Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Ateliers d'écriture

De
138 pages
Ce livre est le résultat d'une rencontre organisée à Lomé autour de la problématique des ateliers d'écriture créative. La rencontre avait pour but d'apporter quelques outils de réflexion et d'échanges entre plusieurs chercheurs spécialistes du domaine, en France, au Maroc et au Togo, et des responsables d'atelier ou enseignants togolais. Ces thématiques ont été abordées : La place de l'oralité dans l'écriture, Le temps et l'écriture, L'observation des pratiques, Présentation de démarches (Maroc et Togo).
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Ateliers d'écriture

Journée d'étude de Lomé (Togo)

Sous la direction de
JEAN FOUCAULT

Ateliers

d'écriture

Journée d'étude de Lomé (Togo) novembre 2005

L'HARMATTAN

Crédit photos: Jean Foucault reproduction d' œuvres de Sokey Edorh

«J L'HARMATTAN, 2007

5-7, rue de l'École-Polytechnique; 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com harmattan l@wanadoo.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr ISBN: 978-2-296-04174-5 EAN: 9782296041745

Préface ChristianPoslaniec
Christian Poslaniec Écrivain, chercheur, formateur, Personne ressource au sein de PF!.OMOLEJ

La démarche créative d'un écrivain l'occupe généralement pendant des mois, voire des années, pour un seul livre. Sa tête est prise par l'histoire qui bourgeonne, buissonne, se ramifie, se marcotte; par les personnages qui se nichent peu à peu dans une biographie de plus en plus précise, s'entrecroisent, inter-réagissent. Ses émotions sont colonisées par celles du héros, des émotions souvent enfouies, qui remontent brusquement, rappellent leur existence. Ses sensations sont constamment détournées vers la fiction: tout ce qu'il voit, sent, entend, goûte, touche, du réel, est aspiré par le récit comme autant d'effets de réalité, et ce d'autant plus que, pendant les moments de création, l'acuité aux détails s'accroît, même si c'est dans le cadre d'une sorte de vaste rêverie qui localise J'écrivain ailleurs, hors du réel. Jusqu'au moment où il commence véritablement à écrire, et alors s'engage un travail de bénédictin pour rendre ses désirs, ses propres émotions, ses transgressions de toutes natures, au moins partiellement acceptables par la société, juste au moyen des mots; d'abord l'éditeur puis, si cette

7

étape est franchie, les lecteurs, déjà présents sous forme virtuelle dans le processus d'écriture. Dans ces conditions, comment peut-on imaginer que quiconque réussisse à animer un groupe d'enfants ou d'adultes, généralement novices en ce qui concerne !'écriture de création, afin de leur faire vivre !'expérience décrite plus haut, mais en quelques jours, voire moins? Quelles que soient les formulations qu'on emploie, ce qui se passe dans ce qu'on appelle« les ateliers d'écriture» ne peut avoir grand-chose à voir avec un authentique processus de création, si l'on prend les écrivains comme modèles de l'écriture créative. Alors qu'est-ce qui se mijote vraiment lors de ces séquences, si diverses par ailleurs, selon l'institution qui les organise, le !ieu géographique, la durée, la personnalité et la méthode de l'animateur, la personnalité et \' expérience des participants? Peut-être faut-il alors privilégier le premier mot de l'expression «ateliers d'écriture» et en parler comme de « lieux de "travail"» permettant des « situations d'apprentissage », comme le dit Christine Barré de Miniac. Ou s'intéresser davantage au fait que ces atel iers entrent « dans le paysage des pratiques culturelles », ainsi que le montre Marie-Claude Penloup qui elle aussi avance que le but de l'atelier d'écriture est de permettre des apprentissages. Lesquels? Feraient-ils partie du « mystère des questions inutiles» qu'évoque le poème de Kangni Alem ? Je crois qu'au travers des témoignages, des approches plus conceptualisées, on peut parvenir à discerner les véritables fonctions de l'atelier d'écriture. Finalement, ce serait un lieu d'apprentissages principalement cognitifs, permettant de viser, à terme, l'écriture créative, alors même que dans un premier temps J'écriture pratiquée servirait plutôt d'outil, de support, de démonstration, à ces apprentissages. Ces fonctions, j'en discerne cinq.

8

L'atelier d'écriture servirait ainsi:
I. à ce que se construise, dans la tête des écrivants, une nouvelle représentation de « l'écriture et ses fànctions dans les sociétés humaines» (Marie-Claude Pen loup ). Y compris, comme l'écrit Alilou Sam-Dja Cissé, que « bien sûr, quand l'écriture n'existe pas, on a recours à la poésie pourfixer ce que disent ou pensent les hommes » ; 2. à situer la place de l'écriture d'invention par rapport aux autres types d'écriture: fonctionnel, professionnel, et naturellement scolaire. «Libérer l'expression », comme le dit Abdallah Mdarhri Alaoui, étant alors une façon de passer d'un style d'écriture à un autre; 3. à ce que l'écrivant évalue la balance interne entre efforts et plaisirs dans le rapport à l'écriture pratiquée dans l'atelier. C'est ici que les motivations personnelles ont leur rôle à jouer; tandis que l'animateur peut avoir tendance à faire pencher la balance du côté des plaisirs immédiats (jeux, réécriture par le méd iateur...) ; 4. à ce que s'appréhendent les apprentissages qui seront nécessaires pour progresser dans la maîtrise du type

d'écriture qui apporte le plus de plaisir - ce qui revient aussi
à programmer les efforts à effectuer; 5. à apprendre immédiatement quelques techniques ou concepts littéraires qui, pour être pleinement efficaces, devront ultérieurement s'inscrire dans une poétique personnelle jusqu'à ce qu'après une phase d'imitation (écrire un peu comme un écrivain qu'on aime sans nécessairement chercher à l'imiter), une phase de révolte (tenter de prendre du recul par rapport aux influences culturelles qui nous ont façonnés), on en arrive enfin à trouver sa propre écriture. Dommage que le mot« précriture» n'existe pas car, en l'occurrence, il s'accorderait bien avec le mot« atelier» !

9

Introduction Jean Foucault
Directeur association Lignes d'écritures Coordonnateur réseau de chercheurs LDE/ AUF

Cette journée était organisée par le réseau « Littératures d'enfance» (LOE) de l'Agence universitaire de la francophonie, car il s'agit d'un domaine impol1ant tant pour l'enfant que pour J'adulte, avec qui des ateliers d'écriture sont organisés dans de nombreux contextes sociaux et apprentissages. Ne devrait-on pas permettre aux étudiants en littérature d'aborder aussi cette démarche de l'atelier d'écriture créatif? Et de disposer ainsi d'un rapport « interne» avec le monde de la création? Ce champ de recherche était en tout cas évoqué dans les orientations initiales du réseau LOE. Il doit mûrir et se faire reconnaître afin d'être associé à des démarches d'analyse de projets, d'audits: qui observe? qui sait ce qu'ont produit les ateliers réalisés en Afrique depuis des années? Qui a une vision globale des concours d'écriture et de leur rôle dans la littérature générale? Pour développer l'expertise dans ces domaines il convient que les chercheurs se regroupent, échangent, écoutent les acteurs, assurent la formation des jeunes

11

chercheurs concernés par ces questions, confrontent leur
discours aux praticiens dont ils analysent les démarches. Cette première rencontre organisée par le réseau, avec le soutien de Lignes d'écritures, de l'Organisation internationale de la francophonie et du Centre culturel français de Lomé, avait pour but d'apporter quelques outils de réflexion et d'échanges par les communications, les rencontres avec Kangni Alem, écrivain, et Sokey Edorh, plasticien, et une table ronde sur les pratiques. Cette journée internationale a permis l'échange entre chercheurs et partenaires de la société civile, animateurs d'ateliers, au Togo. Les communications ont porté sur: 1 La place de l'oralité dans l'écriture La liaison de l'un à l'autre est étroite. On parle beaucoup dans un atelier d'écriture. Quant à l'écrivain il est porté dans son travail par le « brouillon mental », la petite voix intérieure qui ne cesse de le tarauder. Marie-Claude Pen loup avance des perspectives intéressantes dans le domaine des pratiques effectives d'écriture.
-

2 - Le temps et l'écriture L'écriture n'est possible qu'inscrite dans le temps. Comment ]a « mode» sociale portant sur les ateliers prendelle en compte cette dimension? Temps et durée ne sont pas deux notions équivalentes. Il n'y a pas de bonne « durée» sociale pour un atelier: tout dépend du sens que l'on cherche à construire, avec quel public. 3 -- L'observation des pratiques Parmi les rares travaux conduits et publiés à ce sujet nous pouvons relever ceux de Christine Barré-de Miniac (IUFM-Université de Grenoble). C'est pourquoi nous lui avons proposé d'évoquer ces pratiques.

12

4 -- Présentation de pratiques
- une première communication décrit un contexte créatif volontaire, utilisant un cadre toutefois exceptionnel. C'est l'exemple du Maroc, objet de l'intervention d'Abadallah Mdahrhi Alaoui. - la seconde intervention présente un contexte scolaire plus classique, au Togo: on y voit les décalages existants entre les souhaits manifestés par les textes officiels eux-mêmes, et les pratiques. C'est l'objet de la communication d'Alilou Cissé qui relève les manques plus qu'il ne traite d'ailleurs des ateliers d'écriture dont il montre la nécessité à travers cet exemple. Au-delà de cette journée le réseau LDE! AUF, associé ou non à Lignes d'écritures, entend faire avancer certaines pratiques avec des partenaires de la formation, des enseignants et des animateurs d'ateliers œuvrant en divers contextes dans le monde. Parmi les suites possibles:
1 - échanges sur les productions réalisées en ateliers avec les chercheurs isolés ou les groupes présents à ces journées. Il s'agit d'un travail d'accompagnement des formateurs qui est rarement réalisé, comme Lignes d'écritures a pu le constater aussi bien en France que dans le monde, quel que soit le porieur initial des projets, institutionnel, associatif ou scolaire.

2 - Les compétences du réseau LDE! AUF ou de l'association « Lignes d'écritures» peuvent permettre aussi d'intervenir: - auprès des créateurs jeunesse en Afrique, auteurs et illustrateurs (laboratoires d'écriture pour aider au dévelop-

13