//img.uscri.be/pth/b23a706142b95ea63951ec0bbf8ed3e7abf543ec
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 14,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

LA LIBYE

De
204 pages
Pays du Grand Maghreb le moins bien connu, sur lequel plane le charisme d'un dirigeant au nationalisme ombrageux, et qui, grâce au pétrole, peut offrir à ses habitants le plus haut niveau de vie des pays d'Afrique, la Libye est une terre passionnante à découvrir : les lumineux paysages méditerranéens de Tripolitaine et Cyrénaïque côtoient le plus aride des déserts, un Sahara marqué par les prodigieux témoignages rupestres d'une époque lointaine où chasseurs et pasteurs parcouraient ses grandes vallées ; des villes antiques, dont la majestueuse Lepcis et l'attachante Cyrène, brillent de tous leurs feux en terre d'Islam…
(nombreuses cartes et photos couleurs)
Voir plus Voir moins

LA LIBYE
A la découverte d'un pays

Dans ce musée vivant, bâti au jour le jour, à ciel ouvert, sur d'immenses étendues vides, toutes les expériences humaines, tous les réflexes immémoriaux se conjuguent en un alliage baroque qui fait le pays d'aujourd'hui.
Pierre Audibert. Libye

@ L'Harmattan,

1999

ISBN: 2-7384-8383-6

Danielle BISSON Jean BISSON Jacques FONTAINE

LA LIBYE
A la découverte d'un pays
Tome 1

Identité libyenne

L'Harmattan 5-7, rue de l'École-Polytechnique 75005 Paris - FRANCE

L'Harmattan Inc 55, rue Saint-Jacques Montréal (Qc) - CANADA H2Y lK9

PREFACE
La Libye semble être pour les Occidentaux, et particulièrement les Français, une terre inconnue. Sait-on d'abord la situer entre la Tunisie familière des médinas blanches et des plages, et l'Egypte quelque peu mythique des pharaons et de la vallée du Nil? Sait-on que son immensité (une surface égale à trois fois celle de la France) lui vaut une grande variété de paysages et d'infinies possibilités de randonnées dans le désert? Sait-on même écrire son nom sans trébucher sur l'emplacement du y, ce qui indique une faible utilisation du vocable dans nos écrits? C'est dire combien ce livre, qui est plus qu'un guide, une introduction complète à la connaissance de ce pays, vient combler une forte lacune et qu'il réjouira les lecteurs francophones amateurs de découvertes, avec, pour accroître notre plaisir, une belle collection de documents cartographiques et photographiques. Tout d'abord, l'ouvrage nous éclaire sur la longue histoire libyenne où s'empilent les strates de civilisations. Nous parcourons les temps préhistoriques qui nous ont légué d'inégalables gravures et peintures rupestres et les siècles de la Romanité avec leurs étonnantes villes si bien conservées. Nous retrouvons les phases de l'islamisation, de la période turque, de la colonisation italienne. Et nous aboutissons à la période contemporaine, marquée entre autres par la Grande Rivière, ce fleuve artificiel et souterrain qui conduit les eaux cachées du Sahara vers le littoral méditerranéen grâce à d'énormes canalisations invisibles. Au passage, il nous est rappelé combien certains sites du désert sont liés à notre histoire occidentale récente et aux épisodes de notre libération: Koufra, Bir-Hakeim, Tobrouk, par exemple. Ensuite, le livre nous familiarise avec l'extrême diversité des paysages géographiques, depuis les montagnes sculptées du Sud jusqu'aux plaines intensément cultivées de Tripolitaine et Cyrénaïque, en passant par les immenses champs dunaires qui remontent jusqu'à la Méditerranée. Et il nous rappelle la singulière charnière qui fait passer, autour du Golfe de Syrte, du Maghreb des campagnes et des villes au Moyen-Orient pétrolier, symbolisé par les énormes installations de Marsa Al-Brega (pétrochimie) et de Ras Lanouf (raffinerie). Enfin l'ouvrage fournit quelques clés pour comprendre la spécificité politique et économique d'un pays atypique parmi les nations arabes, un pays en perpétuelle évolution.

Au moment où la Libye s'ouvre à nouveau au monde extérieur par suite de la suspension de l'embargo, les touristes soucieux de comprendre les terres et les hommes qu'ils découvrent sauront gré aux trois auteurs - Danielle Bisson, historienne, qui participa à des fouilles archéologiques en Algérie, Jean Bisson, géographe, qui a parcouru le Sahara de long en large, et Jacques Fontaine, géographe du Maghreb oriental - de leur fournir ce large panorama. Pour avoir découvert avec eux, il y a quelques mois seulement, le pays qu'ils nous présentent, et testé quelques-uns des itinéraires qu'ils suggèrent, je puis témoigner de la richesse, puisée sur le terrain, des informations livrées au lecteur et surtout de l'extraordinaire densité de sites, villes, oasis, musées qu'ils proposent. La Libye, terre jadis inconnue, devient grâce à eux un pays réel, d'où l'on revient enrichi de connaissances et de visions inoubliables. Jean-François TRaIN Professeur émérite à l'Université de Tours

REMERCIEMENTS
Notre reconnaissance va en tout premier lieu à Mustafa Shibani qui a favorisé notre prise de contact avec la Libye, a suivi avec intérêt l'avancement de nos travaux, et nous a procuré une utile documentation sur son pays. Tous nos remerciements s'adressent ensuite à Abdel Doumnaji dont l'efficacité jamais démentie et les initiatives toujours nombreuses et inattendues ont permis une heureuse mise en oeuvre de nos séjours. Que Nizar et Ali trouvent ici l'expression de nos remerciements pour la part qu'ils ont prise dans l'organisation de nos premiers voyages, ainsi que tous ceux (chauffeurs, interprètes, guides et cuisiniers) qui ont répondu avec beaucoup de gentillesse à nos exigences d'Occidentaux pressés. Notre gratitude va aussi à Paule Rognon et à Mohamed Sebti, pour leurs assistances linguistiques respectives, ainsi qu'à Axel Van Albada, pour l'attention qu'il a bien voulu porter à certains de nos écrits. Quant à Vincent, un grand merci pour ses conseils toujours judicieux et sa précieuse participation photographique.

TABLE DES MATIERES
I La Libye dans l'histoire:

-

de brassage

terre de passage, terre
15 17 19 22 33 47 48 50 53 57 61 67 68 73 81

Les origines et les apports antiques................................................. - aux origines de la Berbérie et du peuplement du Sahara libyen............ - l'Histoire avant l'Histoire .......................................................................... .. les apports puniques et la présence grecque ........................................... - des provinces romaines et byzantines ..................................................... Les dynasties médiévales: islamisation et arabisation.............. .. une conquête arabe désordonnée et difficile (VIle s.)............................. - les Berbères et l'Islam: le Kharigisme (VIlle s.) .................................. - la suprématie des Berbères ibadites (VIlle s.IXIe s.) .............................. - mythe et réalité de deux siècles de ravages (milieu XIe/milieu XIIIe s.)... - entre Pays du Sûdan et Méditerranée (milieu XIIIe/milieu XVIe s.) ..... De la Libye turque à la Jamahiriya ................................................ - les Turcs en Libye: de l'ébauche d'un État au renforcement du tribalisme ................................................................... .. les Italiens en Libye: la "terre promise" ? ............................................. - vers la Libye indépendante ......................................................................

II

-La Libye contemporaine:

continuité et ruptures
95 96
104 125 126 131 136 143 144 149 157 161 162 167

- les campagnes libyennes La Libye de la fin du xxe siècle - M. Kadhafi et la première république (1969-1975) - les débuts de la Jamahiriya (1975-1985) - la Libye dans la zone des tempêtes (1986-1999) Un peuple de citadins .. comportement démographique et niveau de vie .. littoralisation et urbanisation de la population .. Libyens et immigrés: la répartition des tâches De l'euphorie pétrolière aux réajustements économiques - une industrie localisée sur le littoral .. l'agriculture libyenne en quête d'auto-suffisance
Conclusion: la Libye entre rupture et transition Orientation bibliographique Crédit photographique Liste des figures Glossaire Index des localités et sites 1

Libye méditerranéenne, Libye saharienne - le passage rapide de la mer au désert

181 183 190 190 191 195

FICHE D'IDENTITÉ
Le cadre officiel - Superficie, 1759 000 km2 (plus de trois fois la France). 1820 km de côtes, et environ 3600 km de frontières. - AppeIlation, officielle depuis 1977 : Jamahiriya arabe libyenne populaire et socialiste. Jamahiriya; néologisme qui veut dire "État des masses". - Capitale, Tripoli (1500000 habitants). Autres grandes villes: Benghazi (700000 habitants), Misratah, Surt, Sabha, Hun, Ajdabiya. - Langue officielle, l'arabe, parlé par tous. Il subsiste des noyaux berbérophones (bilingues) dans le Jabal Nafusah, ainsi que dans les oasis (Ghadamès, Ghat, Awjilah); les Touaregs, peu nombreux, sont berbérophones. - Langue d'usage avec les Étrangers; l'anglais, secondairement l'italien, parfois chez certains Touaregs, Ie francais. Les régions géographiques - L'État libyen résulte de l'assemblage de trois régions: - à l'ouest, la Tripolitaine - à l'est, la Cyrénaïque - au sud, le Sahara libyen (Fezzan, oasis de la Jufrah, et celles de Koufra, au cœur du Désert Libyque). - Climat de type méditerranéen sec sur la frange littorale; de type saharien hyper-aride sur la majeure partie du territoire. Les Libyens - La Libye compte 4405000 habitants (1995) auxquels s'ajouteraient 1100000 Étrangers (estimàtion; chiffre officiel; 400000), ce qui signifie qu'un habitant sur cinq vivant en Libye serait un immgré.
-

La moitiéde la populationvit dans la Tripolitainecôtière et en Cyrénaïque85 % des Libyens sont citadins. Un Libyen sur deux a une activité classée

Marmarique, c'est-à-dire sur moins de 5 % du territoire. dans le secteur tertiaire, autrement dit est un "col blanc". - Les Libyens sont musulmans sunnites de rite malékite. On compte également des Berbérophones de rite ibadite dans la montagne tripolitaine. Les bases de l'économie - Pétrole et produits dérivés; 98,4 % de la valeur des exportations (1996). - Régression de l'agriculture sèche; progression des terres irriguées (plus du cinquième des terres cultivées).
-

88000 touristes(en progressionconstante)ont visité en 1996les prestigieux

sites préhistoriques ou archéologiques antiques, et parcouru Ie Sahara libyen. - Capacité hôtelière concentrée à Tripoli (pour moitié) et Benghazi. - Relations économiques privilégiées avec l'Europe Occidentale, l'Italie tout particulièrement, suivie de l'Allemagne. - Relations maritimes régulières avec Malte.

2

formation couverture

sableuse sédimentaire

...

sommet _ précipitations annuelles moyennes en mm

ŒJ naturel 1/1 artificiel

Les milieux naturels libyens

p. 4-5 : Paysage saharien de l'Akakus. p. 6-7 : Le littoral de la Cyrénaïque à Apollonia. p. 8-9 : Architecture coloniale italienne à Tripoli.

3

UN PAYS CHARNIERE
Entre Méditerranée et Afrique noire, entre Proche-Orient et Maghreb, la Libye doit à sa position de charnière d'avoir été une terre de passage, une terre de brassage. - au nord, la Méditerranée orientale, naviguée depuis fort longtemps, lieu de fixation et de développement de grandes civilisations maritimes, phénicienne, grecque, romaine. Au sud, l'Afrique noire, Bi/ad As-Sûdan comme les Anciens appelaient le Pays des Noirs (et comme on le désigne encore aujourd'hui), Afrique du Sahel, Afrique tropicale. Entre les deux, la Libye: les côtes de Tripolitaine et Cyrénaïque ont été très tôt connues, très tôt abordées par une navigation côtière, à la recherche d'escales puis de comptoirs. Le désert libyen, en relation avec le Pays des Noirs (par les rares oasis du Désert Libyque à l'est et surtout le Fezzan à l'ouest), s'approche à moins de 50 km des côtes méditerranéennes au fond du golfe de Syrte. C'est là la grande originalité de la Libye par rapport au reste du Maghreb; être le lieu du nord de l'Afrique où le Sahara se rapproche le plus de la mer. La Libye affirme donc une originalité dont le Fezzan a su tirer parti pour devenir le relais entre le nord et le sud. Encore fallait-il s'enfoncer dans les profondeurs désertiques, aussi courtes fussent-elles, et que les techniques de parcours soient adaptées à la traversée des immensités sahariennes afin d'assurer des relations régulières. - à l'est, le Proche-Orient, foyer de civilisations brillantes, mésopotamienne, phénicienne, assyrienne, égyptienne. Pays sans cesse touchés par des déplacements de populations en provenance de l'est, infiltrations lentes, mouvements ininterrompus qui glissent jusqu'aux rives de la Méditerranée orientale, peuples en migration qui prennent la mer à la recherche de terres, ou se dispersent vers Ie nord et vers le sud, l'Egypte et au delà. A l'ouest, les pays du Maghreb, pays du soleil couchant. Entre les deux, placée géométriquement à égale distance de l'Atlantique et de la Mer Rouge, la Libye, où court une importante voie terrestre littorale, parallèle à la Méditerranée, la grande voie des migrations, des invasions, mais aussi des influences orientales et plus précisément, par leur proximité, égyptiennes. Cette route est une magnifique voie de passage... où, longtemps, l'on ne fait que passer: là est à nouveau l'originalité libyenne. C'est de cette situation de carrefour qu'a lentement émergé l'identité de ce pays.

10

La Libye, pays charnière

La Libye:

les régions

11