Analyse des pratiques d'éducation et de formation

De
Publié par

Cet ouvrage présente et développe une grille d'analyse des pratiques d'éducation et de formation, utilisable par toute personne souhaitant réfléchir à "ce sur quoi elle s'appuie" dans son travail éducatif : les étais de la situation éducative (la relation psycho-affective, l'action, l'institution, le savoir et l'analyse).
Publié le : lundi 1 avril 1991
Lecture(s) : 353
Tags :
EAN13 : 9782296243033
Nombre de pages : 192
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

ANAL YSE DES PRA TIQUES D'EDUCATION ET DE FORMATION Les étais de la situation éducative

@L'Harmattan, 1991 ISBN: 2-7384-1056-1

Jacques DEJEAN

ANALYSE DES PRATIQUES D'EDUCATION ET DE FORMATION
LES ETAIS DE LA SITUATION EDUCATIVE

Editions l'Harmattan 5-7 rue de l'Ecole Polytechnique 75005 PARIS

Collection DEFI-FORMATION dirigée par Michel Bernard et Guy Le Bouedec

Cette colle~tion vise trois objectifs majeurs: - ~rendre appui sur des pratiques de formation. Celles-ci sont situées, décrites et analysées. Puis une théorisation en est proposée, à la fois par une approche interne et par une approche externe. - Valoriser l'interaction formation-pratiques sociales. - Dans cette perspective, proposer des contributions au développement de la problématique et de la méthodologie de la FORMATION-ACTION-RECHERCHE.

Dans la collection
Guy Le Bouedec (sous la dire de ), Les défis de laformation continue: développement personnel ou développement professionnel ?, 1988, 192 p. Jean Aubégny, Formation et développement: vers une ingénierie de laformation, 1989, 270 p. Gaston Pineau et Guy Jobert (coordinateurs), Histoires de

vie. Tome 1 : Utilisationpour la formation, 1989, 240 p.
Tome 2 : Approches multidisciplinaires, 1989, 288 p. Abraham Pain, Education informelle. Les effetsformateurs dans le quotidien, 1990, 256 p. Pierre Dominicé, L 'histoire de vie comme processus de formation, 1990, 176 p.

Etai: pièce de charpente destinée à soutenir provisoirement. Le petit Robert

I./auteur tient à remercier Michel Séguier pour ses encouragements, ses remarques et ses conseils, ai.nsi que Janine Grière pour son soutien amical.

SOMMAIRE

Avan t -pro po s ................................................................... In tr 0duc ti 0n .................................................................... Chapitre
1 . ~s
. LI .
LI

9 15 21 35 73 99 125 155 161 179 185

étais.......................................................
.......................................................
ti 0 n

Chapitre 2 . La relation psycho-affective...........................
Chapitre
C hap i tre

3
4

action.
ins ti tu

.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Chapitre Conclusion
Ann ex es.

5 . Le savoir....................................................... . ...................................................................
.. ... .. .. .. ... ... ... ... ... .. .... .... ... ... ... ... .. .... ... ... ... ... .... ... .

Bib Ii ogra phi e

Table des matières...........................................................

, -

AVANT-PROPOS

Ce livre propose un outil de travail, élaboré par un formateur d'adultes (1) et destiné à des personnes exerçant un rôle éducatif dans tout ou partie de leur activité professionnelle. J'ai eu l'occasion d'animer de nombreuses sessions de formation consacrées à la pédagogie, à la fonction éducative ou à la formation de formateurs, sessions dont les principaux objectifs étaient de permettre aux participants d'analyser leurs pratiques (d'éducation ou de formation), et de réfléchir à leurs références pédagogiques (explicites ou implicites). Nous avions en particulier recours pour cela aux classifications existantes des divers types de pédagogies, par exemple celle qui différencie la pédagogie traditionnelle d'autres pédagogies (actives, non directives, institutionnelles...) ou à la distinction de Maréel
1. A l'époque où cet outil a été conçu, j'avais derrière moi une pratique de plusieurs années, comme responsable de cycles de formation de longue durée (préparation au Diplôme d'Etat relatif aux Fonctions d'Animation, le D.E.F.A.), comme psychosociologue animant des stages de formation au management, à l'expression ou à la pédagogie pour des personnels d'entreprises ou d'administrations et comme formateur de travailleurs sociaux exerçant une fonction éducative. Depuis, mon activité s'est orientée principalement vers la formation et le conseil en management, et vers la formation de formateurs.

12

Analyse des pratiques

d'éducation

et de formation

Lesne eIltre trois modes de travail pédagogiques. Mais si ces classifications pouvaient être adaptées à des situations d'enseignement ou de formation d'adultes, elles l'étaient beaucoup moins pour d'autres situations éducatives. Je veux parler de celles dans lesquelles se trouvent, par exemple, des acteurs sociaux moins préoccupés par la transmission de savoirs que par l'insertion ou la réinsertion sociale de leur public, ou encore par la qualité de leur relation pédagogique. Les acteurs sociaux au contact desquels je me trouvais comme fonnateur étaient des animateurs socio-éducatjfs, des infirmiers psychiatriques en foyers de postcure, des assistantes sociales, des délégués à la tutelle ou d'autres trav"ailleurs sociaux, qui pouvaient estimer qu'une partie seulement de leur activité professionnelle était éducative. Mais il y avait aussi des formateurs de stages 'Jeunes", des éducateurs (techniques ou spécialisés) et parfois des enseignants dont l'activité professionnelle à plein temps était essentiellement éducative. C'est à partir de l'analyse des pratiques éducatives concrètes de toutes ces personnes, et à partir d'échanges avec certains de mes collègues d'alors (2), que j'ai été amené à élaborer une grille qui serve à appréhender la réalité des premiers (éducateurs "occasionnels", peu centrés sur la transmission de savoirs) et permette également de rendre compte de la réalité éducative des seconds. J'ai intitulé cette grille les étais de la situation éducative et l'ai utilisée dans plusieurs sessions à contenu pédagogique. Il s'agit d'un outil de travail utilisable par toute personne ou tout groupe qui souhaiterait réfléchir à ce par quoi "passe" son action éducative, à "ce sur quoi elle (ou il) s'appuie" pour rendre une situation éducative, surtout avec des publics d'adultes ou d'adolescents. D'"autres que moi l'ont utilisé dans des formations de formateurs, de travailleurs sociaux et d'enseignants et ce livre s'adresse aux uns comme aux autres. L'introduction présente la façon dont je me sers en général de cet outil dans un stage de formation, non pas comme mode d'emploi unique mais comme exemple d'une utilisation concrète.
2. En particulier Michel Béchameil et Joseph Blondel.

Avant-propos

13

Le premier chapitre tentera de définir les principales notions utilisées dans ce livre: celle de situation éducative d'abord, mais aussi la notion d'étai, peu courante en pédagogie. Je préciserai donc l'acception que je donne ici à ce terme et les raisons de ce choix, puis le contenu que je donne à chacun des étais (qui sont les éléments constituants de l'instrument d'analyse présenté dans ce livre). Les chapitres suivants décrivent les effets (positifs ou négatifs) que risque d'entraîner l'utilisation de chacun de ces étais.

Pour une lecture très rapide, si l'on a pour principal objectif de prendre connaissance d'un outil d'analyse de pratiques éducatives et de l'utilisation que l'on peut en faire en formation d'adultes, lire l'introduction et les quatre fiches en annexe 1. . Dans le cadre d'une lecture assez rapide, si l'on veut apprécier la cohérence et la logique inteme de l'outil, on pourra lire en plus le premier chapitre et la conclusion. Enfin, une lecture complète de l'ouvrage peut aider le lecteur à réaliser un autodiagnostic et lui permettre de répondre à la question: quels sont les effets que risque d'entraîner une éducation qui privilégierait l'utilisation de tel ou tel des étais décrits dans ce livre? Il va de soi qu'un tel document peut servir de support à la réflexion collective d'équipes éducatives.

INTRODUCTION

Avant de présenter (chapitre 1) les différents éléments de l'instrument d'analyse qui fait l'objet de cet ouvrage (voir page 19), il me paraît nécessaire d'exposer brièvement le déroulement pédagogique que j'adopte en général dans les sessions où j'utilise cet instrument comme support de la réflexion collective. Dans un premier temps, je propose aux participants un travail de groupes. Chaque sous-groupe doit rapporter en séance plénière une "situation éducative" vécue par l'un de ses membres, dans son activité professionnelle, et indiquer: - pourquoi cette situation est qualifiée d'éducative, - ce sur quoi s'est appuyé l"'éducateur" (1) pour "faire passer" cette éducation ou pour rendre cette situation éducative.
1. Note importante.

"Educateur" :dans tout le livre, ce mot sera utilisé comme terme générique pour désigner toute personne exerçant une s'agisse d'un fonnateur, d'un moniteur diatelier, travailleur social jouant un rôle éducatif...) "S'éduquant" : ce terme, utilisé au Québec, me que le participe passé "éduqué". J'utiliserai donc l'un action éducative d'un enseignant, (qu'il d'un

sernble plus dynamique et l'autre. Ils auront eux

18

Analyse des pratiques

d'éducation

et de formation

La synthèse qui suit permet alors une première réflexion sur ce que les participants entendent par "situation éducative": on travaille donc sur leurs représentations de l'éducation. Puis l'analyse en commun des productions des sousgroupes permet en général de faire apparaître que, dans les situations éducatives proposées, les éducateurs utilisent: - le registre relationnel ou affectif, - les actions conçues pour ou avec les "s'éduquant" (2), - le rappel de règles ou l'élaboration de règles avec ceux-ci, - la transmission d'un savoir ou d'un savoir-faire. La plupart des groupes insistent sur l'importance de phases d'analyse pour que telle ou telle démarche ait un rôle éducatif. Dans un troisième temps, j'invite les sessionnaires à réfléchir en sous-groupes à ce que peut permettre une éducation principalement basée sur: - la relation, l'affectif, - l'action, - les règles, les institutions, - le savoir. Je leur propose alors la grille ci-contre et leur demande de la remplir, à partir de leur expérience. Plus tard, lors de la confrontation des travaux des sousgroupes, mon rôle consistera à insister sur certaines des réflexions élaborées par les participants pour ell sOllligner la pertinence, à en remettre d'autres en question, à aider les personnes en formation dans l'analyse de leurs conceptions et à chercher à leur faire percevoir à quelles théories éducatives ou à quel courant pédagogique peuvent se rattacher leurs points de vue.
aussi train ment, nant savoir ou de une valeur générique et désigneront toute personne ou tout groupe en de s'éduquer (que ce soit dans un contexte de formation, d'enseigned'apprentissage, de rééducation ...) Je n'utiliserai pas le terme d'apprecar il renvoie principalenlent à une problématique d'acquisition de ou de savoir-faire et à des situations d'enseignement, d'apprentissage formation. Le champ des situations éducatives est plus vaste. 2. Voir note 1.

LES ÉTAIS DE LA SITUATION ÉDUCATIVE
(grille servant à l'analyse des pratiques d'éducation et de formation)

ETAIS
Ce sur quoi des "éducateurs" peuvent s'appuyer pour atteindre des buts éducatifs

Effets positifs possibles (ce que cela permet)

Effets négatifs possibles (risques)

- pour les "s'éduquant" - pour les "s'éduquant" - pour les "éducateurs" - pour les "éducateurs"

DUELLE LA RELATION PSYCHOAFFECTIVE

(éducateurs'éduquant) ---------------- ------------------------------

EN GROUPE (éducateur et groupe
de s'éduquant)

FAIRE AVEC L'ACTION ------------------------------- --------------FAIRE FAIRE

L'INSTITUÉ
(règles imposées)

L'INSTITUTION

------------------------------L'INSTITUANT (règles qu'élaborent ensemble éducateur et s'éduquant)

---------------

.

~0
.....

~t) ~......

SCIENTIFIQUE ~----------------

0
~(fJ

"0 Q)

rn ~......

1----------------

---------------

$-c ~IQ)

~EXPERIENTIEL

~~0 :;:j
CJ
.....

CONNAISSANCES

:Ë rn
.
"CS
IQ)

---------------INSTRUMENTS
de CONNAISSANCE

---------------

---------------

S

C'I

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.