Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 10,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Concours des IRA - Annales 2015

De
160 pages
Les trois concours d’entrée aux instituts régionaux d’administration (IRA) – externe, interne et 3e concours – ont lieu chaque année en février et recrutent environ 650 élèves pour les cinq IRA (situés à Bastia, Lille, Lyon, Metz et Nantes) alors que plus de 10 000 candidats s’y présentent. Ces concours demandent donc une préparation rigoureuse. La première partie de cet ouvrage offre une méthodologie détaillée des épreuves écrites des trois concours – composition sur un sujet d’ordre général et questions à réponse courte pour le concours externe ; note administrative pour le concours interne et note de synthèse pour le 3e concours -, illustrée d’exemples et accompagnée de sujets corrigés. La seconde partie constitue un recueil d’annales des sujets posés lors des épreuves de février 2015. Elle propose pour chaque sujet un corrigé commenté.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Chapître 1 La composition sur un sujet d’ordre général
Voîcî comment ’arrêté du 27 juîet 2012 défînît cette épreuve :composition sur un sujet d’ordre général« Une portant sur la place des pouvoirs publics et leur rôle dans les grands domaines de l’intervention publique (société, économie, emploi, santé, culture, territoires, relations exté-rieures...) permettant d’évaluer l’ouverture au monde des candidats, leur aptitude à l’analyse et au questionnement ainsi que leur capacité à se projeter dans leur futur environ-nement professionnel(durée : quatre heures; coeficîent 4)
er L’artîce 5 de ce texte précîse :« Avant le 1 septembre de l’année précédant celle du concours concerné, un arrêté du ministre chargé de la Fonction publique fixe la liste des thèmes à partir desquels est proposé par le jury le sujet de l’épreuve de composition du concours externe…»
La premîère erreur que commettent bîen souvent es candî-dats est de ne pas îre avec sufisamment d’attentîon ’întîtué de ’épreuve� Ceuî-cî est rîche, détaîé, î regorge d’îndî-catîons et vous avez a chance d’en dîsposer à ’avance� N’attendez donc pas e jour de ’épreuve pour ’anayser et en tîrer e maxîmum d’enseîgnements�
1. La délimitation du champ du sujet
Premîère îndîcatîon : c’est und’ordre général « sujet ».On ne va donc pas vous demander un devoîr de spécîaîste sur e poînt évoqué� Cea sîgnîie aussî que, sî vous en êtes spécîaîste, cea pourra constîtuer un rîsque : ceuî de res-tîtuer des connaîssances sans apporter de vraîe rélexîon�
Deuxîème îndîcatîon, împortante et quî pourraît sember contradîctoîre avec a premîère : ce sujet portera sur« la place des pouvoirs publics et leur rôle dans les grands domaines de l’intervention publique»� Suît une énumératîon quî n’est pas exhaustîve� Qu’en tîrer ? I s’agît îcî d’un vérî-tabe compément du sujet� Sî ceuî-cî étaît « a vîeîesse », par exempe, vous aurîez :« La place des pouvoirs publics et leur rôle dans la prise en compte de la vieillesse dans le domaine de l’intervention publique. »I s’agît donc, par rapport à ce que pourraît être un « sîmpe» sujet de com-posîtîon de cuture générae, d’une précîsîon essentîee�
Troîsîème îndîcatîon : î exîste un « programme » de er ’épreuve, ixé chaque année avant e 1 septembre pré-cédant e concours� I est împératîf que vous vous e pro-curîez, en vous rendant soît sur ’un des sîtes des IRA, soît sur ceuî de a DGAFP (dîrectîon générae de ’Ad-mînîstratîon et de a Fonctîon pubîque)� Les sîx thèmes sur esques portera e concours organîsé en févrîer 2016 ont été ixés par un arrêté sîgné en date du 23 juîn 2015� Vous trouverez cî-dessous es sîx thèmes accompagnés d’exempes de sujets de composîtîon�
• Le rôle de l’État en matière de politiques sociales – L’împôt négatîf� – L’Europe socîae sîgnîfîe-t-ee a fîn des poîtîques socîaes natîonaes ? – La prîse en charge des personnes âgées dépendantes�
• Le rôle de l’État en matière économique – Neutraîté ou înterventîonnîsme économîque ? – Le redressement productîf, poîtîque pubîque� – L’État a-t-î vocatîon à devenîr entrepreneur ?
• Gestion publique et performance dans les services publics – Gestîon pubîque et rentabîîté� – Quee conduîte du changement pour arrîver à une ges-tîon par a performance ? – La quaîté dans es servîces pubîcs�
• Le système éducatif, du premier degré à l’enseigne -ment supérieur – Ques objectîfs assîgner au système éducatîf ? – L’apprentîssage est-î une soutîon à a questîon de ’échec scoaîre ? – Le numérîque à ’écoe et dans e premîer degré�
• Développement durable et politiques publiques – Comment es poîtîques puîbîques peuvent-ees întégrer e déveoppement durabe ? – Déveoppement durabe : effet de mode ou nécessîté ? – L’État peut-î restreîndre es îbertés au nom du déveop-pement durabe ?
• L’État et son organisation territoriale – Faut-î maîntenîr es sous-préfectures ? – Le département a-t-î perdu son utîîté ? – Après Mayotte, faut-î départementaîser d’autres com-munautés d’outre-mer ?
2. Les objectifs de l’épreuve
er L’artîce 1 de ’arrêté du 27 juîet 2012 déinît troîs sérîes d’objectîfs aux épreuves écrîtes�
– Évauer«l’ouverture au monde des candidats»: cea sîgnî-ie que vous devez être capabe de traîter e sujet posé tout en e sîtuant dans son actuaîté, natîonae ou înternatîonae, en uî donnant toute son împortance dans a socîété�
– Évauer« l’aptitude à l’analyse et au questionnement »: cecî excut d’embée tout devoîr se îmîtant à une restîtu-tîon de connaîssances� La perceptîon des probèmes posés par e sujet, du questîonnement qu’î adresse uî-même à a socîété, est încontournabe�
La composition sur un sujet d’ordre général
Chapitre 1 :
Méthodologie des épreuves 9
– Évauer ades candidats à se projeter dans« capacité leur futur environnement professionnel »: vous devez donc întégrer aux deux premîers objectîfs une mîse en pers-pectîve depuîs a pace des pouvoîrs pubîcs, et surtout vous devrez vous assurer d’une bonne connaîssance des mécanîsmes de ceux-cî et de eurs evîers d’actîon, comme des fonctîons que vous serîez susceptîbe d’occuper à a sortîe de ’IRA�
Les quaîtés qu’on attend de vous ayant aînsî été expo-sées, î împorte maîntenant de bîen organîser votre épreuve�
1. La gestion du temps
En matîère de concours, a gestîon du temps de ’épreuve constîtue un éément prîmordîa de a réussîte� Pourtant, cette gestîon du temps se réduît souvent, héas, à sa pus sîmpe expressîon : essayer de termîner à temps ! Cette mauvaîse approche expose à deux rîsques contraîres :
– ne pas réussîr à inîr dans es temps, avec en coroaîre soît un devoîr înachevé, ce quî est pratîquement éîmî-natoîre, soît un devoîr à a in très bâcée, raccourcîe, et surtout un devoîr non reu, où vont sans doute subsîster fautes, mots oubîés, contresens quî seront tous payés chèrement au moment de a notatîon;
– termîner beaucoup trop tôt, ce quî n’est pas un défaut quand ’avance ne dépasse pas une demî-heure, maîs vous expose au-deà à rendre un devoîr trop court, d’apparence (et parfoîs de réaîté) supericîee, voîre încompet�
Par aîeurs, ce régage au i de ’eau est facteur de stress : un mauvaîs stress quî rîsque de vous empêcher de dépoyer toutes vos quaîtés d’anayse et de questîonnement�
Pour parvenîr à une bonne gestîon du temps, vous devez d’abord prendre conscîence des étapes îndîspensabes à respecter pour aboutîr à une rédactîon de quaîté�
1. Les étapes de la rédaction
La rédactîon d’une composîtîon comporte pusîeurs étapes quî se dérouent dans un ordre îmmuabe, que que soît e sujet� Ce sont : A – ’approche anaytîque du sujet, ee-même subdîvîsée en découverte du sujet et en questîonnement ; B – a recherche des îdées ; C – a recherche d’une probématîque et a mîse au poînt du pan ; D – a rédactîon�
Chacune de ces étapes demande un certaîn temps quî ne dépend pas, ou très peu, du sujet donné maîs est înhé-rent à a capacîté de chaque candîdat� La premîère chose
Concours des IRA – Annales 2015 10
à faîre est donc de détermîner ce découpage (voîr tabeau cî-dessous) et, surtout, de vous y tenîr� Sî vous avez réservé dîx mînutes pour ’approche du sujet, ne bâcez pas cette étape en troîs mînutes pour gagner du temps : vous rîsquez de perdre a compréhensîon en pro-fondeur de ce quî vous est demandé� Sî vous avez ’îm-pressîon qu’î vous faudraît quînze mînutes de pus pour votre recherche des îdées, pensez aussî que, tout à ’heure, ces quînze mînutes vont vous manquer pour achever de rédîger et rîsquent de vous pénaîser� Le pus sîmpe est de construîre une grîe sur e modèe suîvant :
Approche du sujet Recherche des idées Problématique et plan Rédaction Relecture Total
10 minutes 20 minutes 10 minutes 3 h 10 minutes 10 minutes 4 heures
Ce découpage vous est proposé à tître îndîcatîf : vous devez, à partîr de cette grîe, en testant sa vaîdîté notamment ors de vos entraïnements, arrîver à votre propre gestîon du temps� Vous pouvez aussî, sî nécessaîre, conserver une dîzaîne de mînutes, une sorte de « réserve » dans aquee vous pourrez puîser, e cas échéant, pour chercher pus d’îdées, mettre au poînt votre pan, etc�
En revanche, înterdîsez-vous absoument de rogner sur es durées prévues car, dès ors, vous aurîezipso factorenoncé à a maïtrîse du temps�
2. Planifier la rédaction proprement dite Vous voyez que a grîe proposée pus haut prévoît, ce quî est norma, troîs heures ou pus pour a phase propre-ment rédactîonnee� Or, c’est ors de cette phase que se présentent es pus grands rîsques de dérîve� Nous vous proposons donc de programmer assez précîsément cette étape� I est nécessaîre, à cet égard, que vous dîsposîez d’une donnée : votre vîtesse d’écrîture�
a) La vîtesse d’écrîture Nous écrîvons chacun à une vîtesse à peu près constante pour e même type de productîon� Cette vîtesse, î vous faut a connaïtre� Nous aons ’exprîmer en nombre de pages à ’heure� Au cours d’un entraïnement, vous pourrez a mesurer : com-bîen de pages avez-vous écrîtes, en combîen de temps ? Aînsî, sî vous avez rédîgé sîx pages en troîs heures, vous savez que votre vîtesse d’écrîture est de deux pages par heure� Dès ors, vous pouvez faîre vos cacus�
b) Le pîotage d’une rédactîon
Tout d’abord, vous avez détermîné à ’avance a ongueur de votre copîe� Sî vous dîsposez de troîs heures, à raîson de deux pages par heure, cea donnera sîx pages, à une page et demîe par heure, cea donnera quatre pages et demîe, etc�
Dès ors, vous pouvez réger égaement a «taîe» de chaque partîe du devoîr�
Plan
Introduction Partie 1 Sous-partie 1.1. Sous-partie 1.2. Partie 2 Sous-partie 2.1. Sous-partie 2.2. Conclusion
Devoir en six pages
Intro.
SP 1.2.
SP 2.2.
SP 1.1.
SP 2.1.
Ccl.
Aînsî votre texte va-t-î natureement s’équîîbrer ; vous pourrez rédîger ’esprît tranquîe, îbéré de a questîon du temps restant�
2. La lecture analytique du sujet
Vous venez de découvrîr votre sujet� Putôt que vous vous contentîez d’y jeter un rapîde coup d’œî, nous vous don-nons îcî un certaîn nombre d’outîs pour îre ce sujet d’une manîère anaytîque�
1. Une lecture les mains vides
Cette ecture, vous aez ’effectuer es maîns vîdes, ce quî revêt îcî à a foîs un sens propre – nî styo nî surîgneur – et iguré – pas d’îdée préconçue�
Au sens propre : contraîrement à des conseîs souvent don-nés, î ne faut pas souîgner es mots dîts « împortants »� En e faîsant, vous en renforcerez e poîds, ce quî peut vous amener à modîier sans même vous en rendre compte e sens du sujet� Donc, gardez votre trousse fermée pendant cette premîère séquence�
Au sens iguré : e rîsque, en découvrant un nouveau sujet, est souvent de croîre qu’on retrouve un sujet bîen connu, parce que déjà traîté, par exempe ors d’un entraïnement� Maîs en généra, ce ne sera pas e cas ; î y aura entre es deux formuatîons des sujets une nuance sufisante pour vous entraïner vers e hors sujet…
Maîn vîde et esprît vîde, comment faîre pour tîrer ’essen-tîe du sujet ?
2. Reformuler le sujet
Face à un sujet, a bonne méthode peut être de e reformu-er, en veîant bîen sûr à ce que e sens demeure e même� I y a à cet égard queques règes à suîvre� Un sujet reève en généra de cînq catégorîes : – e sujet thème (exempe :sécurité des données« La informatiques ») ; – e sujet dua (exempe :»« Commerce et culture ) ; – e sujet questîon (exempe :« La France a-t-elle les moyens de sa politique de santé?») ; – e sujet cîtatîon (exempe :«Jean Monnet serait-il encore fondé, aujourd’hui, à déclarer :“Sî je devaîs recommencer ’Europe, je e feraîs par a cuture”? ») ; – e sujet actuaîté (exempe :« La catastrophe de Fukushima, dramatique séquelle d’un tsunami de grand ampleur, a porté le débat sur le nucléaire au-devant de la scène médiatique. Faut-il pour autant remettre en cause ce type de production d’énergie?»)�
Essayez donc de reformuer chaque sujet dans es quatre autres formes� Cea vous permettra, d’une part, d’en amé-îorer a compréhensîon et, d’autre part, de commencer à aîmenter votre « pompe à îdées »�
EXEMPLE Le sujet»,« Commerce et culture  dans lequel, notons-le au passage, le mot important n’est ni « commerce », ni« culture », mais« et », pourrait être reformulé de la manière suivante : – sujet thème : « L’exception culturelle » ; – sujet question : « Les activités culturelles doivent-elles être soumises aux lois du marché ? » ; – sujet citation : « À l’occasion de l’examen par l’Unesco de la Convention sur la protection et la pro-motion de la diversité culturelle, l’éditorialiste Claude Michel écrivait dansLe Mondeque“ni les grands médias, ni l’opinion publique ne semblent avoir pris la mesure des enjeux”» ; – sujet actualité : « Le débat sur le régime d’indem-nisation des intermittents du spectacle vient éclai-rer d’un jour particulier le débat sur commerce et culture. Commentez. »
Vous constatez aors à que poînt cette reformuatîon a pu enrîchîr votre compréhensîon du sujet� Nous vous suggé-rons de refaîre e même exercîce avec es quatre autres sujets donnés cî-dessus�
3. Questionner le sujet
Deux grands types de questîon se posent : « Pourquoî ce sujet ?» et « Que rapport avec es pouvoîrs pubîcs
a) Pourquoî ce sujet ?
La questîon pourraît être égaement : « Qu’est-ce quî rend ce sujet întéressant aujourd’huî ? » En effet, un sujet de concours est toujours îé à ’envîronnement au sens arge, à ’actuaîté, comme nous ’avons vu en anaysant ’arrêté quî déinît ’épreuve� C’est bîen de cea qu’î s’agît quand
La composition sur un sujet d’ordre général
Chapitre 1 :
Méthodologie des épreuves 11
î est questîon d’»« ouverture au monde du candîdat� Cet întérêt du sujet, quand vous ’aurez trouvé, vous donnera des pîstes sérîeuses pour e traîter�
Pourquoî, par exempe, évoquer e thème du réchauffement cîmatîque? Certes, ce phénomène constîtue une préoc-cupatîon permanente, maîs e thème a peut-être aussî un îen avec un ou des épîsodes récents d’înondatîons catas-trophîques, d’încendîes gîgantesques, etc� Pourquoî évo-quer a sécurîté aîmentaîre ? Y a-t-î eu dans es semaînes récentes une crîse ? Pourquoî a cuture ? Le succès reten-tîssant d’un im françaîs, une conférence înternatîonae sur e thème : vous devez trouver !
b) En quoî es pouvoîrs pubîcs sont-îs concernés ?
Cette questîon correspond au troîsîème objectîf de ’épreuve : votre représentatîon personnee de votre future întégratîon professîonnee� En quoî es pouvoîrs pubîcs peuvent-îs agîr sur a questîon împîcîte posée par e sujet? Cea sîgnîie que vous devez avoîr une connaîssance mînîmum de ’organîsa-tîon des servîces de ’État et des pouvoîrs pubîcs, des îmîtes de a sphère prîvée et de a sphère pubîque, de a répartîtîon des compétences dans e cadre de a décentraîsatîon� Vous ne pourrez en aucun cas vous en tenîr à des généraîtés�
Maîs î exîste, en outre, une troîsîème questîon împortante : «Qu’est-ce quî, dans ce sujet, pose probème?» ou encore «À que endroît se sîtuent es evîers d’actîon?»� À ce stade, î est cependant trop tôt pour y répondre� Attendez d’avoîr rassembé des îdées et, au moment de concevoîr e pan, vous y vîendrez�
3. La recherche des idées
Les dîx premîères mînutes se sont écouées� Vous n’avez toujours rîen écrît, maîs votre compréhensîon du sujet a beaucoup progressé� Vous en avez une vîsîon sans doute nettement pus rîche que quand, tout à ’heure, î vous a été remîs�
Vous aez enin pouvoîr jeter vos premîères îdées sur e papîer� Icî aussî, î y a une ou pusîeurs méthodes à suîvre� Le désordre uî-même dans eque vont peut-être surgîr ces fameuses îdées doît être respecté�
1. Deux principes
Vous connaîssez sans doute ebrainstorming� C’est un acte coectîf, vous ne pouvez donc pas e pratîquer seu, maîs vous devez vous en înspîrer�
Premier principe :comme dans ebrainstorming, ne vous boquez avec aucun tabou� Même sî ’îdée quî vous vîent vous sembe sans întérêt, voîre încongrue, notez-a� Sî ee vous vîent, c’est en généra pour une raîson pré-cîse, et a jeter sur e papîer va « îbérer e passage» pour d’autres îdées, cees-à pertînentes et peut-être même centraes� Jetez un coup d’œî à aPsychopathologie de la vie quotidiennede Sîgmund Freud (Petîte bîbîothèque Payot, 2004) : vous comprendrez�
Concours des IRA – Annales 2015 12
Second principe :ne rédîgez rîen! À ce stade, ce seraît prématuré� Vous perdrîez du temps et surtout vous courez e rîsque d’aborder prématurément a phase suîvante, ou même a rédactîon� Méiez-vous de toute îumînatîon et tenez-vous-en à a grîe�
En bref : à ce stade, aucune tentatîve de pan, aucun para-graphe ne doîvent être rédîgés� Sî vous sentez que ’înspî-ratîon est à, que ’îdée quî vous est venue vous permettraît d’écrîre sans vous arrêter, surtout coupez court ! Car tout ce que vous pourrîez gagner seraît peut-être de passer à côté d’un autre i d’îdées, encore pus întéressant�
2. Deux méthodes I exîste deux grandes méthodes pour a recherche d’îdées : cee quî vîent d’être évoquée îndîrectement – écrîvez vos îdées sous forme brève, apîdaîre� Ne cherchez surtout pas à faîre des phrases� Utîîsez des abrévîatîons� Maîs aussî, aérez vos notes : à chaque îdée, aez à a îgne, passez-en une, même sî vous n’avez écrît qu’un mot� N’oubîez pas que vous aez ensuîte devoîr travaîer sur ce matérîau brut� La seconde méthode est cee que vous aez mettre en œuvre dans e cas înverse : es îdées sont rares, voîre absentes� Le trou noîr� Le sujet ne vous înspîre guère� Vous avez envîe de baîsser es bras : surtout, ne âchez rîen! Convaînquez-vous que cette épreuve sur un sujet d’ordre généra ne demande pas de grandes connaîssances; vous avez forcément es ressources en vous� Et vous aez, ma-gré eur rétîvîté, es obîger à se mobîîser� Comment ? C’est assez sîmpe : vous aez « amorcer a pompe» à partîr du sujet� Ceuî-cî vous donne des mots� Prenez n’împorte eque d’entre eux et efforcez-vous, en îen avec ceuî-cî, d’en trouver deux autres puîs, à partîr de chacun de ces deux nouveaux mots, deux autres encore� C’est assez facîe, et vous voîcî déjà à a tête de sept mots, que vous aez assocîer à sept îdées� En prîncîpe, à ce stade, a pompe est amorcée� Assurez-vous, vers e mîîeu de votre phase de recherche, que vous avez aussî trouvé des îdées sur ce quî reîe votre sujet aux pouvoîrs pubîcs, puîs contînuez aînsî à ganer� Quand une notîon vous sembe rétîve, recourez à a méthode des sept îdées� Vous verrez : c’est à a foîs eficace et fructueux�
4. La problématique et le plan
1. Classer vos idées
Vous voîcî à ce stade à a tête de pusîeurs feuîes de brouîon couvertes de mots, d’îdées� Vous avez suîvî nos înstructîons, donc ces îdées sont jetées en vrac, sans ordre partîcuîer� Tant mîeux !
Aînsî, vous n’avez pas détermîné trop tôt un pan quî auraît pu ne pas être e meîeur, vous n’avez pas orîenté votre rélexîon dans une dîrectîon quî auraît pu ne pas être a bonne� C’est bîen� Nous aons pouvoîr organîser e cas-sement de vos îdées�
Icî coexîstent égaement pusîeurs méthodes quî se fondent toutes sur une întuîtîon : vous avez sans doute déjà vu un cassement quî se dessîne mentaement� Certaînes des îdées notées se rapprochent par exempe de ’hîstorîque de a notîon, d’autres des arguments en faveur ou en défa-veur, d’autres de a réponse jurîdîque, d’autres de a posî-tîon de ’État ou des pouvoîrs pubîcs, etc� Notez-en a îste comme cî-dessous, sous forme de rubrîques :  Rubrîque I = …  Rubrîque II = …  Rubrîque III = …  Rubrîque IV = … Etc. Vous avez ensuîte e choîx de a technîque : vous pouvez îndexer es îdées en notant en face de chacune e numéro de a rubrîque, vous pouvez utîîser des surîgneurs en attrî-buant une coueur à chaque rubrîque (maîs attentîon à ne pas vous trouver îmîté par e nombre de coueurs dîspo-nîbes)� Vous pouvez même, en utîîsant de a coe et des cîseaux, regrouper es îdées par rubrîque� Ce travaî effectué, queques îdées resteront en déshérence� Demandez-vous sî ees peuvent constîtuer une rubrîque nouvee, sî ees peuvent être întégrées dans une rubrîque exîstante ou s’î faut sîmpement es écarter� Vos îdées sont cassées�
2. Construire la problématique
Nous aons maîntenant nous attaquer à ’éément cé de votre devoîr : a recherche de a probématîque� En effet, c’est de a réussîte de cette étape que va dépendre a soî-dîté de votre pan et ’întérêt de votre rédactîon (et donc, inaement, a note que vous obtîendrez !)�
a) Comment faîre ?
D’abord, qu’est-ce que a probématîque d’un sujet ? Au sens strîct, une probématîque est une îste : cee des ques-tîons quî se posent à propos d’un thème donné� Maîs pour nous, cea ne sufit pas : î ne s’agît pas de transformer votre devoîr en une sérîe de questîons-réponses juxtapo-sées� I faut que ces questîons-réponses s’artîcuent dans un dîscours ogîque, de préférence ordonné sur e mode prédîcat/dîscussîon, soît en deux partîes e pus souvent dîvîsées chacune en deux sous-partîes�
EXEMPLE Une problématique n’est pas : A. Le sentiment d’insécurité B. L’État-gendarme C. La mesure de la délinquance D. La prévention Mais c’est : « Le sentiment d’insécurité (A), qui se fonde sur la mesure de la délinquance (C), doit trouver sa réponse à la fois dans un État qui réprime (B) et dans une société qui prévient (D). »
b) Comment y parvenîr ?
Dîsons tout d’abord qu’aucune méthode n’est proscrîte : vous pouvez tout à faît avoîr en tête une probématîque bîen formuée et artîcuée� Vous avez aors deux choses à vérîier : ’artîcuatîon et a prîse en compte de toutes es rubrîques�
L’articulationest a pus împortante� Un devoîr doît être dynamique� Cea ne veut pas dîre qu’aucun éément des-crîptîf ou chronoogîque (c’est-à-dîre statîque, en termes de dîscours) ne doît y être întégré, maîs que a dynamîque doît être ce quî domîne� Le ecteur (c’est-à-dîre e notateur) doît avoîr e sentîment d’un chemînement ogîque, d’une progressîon� I faut évîter, par exempe, de juxtaposer hîs-torîque et état des îeux, maîs montrer comment ’hîsto-rîque de a questîon amène inaement à cet état des îeux�
I se peut aussî que aproblématiquene vous apparaîsse pas caîrement� Dans ce cas, commencez par prendre chaque rubrîque ’une après ’autre et, pour chacune, dîs-tînguez une ou deux questîons ou probèmes�
Par exempe, pour a rubrîque « es chîffres de a déîn-quance », es questîons peuvent être :« L’instrument de mesure est-il fiable ? »etquelle manière évoluent les« De chiffres ? »Puîs, quand vous aurez rassembé toutes ces questîons, essayez de es artîcuer es unes à a suîte des autres (comme dans ce jeu où ’on doît remettre dans ’ordre une suîte d’îmages ain de reconstîtuer une hîstoîre)�
EXEMPLE Les questions se présentent ainsi : – L’instrument de mesure est-il fiable ? – Comment évoluent les chiffres ? – De quoi est fait le sentiment d’insécurité ? – Une politique de prévention est-elle efficace ? – La réponse répressive doit-elle être la seule ? – La répression relève-t-elle du seul rôle de l’État ou des pouvoirs publics ? Ce qui, une fois assemblé, peut donner : « La compréhension du sentiment d’insécurité, qui passe par l’évolution des chiffres de la délinquance dont il faut prendre en compte la mesure, peutelle orienter vers une réponse fondée uniquement sur une répression dont on peut se demander si elle ne doit relever que de l’État, ou doitelle aussi inclure une politique de prévention ? » Tous les éléments y sont bien !
3. Le passage au plan
I nous reste à transformer cette probématîque en un pan, qu’on préférera construît en deux partîes et quatre sous-partîes, sans excure tout à faît un pan en troîs partîes sî ceuî-cî vous sembe se justîier vraîment� Ce pan se matérîaîse par un paragraphe pacé en in d’întroductîon : ’annonce du pan�
La composition sur un sujet d’ordre général
Chapitre 1 :
Méthodologie des épreuves 13