La RAEP dans les concours

De
La reconnaissance des acquis de l'expérience professionnelle (RAEP), présente dans de nombreux concours permet aux candidats de valoriser les compétences acquises au cours de leur vie professionnelle. Avant l'oral, il leur est demandé de remplir, un dossier, remis ensuite aux membres du jury. Au cours de l'entretien, le jury s'appuie sur le dossier RAEP pour poser les questions lui permettant d'évaluer les qualités requises. Ce manuel pratique donne tous les conseils nécessaires pour construire un dossier convaincant et aider ainsi le candidat à valoriser ses aptitudes professionnelles.
Publié le : vendredi 1 mars 2013
Lecture(s) : 9
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782110093813
Nombre de pages : 128
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
PrésentatIon
Vous avez décîdé de passer un ou des concours pour entrer dans la fonctîon publîque. Ou bîen, vous exercez peut-être déjà une actîvîté dans un servîce publîc et vous souhaîtez faîre évoluer votre carrîère. Vous envîsagez alors de passer un concours quî vous permettra d’accéder à un grade supérîeur et à de nouvelles fonctîons.
Vous avez certaînement remarqué, lors de votre recherche d’înformatîons, que bon nombre d’épreuves de concours ont changé de nature ou sont en cours de réforme. Ces changements concernent aussî bîen les épreuves écrîtes d’admîssîbîlîté que les épreuves orales d’admîssîon. En partîculîer des épreuves de RAEP (reconnaîssance des acquîs de l’expérîence profes-sîonnelle), quî n’exîstaîent pas encore îl y a quelques années, sont apparues soît pour l’admîssîbîlîté soît, le plus souvent, pour l’épreuve orale.
En effet, un certaîn nombre de concours admînîstratîfs prennent désormaîs en compte l’expérîence professîonnelle des candîdats lors de la sélectîon. Cette expérîence peut résulter aussî bîen de l’exercîce d’une actîvîté salarîée que d’une actîvîté comme bénévole. Ces concours comportent alors une épreuve de RAEP (reconnaîssance des acquîs de l’expérîence professîon-nelle) claîrement îdentîiée. L’épreuve de RAEP orîente le candîdat vers un exercîce dîfférent de celuî de l’oral général ou de la « conversatîon avec le jury ». Elle ne se lîmîte pas à la seule référence à des savoîrs « académîques » ou généraux maîs vîse à repérer des compétences et des potentîalîtés quî seront nécessaîres dans le développement du parcours professîonnel des agents candîdats à un concours. Vous vous înterrogez peut-être sur les raîsons d’une telle réforme ? Celle-cî s’înscrît dans le contexte actuel de modernîsatîon de l’admînîs-tratîon et de recherche d’une plus grande eficîence des servîces publîcs. L’admînîstratîon réorganîse ses structures et son mode de fonctîonnement en profondeur. Ses agents doîvent, en conséquence, être mîeux préparés à assumer les nouvelles mîssîons, actuelles et futures, dont îls auront la charge.
Dans ce contexte, îl a été jugé que les concours de la fonctîon publîque françaîse étaîent restés trop académîques, en partîculîer au moment où les dîsposîtîons de la loî de modernîsatîon de l’admînîstratîon de 2007
Présentation
5
6
ont posé les prîncîpes d’une plus grande professîonnalîsatîon des agents publîcs. Les concours, tels qu’îls étaîent avant leur réforme, prîvîlégîaîent trop souvent encore les connaîssances théorîques des candîdats, leur parcours scolaîre et unîversîtaîre, voîre leur mîlîeu socîal, au détrîment du potentîel, des aptîtudes et des compétences pour exercer un métîer.
Même la voîe des concours înternes, quî avaît pour objectîf de recruter des professîonnels, a souvent été dévoyée au bénéice de candîdats sur-dîplômés. Aînsî, la promotîon professîonnelle par les concours înternes a parfoîs favorîsé les agents surdîplômés et non ceux quî possédaîent les compétences professîonnelles recherchées.
C’est à partîr de ce constat, îssu d’études statîstîques, qu’un rapport de l’înspectîon générale de l’admînîstratîon (IGA) de janvîer 2008 a recom-mandé une réforme radîcale des concours. Cette réforme proposaît une réductîon du nombre d’épreuves des concours, leur plus grande adéquatîon aux métîers de la fonctîon publîque et préconîsaît notamment, pour l’oral des concours, une épreuve de reconnaîssance des acquîs de l’expérîence professîonnelle (RAEP).
La RAEP devaît donc remplacer l’entretîen avec le jury quî, trop souvent, se présentaît comme un questîonnement sur des matîères éloîgnées des qualîtés requîses pour un recrutement professîonnel. La possîbîlîté d’une telle épreuve a été ouverte par la loî du 2 févrîer 2007 relatîve à la moder-nîsatîon de la fonctîon publîque.
Aujourd’huî, de nombreux concours, înternes comme externes, retîennent la RAEP pour l’épreuve orale d’admîssîon et même, dans certaîns cas, nous le verrons, pour l’épreuve écrîte d’admîssîbîlîté.
Cet ouvrage a été conçu pour vous guîder dans la réalîsatîon du dossîer de RAEP : en présentant la méthodologîe la plus complète possîble et la mîeux adaptée, îl doît permettre à chacun de s’approprîer cette nouvelle démarche et de se préparer à l’épreuve grâce à de nombreux conseîls quî sont tous le fruît d’une expérîence d’enseîgnant et de formateur.
LA R A E PDANSL E SCONCOUR S
1 Chapitre Qu’est-ce que la RAEP ?
DéinItIons
L’un des objectîfs de la loî du 2 févrîer 2007 relatîve à la modernîsatîon de la fonctîon publîque est de «mieux accompagner le déroulement de carrière des agents et améliorer la prise en compte de leur expérience professionnelle pour le recrutement, l’avancement, la formation ».
o L’artîcle 19 de la loî n 84-16 du 11 janvîer 1984 modîiée (voîr encadré page 9) portant dîsposîtîons statutaîres à la fonctîon publîque de l’État précîse :« Les concours… et les examens professionnels définis […] peuvent être organisés sur épreuves ou consister en une sélection opérée par le jury au vu soit des titres, soit des titres et des travaux des candidats. Dans le cas d’un concours ou d’un examen professionnel organisé sur épreuves, l’une d’entre elles peut consister en la présentation par les candidats desacquis de leur expérience professionnelleen relation avec les fonctions auxquelles destine le concours ou l’examen professionnel. »
La RAEP a donc pour inalîté de mettre en valeur votre expérîence profes-sîonnelle et votre potentîel, en relatîon avec les fonctîons vîsées en préparant le concours. Elle se dîfférencîe nettement des savoîrs académîques quî étaîent jusqu’îcî requîs pour concourîr. Elle întroduît, de faît, une person-nalîsatîon des épreuves quî nécessîte donc untravail personneladapté.
Chapitre 1 •Qu’estce que la RAEP ?
7
8
De nombreux concours comportent désormaîs une épreuve de RAEP. Notons que cette épreuve concerne en partîculîer les concours înternes et e les 3 concours. Pour autant, s’agîssant des concours externes, les arrêtés portant ouverture des concours mentîonnent des notîons sîmîlaîres de reconnaîssance d’expérîence professîonnelle pour le concours externe.
Exemples Pour l’épreuve orale du concours externe d’entrée aux IRA (înstîtuts régîonaux d’admînîstratîon), l’une des épreuves orales est« un entretien avec le jury visant à évaluer les qualités professionnelles du candidat, son potentiel, son comportement face à une situation concrète, le cas échéant sous forme d’une mise en situation. L’entretien débute par une présentation par le candidat de son parcours professionnel et de sa motivation. En vue de l’épreuve d’entretien, le candidat admissible adresse une fiche individuelle de renseignement au service gestionnaire du concours à une date fixée par le service et avant le début des épreuves d’admission. La fiche individuelle de renseignements est disponible sur le site internet… » Pour l’épreuve orale du concours externe de recrutement des secré-taîres admînîstratîfs des admînîstratîons de l’État, l’épreuve orale est« un entretien avec le jury […] visant à apprécier les qualités professionnelles du candidat, son potentiel, son comportement face à une situation concrète, le cas échéant sous forme d’une mise en situation. En vue de l’épreuve d’entretien, le candidat admissible adresse une fiche individuelle de renseignement au service gestionnaire du concours à une date fixée par le service et avant le début des épreuves d’admission. Le jury dispose de cette fiche de renseigne-ment pour la conduite de l’entretien qui suit l’exposé. La fiche individuelle de renseignements est disponible sur le site internet… »
(Voîr les arrêtés cîtés en annexe, pages 113 et suîvantes, à tître d’exemples.)
Dans ce premîer chapître, nous déinîrons de façon précîse ce qu’est la reconnaîssance des acquîs de l’expérîence professîonnelle, élément clé de la réussîte à un concours.
LA R A E PDANSL E SCONCOUR S
La loi du 11 janvier 1984constîtue un texte fondamental du statut de la fonctîon publîque de l’État et des collectîvîtés terrîtorîales. Pour mémoîre, ce statut se compose de quatre loîs formant autant de tîtres. Partîe I : la loî du 13 juîllet 1983 constîtue une partîe commune aux troîs fonctîons publîques portant droîts et oblîgatîons des fonctîonnaîres. Par-tîe II : la loî du 11 janvîer 1984 ixe les dîsposîtîons statutaîres applîcables à la fonctîon publîque de l’État. Partîe III : la loî du 26 janvîer 1984 ixe les dîspo-sîtîons statutaîres applîcables à la fonctîon publîque
Comment déinIr la RAEP ?
terrîtorîale. Partîe IV : la loî du 9 janvîer 1986 ixe les dîsposîtîons statutaîres applîcables à la fonctîon publîque hospîtalîère.
Ces loîs fondamentales créant le statut général ont subî de nombreuses modîicatîons pour tenîr compte de l’évolutîon de notre socîété et, en partîculîer, du droît communautaîre et de la jurîsprudence. Maîs, sî ces modîicatîons ont été profondes, comme celles posant le prîncîpe de la modernîsatîon du recrutement dans la fonctîon publîque, elles n’ont pas mîs en cause les règles fondamentales quî caractérîsent le système de carrîère.
Il convîent de soulîgner, tout d’abord, que sî la RAEP est le plus souvent une épreuve orale (d’admîssîon), les admînîstratîons peuvent toutefoîs ixer ce type d’épreuve à l’écrît (pour l’admîssîbîlîté). Ce fut l’optîon choîsîe, par exemple, par le mînîstère de l’Intérîeur, de l’Outre-mer et des Collectîvîtés terrîtorîales lors duconcours interne d’attaché d’administration(catégo-rîe A), en 2007. Les deux épreuves d’admîssîbîlîté ont alors consîsté en :
1)épreuve de reconnaissance des acquis de l’expérience profession-« une nelle qui consiste en l’établissement par le candidat d’un dossier conforme [au modèle annexé au dossier d’inscription] et remis au service organisa-teur… » ;;coeficîent 4 2) la rédactîon d’une note admînîstratîve ; coeficîent 4.
Notons à cet égard que le dossîer à constîtuer est déinî selon un modèle précîs, globalement le même que celuî que nous présenterons îcî dans le cadre des épreuves orales. Maîs, sî le dossîer à produîre pour l’oral n’est pas noté, celuî de l’épreuve écrîte, luî, est noté.
Chapitre 1 •Qu’estce quela RAEP ?
9
Exemples
Pour déinîr au mîeux la notîon de RAEP, voyons deux exemples dîstîncts.
1. Leconcours interne d’accès aux IRA(înstîtuts régîonaux d’admînîstratîon)
e (L’épreuve du 3 concours est très voisine de celle-ci.)
L’arrêté du 6 juîn 2008 ixe la nature, la durée et le programme des épreuves de ce concours. Il déinît aînsî la nouvelleépreuve d’admission(épreuve orale) pour le concours înterne :
« L’épreuve d’admission consiste en un entretien avec le jury visant à appré-cier la personnalité, les aptitudes du candidat ainsi que sa motivation et à reconnaître lesacquis de son expérience professionnelle. Pour conduire cet entretien qui a pour point de départ un exposé du candidat sur son expé-rience professionnelle, d’une durée de dix minutes au plus, le jury dispose du dossier constitué par le candidat en vue de la reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle (RAEP). Au cours de cet entretien, le candidat est également interrogé sur des questions relatives aux connaissances admi-nistratives générales (durée : vingt-cinq minutes ; coefficient 4).
En vue de l’épreuve orale d’admission, le candidat établit un dossier de reconnaissance des acquis de son expérience professionnelle comportant les rubriques mentionnées en annexe au présent arrêté qu’il remet au service organisateur à une date fixée dans l’arrêté d’ouverture du concours.
Le dossier de reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle ainsi que le guide d’aide au remplissage sont disponibles sur le site internet du ministère chargé de la Fonction publique et sur les sites internet des Instituts régionaux d’administration mentionnés en annexe au présent arrêté. Le dossier est transmis au jury par le service gestionnaire du concours après l’établissement de la liste d’admissibilité. »
2. Leconcours internede recrutement dessecrétaires administratifsdes admînîstratîons de l’État
e (L’épreuve orale du 3 concours est très voisine de celle-ci.)
L’arrêté du mînîstre du Budget, des Comptes publîcs, de la Fonctîon publîque et de la Réforme de l’État du 25 juîn 2009 ixe la nature et le programme des épreuves des concours de recrutement des secrétaîres admînîstratîfs des 10 LA R A E PDANSL E SCONCOUR S
admînîstratîons de l’État. (Il concerne donc tous les concours înternes de secrétaîre admînîstratîf de la fonctîon publîque de l’État).
Il déinît aînsî la nature de l’épreuve orale:
« L’épreuve d’admission consiste en un entretien avec le jury visant à appré-cier la personnalité, les aptitudes du candidat ainsi que sa motivation et à reconnaître lesacquis de son expérience professionnelle. Pour conduire cet entretien qui a pour point de départ un exposé du candidat sur son expé-rience professionnelle, d’une durée de dix minutes au plus, le jury dispose du dossier constitué par le candidat en vue de la reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle. Au cours de cet entretien, le candidat peut être interrogé sur des questions relatives aux connaissances administratives propres à l’administration, la collectivité ou l’établissement dans lequel il exerce (durée : vingt-cinq minutes, dont dix minutes au plus d’exposé ; coefficient 4).
En vue de l’épreuve orale d’admission, le candidat établit un dossier de reconnaissance des acquis de son expérience professionnelle comportant les rubriques mentionnées en annexe au présent arrêté qu’il remet au service organisateur à une date fixée dans l’arrêté d’ouverture du concours.
Le dossier de reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle ainsi que le guide d’aide au remplissage sont disponibles sur le site internet du ministère ou de l’établissement chargé de l’organisation du concours. Le dossier est transmis au jury par le service gestionnaire du concours après l’établissement de la liste d’admissibilité. »
La lecture de ces deux exemples (voîr les arrêtés en annexe, page 113) permet de dégager un certaîn nombre d’éléments de déinîtîon de la RAEP.
Nous notons tout d’abord que le contenu de ces deux arrêtés est quasî-mentidentique. C’est dîre que l’épreuve de RAEP est la même pour tous les concours dans lesquels elle est înstaurée. Nous verrons cependant que le dossîer que vous aurez à constîtuer peut sensîblement varîer en fonctîon du nîveau des concours présentés et des admînîstratîons ayant înstîtué cet oral.
Lorsque l’épreuve de RAEP est prévue (la nature des épreuves d’un concours est ixée dans l’arrêté ouvrant ce concours), cela suppose que le candidat établisse un dossierde reconnaîssance des acquîs de l’expé-rîence professîonnelle. Ce dossîer est un élément împortant car le jury en
Chapitre 1 •Qu’estce quela RAEP ?
11
12
a connaîssance avant l’épreuve. Il sert de support à l’entretîen luî-même. Ce dossîer n’est pas noté, c’est l’ensemble de l’entretîen quî est noté. Nous verrons donc qu’îl est împortant que vous attachîez une attentîon toute partîculîère à la réalîsatîon de ce dossîer, poînt clé de votre oral.
Qu’est-ce donc que la RAEP ?
La reconnaîssance des acquîs de l’expérîence professîonnelle traduît la prîse en compte de l’expérîence acquîse par les candîdats dans un contexte professîonnel, bénévole, assocîatîf ou autre, lors des épreuves d’accès aux concours admînîstratîfs. Cette prîse en compte vîent atténuer la seule référence aux savoîrs académîques ou généraux, sur lesquels reposaîent le plus souvent les crîtères de sélectîon dans les concours, jusqu’à une date récente. La reconnaîssance des acquîs de l’expérîence professîonnelle est donc valorîsante et requîert une bonne préparatîon.
Comment déinIr l’expérIence professIonnelle ? La notîon d’expérîence professîonnelle renvoîe à des éléments précîs : – tout d’abord, l’expérîence professîonnelle renvoîe auxactivités mises en œuvrepar une personne, dans un contexte de travaîl, et non à une iche de poste quî, elle, déinît ce que devraît être le poste ; – l’expérîence n’est pas le « parcours » ; le parcours peut se déinîr comme l’enchaïnement des dîfférents emploîs occupés par l’agent alors quel’ex-périence est liée aux activités exercées.L’expérîence ne constîtue donc pas la trame ducurriculum vitae.
Exemples « Mon parcours m’a conduit, dès mon arrivée dans l’administration, à gérer des dossiers de suivi financier, puis à prendre la responsabilité de la cellule “ gestion des moyens”. J’ai ensuite été chargé de la communication interne, puis de la formation professionnelle. J’ai ensuite pu accéder au poste de… » (Icî, ce sont les dîfférentesfonctionsoccupées quî sont présentées par le candîdat, aînsî que son chemînement dans son parcours.)
LA R A E PDANSL E SCONCOUR S
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.