//img.uscri.be/pth/8aacfb831269876107465862f4bf8dadc4637f08
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Activité collective et apprentissage

De
244 pages
De nombreuses situations scolaires et de formation se caractérisent par une forte dimension collective et un nombre important d'interactions dont les conséquences en termes d'apprentissage demeurent relativement énigmatiques. Cet ouvrage vise à décrire et comprendre les relations interpersonnelles entre des apprenants engagés dans des travaux pratiques, des situations sportives, des environnements de formation professionnelle.
Voir plus Voir moins
Activité collective et apprentissageDe l’ergonomie à l’écologie des situations de formation
Action et savoir – RECHERCHES
 ACTION ET SAVOIR – RECHERCHES est une collection d'ouvrages de recherche s'adressant particulièrement à des professionnels et à des chercheurs intéressés par la théorisation de l'action dans les champs de pratiques, et par les rapports entre constructions des activités et constructions des sujets. Elle est fondée sur l'hypothèse de liens étroits et réciproques entre engagement de l'action et production de savoir. Elle est dirigée par J.-M. Barbier, P. Caspar, O. Galatanu et G. Vergnaud. Dernières parutions Ludovic BOT, Marie-Laure VITALI,Modélisation et activités des ingénieurs, 2011. Patrick KUNEGEL,Les maîtres d’apprentissage. Analyse des pratiques tutorales en situation de travail,2011. André ZEITLER,Les apprentissages interprétatifs, 2011. Jean-Marie BARBIER, Christian CHAUVIGNÉ, Marie-Laure VITALI, Diriger : un travail, 2011. Martine DUTOIT,Etre vu, se voir, se donner à voir,2011.. Anne-Lise ULMANN,Dans les pas des contrôleurs de prestations sociales. Travailler entre droit et équité, 2010. R. WITTORSKI,Professionnalisation et développement professionnel, 2007. J.-M. BARBIER, E. BOURGEOIS, G. de VILLERS, M. KADDOURI (Eds), Constructions identitaires et mobilisation des sujets en formation, 2006. Françoise CROS (Ed.),Ecrire sur sa pratique pour développer des compétences professionnelles, 2006. Maryvonne SOREL et Richard WITTORSKI (Coord.),La professionnalisation en actes et en questions, 2005. J.-M. BARBIER et O. GALATANU (coord. par),: uneLes savoirs d’action mise en mot des compétences ?, 2004. Jean-Marie BARBIER (dir.),Valeurs et activités professionnelles, 2003. M.-P. MACKIEWICZ (coordonné par),Praticien et chercheur, 2001. B. MAGGI (sous la direction de),L’atelier de l’Organisation, Un observatoire sur les changements dans les entreprises, 2001. G. RACINE,La production de savoirs d’expérience chez les intervenants sociaux, 2000. J.-M. SALANSKIS,Modèles et pensées de l’action, 2000. E. BOURGEOIS et Jean NIZET,Regards croisés sur l’expérience de formation, 1999.
Jérôme GuérinActivité collective et apprentissageDe l’ergonomie à l’écologie des situations de formationPréface deBrigitte Albero Postface deMarc Durand
© L’HARMATTAN, 2012 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-296-99478-2 EAN : 9782296994782
Á Jacky Péoc’h pour son soutien et sa générosité.
Sommaire
ǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯ ŗř
  ǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯ ŗś
1. La dimension collective des situations éducatives ........................... 15
2. Comprendre l’activité collective en la rendant énigmatique ............ 17
3. Une entrée par l’activité en situation................................................... 19 3.1. Une conception holistique de l’activité............................................. 20 3.2. La signification de l’activité en situation ordinaire............................ 21 3.3. Une interdépendance entre activité individuelle et collective : étude de la dimension cognitive ............................... 22 3.4. Articuler l’analyse de l’activité et la conception de dispositif d’aide .......................................................................... 22
4. Trois angles d’attaque de l’activité collective .................................... 24
5. Des enjeux scientifiques, praxéologiques et sociétaux.................... 25
6. Organisation de l’ouvrage .................................................................... 26
           Ȃ    ǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯ Řş
   ŗ Ȃ             Ȃ    Ȃ    ǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯ řŗ
1. Ethnométhodologie et approche ethnographique des interactions sociales en classe ...................................................................................... 32
2. Le paradigme de l’écologie de la classe ............................................. 34
3. Approche située et apprentissage en milieu scolaire ....................... 36
4. La cognition distribuée ......................................................................... 38
5. L’analyse de l’activité collective en psychologie du travail et en ergonomie de langue française................................................................. 40
7
   Ř      Ȃ  Ȃ              Ȃ  ǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯ Śř
1. Le programme général de recherche du cours d’action ................... 43
2. Présupposés théoriques relatifs à l’activité humaine ....................... 45 2.1. L’activité humaine est une totalité autonome .................................. 45 2.2. L’activité humaine est un couplage asymétrique entre l’acteur et son environnement ............................................... 46 2.3. L’activité humaine est incarnée ....................................................... 48 2.4. L’activité est située .......................................................................... 48 2.5. L’activité est cultivée ........................................................................ 49 2.6. L’activité est vécue .......................................................................... 49 2.7. L’activité est cognitive ...................................................................... 50
3. Conséquences épistémologiques relatives aux caractéristiques de l'activité humaine .................................................................................. 50 3.1. Domaines de description de l’activité de l’acteur............................. 50 3.2. Description symbolique du domaine cognitif ................................... 51
4. Objets théoriques et réduction pertinente de l’activité humaine .... 52
5. Ontologie relative à l’activité collective .............................................. 54 5.1. Autopoïèse et activité collective....................................................... 54 5.2. L’activité collective : une totalité émergente .................................... 55 5.3. Forme et configuration d’activité collective ...................................... 56
6. Objets théoriques et activité collective............................................... 57 6.1. L'activité individuelle sociale et la configuration collective .............. 57 6.2. L'articulation des activités individuelles et le collectif ...................... 58
7. L’apprentissage entre construction individuelle et participation à un collectif..................................................................... 59 7.1. Construction individuelle .................................................................. 60 7.2. Participation à un collectif ................................................................ 62 7.3. Conclusion ....................................................................................... 62
   ř    Ȃ              Ȃ ǯǯǯ Ŝř
1. Conditions contractuelles et éthiques des relations entre chercheur(s) et participants ............................................................ 64
2. Exemple d’observatoire de l’activité collective dans un contexte conflictuel en établissement scolaire....................................................... 66 2.1. Des règles adaptées au contexte conflictuel ................................... 66
8
2.2. Effets relatifs à la mise en œuvre de l’observatoire......................... 67
3. Méthodes de recueil des matériaux empiriques ................................ 71 3.1. Description objective de l’activité à partir d’observation en troisième personne .......................................................................................... 71 3.2. Description subjective de l’activité à partir de verbalisations en première personne .......................................................................................... 72
4. Exemple : construction d’une explicitation en première personne par des collégiens ............................................... 75 4.1. Période de prise de contact ............................................................. 76 4.2. Période d'exploration ....................................................................... 77 4.3. Période d'engagement..................................................................... 79
5. Cadre d’analyse des données relatives à l’activité humaine............ 83 5.1. Construction des récits réduits ........................................................ 85 5.2. Structuration globale et concaténation des signes .......................... 89 5.3. Relations entre les structures significatives et la composante « engagement » ............................................................................... 89 5.4. Analyse de la dynamique d’articulation des activités individuelles ................................................................ 90 5.5. De la singularité à la généralisation des analyses locales et globales de l’activité .................................. 92 5.6. Validation de l’analyse et des résultats ........................................... 93 5.7. Conclusion ....................................................................................... 94
      Ȃ      Ȃ         ǯǯǯǯǯǯǯǯǯ şś
   Ś    Ȃ           ǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯ şŝ
1. Contexte ................................................................................................. 97
2. Configurations de préoccupations et modes d’engagement de l’activité individuelle des élèves en classe......................................... 98 2.1. Se conformer aux attentes de l’enseignant ..................................... 99 2.2. Construire des savoirs scolaires...................................................... 99 2.3. S’amuser, se défouler, nouer des relations sociales ..................... 102
3. Dynamique des modes d’engagement : entre décrochage et raccrochage .......................................................................................... 103
4. Exemple : décrochage et raccrochage d’un élève en tennis de table ..................................................................................... 104
5. Activité dissimulée et construction de savoirs ................................ 106
9
6. Engagement et transformation de l’activité ..................................... 108 6.1. Explorer les comportements pour modéliser les compétences ..... 109 6.2. Décrypter les attentes de l’activité de l’enseignant........................ 110 6.3. Publicité et masquage de l’engagement........................................ 111
   ś    Ȃ            ǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯ ŗŗř
1. Contexte ............................................................................................... 113
2. Configurations d’activités collectives et formes typiques d’interactions entre élèves ..................................... 116 2.1. Trouver ou maintenir un intérêt à la tâche ..................................... 116 2.2. Conseiller et solliciter l’aide d’un pair ............................................ 117 2.3. Déléguer une partie de la tâche à un autre élève.......................... 118 2.4. Co-construire une interprétation de la situation ............................. 119 2.5. Rechercher conjointement une solution à un problème ................ 120 2.6. Engager un conflit d’interprétation pour résoudre un problème de conception ........................................................... 121
3. Interactions sociales, processus d’ajustement et apprentissages ..................................................................................... 122 3.1. Connaissances distribuées entre les élèves du groupe ................ 122 3.2. Co-construction des connaissances au sein du collectif ............... 123 3.3. Illustration : co-construction de connaissances chez les élèves dans une tâche de volley-ball en EPS ................. 124 3.4. Partage d’informations et co-construction d’une intelligibilité mutuelle ............................................................ 127
   Ŝ    Ȃ             ǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯǯ ŗřŗ
1. Contexte ............................................................................................... 131
2. Engagement des enseignants et formes d’interactions sociales avec les élèves.................................................. 133 2.1. Mettre à profit un moment de forte incertitude pour bien accueillir les élèves............................................................................................. 134 2.2. Anticiper l’action des élèves pour assurer la continuité du TP ...... 135 2.3. Appréhender la compréhension du TP par les élèves .................. 137 2.4. Anticiper et saisir les erreurs pour se focaliser sur les apprentissages ....................................................................................................... 138
3. Configuration d’activité collective et apprentissage ....................... 139
4. Configuration d’activité collective et culture commune ................. 143
10