//img.uscri.be/pth/a344e30518ccb07a0c73fc3392e482ddc706bb61
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 8,49 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Oratorio pour une jeune fille et 26 sculptures

De
128 pages
Publié par :
Ajouté le : 01 janvier 1997
Lecture(s) : 390
EAN13 : 9782296338258
Signaler un abus

ORATORIO
pour une jeune fille et 26 sculptures

@ Éditions l'Harmattan, ISBN: 2-7384-

1997

5295-7

Michel

ECOFFARD

ORATORIO pour une jeune fille et 26 sculptures
D'après des oeuvres de Paule LE DIORE (Théâtre)

L'Harmattan 5-7, rue de l'École Polytechnique 75005 Paris - FRANCE

L 'Harmattan Inc. 55, rue Saint-Jacques Montréal (Qc) - CANADA H2Y lK9

Du même auteur
A mes
(Editions

yewc

des

Melchior

- épuisé).

embruns,

à ton
Poésie.

ventre

l'océan Ouest-

Esquisses de bleu, de blanc, de rouge (Editions France). Théâtre. Sens Interdits (Editions L'Harmattan). Théâtre.

La Farce des Passeurs (Editions La Chanterelle (Editions

l'Harmattan). Roman.

Théâtre.

l'Harmattan).

L'Ecrabouilleuse ou la révolte l'Harmattan). Théâtre.

des guewc.

(Editions l'océan.

A mes yewc des embruns, à ton ventre Réédition (Editions l'Harmattan). Poésie. A paraître: Zaz (Editions l'Harmattan). Roman.

Oratorio pour une jeune

fille et 26 sculptures

a été

créé à Lorient, Le 3 Août 1996, sous le chapiteau
gonflable de La Chimère, Théâtre Itinérant de Bretagne, dans une mise en scène, scénographie et éclairages de l'auteur. Avec Cristina Pires, Camille Corlay et les voix de Caroline Ansquer, Monique Chessa, Claudine Corpart, Mélanie David, Joshua De Diego, Michel Ecoffard, Manuel Gironnet, Stéphanie Guidet, Emmanuelle Jauson, Françoise L'OfficiaI, Paule Le Diore, Florianne Lestrehan, Yannick Lomenech, Sophie Marchand, Guillaume Momont, Alain Mueller, Carla Pires. Assistante: Caroline Ansquer Bande son et régie: Alain Mueller Régie lumière: Charles Guillemette

Ce texte a été inspiré directement des oeuvres de Paule LE DIORE. Lors de la création du spectacle, ce sont elles qui étaient sur scène. ~Unmetteur en scène éventuel, tenté par cette pièce, pourrait bien évidemment demander â un sculpteurplasticien de créer des statues inspirées cette fois par le texte.

A Toi La jeune fiHe Que j'ai tant aimée

A Paule Ma jeune fiHe Que j'aimerai toujours

PERSONNAGES:
LA JEUNE Le gardien FILLE

et

Le Guerilleros La Solitude La Petite Effrontée L'Ancêtre Tzigane L'Enfance Rêverie Mirage Enfantines Amours Puberté Androgyne Le Poète L'Oisillonne Ecume de Doute L'Esseulée Notre-Dame des Requiem Toi et Moi Compostelle Quo Vadis Adorante Attraction Offrande Fusion L'Inassouvie Vigilance La Laideur

PREAMBULE

Lorsque les spectateurs rentrent, il conviendra de cboisir un éclairage qui leur permette, d'emblée, d'entrer dans la proposition qui leur sera faite. La présence des statues doit être sufJisante (en contre-jour, par exemple). La jeune fille devra être babillée dans un costume apparemment quotidien, mais qui devra pouvoir se modifier, se moduler, se IIsculpter JJ. Tout accessoire utile à la représentation doit être: Soit déjà contenu dans l'espace de jeu, Soit être sur la jeune fille.

-

La comédienne devra travaiHer son jeu comme on travaiHe une partition musicale. Le moindre geste, souffle, regard devra être défini. Un énorme travail de présence, de cbarisme naturel devra être entrepris.

Il

La comédienne devra vraiment considérer les statues comme des partenaires, son alignement devra être semblable. De même que pour la comédienne, les éclairages et les voix off devront avoir ces obligations de précision. Par la variation lumineuse, ou autre moyen technique, on tendra, dès l'entrée du dernier spectateur, à créer une sensation d'attente. Attente non point d'un spectacle banal, mais attente d'une sorte de Rituel permettant d'entrer dans une zone de mystère. La comédienne devra sentir le moment exact de la culminance de cette attente pour démarrer l'action. Elle entre dans l'action. Sa présence est pudique mais assurée. Dès son entrée, l'attente des spectateurs doit être balancée sur l'ensemble des statues, un peu comme si la vie physique de la jeune Olle leur donnait la chaleur, le soume, la respiration.

12