//img.uscri.be/pth/9d8a4b74c2c02e71f51b07da4dd15f8613e847f2
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 8,49 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Science et conscience

De
104 pages
Publié par :
Ajouté le : 01 janvier 1996
Lecture(s) : 25
EAN13 : 9782296325777
Signaler un abus

SCIENCE ET CONSCIENCE De l'ego au cosmos

Jean HIERNAUX

SCIENCE ET CONSCIENCE
De l'ego au cosmos

Préface d'Emile Crognier Directeur de Recherches au CNRS

LES ÉDITIONS DU PAVILLON 5, rue Rollin, 75005 Paris ÉDITIONS L'HARMATTAN 5-7, rue de l'École-Polytechnique, 75005 Paris

@Éditions L'Harmattan, 1996 ISBN: 2-7384-4642-6

OUVRAGES DE SYNTHÈSE
DU MÊME AUTEUR

Découvertes récentes sur l'Origine de l'Homme (avec préface de Théodore Monod). 1968. : Éditions du Pavillon. 36 p. Origine de l'Homme. Bruxelles, 1963 : Cercle d'Education Populaire, 32p. L'Avenir biologique de l'Homme. Bruxelles, 1964 : Cercle d'Education Populaire. 30 p. Egalité ou Inégalité des Races? Paris, 1969: Hachette. 218 p. Traduit en serbo-croate sous le titre "Ednakost ili Nedejnakost Rasa" ? Zagreb, 1975 : Suvremena Misao. La Diversité biologique humaine (sous la direction de Jean Hiernaux). Paris: Masson et Montréal: Les Presses de l'Université de Montréal, 1980.420 p. Traduit en portugais sous le titre "A Diversidade biologica humana". Lisboa, 1988: fundacâo Calouste Gulbenkian. 476 p. The People of Africa. London, 1974 : Weidenfeld & Nicolson et New York, 1974: Charles Scribner's Sons. 217 p. Man in the Heat, High Altitude and Society. Springfield, 1982 : Charles C. Thomas, XI + 197 p. En outre, l'auteur a contribué par un chapitre à une vingtaine d'ouvrages publiés en France, au Royaume-Uni, aux Pays-Bas, aux U.S.A., au Portugal, en Allemagne et en Inde. Il a publié plus d'une centaine d'articles dans des périodiques scientifiques et participé à l'Encyclopaedia Britannica, l'encycloplédie Universalis, le Dictionnaire Encyclopédique Larousse et l'Encyclopédie Internationale des Sciences et des Techniques.

PRÉFACE
Un chercheur Le monde universitaire s'est notablement accru et diversifié à mesure qu'il se trouvait investi d'enjeux de plus en plus forts pour la société postindustrielle, c'est-à-dire surtout depuis les années soixante. Cette diversification contribua fortement à la rupture des tours d' ivoire intellectuelles et en quelque sorte banalisa la vie universitaire, si bien que plus peut-être que dans les époques antérieures, on rencontre de nos jours toutes sortes de chercheurs et d'enseignants universitaires comme on trouve toutes sortes de travailleurs dans une quelconque branche d'activité. Un chercheur expérimenté parvient heureusement sans peine à distinguer dans sa discipline ceux qui ont une valeur de ceux qui n'en ont pas, l'unique critère étant celui de la rigueur de la pensée et de sa mise en action. Parmi ces derniers, il est des personnalités plus fortes que les autres, de ces gens qui confèrent un "plus" significatif au contenu et à l'organisation d'un savoir et qui, de ce fait, polarisent l'esprit des autres vers la direction qu'ils indiquent. Ces personnes-là sont des maîtres. Bien que le terme soit de nos jours tombé en désuétude, il est le seul qui décrive ces entraîneurs de la pensée et il est donc bien nécessaire. Disons-le d'emblée, Jean Hiernaux a eu rang de maître dans l'activité de recherche. Sa vie professionnelle est ausi forte de travaux de terrain nombreux et originaux, que théoriques ou appliqués qui sont des modèles de rigueur et que de synthèses toujours magistrales et parfois d' avantgarde.
9

I
Signe qui ne trompe pas, alors que l'anthropologie biologique, très peu développée dans les pays de langue française, ne contribue donc pas de façon majeure à l'apport de connaissances au plan international, Jean Hiernaux, fréquemment suivi ou imité dans d'autres pays, a connu un rayonnement international et a représenté bien souvent ce "français" de service qui pimente d'exotisme les comités d'édition essentiellement anglo-américains des grands périodiques scientifiques. Le moteur de cette œuvre a été celui de la curiosité intellectuelle, appliquée à un domaine scientifique qui ne conquiert pas vraiment des avancées techniques mais qui en essayant de comprendre l'histoire et la structure de l'humanité, est une approche par la méthode scientifique de l'intelligence de l'être au monde. En faisant œuvre de science dans ce domaine, Jean Hiernaux entrait déjà en méditation, ou plus probablement sans doute parce qu'il portait en lui une interrogation essentielle sur l'être au monde, il rassembla l'énergie nécessaire pour œuvrer à l'intelligibilité de l'aventure humaine. De médecin praticien à chercheur scientifique et de chercheur à praticien de la méthode Alexander, il y a un cheminement individuel qui n'aurait d'intérêt que pour son protagoniste, si ce dernier (toujours féru d'observer et de comprendre) ne s'offrait à décrire le cheminement parallèle de sa conscience d'être. Or s'il y a des significations à trouver pour chaque vie humaine, pourquoi ne pas retenir comme l'une d'elles l'accroissement de la conscience, qui dans ses confins touche à la perception que nous pouvons avoir du sacré?

10