//img.uscri.be/pth/9134567e2589523b4f087c895fb83a531ff9d7e1
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 7,49 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

LA CONNAISSANCE DU PARLEMENT IVOIRIEN

De
88 pages
Il est incontestable que l'influence du député dans la vie publique d'un Etat n'est plus à démontrer. La preuve, sans le député, point de démocratie ; il occupe donc une place non négligeable dans notre société. A l'heure actuelle où le " multipartisme " engagé en Côte-d'Ivoire depuis 1990 bat de " l'aile ", où, le prurit de démocratie est apaisé, il est tout à fait normal que les Ivoiriens connaissent le fonctionnement de l'institution parlementaire de leur pays, en d'autre termes qu'ils connaissent ce qui s'y déroule.
Voir plus Voir moins

CONN AISANCE

DU PARLEMENT NOIRIEN

Collection Études Africaines

Dernières parutions

Yao ASSOGBA, Jean-Marc Ela, Le Sociologue et théologien africain en boubou. Oméga BAYONNE, Jean-Claude MAKIMOUNAT-NGOUALA, CongoBrazzaville: diagnostic et stratégies pour la création de valeur. Albert LE ROUVREUR, Une oasis au Niger. Samuel EBOUA, Interrogations sur l'Afrique noire. Constant VANDEN BERGHEN et Adrien MANGA, Une introduction à un voyage en Casamance. Jean-Pierre YETNA, Langues, média, communautés rurales au Cameroun. Pierre Flambeau N'GA YAP, L'opposition au Cameroun. Myriam ROGER-PETITJEAN, Soins et nutrition des enfants en milieu urbain africain. Pierre ERNY, Ecoliers d'hier en Afrique Centrale. Françoise PUGET, Femmes peules du Burkina Faso. Philippe BOCQUIER et Tiéman DIARRA (Sous la direction de), Population et société au Mali. Abdou LATIF COULIBAL Y, Le Sénégal à l'épreuve de la démocratie, 1999. Joachim OELSNER, Le tour du Cameroun, 1999. Jean-Baptiste N. WAGO, L'économie centrafricaine, 1999. Aude MEUNIER, Le système de soins au Burkina Faso, 1999. Joachim OELSNER, Le tour du Cameroun, 2000. B. Alfred NGANDO, L'affaire Titus Edzoa, 2000. J.-M. ESSOMBA, M. ELOUGA, L'Art Tikar au Cameroun, 2000. Mahamadou SV, Mauritanie: l'horreur des camps. L'enfer d'Inal, 2000. Mahamadou SV, L'Enfer d'Inal, 2000.

Pierre DANHO NANDJUI

CONNAISANCE DU PARLEMENT IVOIRIEN

L'Harmattan 5-7, rue de l'École Polytechnique 75005 Paris FRANCE

-

L'Harmattan Inc. 55, rue Saint-Jacques Montréal (Qc) - CANADA H2Y lK9

@ L'Harmattan,

2000

ISBN: 2-7384-9542-7

L'auteur

Pierre NANDJUI DANHO, né en Côte-d'Ivoire, politologue de formation, est docteur d'État en Science politique. Il enseigne actuellement à l'U.R.F. des Sciences Juridiques, Administratives et Politiques de l'Université d'AbidjanCocody. Il est également chargé de cours à l'École Nationale de Police.

INTRODUCTION
Depuis plus de deux décennies, les spécialistes de science politique, de droit constitutionnel, entre autres, ont ressenti le besoin d'ajouter aux études consacrées aux partis politiques et aux institutions, une meilleure connaissance de la fonction parlementaire et de ceux qui en sont juridiquement investis. A cet égard, l'Assemblée Nationale exerce aujourd'hui une fonction considérable que personne ne peut nier. Si pour certains, elle ne sert qu'à légiférer et à contrôler le gouvernement, pour d'autres, à le soutenir, nul doute que son poids est déterminant dans la vie d'un État qui aspire à la modernité. De ce point de vue, nous sommes 'de l'avis de Carré de Malberg, quant au rôle prépondérant que joue l'Assemblée Nationale dans les rouages d'un État: «la réédition de la loi expression de la volonté générale »]. Dans la définition qu'il donne de la souveraineté parlementaire, il note que]' Assemblée « se trouve investie d'une puissance souveraine. Dès lors, tous les autres organes de l'État, à commencer par le gouvernement, lui sont logiquement subordonnés et il n'est pas jusqu'à la Constitution elle-même qui ne cède devant un pouvoir législatif identique à un pouvoir de souveraineté ». Dans cet ordre d'idées, écoutons Gambetta: «Les Assemblées chez les peuples libres sont un instrument, un rouage comme un autre destiné à faire connaître avec plus ou

moins de précisionla volonténationale »2.
Ces deux citations, montrent bien l'importance de l'institution parlementaire dans un État de droit dans lequel les
1. Carré de Malberg, La loi expression de la volonté générale, Paris, Sirey 1931, réédition Economica, 1984 2. Citation tirée de O. Rudelle, La République absolue, Paris, Publications de la Sorbonne, 1982, p. 25.

partis captent les aspirations diffuses exprimées par la société et les traduisent en programme politique en vue de leur réalisation. En effet, si l'étude des institutions politiques de la Côted'Ivoire y compris celle du régime parlementaire, reste inexistante3, rare est actuellement l'État dépourvu de parlement. Les États démocratiques en possèdent un; les dictatures également, même s'il fonctionne bâillonné par une oligarchie. En fait, imaginons un instant notre pays sans parlement? C'est tout à la fois ignorer les élections et le pouvoir politique qui en résultent, c'est aussi ignorer les campagnes, le débat public, les partis politiques, l'existence d'une opposition, un système sans délibération politique et sans décision délibérée, bref, c'est la privation pour les Ivoiriens des droits les plus élémentaires reconnus par la Constitution. Au surplus, au moment où en Côte-d'Ivoire comme partout ailleurs, les chambres parlementaires deviennent prépondérantes, au moment où, avec les chambres, les peuples, s'affirment sur l'échiquier politique et décident de prendre en charge leur propre destin et la direction de leur cité, il est à ce titre indispensable de faire connaître de façon très précise, l'organisation et le fonctionnement du Parlement de notre pays.

3. Ce vide sur les institutions politiques et le droit constitutionnel vient d'être comblé par l'ouvrage très récent de Francis V. Wodié, Institutions. Politique et droit constitutionnel, Abidjan, PUCI, 1996.

8