ACTION EDUCATIVE SPECIALISEE EN PLACEMENT FAMILIAL

De
Publié par

Cet ouvrage porte sur la spécificité de l'action éducative d'un établissement de placement familial : le Centre de Placement Familial Spécialisé - Œuvre de l'abbé Denis de 1973 à 1999 à Pau. A travers l'histoire de l'institution et dans son fonctionnement actuel, le travail de recherche-action éclaire le positionnement d'une équipe, qui d'expérimentations en théorisations, se pose dans l'espace de la loi et dans la dynamique d'un territoire social. L'approche pédagogique souligne comment se construit une action éducative spécialisée dans l'accueil d'adolescents en grande difficulté, le plus souvent mineurs délinquants, hébergés dans des familles d'accueil.
Publié le : samedi 1 janvier 2000
Lecture(s) : 477
Tags :
EAN13 : 9782296401914
Nombre de pages : 160
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

ACTION

ÉDUCATIVE

SPÉCIALISÉE FAMILIAL

EN PLACEMENT

CollectionSciences Criminelles dirigée par Robert Cario

La collection Sciences criminelles se destine à la publication de travaux consacrés à l'analyse complexe du phénomène criminel. Multidisciplinaire par définition, elle a vocation à promouvoir les réflexions critiques portées par les disciplines impliquées (philosophie criminelle, criminologie, politique criminelle, droit criminel, procédure pénale, criminalistique, médecine légale et victimologie), dont l'angle d'approche spécifique enrichit la connaissance globale du crime, tant en ce qui concerne les protagonistes (infracteur, victime, société) que les stratégies d'intervention sociale (prévention, répression, traitement). En France comme à l'étranger. Les contributions émanant de chercheurs, de praticiens de la justice et du travail social, emprunteront la forme d'ouvrages de doctrine, de recherches collectives ou d'actes de rencontres scientifiques.

A paraître C. Cardet, Le contrôle judiciaire socio -éducatif, 1999 R. Nérac -Croisier (Dir.), La protection du mineur en danger, 1999 R. Cario, Introduction aux sciences criminelles, 1999 Ouvrages parus dans la Collection Logiques Juridiques, Série Science criminelle R. Cario (Dir .), La médiation pénale: entre répression et réparation, 1997 R. Nérac -Croisier (Dir.), Le mineur et le droit pénal, 1997 R. Cario, l.C. Héraut (Dir.), Les abuseurs sexuels: quel(s) traitement(s) ?, 1998 J.P. Céré, Le contentieux disciplinaire dans les prisons françaises et le droit européen, 1999

(Ç)L' Harmattan, 1999 ISBN: 2-7384-8583-9

Maryse Vaillant et Alain Vulbeau

ACTION ÉDUCATIVE EN PLACEMENT

SPÉCIALISÉE FAMILIAL

Clinique du sujet et projet de société

A vec la participation de l'Œuvre

de l'équipe et du réseau de l'Abbé Denis

L'Harmattan 5-7, rue de l'Ecole-Polytechnique 75005 Paris - FRANCE

L'Harmattan Inc 55, rue Saint-Jacques Montréal (Qc) - Canada H2Y lK9

Ont participé.

à la Recherche

Action

et collaboré

à cet ouvrage

ARlANDIS Monique
ARTIGAU Pierre BACQUE Mireille BIDART Robert BORDENAVE René BOURDIEU Anne -Marie BOUSSELLA Dalila BRET -DIBAT Henriette BRET -DIBAT Zélie BRINGAS Marie -Claire BRODEAU Henriette CASTE RA Pierre CAZAUX Hélène DARQUY Annie DAVID Alexandre FERNANDO Josette FORGUES Sandrine GAMIZ Caridad GARDET Patricia GASA Joëlle GREGOIRE Benoît GUIRAUT Nathalie JACQMIN Catherine

LARROQUE Elise LASSALLE Françoise LEBLANC Jean -Paul MARCO Marguerite MELLADO Brigitte MENARD José
PA TIE Arlette PIQUET Jacques PLANTE Philippe POMPANO"N Marie -Nicole

POUGET Delphine REY -TRICHOT Lucette ROSENCZVEIG Jean -Pierre SALLE Henriette SEPE Roland SIMOES Catherine SOLANS Yves TERRADOT Michelle VAILLANT Maryse VERGEZ Marc VIE Marie -Claude VULBEAU Alain

Ouvrage publié avec la participation de l'Aide Sociale à l'Enfance et de la Protection Judiciaire de la Jeunesse d'Aquitaine

Introduction

Ce livre, c'est l'histoire d'une rencontre et d'une aventure partagée. C'est l'histoire d'une histoire, humaine et institutionnelle, une histoire d'amour et une aventure des idées. Comment une équipe éducative expérimentée, compétente et complexe rencontra deux chercheurs cliniciens rompus au social et à l'institutionnel, comment une pratique trouva ses concepts, comment un départ donna lieu à une recherche et une recherche à un livre: voilà ce qu'en deux mots nous allons tenter de présenter ici. Le passage réussi d'un cap difficile Le strict énoncé du projet peut être formulé ainsi: le thème de cette recherche porte sur la spécificité de l'action éducative d'un établissement de placement familial: le Centre de Placement familial - Œuvre de l'Abbé Denis (C.P.F.- O.A.D.). Ce travail intervient dans un contexte précis: celui d'une période qui s'ouvre avec l'arrivée en 1973 de l'actuel directeur, Jean-Paul Leblanc et qui se clôt avec son départ à la

retraite en 1999.

.

Autrement dit, voyant le départ de son directeur s'annoncer et consciente de la place qu'il tenait et du rôle qu'il jouait, une équipe éducative décida d'étudier de près le travail qu'elle réalisait, les concepts qu'elle avançait, les dispositifs qu'elle agençait, sous sa direction et avec lui depuis près d'un quart de siècle. Face à un changement annoncé, l'équipe (directeur compris) voulu savoir où elle en était, faire le point, dresser une sorte d'état des lieux. Pour réaliser ce projet, elle invita deux chercheurs à mettre le nez dans ses papiers et accepta de jouer avec eux le jeu de la rechercheaction: mise au travail de tous, individuellement et en groupe, prépa-

8

Clinique du sujet et projet de société

ration et mise en œuvre d'entretiens, de questionnaires, d'enquêtes, études de dossiers, de documents et d'archives, mise au point de tableaux ... Bien que déroutante parfois, tant dans la méthode proposée que dans certains de ses résultats, scandée d'échanges, de réunions, d'analyses, de rapports d'étape, la recherche-action permit à chacun de faire des découvertes. Elle fut l'occasion d'un sérieux inventaire du patrimoine institutionnel et de l'histoire de l'institution et permit également une mise en lumière de certains éléments pédagogiques, aussi discrets qu'efficaces, originaux, voire déconcertants. Le travail réalisé par les professionnels devenus chercheurs sur le terrain de leur propre pratique, donna lieu à une nouvelle version de l'écriture du projet. Fut mise en lumière une pertinence supplémentaire aux cadres théorique et éthique qui organisent leurs concepts et qui rendent compte à la fois de l'action éducative qu'ils mènent et du cadre organisationnel et institutionnel qui la permet. L'aboutissement de ce travail collectif plut assez à l'équipe pour qu'elle accepte de le publier. Le désir de savoir, l'ambition de transmettre Ce livre est le résultat d'une nécessité, celle d'un passage, d'un désir, celui de savoir et d'une ambition, celle de transmettre. Alors que la recherche-action fut mise en place pour passer intelligemment un cap qui aurait pu s'avérer difficile, la publication de l'ouvrage témoigne beaucoup plus que de la réussite du passage et de la volonté d'en témoigner. Il s'agit de contribuer à l'aventure intellectuelle et pratique du travail éducatif en placement familial. Donner à l'action éducative des éducateurs et des familles d'accueil sa juste place dans le travail éducatif et social, lui reconnaître sa singularité et sa spécificité, éveiller l'attention sur ses richesses et ses exigences, mettre en lumière son potentiel de transformations sociales et cliniques, voilà le projet que poursuit l'équipe en publiant ce livre auquel les chercheurs s'associent vivement. La recherche-action porte sur une séquence historique d'un quart de siècle, sur un territoire géographique délimité et sur une organisation institutionnelle singulière; toutefois les éléments qu'elle met en lumière dépassent de loin l'aventure des acteurs concernés. C'est du travail en placement familial dont il s'agit. C'est de la prise en charge d'adolescents en grande difficulté, du bonheur de travailler d'éduca-

La construction

institutionnelle

9

teurs ~t d'assistantes maternelles, d'un projet social et de l'émergence d'une véritable clinique éducative institutionnelle dont il est question. Un contexte historique et social Ce n'est pas prendre beaucoup de risques que de qualifier cette séquence d'un quart de siècle de période charnière: en effet, l'arrivée du directeur correspond, avec des nuances dont nous reparlerons, à une rupture avec l'action du fondateur de l'G.A.D. qui lui a donné son nom, l'Abbé Denis. Cette rupture est marquée par l'affirmation d'une technicité avec l'arrivée d'éducateurs, de professionnels du médico-social et d'une cellule administrative. Plus fondamentalement, la rupture porte sur le sens d'une action qui ne se place plus dans une perspective de redressement de l'enfance coupable mais qui a décidé de s'inscrire dans une stratégie de mobilisation individuelle et collective de jeunes en souffrance. Cependant, il y a une continuité qui perdure avec le

maintien du nom « Œuvre de l'Abbé Denis» : ce sera l'une des taches
de cette recherche que de se demander le sens du maintien de ce nom à partir d'une interrogation sur l'identité de l'établissement. Le contexte historique de l'arrivée de J-P. Leblanc correspond aussi, par ailleurs, à une période de profonde mutation et de remaniements de toutes sortes sur les plans économiques et sociaux mais aussi sur les plans des pratiques éducatives, des modes de vie et des relations individuelles et collectives, des référents organisationnels et institutionnels. Il n'est pas dans les objectifs de ce travail d'entrer dans le détail de l'analyse de ce contexte, mais il est nécessaire de rappeler qu'il constitue l'arrière-fond social dans lequel J-P. Leblanc a mis en place une structure originale sur le plan de l'action éducative tout en restant fortement intégrée sur le plan du cadre institutionnel. Parler de période charnière ne veut pas dire période inconsistante, attentiste ou sans projet, au contraire les vingt-cinq années écoulées ont permis de structurer une approche de l'action éducative que nous avons déjà qualifiée d'originale et qui va faire tout l'objet du présent travail. La recherche d'une méthode Pourtant, quand nous avons commencé à travailler sur cette spécificité nous avons fait le constat qu'il n'était pas si facile ni de la définir ni même de la nommer clairement à partir de ses caractères constitutifs. C'est pourquoi plutôt que d'organiser la production des connaissances autour d'une chronologie où se lirait, au fil du temps, de mieux en mieux l'accomplissement d'un projet programmé, il nous a semblé

10

Clinique du sujet et projet de société

plus proche de la réalité de procéder à la recherche de la construction sociale d'un dispositif institutionnel éducatif. Avec ce terme de construction, nous voulons penser ensemble différents éléments qui sont l'historicité, la réflexivité et la coproduction. Il s'agit d'une construction qui vise plusieurs niveaux : le niveau de l'institutionnel, qui permet au C.P.F.- O.A.D de se constituer dans l'espace de la loi et dans la dynamique d'un territoire; le niveau pédagogique, qui donne l'occasion à l'établissement de mettre au point une action éducative cohérente entre des acteurs distincts, au premier chef, les éducateurs et les familles d'accueil; le niveau du sens, avec l'élaboration de discours à visée théori~ue qui constitue une étape spécifique de la recherche au C.P.F.- O.A.D . Les différents niveaux de cette construction se retrouveront dans les deux parties qui constituent le rapport de recherche: une partie sur l'édifice institutionnel de l'O.A.D et une partie sur son contenu pédagogique.

1

Dans le cours du texte nous emploierons indifféremment, « D.A.D. » ou « C.P.F.D.A.D. » pour désigner la structure.

I

LA CONSTRUCTION INSTITUTIONNELLE

1 Présentation de la recherche-action

A - Présentation de la démarche On le précisera ensuite, mais il faut noter que la recherche s'est faite sur la base d'une recherche-action qui a engagé l'ensemble du personnel de l'O.A.D: éducateurs et cliniciens, directeur et directeur adjoint, personnels administratifs et secrétariat, assistantes maternelles et stagiaires. De plus, des personnalités extérieures ont accepté de collaborer à ce travail. Sans ce collectif, rien n'aurait pu se faire et nous les en remercions chaleureusement. Le plan d'écriture Il s'attache à suivre le début de problématique esquissé dans la partie « Présentation» : « spécificité de l'action éducative de l'Œuvre de l'Abbé Denis, établissement de placement familial spécialisé». Il met en évidence la problématique telle qu'elle se dessinera ensuite,

celle de « la spécificité d'une prise en charge éducative singulière que
permet le placement familial et que construit le montage institutionnel ». Le rapport se présente en deux parties, la construction institutionnelle et la construction pédagogique; la première est plus particulièrement habitée par le travail d'Alain Vulbeau, la seconde par celui de Maryse Vaillant. Toutefois, l'ensemble a été conçu et élaboré avec le groupe des professionnels, sur la base de leurs recherches documentaires, de leurs analyses de témoignages, de leurs écrits, ainsi que de leurs avis, recueillis tout au long de la recherche à l'occasion des réunions instituées et organisées autour des deux chercheurs.

14

Clinique du sujet et projet de société

Vers la production de connaissances.
«

Comment faire pour que ceux qui créent la réalité sociale soient

les mêmes que ceux qui créent le sens de cette réalité? Comment faire pour unir dans le même processus et dans les mêmes acteurs la pro-

duction du social et la production de sens? » : c'est à cette question posée par le sociologue Yves Barel 2 que la démarche de la rechercheaction veut répondre. Pourtant, vouloir impliquer les acteurs dans la recherche du sens ne va pas de soi. Des obstacles de tous ordres se présentent pour encombrer l'espace de cette bonne volonté: l'urgence du quotidien, les suffisances du pouvoir, les obscurités des savants et les conforts du statu quo. Deux formes de dogmatisme peuvent même interdire toute velléité en affirmant que la recherche ne peut être que théorique, générale, universelle, normative et que l'action ne peut être que particulière, aléatoire, singulière et historique. C'est pourquoi la recherche-action, par-delà ces obstacles académiques, a pour objectif de développer une logique, celle de la production de sens et une stratégie, celle d'un changement intégré 3. Une méthode d'analyse Démarche locale de production de connaissances, chaque recherche-action s'articule aux définitions du psycho sociologue américain Kurt Lewin dans les années 40 4 et s'en écarte tout autant. Jean Dubost propose une typologie en quatre dimensions 5 dont nous retiendrons la dernière: une stratégie de recherche dans le champ scientifique qui utilise l'action et/ou l'observation participante comme instrument de connaissance ; une stratégie d'action dans le champ de la pratique qui intègre des pratiques d'étude ou des techniques en tant que mpyen de progression ou de contrôle; une conduite globale, action expressive d'un groupe qui sè veut expérience novatrice et non démarche de connaissance; une méthode d'analyse, conçue pour aider un acteur à dégager le sens de ses conduites et des situations auxquelles il est confronté.
2

3 4

Y. Barel, Les avatars du clerc-militant, ln Recherche-Action et Expérimentations sociales, Connexions, n043, 1984 J-P. Resweber, La recherche-action, PUF, 1995. K. Lewin, Action Research and minority problems, In Resolving social conflicts,
Harper & Row, 1948.

5

J. Dubost, Une analyse comparative des pratiques dites de recherche-action, ln Recherche-Action et Expérimentations sociales, déjà cité.

La construction

institutionnelle

15

La présente recherche-action (R.A.) relevant de la dernière catégorie citée, nous allons sommairement retracer les étapes de sa mise en place et du déroulement de cette méthode d'analyse. De la commande à la mise en œuvre La commande s'est inscrite dans l'histoire des réunions de réflexions théorico-cliniques organisées depuis quelques années entre l'équipe technique et Maryse Vaillant (alors chargée d'études au centre de Vaucresson, puis à l'Institut de l'Enfance et de la Famille). L'objectif de ces rencontres régulières étant de repérer les concepts sous-jacents et d'analystfr les constructions théoriques à l'œuvre dans le travail d'élaboration de l'équipe, l'annonce du départ du directeur amena l'équipe à souhaiter faire le point théorique sur le projet pédagogique de l'D.A.D. Ce travail de mise au point ne pouvait se faire sans une active participation de tous les praticiens de l'équipe, direction, assistantes maternelles, éducateurs, cliniciens, stagiaires et sans l'apport de la compétence d'un chercheur. La direction de l'D.A.D. a fait appel à ~ain Vulbeau, sociologue, enseignant-chercheur en Sciences de l'Education à l'Université Paris X, qui accepta l'enjeu: mettre l'équipe au travail sur l'organisation d'uqe recherche-action ayant pour objet leur travail et pour outil leur investigation. Alain Vulbeau ayant déjà travaillé avec Maryse Vaillant sur un projet les différents niveaux de recherche s'articulent. Le sociologue travaille sur les documents, les textes, l'histoire et la mémoire disponibles et en analyse le contenu avec l'équipe et sa collaboratrice; la clinicienne élabore à partir des discours, des réunions, des analyses cliniques, se basant tant sur les documents que sur son expérience de l'équipe et des assistantes maternelles. Tous deux soumettent à l'équipe le fruit de leurs réflexions issues de cette double perspective clinique et sociographique. Le fil des jours Les premières rencontres avec l'équipe technique se sont déroulées pendant le temps que celle-ci se réserve pour travailler le contenu théorique de ses prises en charge. Ces rencontres, prévues tous les deux mois environ, avec Maryse Vaillant dans une précédente phase
()

antérieur 6, leur coopérationfut d'emblée suffisamment aisée pour que

MaryseVaillant, Alain Vulbeau, Violenceset pratiques professionnelles: Quête
de sens et besoin d'action, A.D.D.A.P./F.D.E., 1997 ; cf aussi sous le même titre les actes du colloque A.D.D.A.P./F.D.E.des 14 et 15 mai 1998 (Marseille).

16

Clinique du sujet et projet de société

de travail avec le C.P.F.- O.A.D ont été consacrées de juin 1997 à mars 1999 à la recherche-action. Les rencontres se sont structurées sur la base des phases habituelles à une démarche de recherche: élaboration d'une problématique et d'hypothèses de travail, essais de construction d'une approche, mise au point de groupes de recherche, mise au point d'outils d'investigation... Le cadrage de la recherche-action s'est ainsi construit de manière progressive, traitant les problèmes au fur et à mesure: certains étaient d'ordre technique (comment recueillir et traiter l'information), d'autres relevant de questions plus complexes d'ordre épistémologique: qui peut parler, de quoi et jusqu'où? En effet, si la recherche-action privilégie l'implication des acteurs dans le processus de production des connaissances, cela ne veut pas dire obligatoirement que seul le collectif de recherche est autorisé à produire du discours et que son éventuel discours doit pouvoir être construit de façon critique.
La construction C'est pourquoi une stratégie de recherche s'est définie peu à peu,

marquée par l'idée centrale de « construction ». Avec ce terme, il faut entendre d'abord que la recherche-action n'a pas une fonction apologétique et/ou hagiographique : il ne s'agit pas de s'émerveiller, de distribuer des médailles ou de justifier les effets de l'usure professionnelle. La recherche-action ne porte pas de jugement sur ce qu'est le C.P.F.- O.A.D en 1999 mais veut montrer comment s'est constituée ce qui apparaît aujourd'hui comme une structure singulière dans ses normes d'action qui reste pleinement intégrée, de la façon la plus classique, dans son environnement institutionnel. Cette recherche constructiviste a porté sur deux grandes dimensions: l'institutionnel et le pédagogique. Des matériaux très divers ont été sollicités: documents existants (archives, documents de travail) mais aussi informations ou témoignages constitués spécifiquement (entretiens collectifs et individuels). Ce traitement de matériaux a été une première façon de se distancier de l'objet de recherche; une seconde voie - que nous avons nommée l'évitement focal-, décrite ci-après, a permis de conforter cette prise de distance. Une recherche intégrée Il va de soi que la recherche-actiol} est une démarche qui n'aurait pu se faire sans une commande de l'Etablissement. Cependant, il ne s'agit pas d'un parachutage institutionnel de la théorie sur la pratique

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.