LE TEMPS : DE LA PHILOSOPHIE AUX SYSTEMES

De
Publié par

La notion de temps a toujours intrigué les philosophes, qui le déclarent en général comme indéfinissable mais glosent cependant sur ses propriétés qui confinent aux considérations métaphysiques. Or comment pourrait-on décrire quelques chose que l'on ne sait pas définir ? L'objet de l'ouvrage est de lui donner une définition simple de nature philosophique avant d'en examiner les implications psychologiques, linguistiques, scientifiques, et mathématiques.
Publié le : mardi 1 février 2000
Lecture(s) : 37
Tags :
EAN13 : 9782296407022
Nombre de pages : 112
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

LE TEMPS De la philosophie aux systèmes

L' Harmattan, 2000 ISBN: 2-7384-8871-4

@

MARC THORIN

LE TEMPS
DE LA PHILOSOPHIE AUX SYSTÈMES

L'Harmattan 5-7, rue de l'École Polytechnique 75005 Paris - FRANCE

L'Harmattan Inc. 55, rue Saint-Jacques Montréal (Qc) - CANADA H2Y lK9

INTRODUCTION

La notion de temps a depuis... longtemps intrigué, voire rebuté jusqu'à faire conclure par certains qu'il faut la considérer comme indéfinissable à jamais, affirmation arbitraire. Comme toute question mal définie, elle a entraîné des idées, et des réponses, fausses ou inopportunes. Mais pourquoi ne saurait-on pas préciser ce dont on sait parler? Notre propos est de le définir simplement, en ne faisant appel qu'à la notion d'entier naturel; si tout ce qui est compliqué est inutilisable, il ne s'ensuit pas que tout ce qui est simple soit faux, et le projet n'est pas si ambitieux qu'il y paraît. Les textes en italiques sont soit des exemples, soit des explications, souvent informelles donc non rigoureuses et exprimées en langage courant. Entre certains de ceux-ci et quelques développements formels ultérieurs, il y a parfois des redites mineures et volontaires. Le but de la partie abstraite, et d'abord philosophique est d'amener des développements qui conduiront jusqu'aux systèmes artificiels, matériels et logiciels.

PARTIE PHILOSOPHIQUE

PHILOSOPHIE Définition

DU TEMPS

Soit un observateur (humain ou artificiel) considérant un objet; il fait deux observations obs 1 et obs 2 ("et", non pas "puis", ce qui introduirait ce que l'on veut définir; de même que si l'on parlait de "succession", de "transformation", etc., à chaque fois on introduirait la notion à définir dans sa propre définition). Si et seulement si les deux observations sont différentes. on dira Que du temps les sépare. Explications - La numérotation ne repose que sur la notion d'entier positif; elle est arbitraire pour l'observateur, sous la seule condition qu'elle soit séquentielle, c'est-à-dire monotone sans trou, et cela n'implique aucune restitution cachée de ce qu'il faut définir. Ex. Le caractère arbitraire de la numérotation, sa relativité par rapport à l'observateur et à son choix (et ses possibilités) d'observation, sont illustrés par le jeu qui consiste à reclasser une suite d'images dans un ordre "logique" attendu comme le plus "probable". Soit trois images: 1- Un personnage est assis devant une table sur laquelle sont posés une bouteille pleine et un verre vide, 2- De même, mais la bouteille est bien entamée, et le verre partiellement rempli, 3- De même, mais la bouteille et le verre sont vides. L'interprétation la plus simple est de donner l'ordre 1, 2, 3. Mais elle suppose qu'aucune observation significative et pertinente n'a été omise, et que la bouteille et le verre ont conservé leur identité d'objets. En fait tout ordre est possible, s'il a échappé à l'observateur que l'on remplissait la bouteille, que l'on changeait le verre, etc.. Par exemple l'ordre 3, 2, 1, où le personnage s'est attablé devant une bouteille et un verre vides, qui ont été tous deux subrepticement remplis en partie, puis où la bouteille a été, encore subrepticement et complètement remplie, alors que le verre était vidé. Pour moins probable qu'il soit, le scénario d'un

personnage consommant bouteille après bouteille et étant photographié à plusieurs reprises mais non filmé (sans observation significative entre deux images du film) est tout à fait acceptable. Le personnage pourrait même être remplacé à l'insu de l'observateur par un jumeau habillé à l'identique, ou tout au moins par un autre sans différence remarquée. L'observateur, de bonne foi, pourrait convaincre la justice que son interprétation est vraie, tant qu'elle n'est pas contredite par une autre série indépendante (observations plus nombreuses, ou différentes); il aurait confondu son expérience avec une vérité absolue, donc objective, qui n'existe pas, ce qui a d'ailleurs été exploité dans l'intrigue d'œuvres policières. Ex. De même, deux photos d'une même voiture (identifiable comme objet unique par sa plaque, sauf fraude ou réimmatriculation) à deux positions différentes de la même route, permet de dire tout aussi bien et arbitrairement qu'elle avançait, ou bien qu'elle reculait. C'est un trucage connu depuis le début du cinéma que de remplacer l'objet entre deux images pour obtenir une observation "instantanée ", une transformation progressive en monstre, etc.. - "Observateur" et "observation" sont pris dans un très large: l'observateur peut être naturel (être humain exemple) ou artificiel (machine ou appareil, ordinateur exemple); l'observation peut être volontaire dans le premier involontaire dans les deux. sens par par cas,

Une horloge (ou plusieurs) est (sont) au cœur de tout système informatique, mais nous observerons que les circuits actuels sont si rapides qu'il n'y a plus de temps global pour aucun, sauf dans le cas de portes très simples. - "Objet" s'entend au sens le plus large, ce peut être un phénomène. Ex. Contempler un paysage, qui est un objet, est volontaire; se sentir piqué par un insecte, ce qui est un phénomène, est involontaire. Temps et changement Cela revient à définir le temps comme un changement, une transition, au sens de constatation d'une différence, mais pas d'un changement dans le temps, puisque ce serait encore utiliser le terme à définir dans sa propre définition. 10

Définir "mouvement" au même cercle vicieux.

par le temps ou l'inverse conduirait

Le mot latin "tempus" désignait à la fois le temps, et le temps météorologique, variable, qu'il fait. On observe la même similitude en anglais ("tide" et "time") et dans d'autres langues, germaniques, romanes, gaëliques, slaves, africaines, grecque, sémitiques, sanskrite. La notion de "temps égale changement" est donc visiblement inhérente à l'esprit. Antériorité, postériorité, simultanéité On peut dire, mais toujours pour un observateur et un objet donnés, sans aucune idée d'absolu, que:

- obs nest

antérieure à obs m si et seulement si n ~ m ,

- obs m est postérieure, à la même condition, - obs n et obs m sont simultanées si les observations sont composites, c'est-à-dire concernent d'un coup, en une seule observation donc, deux objets différents considérés par le même observateur. Ex. Un observateur peut remarquer que, simultanément, le choc d'un objet marteau enfonce un objet clou. Ex. L'objet marteau et l'objet clou peuvent figurer ensemble sur un même cliché, laissant à l'observateur la latitude de ne s'intéresser qu'à un seul à la fois. La simultanéité de deux observations d'un même objet, chacune effectuée par deux observateurs est composite, et ne peut être que le fait de l'un d'entre eux, ou d'un tiers qui les observe eux-mêmes ainsi que leurs propres observations La simultanéité est de toutes façons relative, car encore un autre observateur pourrait faire une observation différente. L'ordre des observations étant arbitraire pour chacun, indépendamment, aucune idée d'absolu n'est introduite. Ex. Un observateur peut constater à la fois le choc du marteau et qu'il n'est pas le seul à l'avoir observé. Ou bien le choc de deux voitures et le fait qu'il n'était pas le seul témoin. Les témoignages peuvent être tous deux de bonne foi mais discordants: pour l'un "la voiture A a tenté d'éviter la voiture B en allant au fossé, mais B l'a cependant cognée", pour l'autre "la voiture A a été poussée au fossé par B". Un tiers peut affirmer: "le premier témoin regardait les voitures à Il

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.