Hong Kong est désormais scellé à
celui d'un pays connu pour son instabilité politique, oscillant
entre signes d'ouverture, d'apaisement et intimidations, diatribes
et durcissements tant à l'intérieur de ses frontières qu'à l'égard
de ses partenaires extérieurs.
Néanmoins, quel que soit le "propriétaire" de Hong Kong et
les circonstances politiques et économiques plus ou moins
favorables, rien ne semble freiner l'inventivité, le dynamisme et
l'efficacité du peuple hongkongais.
Le crépuscule de l'empire britannique et le couronnement
d'une Chine en pleine expansion, par l'intermédiaire d'une
transition pacifique entre les deux pays, constituent un
événement unique dans les annales de la décolonisation. Le
dernier épisode des relations sino-britanniques en Asie est
considérable non seulement parce qu'il clôt une période
historique, mais surtout parce qu'au-delà des limites de Hong
Kong, il devrait influencer pour longtemps les équilibres
économiques, politiques et stratégiques d'une région tout
entière en pleine mutation.
151.
Hong Kong et son environnement
Lorsqu'un voyageur se rend à Hong Kong pour la première
fois, il est d'abord surpris par l'étroitesse du territoire vu d'en
haut et le gigantisme des gratte-ciel qui s'élèvent
inexorablement vers les nuages et entre lesquels le soleil a du
mal à se glisser. L'arrivée à Hong Kong promet d'ailleurs des
émotions garanties: après avoir frôlé les toits des immeubles du
quartier de Kowloon, les avions atterrissent sur une étroite piste
gagnée sur la mer!
Hong Kong se dit Heung Gong en cantonais, Xiang Gang
en mandarin, et signifie "rade parfumée." Le parfum qui émane
de Hong Kong est en effet magique. Le cosmopolitisme
légendaire du territoire est une réalité. Des rues envahies
d'une foule de gens originaires de tous les coins du monde,
qu'ils soient milliardaires, commerçants, pêcheurs,
businessmen, ouvriers ou chauffeurs de taxi... Des enseignes
lumineuses de toutes les couleurs qui invitent les touristes à
acheter à peu près tout ce que l'on peut chercher. Des îles aux
verts pâturages à côté d'une ville surpeuplée faite de béton et de
verre. Des villageois qui se déplacent lentement en sampans au
milieu d'un port fourmillant de bateaux en provenance de tous
les coins du monde, à quelques kilomètres du troisième
aéroport d'Asie. Bien que Hong Kong soit célèbre pour son
extraordinaire dynamisme économique, à côté du vacarme. des
affaires, on y trouve aussi une société et une culture entre deux
17mondes, empreintes naturellement d'un compromis entre
symboles de l'Occident et traditions chinoises.
18Le cadre naturel
Hong Kong se situe au sud-est de la Chine populaire en
bordure de la frontière chinoise de Guangdong en Mer de
Chine, à 130 kilomètres de Canton. La frontière entre Hong
Kong et la Chine populaire s'étend sur 35,4 kilomètres de long.
Hong Kong ne peut être considéré comme une entité
géographique au sens usuel du terme, dans la mesure où son
territoire ne constitue pas un espace nettement individualisé. En
effet, les contours du territoire sont caractérisés par la présence
de nombreuses petites péninsules dissymétriques et d'une
multitude d'îles de toutes tailles et de toutes formes.
Le territoire est constitué de plusieurs entités: l'île de Hong
Kong, où siège la capitale administrative Victoria; au nord et
face à l'île de Hong Kong, on trouve la péninsule de Kowloon
avec l'île de Stonecutters (l'île des tailleurs de pierres); enfin, au
nord de Kowloon se situent les Nouveaux Territoires qui
englobent l'île de Lantau, à l'ouest de l'île de Hong Kong, et
près de 240 petites îles et îlots, dont les principales sont les îles
Lamma, Cheung Chau, Po Toi, Ping Chau et Tap Mun Chau.
La superficie totale du territoire de Hong Kong est
d'environ 1065 kilomètres carrés (dix fois la superficie de
Paris) : à eux seuls, les Nouveaux Territoires représentent plus
de 90% de l'ensemble du territoire hongkongais et couvrent
975 kilomètres carrés, tandis que Kowloon et l'île de
Stonecutters occupent 79 kilomètres carrés et l'île de Hong
Kong, seulement Il kilomètres carrés.
Outre la capitale Victoria, les principales agglomérations de
Hong Kong sont Kowloon, Aberdeen, Mai Po, Tai po et Tsing
YL
19La géographie physique de Hong Kong est généralement
ingrate. Elle se caractérise par des reliefs montagneux aux
pentes abruptes, formant une série de chaînes à peu près
parallèles courant d'est en ouest et culminant à 958 mètres
d'altitude. La plus septentrionale de ces chaînes est marquée
par quatre petits sommets haut d'environ 400 à 600 mètres
chacun, dont le plus élevé, celui de Kai Keung Leng culmine à
572 mètres. La chaîne la plus importante traverse les
Nouveaux Territoires en leur centre et s'étend sur une
quarantaine de kilomètres. Elle compte six sommets dont le
plus important de tout le territoire, celui de Tai Mo Shan,
culmine à 958 mètres.
Plus au sud autour de la péninsule de Kowloon, une chaîne
plus petite forme une sorte d'amphithéâtre. Ce même relief
accidenté se retrouve également sur les îles les plus
importantes, notamment sur celle de Lantau où le plus haut
sommet du territoire, le Lantau Peak, culmine à 934 mètres.
Sur l'île de Hong Kong domine le très célèbre Victoria Peak
(en français, pic Victoria) à 554 mètres d'altitude. Site
touristique incontournable, le pic Victoria était autrefois un lieu
réservé à la colonie expatriée. On y accède en voiture ou par le
Peak-tram (funiculaire) qui permet d'atteindre le sommet en
quelques minutes. TIexiste également des chemins sinueux,
très agréables pour les promeneurs, sur le flanc nord de la
prestigieuse colline. Le sommet du pic Victoria domine ainsi
toute la superbe et célèbre baie de Hong Kong.
Tout autour du territoire on trouve également une multitude
de petites plages de sable, dont les plus connues sont Repulse
Bay de Shek 0; la plus sauvage est Tai Long Wan.
En ce qui concerne la géologie de Hong Kong, le territoire
est constitué essentiellement de roches volcaniques et de roches
ignées intrusives. Les résistent
20habituellement le mieux à l'érosion et forment les sommets les
plus élevés. Sous une couche plus ou moins épaisse d'arène de
décomposition, le granite fournit une assise solide pour les
constructions en hauteur. Du fait de cette structure géologique,
le sous-sol hongkongais ne renferme que très peu de minerais
exploitables: un peu de quartz, du feldspath et du kaolin très
pur. Près de la moitié de cette production est exportée vers le
Japon ou Taïwan.
En outre, les eaux de pluies ruissellent sur les roches et se
perdent en mer, en raison de l'absence des possibilités de
stockage en sous-sol. Dans une agglomération urbaine et
industrielle aussi considérable que Hong Kong, l'absence de
nappes d'eau importantes en sous-sol pose de sérieux
problèmes d'approvisionnement en eau douce.
En raison de ses formes géographiques contraignantes,
seule une partie réduite du territoire est utilisable. 16% de la
superficie de Hong Kong est envahie par l'urbanisation.
Environ 10% sont consacrés à l'agriculture; la plus importante
part des terres agricoles se situant au nord-ouest des Nouveaux
Territoires.
A Hong Kong, la végétation naturelle est peu fournie et
seuls les reliefs montagneux sont recouverts d'herbe ou de
maigres buissons. Cependant, la politique de reforestation
poursuivie par les autorités de Hong Kong depuis la fin de la
seconde guerre mondiale a permis d'implanter plusieurs
milliers d'hectares de forêts. A cet égard, le versant méridional
du pic Victoria est magnifique.
Sur un planisphère, Hong Kong se situe à 23°20' de latitude
nord dans la zone tropicale. La température annuelle moyenne
sur le territoire est de 22,8 °C avec des variations relativement
faibles et des températures moyennes minima de 15,6 °C au
mois de janvier et maxima de 28,5 °C au mois de juillet. Le
21niveau moyen annuel de précipitations est de 2 246 lTlI11, dont
plus de 90% tombent entre avril et octobre.
Le fait que Hong Kong soit situé au flanc d'un continent
massif et au contact d'un vaste océan lui contère un climat de
mousson. De la fin du mois d'octobre jusqu'à la mi-mars, la
Sibérie est sous l'influence quasi-permanente d'un vaste
anticyclone. Ce dernier provoque des courants d'air frais
d'origine polaire le long des côtes de la Chine. C'est la
mousson de l'Asie du Nord-Est. Durant cette période, les
températures baissent et atteignent des moyennes de 15 à 18°C
et peuvent même descendre en deçà de 10°e. Cette mousson,
dite d'hiver, est la plus sèche de l'année.
Dans cette région, la période de l'année qui équivaut au
printemps est brève et va de la mi-mars aux premiers jours de
mai. L'atmosphère devient alors plus humide, le ciel est
encombré de nuages et les brouillards sont fréquents. Durant
cette période, la température augmente régulièrement avec des
pics soudains.
Du mois de mai à la mi-septembre, c'est la mousson d'été; la
plus connue pour sa chaleur étouffante et ses taux d'humidité
records. Le vent souffle modérément; la température est élevée
en continu, atteignant en moyenne 27-28°C, mais les maxima
atteignent facilement 35°C durant toute la saison. TI pleut
beaucoup: entre les mois de juin et août, 50% des précipitations
annuelles tombent sur Hong Kong; le mois de juin étant le
mois le plus pluvieux. En outre, des orages tropicaux s'abattent
également sur le territoire et l'humidité relative est en
permanence supérieure à 80%.
De la mi-septembre au début du mois de novembre, c'est la
saison qui équivaut à l'automne en climat tempéré. Les
températures sont plus fraîches, surtout la nuit. Le ciel se
dégage et la fréquence des pluies s'atténue.
22