Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Lire un extrait Achetez pour : 16,99 €

Téléchargement

Format(s) : PDF

avec DRM

Fiche 1 PRÉSENTATION DES ÉPREUVES
Le concours d’éducateur territorial de jeunes enfants et l’examen professionnel d’éducateur chef font l’objet d’épreuves distinctes. Elles seront présentées ici dans leurs modalités, la méthodologie de chacune d’entre elles sera abordée dans les fiches méthodologiques.
Concours d’éducateur territorial de jeunes enfants
Le concours comporte une épreuve d’admissibilité et une épreuve d’admission :
Épreuve d’admissibilité: elle consiste en la rédaction d’un rapport établi à partir d’un dossier portant sur une situation en relation avec les missions du cadre d’em ploi concerné, et notamment la déontologie de la profession.
Durée 3 heures, coefficient 1.
Cette épreuve permet au candidat de faire preuve de ses capacités d’analyse dans une situation professionnelle, de ses capacités rédactionnelles et de son positionnement visàvis du public et des différents partenaires. Le correcteur sera sensible à la capacité du candidat à prendre en considération l’ensemble des données d’une situation et à prendre suffisamment de recul pour que les intérêts de l’enfant, de la famille et de la collectivité soient préservés.
Épreuve d’admission: il s’agit d’un entretien avec le jury permettant d’apprécier la motivation du candidat et son aptitude à exercer sa profession dans le cadre des missions dévolues au cadre d’emploi.
Durée 20 minutes (sans préparation), coefficient 2.
Cette épreuve doit permettre au candidat de démontrer son implication dans son projet professionnel, de faire preuve de son niveau de connaissances de l’environnement professionnel, aussi bien dans ses aspects réglementaires, institutionnels, pratiques que managériaux… L’épreuve orale alterne les questions de connaissances et les études de cas. Le jury sera particulièrement attentif à la capacité d’écoute, à la combativité, au positionnement intellectuel du candidat dans son champ de compétence… tout autant qu’à l’étendue et à la précision des connaissances professionnelles du candidat, ses motivations et son aptitude à exercer les missions dévolues à ce cadre d’emplois.
14
Réussir le concours d’EJE Territorial et l’examen professionnel d’EJE chef
Examen professionnel d’éducateur chef de jeunes enfants
L’examen professionnel comporte deux épreuves d’admission.
Une épreuve écriteelle consiste en l’élaboration d’un projet à partir d’un : sujet ayant trait aux actions des collectivités territoriales dans leur domaine de compétence en matière d’éveil et de développement global des enfants d’âge préscolaire.
Durée 3 heures, coefficient 2.
Cette épreuve permet de vérifier la capacité du candidat à élaborer, justifier et présenter un projet à partir d’un sujet relatif à une situation concrète rencontrée dans un service ou un établissement de protection de l’enfance ou d’accueil du jeune enfant. Le candidat fait appel à des connaissances relatives à la gestion, à l’organisation des activités ainsi qu’aux équipements nécessaires à leur mise en œuvre, dans le cadre des compétences des collectivités territoriales. Le correcteur sera attentif à la capacité du candidat à organiser son projet, à l’étayer d’éléments juridiques, financiers, déontologiques, managériaux…
Une épreuve orale : celleci est constituée d’un entretien sur un sujet au choix du candidat, exprimé au moment de l’inscription à l’examen professionnel, et portant sur l’un des trois thèmes suivants :  Organisation et promotion d’un service ou d’un établissement de protection de l’enfance et méthodes favorisant le développement et l’épanouissement des Techniques enfants d’âge préscolaire protection de l’enfance La
Durée 30 minutes avec 30 minutes de préparation, coefficient 2.
L’épreuve doit permettre au jury de mesurer la compétence professionnelle du candidat à travers un domaine qu’il aura luimême choisi. Les connaissances attendues doivent être précises et complètes. Par ailleurs, l’expression du candidat sera évaluée afin de mesurer sa motivation, sa capacité à convaincre et à emporter l’adhésion, dans un contexte professionnel très encadré.