SEXUALITE ET INTERNET

De
Publié par

Le sujet de la sexualité sur Internet est particulièrement actuel. Pascal Leleu nous propose ici une large perspective sur les contenus explicitement sexuels de l'Internet et sur les avantages avancés par les utilisateurs. Cet ouvrage satisfera le néophyte qui pourra comprendre les possibilités existantes et les risques potentiels. Quant au spécialiste, il lui fournira une grille de lecture et une meilleure compréhension de l' " Internet " dans certaines pathologies modernes.
Publié le : mercredi 1 septembre 1999
Lecture(s) : 229
Tags :
EAN13 : 9782296393615
Nombre de pages : 144
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

Sexualité

et Internet

Collection Sexualité humaine dirigée par Charlyne Vasseur-Fauconnet

Sexualité humaine offre un tremplin pour une réflexion sur le désir, le plaisir, l'identité, les rôles féminin et masculin. Elle s'inscrit dans un mouvement socio-culturel, dans le temps et dans l'espace. La sexualité ne peut être détachée de sa fonction symbolique. L'erreur fondamentale serait de la limiter à un acte et d'oublier que l'essentiel est dans une relation, une communication avec l'autre, cet autre fût-il soi-même. Cette collection a pour objet de laisser la parole des auteurs s'exprimer dans un espace d'interactions transdisciplinaires. Elle relie la philosophie, la médecine, la psychologie, la psychanalyse avec des ramifications multiples qui vont de la pédagogie à la linguistique, de la sociologie à l'anthropologie, etc. Elle est directement issue de l'Enseignement d'Etudes Biologiques, Psychologiques et Sociales de la Sexualité Humaine de l'Université Paris XIII - Bobigny.

Déjà parus
Sexualité,
FAUCONNET.

mythes et culture,

A. DURANDEAU, Ch. VASSEUR-

L'intime civilisé, J.-M. SZTALRYD(éd.) Empreintes, sexualité et création, 1. MIGNOT (éd.). L'amour la mort, A. DURANDEAU(éd.). Du corps à l'âme, S. KEPES-D.M. LEVY. Le sein, images et représentations, V. BRUlLLON., M MAJESTE Sexualité et écriture, D. LEVY (dir.). L'effraction, par delà le trauma, Monica BROQUEN,J-Claude GERNEZ. L'adolescence, entre psyche et soma, Dr P. BENGHOZI La Jouissance prise au mo ou la sublimation chez Georges Bataille, M. GAULTHIER. Sexe et guérison, A. DURANDEAU, Ch. V ASSEUR-FAUCONNET,J.M. SZTALRYD(dir.).

Adolescence et sexualité. Liens et maillage-réseau, Dr P. BENGHOZI (dir.). L'adolescence. Identité chrysalide, Dr P. BENGHOZIdir.). (

Pascal

Leleu

Sexualité et Internet

Éditions L'Harmattan 5-7, rue de l'École-Polytechnique 75005 Paris - FRANCE

L'Harmattan Inc. 55, rue Saint-Jacques Montréal (Qc) - CANADA H2Y IK9

~ L'Harmattan, 1999 ISBN: 2-7384-8139-6

Sommaire
PRÉ FACE.. INTR 0 DU CTI 0 N ... UN SUJETVASTE... UNE POPULATIONRESTREINTEEN PROGRESSION... SEXUALITÉET INTERNETOU INTERNETET SEXUALITÉ? LE POINTDE VUE D'UN PRATICIEN LES CONDUCTEURSET LESPASSAGERS CE N'EST JAMAISFINI 9 23 23 25 28 29 31 32

1 SEXE ET INTERNET ApPORTS DEL'INTERNET ADDICTION ETINTERNET
2 PIERRE, OU LES IMAGES INTERDITES 2.1 UN CASCLINIQUE 2.2 TECHNOLOGIESUTILISÉES 2.3 OSSERVATIONS MARGOT, OU L'EXHIBITIONNISME 3.1 UN CASCLINIQUE 3.2 TECHNOLOGIESUTILISÉES 3.3 OSSERVATIONS MARCEL, OU BRIGITTE? 4.1 UN CAS CLINIQUE 4.2 TECHNOLOGIESUTILISÉES 4.3 OSSERVATIONS JEAN,« PÉDOPHILE SYMPATHISANT» 5.1 UN CASCLINIQUE 5.2 TECHNOLOGIESUTILISÉES 5.3 OSSERVATIONS ANDRÉ, DON JUAN CYBERNÉTIQUE 6.1 UN CASCLINIQUE 6.2 TECHNOLOGIESUTILISÉES 6.3 OSSERVATIONS HIGH TECH!

35 38 44
57 57 60 61 69 69 73 74 79 79 82 83 91 91 93 94 101 l 01 l 03 103

3

4

5

6

7 LES NOUVELLES TECHNOLOGIES ET LE SEXE VIRTUEL 7.1 LESOUTILS UTILISÉS 7.1.1 La messagerie 7.1.2 Le World Wide Web 7.1.3 Les newsgroups 7.1.4 L'l.R.C. et les forums publics 7.1.5 Les forums privés 7.1.6 Le Minitel 7.1.7 Les M V.D. 7.1.8 La réalité virtuelle 7.2 OBSERVATIONS GÉNÉRALES 7.3 QUENOUSRÉSERVE L'AVENIR? CONCLUSION

111 111 111 112 113 113 114 114 115 118 123 128 ..133

Préface

Docteur Robert Gellman Psychiatre des hôpitaux de Paris, Chef de service à l'hôpital de Maison Blanche, Professeur au Master Universitaire de Sexologie Thérapies intégratives de l'université de Valence

et de (Espagne).

Pascal Leleu nous présente « Sexualité et Internet }).

un aperçu

original

et exhaustif

sur

Après avoir situé son sujet, qui porte sur «une population restreinte mais en progression}), et nous avoir montré les apports de l'Internet concernant la sexualité, il pose le problème de «l'addiction et Internet}). L'addiction avec ses caractères prégénitaux est un sujet de grande actualité. Une série d'observations étayer le propos: cliniques de haute
})

qualité

viendra

. . .
.

« Pierre, ou les images

interdites

«Margot,
«Marcel,

ou l'exhibitionnisme
ou Brigitte? »

high tech!
»

})

« Jean, « pédophile « André,

sympathisant»

.

Don Juan cybernétique»

La richesse de ces observations démontre que Pascal Leleu est un praticien de haute qualité, sachant associer l'écoute et la réflexion théorique utilisant des approches pluridisciplinaires. 9

Ce travail nous amène à réfléchir sur un problème passionnant: « les nouvelles technologies et le sexe virtuel ». Nous voudrions, pour notre part, resituer ce travail dans un cadre plus large sur le thème « Sexe et machine ». La machine a pris dans notre culture une importance considérable, et a développé des possibilités insoupçonnables. Elle est devenue un objet d'admiration, de fascination, en un mot d'identification. L'engin, l'instrument, l'outil ont à voir, au niveau inconscient ou symbolique, avec le sexe masculin. 1\ s'agit d'objets que l'on empoigne avec la main, comme le sexe, en vue d'une action appropriée. Nos outils traditionnels se sont perfectionnés et sont devenus des machines complexes. Si le sexe était dans le langage populaire un engin, un instrument, un outil, il est devenu quelque chose de plus sophistiqué, accédant au statut de machine. La mythologie, les contes de notre époque se concrétisent dans la publicité. Les publicistes ont remarquablement compris l'identité entre la machine et l'homme, entre le désir de possession de la machine et le désir de possession sexuelle. 1\ suffit pour réaliser cela, de nous rappeler les termes d'une campagne publicitaire concernant la Bureautique. Une jeune femme aguicheuse apparaît en gros plan pour affirmer: «Besoin de rapports rapides et fréquents. Qui pourra me satisfaire? ». On pourrait s'attendre à l'arrivée d'un jeune homme vigoureux. C'est la même jeune femme qui, quinze

jours plus tard, vient clamer:
rapports pleinement satisfaisants.

« La Bureautique
Vite! »

X...

I

enfin des

Dans la même campagne publicitaire apparaît un jeune homme qui s'exprime ainsi: « La trentaine, inventif, recherche rapports de tous bords. » 1\ nous piège en revenant pour affirmer: « La Bureautique X..., elle satisfait les rapports les plus variés. Oui! Oui! » Le désir de contacts sexuels en groupe se manifeste sous les traits d'une jeune femme brune: «Aimant les contacts à plusieurs, cherche hommes et femmes de même goûts. » Un 10

homme aux tempes besoins, lui répond:

argentées, qui a certainement les mêmes « La Bureautique X..., le réseau local pour en présence d'un phénomène de feedune concrétisation de notre désir libidinal il s'agit pour nous d'une matérialisation fois matérialisée, la machine va jouer le identificatoire pour les autres hommes.

se brancher à plusieurs. Ahhh ! })
Nous sommes donc back. la machine est sous une autre forme, du désir sexuel. Une rôle de moule, d'objet

la machine doit pouvoir être réparée en cas de besoin, changée, contre un autre modèle si elle ne donne pas satisfaction dans l'usage qui en est fait, ou si les besoins changent; elle doit aussi pouvoir être transformée afin de s'adapter à d'autres machines. l'être humain attend de même de son partenaire sexuel des adaptations qu'il juge nécessaires. Si celui-ci ou celle-ci ne donne pas entière satisfaction au point de vue sexuel, il est normal d'exiger une réparation adaptée; c'est le rôle des traitements médicaux, psychothérapeutiques ou des prothèses. Si la réparation est impossible, ou si le partenaire s'y refuse, on est amené à se séparer de lui et à changer de partenaire. Disons, pour nous résumer, que la récente campagne publicitaire consacrée à la Bureautique fait un parallèle entre la machine et la sexualité. Elle insiste sur quatre aspects actuels de la sexualité:

.

la rapidité.

.

la fréquence (<< rapports rapides et fréquents»). la variété
(<< la

. .

trentaine,

inventif,

cherche

rapports

variés de tous bords»).

la multiplicité

(<<

rapports de groupe»).

Ces caractéristiques de la machine sont celles qui sont aussi appréciées par certains au niveau de la sexualité. le désir de possession sexuelle se calque dans sa demande sur le désir de possession de la machine: « Super cinq je te veux» 11

« Ma corsa c'est tout moi» Dès l'origine, désirs, rêves et machines, sont donc intimement liés. La machine est, en quelque sorte, la concrétisation au niveau du réel d'un certain nombre de désirs: désirs de possession, désirs de puissance, désirs au niveau génital et sexuel. Ces divers types de désirs et les machines qui en sont nées nous intéressent par rapport à notre sujet. Inversement, la possession de ses machines va influencer l'homme dans ses comportements les plus intimes - dans ses comportements sexuels en particulier. Il existe inconsciemment une identification de l'homme à ses machines, tout particulièrement à la dernière-née, à la machine de son temps.
« En regardant "fonctionner" ces machines, nous

sommes

éclairés en retour sur ce que fait l'homme. A l'anthropomorphisme vient répondre un "machinomorphisme". » « Dans les relations de l'homme avec le milieu, on distingue trois domaines correspondant à des activités de nature très
différente. .. L 'homme perçoit, traite et agit.
»1

En effet, le premier domaine est celui de la perception. Les machines de perception peuvent être appelées des senseurs, elles améliorent les sens naturels de l'individu ou lui apportent des sens nouveaux. Le second domaine est celui des actions qui sont exercées par les membres en vue de transformer le monde extérieur. Ces actions s'exercent par la parole (les machines correspondantes seront les expresseurs), ou par le geste (les machines correspondantes seront les actuateurs). Entre la perception et l'action, existe le traitement, qui relie l'action à la perception. L'homme effectue les opérations de traitement avec son cerveau, les machines qui l'assistent dans ce domaine sont appelées des processeurs. Ces trois secteurs forment une « boucle cybernétique élémentaire. .. des activités de l'homme. C'est la succession de
1

Anglès d'Auriac H. & Verboye P., L'homme et ses machines, de l'entreprise, Masson éditeur, Paris, 1984, p. 16. 12

Institut

ces boucles qui constituera l'histoire d'une personne, aussi bien dans son histoire extérieure, celle de ses actions, que dans son histoire intérieure, celle de ses traitements, c'est-à-dire celle de ses désirs, celle de sa vision du monde et de lui-même.2 » On voit comment au niveau de cette boucle cybernétique, le fonctionnement de l'homme et de sa sexualité est identifié au fonctionnement de la machine. La seule différence réside dans le fait que « dans la vie réelle, perception, traitement et action, non seulement s'enchaÎnent sans arrêt, mais se chevauchent, se superposent et sont, chez l'homme, étroitement couplés. » « La machine fait perdre à l'homme le contact direct avec le milieu extérieur... l'usage des machines de perception et de traitement a dévalorisé l'aptitude de l'homme à connaitre, à sentir l'état du milieu qui l'entoure3. » Cette perte de contact direct avec le milieu extérieur a bien entendu des conséquences au niveau relationnel et sexuel. La recherche du partenaire par exemple, demande de plus en plus souvent l'intervention de la « machine» : mass média, réseaux téléphoniques, agences spécialisées, Web. Hors de cet « appareillage» complexe, certains hommes ne peuvent plus manifester leurs désirs, ou sentir le désir et la demande de l'autre. « Les informations que nous apportent les senseurs sont plus riches et précises que celles de nos sens, mais nous ne les apprécions ni aussi vite, ni aussi sûrement. Et la sensation de chaud ou de froid nous informe mieux que le thermomètre... Les avis que nous donnent les processeurs sont ceux d'experts ... mais nous avons du mal à les faire vraiment nôtres...4 » Notre action sur le monde extérieur se trouve modifiée du fait de l'intervention de la machine. « Lorsque les actions s'exercent directement, sans prothèse, nous disposons d'une seconde mémoire très riche et très sûre
2 3

Ibid., p. 17.

Ibid., p. 17. 4 Ibid., p. 17. 13

. .. Au contraire, lorsque l'homme agit à travers la machine, il ne "sent" plus ce qu'il fait, ni les réactions du milieus. »

On peut s'interroger sur les conséquences de la médiation de
la machine sur le comportement humain. Pour Anglès d'Auriac, elles sont doubles:

« Sur le plan de notre vie sociale, elle [la médiation]provoque
un isolement. Sur le plan de la décision... il semble que les

machines aient rendu de plus en plus difficilela décision6.»
Les conséquences cliniques de la conception machine» au niveau de la sexualité. «homme-

Revenons au parallèle machine et sexualité; la machine devant être performante, rapide, régulière, les patients attendent un fonctionnement identique de leurs organes génitaux. La performance, tout d'abord, est exigée par l'homme pour luimême, et de façon plus récente pour sa partenaire. Le patient fait toujours référence à son passé: «Avant j'étais... Avant c'était... » Antérieurement il avait une possibilité rapide de récupération et pouvait répéter X fois le rapport sexuel. Cette capacité de répéter les relations s'amenuise rapidement avec l'âge, tel sujet à vingt ans pouvait répéter quatre ou cinq fois les relations sexuelles; à vingt-cinq ans il ne peut plus et se considère comme impuissant. La fixation de son angoisse sur ses capacités érectiles va bientôt être source de difficultés. Pour tel autre, ce n'est pas la possibilité de multiplier les rapports qui pose problème mais la durée de la pénétration. Avec ses partenaires antérieures, Monsieur B... ne se préoccupait pas de la durée objective des relations. Il avait le sentiment de bien faire, éprouvait une forte jouissance, et ses conquêtes semblaient satisfaites ou du moins ne se plaignaient
5

Ibid., p. 90. 6 Ibid., p. 90. 14

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.