Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 0,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : ZIP - PDF

sans DRM

Dix collectivités réhabilitent l’autostop

3 pages

Dix collectivités réhabilitent l’autostop L’association « Covoiturons sur le pouce » a vu le jour fin 2010, à l’initiative de la mairie de Moissac, suivie par une dizaine de collectivités du Tarn-et- Garonne *. Le concept se veut une déclinaison conviviale et sécurisante de l’autostop.

Ajouté le : 08 novembre 2012
Lecture(s) : 1
Signaler un abus
Dix collectivités réhabilitent l’autostop

L’association « Covoiturons sur le pouce » a vu le jour fin 2010, à l’initiative de la mairie de Moissac, suivie par une dizaine de collectivités du Tarn-et-Garonne *. Le concept se veut une déclinaison conviviale et sécurisante de l’autostop. « Des jeunes m’avaient dit regretter que le stop ne fonctionne pas mieux, pour des raisons de sécurité », relate Alain Jean, conseiller municipal en charge du développement durable. L’idée d’un réseau d’autostop officialisé a alors germé. Le principe : les participants doivent signer une charte et acquérir un kit au prix de 2 euros, comprenant un macaron à apposer sur la voiture - pour les chauffeurs -, une ardoise ou un brassard - pour les passagers -, une carte d’identification et un livret de mobilité.


« Arrêts sur le pouce »