//img.uscri.be/pth/0f73075fbfe1f660cf03a16c8963351798c1654e
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 10,50 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

La vie adulte en questions

140 pages
Depuis les années 1970-80, l'idée puis les politiques d'éducation permanente ont mis en scène de façon spectaculaire la vie adulte. A travers le repérage des idéaux-types de l'adulte, c'est une figure plurielle qui se dessine aujourd'hui, liée de manière aiguë à la formation initiale ou continue, à ses défaillances et à ses recompositions, à ses enrichissements : l'identité adulte n'est plus linéaire. Qui est cet adulte dont l'itinéraire est jalonné d'obstacles, qui le transforment et font de lui un apprenant continuel ?
Voir plus Voir moins

Le Comité éditorial s'est constitué en association de droit français dénommée Association internationale pour la promotion des recherches en éducation et formation des adultes (Aiprefa). L'Aiprefa a été enregistrée au Journal o.ificiel u 15 d février 2003. L'association, dont le siège social est à l'université de Paris X Nanterre, est propriétaire de la revue: elle en a les responsabilités d'édition, de gestion et de diffusion. Le premier bureau est composé de Jacky Beillerot, Claudie Solar, Etienne Bourgeois et Philippe Carré.

Comité éditorial
Brigitte Albero (Maître de conférences en sciences de l'éducation, INRP) Jacques Aubret Inetop-Cnam) Christian Batal et formation) (professeur émérite, Philippe Carré (professeur de sciences de l'éducation, Université Paris X) Pierre Caspar (professeur, Chaire formation des adultes, Cnam) de

(pDG Interface Études émérite de Université

Pierre Dominicé (professeur de sciences de l'éducation, Université de Genève) Gérard Jean-Montcler (Maître de confé-rences en sciences de l'éducation, Université Paris X) Paul Santelmann (Responsable prospective, AFP A) de la

Jacky Beillerot (professeur sciences de l'éducation, Paris X)

Sandra Bellier (Directrice du développement e-business du groupe Adecco) Etienne Bourgeois (professeur de sciences de l'éducation, Université catholique de Louvain) Jean-Pierre Boutinet (professeur sociologie, uca Angers) Directeur de publication: Attachée de rédaction: Traductions français-espagnol: Traductiomfrançais-ang/ais : de

Claudie Solar (professeure d'andragogie et de psychopédagogie, Université de Montréal) André T arby (professeur de sciences de l'éducation, Université Lille 1) Frank Vidal (Directeur Advancia, CCIP) André Voisin (Économiste, Paris)

Jacky Beillerot Sandrine Collette Dyanne Escorcia Stephen Brewer

Revue SAVOIRS
Université Paris X Nanterre UFR SPSE, Bât. C. 301 200, avenue de la République 92001 Nanterre Cedex email: revue.savoirs@u-paris10.fr

Savoirs
revue internationale de

recherches en éducation et formation des adultes
2004 - 4
La vie adulte en questions

Revue publiée avec le concours:
- du ministère de la Jeunesse, de l'Éducation nationale et de la Recherche;
- de l'association

Interface recherche - de la Chambre de Commerce et d'Industrie - de l'Université Paris X Nanterre

de Paris

L'Harmattan 5-7, rue de l'Ecole Polytechnique 75005 Paris FRANCE

L'Harmattan Hongrie Hargita u. 3 1026 Budapest HONGRIE

L'Harmattan Via Bava, 37 10214 Torino ITALIE

Savoirs, 2004, 4 La vie adulte en questions
Éditorial. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ..

p. 7

Note de synthèse Jean-Pierre Boutinet - Que savons-nous sur cet adulte qui part en formation? . .. .. . . .. . .. . . . . . . .. . .. . .. . .. . .. . . . . . . .. . .. . . . . . . . .. . ... .... Débat PierreDominid - Le désarroi adulte face au savoir. . .. . . . . .. . . . . . . . . . . . . . . . . .. Réponses de... Dominique Gourdon-Monfrais- Boulimie de la formation et anorexie éducative . Martine Lani-Bqyle - Vers une transmission intergénérationnelle des
saVOirs. ....................................................................

p.ll

p. 53

p. 63 p. 67 p. 71 p. 75

Jean-Yves Robin - Le grand écartèlement dans le champ des savoirs: le diplôme qualifiant et la connaissance expérientielle.. .. . ... .. . .. . .. Christian Reslon - Circulation des savoirs et cohabitation des âges dans le champ de la formation. . .. .. . . .. .. . . . .. .. . .. . . . . ... .... Articles de recherche Thierry Fleitz - Formation continue et transformation des pratiques enseignantes: le rapport à la formation................................... Pascal Roquet - Temporalités biographiques et temporalités institutionnelles : la construction identitaire de l'ingénieur promu. . .. . ... .. . ..

p. 81 p. 99

Notes de lecture Ph. Carré et M. Tétard (C'oord.)- Les Ateliers de Pédagogie Personnalisée ou l'auto formation accompagnée en actes (c. Frétigné). . .. . ., . .. .. .. . . . .. . .. p. 125 H. Bézille-Lesquoy - L'autodidaxie. Entre pratiques et représentations sodales (N. Leselbaum). . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. p. 127

J-L. Guyot, C. Mainguet et B. Van Haeperen (eds.)

-

La formation
p. 129 p.131

profeJSionnelle mntinue. L'individu au C'œur dispositifs (A. Voisin).......... des Ch. Delory-Momberger - Biographie et ÉduC'ation. Figures de l'individu-prqjet (R. Müller). . . . . .. . .. . . . . .. .. . .. . ., . .. . .. . ... .. . . . . . .. . .. . .. . . . . .. . .. . .. "

Vie de la recherche Groupe d'études- histoirede laformation (Gehfa).. . .. ... .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. ...

p. 137

~L'Hannattan,2004 ISBN: 2-7475-6760-5 EAN : 9782747567602

La route continue. Les numéros de l'année 2004 SOnt en chantier et nous C011.)!);'lençonsde nOus préoccuper des livraisons de 2005 et 2006. Le Comité éditorial qui se réunit trois fois par an C011.)!);'lence avoir le sentiment d'avoir à trouvé une forme stable pour cette nouvelle revue, une organisation générale satisfaisante et une audience encore trop faible mais on sait que les périodiques traversent une grande crise qui est loin d'être terminée; nous aurons à en reparler puisqu'il s'agit d'une question de fond: la gratuité ou non des informations scientifiques via un accès généralisé .à Internet. Comme les lecteurs les plus assidus le remarqueront, nOus avons décidé de changer la couleur de la page de couverture, chaque année: après le vert, nOus voici donc au bleu! Notre premier hors~série intitulé De l'apprentissagesodal au
sentiment d'ifficaclti personnelle

- Autour

de l'œuvre d'Albert Bandura, édité au moment

de la venue du célèbre psychologue américain à la. 7èmeBiennale de l'éducation et de la formation (Lyon 14~17 avril), connaît un réel succès qui nOus encourage it envisager pour l'année prochaine une nouvelle tentative, tournée elle aussi vers l'œuvre d'un grand chercheur étranger. Ce numéro 4 est donc centré sur la personne adulte en formation. Thème qui devrait être d'évidence et qui depuis quarante ans a peu été interrogé sauf par les auteurs pionniers que l'on retrouve, ici, responsables de la Note de synthèse oucontributeurs au Débat. On y lira le chemin parcouru depuis le coup de trompette de «L'entrée dans la vie, essai sur l'inachèvement de l'homme» jusqu'aux; récentes analyses françaises et internationales qui mettent l'accent sur l'état généralisé «d'apprenant ». Cette réflexion sur l'adulte accompagne évidemment les pratiques et les analyses de la validation des acquis de l'expérience (cf. notre numéro 1) qui, à terme, bouleverseront tout le système de formation initiale et notamment la formation universitaire. Plus globalement enCore c'est tout le travail fait sur les biographies des sujets adultes, rôle et fonction de ces récits pour la mémoire, l'histoire et l'ethnologie des groupes et des sociétés qui se trouve interrogé et amplifié par ce qui s'appelle, déjà, les archives orales. Enfm, et nOus en avons des exemples à la revue même, les frontières ancestrales des divisions institutionnelles entre enfants., adolescents, adultes, serOnt remises en cause, un jour ou l'autre: ainsi, la

Savoirs, 4, 2004

formation des étudiants appartient-elle à la formation des élèves ou à celle des adultes? De la réponse dépendra une plus ou moins grande révolution pédagogique dont il nous faudra bien un jour ou l'autre reparler.

NOTE DE SYNTHÈSE

Note de synthèse: Que savons-nous sur cet adulte qui part en formation?

Que savons-nous

sur cet

adulte

qui part en formation?

Jean-Pierre BOUTINET

Jean-Pierre Boutinet, enseignant-chercheur en Psycho-sociologie, est professeur à l'Université catholique de l'Ouest, Institut de Psychologie et Sociologie appliquées. Il est par ailleurs professeur associé aux Universités de Sherbrooke (Canada) et de Genève (Suisse) et chercheur associé à l'Université Paris X. Il a notamment publié aux PUF Anthropologie du projet, qui vient de sortir sa 7èmeédition, et L'immaturité de la vie adulte, toujours aux PUF. Il s'apprête à sortir Vers une société des agendas, une mutation de
temporalités.

À chaque siècle de cultiver son utopie éducative et son âge préféré. Si le 1ge siècle finissant fut celui de l'école obligatoire associée au culte de l'enfance et de la jeunesse, le 20e siècle déclinant va développer une nouvelle utopie, celle de l'éducation permanente en mettant en scène sans doute pour la première fois de façon aussi spectaculaire la vie adulte. Les adultes de l'ère post-industrielle sont de fait immergés dans la formation. C'est dire que le chemin qui va de la famille au travail passe désormais souvent par l'instance de la formation pour y faire des haltes plus ou moins longues, devenues familières pour un nombre croissant d'adultes et ce depuis déjà deux générations. Mais à courtiser ainsi assidûment les lieux de formation pour bon nombre d'entre eux, à redouter et à éviter ces lieux pour certains autres refroidis dans leurs ardeurs par des déconvenues scolaires antérieures, qui sont donc ces adultes? Que cherchentils ? Quelle(s) figure(s) d'adultes véhiculent-ils qui puisse(nt) dire quelque chose de la société au sein de laquelle ils évoluent? À force de s'interroger sur la formation, ses chances et ses handicaps, on en a oublié qu'elle s'adressait à une catégorie d'âge bien spécifique aux attentes elles-mêmes spécifiques, les adultes. C'est pourtant l'un des grands mérites de la formation que d'avoir posé la question de la vie adulte, d'abord furtivement puis de façon de plus en plus lancinante. Que savons-nous donc de cette catégorie d'âge, qu'avons-nous

Savoirs, 4, 2004

accumulé en guise de connaissances depuis un quart de siècle de pratiques intensives de la formation, sur la vie adulte? Ces connaissances ici répertoriées vont nous permettre de mieux comprendre la vie adulte dans la variété de ses visages comme dans ce qui fait sa spécificité actuelle et ses évolutions tendancielles.

U ne question de méthode

Pour camper la vie adulte dans le champ des connaissances qu'elle a organisé, nous allons essayer de faire le point sur la littérature en sciences sociales et en sciences de l'éducation produite sur la vie adulte depuis les années 1980, ne remontant que très exceptionnellement avant cette date. Les années 1980 en effet constituent à plus d'un titre pour nous une époque charnière pour une réflexion sur la vie adulte: - J Piaget meurt en 1981 et avec lui les tenants psychologues nombreux qui considéraient sous son emprise le développement psychologique comme
terminé à l'adolescence; les travaux de

J

Piaget restent

remarquables

dans leur

façon d'appréhender le développement tant du nourrisson gravissant les différents degrés du stade sensori-moteur, que de l'enfant apprenant à accéder au stade préopératoire puis à celui des opérations concrètes; ces travaux font culminer le développement psychologique chez l'adolescent avec la maîtrise des opérations formelles. Il est significatif dans ce contexte de constater que Piaget n'a, à notre connaissance, consacré qu'un seul article d'une douzaine de pages à la vie adulte parmi les milliers qu'il a pu écrire! ; comble de l'insolite, cet article est écrit par lui, écrivain francophone, en anglais. - En 1980, nous commençons à ressentir les effets de la crise culturelle liée à une civilisation du progrès remise en cause (Taguieff, 2004), crise issue du premier choc pétrolier; cette crise est contemporaine de notre entrée en postmodernité avec l'ouvrage phare de J-F. Lyotard, Condition de l'homme postmoderne, paru en 19792 ; cette entrée se traduit entre autres par un changement de nature dans le rapport au savoir, changement initié par l'avènement d'une civilisation communicationnelle ; elle se traduit aussi par une vie adulte de plus en plus bousculée et chaotique dans un environnement fait de flexibilité et de mobilité.

Cf. Intellectual Evolution from adolescence to Adulthood, 15,1-12. 2 Aux éditions de Minuit.
12

!

Human Development, 1972,

Note de rynthèse : Que savons-nous sur cet adulte qui part en formation?

-

1980 voit s'effacer

l'aura des chercheurs

qui furent les pionniers

des études

sur la vie adulte, c.G. Jung est mort déjà depuis une génération, lui qui a diffusé ses travaux sur le cycle de vie qu'il assimile au déroulement d'une journée3. E.H. Erikson qui s'éteint en 1994 ne publiera guère d'ouvrages importants, au-delà de 1980, consacrant ses travaux de maturité à l'étude des stades psychosociaux de la vie adulte 4. De son côté Ch. Bühler, fondatrice de l'analyse biographique, a déjà publié l'essentiel de son œuvre, qui recourt à la métaphore de la montagne pour penser le développement de la vie adulte à travers ascension, sommet et descentes. Comme autre pionnière, citons B. Neugarten soucieuse d'identifier les changements développementaux chez l'adulte notamment ceux liés à la maîtrise tant de l'intériorité que de l'environnement, ceux aussi associés à l'expérience et au temps avec son déterminant que serait notamment selon elle l'horloge sociale6. Or Neugarten a publié ses principaux ouvrages avant 1980 comme d'ailleurs son contemporain R.J. Havighurst qui approche le cycle de vie adulte à travers les trois phases du jeune adulte, de l'adulte du mitan de la vie, de l'adulte avancé en âge7. Cette trilogie dans le découpage des âges adultes sera reprise par son contemporain mais benjamin D. Levinson dont l'ouvrage phare, The seasons of lift, paraîtra en 19798. Levinson pour rendre compte du développement adulte délaisse les métaphores de la journée et de la montagne pour prendre celle des saisons. La notoriété attachée à son travail contribuera à susciter à partir des années 1980 une prolifération de travaux sur la vie adulte, cette abondance tentant de combler le retard pris par rapport aux travaux initiés autour de l'enfant, de l'adolescence et de la vieillesse. - 1980 constitue par ailleurs une étape suggestive dans une première réflexion sur la vie adulte issue des initiatives et pratiques désordonnées prises et développées dans le domaine de la formation pour adultes. Au début des années 1970, A. Tough pense que la méthodologie des projets, alors très peu développée, the learning Pro/eets, est une caractéristique fondatrice des
3 Cf. The Stages of Life. ln

J. Campbell,

The Portable Jung (pp. 3-22). New York:

Viking,

1933. 4 Les trois grands stades de l'intimité ou de l'isolement, de la générativité ou de la stagnation, de l'intégrité ou du désespoir sont rappelés dans Adulthood: Esserys. New York: Norton, 1978. 5 Cf. The Course of Human Life as Psychological Problem. In W.R. Looft, Developmental Prychology, Book of Readings.New York: Holt, Rinehart and Winston, 1972. A 6 Cf. Adult Personality: A Develomental View, Human Development,1966, 9, 61-73. 7 Cf. Human Developmentand Education. New York: Longmans, 1953. 8 New York: Ballantine Books, 1978.
13

5 avoirs, 4, 2004

apprentissages

adultes,

pour

lui des apprentissages

pragmatiques,

s'il en est9.

Dans la même veine pragmatique, M. Knowleslo en initiant le concept d'andragogie pose à la même période la question d'une spécificité des apprentissages adultes au regard des apprentissages enfantins, notamment sous le double point de vue de la constitution de l'expérience et de l'orientation temporelle. Ce lien timide entre formation et adultes va être développé par des auteurs comme A. Léon, toujours dans ces mêmes années II. Vers la fin des années 1970, pendant que G. Pineau, en commençant sa carrière, s'interroge sur les risques qui feraient d'une éducation permanente une éducation aliénante, M. Lesne, sur le point de terminer la sienne, définit les conditions à partir desquelles la formation pour adultes peut être émancipatricel2. Enfin la décennie 1970-1980 se termine par les travaux de J,L. Elias et de S. Merriam cherchant ensemble à expliciter les différents soubassements théoriques à une éducation des adultesl3. Aussi dans ce qui va suivre, en termes de procédures et au risque de schématiser, les quelques références que nous jugerons essentielles remontant avant le millésime 1980, nous les mentionnerons en notes de bas de page, comme nous venons de le faire et considèrerons qu'elles constituent les référents théoriques sur lesquels s'appuie la présente étude. Les références de 1980 et après, à partir desquelles est bâtie la présente note de synthèse, seront toutes mentionnées dans le cours du texte et donneront lieu à renvoi aux références bibliographiques en fin de texte. En nous donnant à titre heuristique la borne du millésime 1979-1980, comme symbolisant une ligne de partage à propos des préoccupations développées autour de la vie adulte, nous chercherons ainsi à élucider les tendances significatives qui se dégagent d'une littérature protéiforme; cette littérature, est-il besoin de le signaler, rendant

9 Cf. The Adult's Learning Prrjetts. The Ontario Institute for Studies in Education, 10Cf. The Modern PracticeofAdult Education. New York Association Press, 1972. II Cf. Psychopédagogiee la vie adttlte.Paris: PUF, 1973. d 12Cf. respectivement:

1971.

- G. Pineau & al. (1977). Éducation ou aliénationpermanente.Paris: Bordas; - M. Lesne (1977). Travailpédagogiqueetformation desadultes.Paris: PUF. 13 Cf. de ces auteurs, PhilosophicalFundations Adult Education. New York: Robert E. of Krieger, 1980 ; en traduction française, Penser l'éducationdes adultes. Montréal: Guérin, 1983. 14