Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 3,49 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

sans DRM

Comprendre Machiavel - Fiche de lecture

De
24 pages
La collection « Fichebook » vous offre la possibilité de tout savoir de Machiavel grâce à une fiche de lecture aussi complète que détailléee.


La rédaction, claire et accessible, a été confiée à un spécialiste universitaire. En effet, Claude Le Manchec est docteur en sciences du langage de l'EHESS. Il a publié plusieurs essais sur l'enseignement des sciences humaines pour différents éditeurs, avant d'être responsable de la collection « Savoirs » au sein des éditions de l'Ebook malin.


Notre travail éditorial vous offre un grand confort de lecture, spécialement développé pour la lecture numérique. Cette fiche de lecture répond à une charte qualité mise en place par une équipe d’enseignants.


Ce livre numérique contient :

- Un sommaire dynamique

- La biographie de Machiavel

- L'analyse de sa pensée, présentée de manière thématique

- Une bibliographie de l'auteur et des principaux critiques

- La citation de Baruch Spinoza au sujet de Machiavel
Voir plus Voir moins
Extrait

Nicolas Machiavel est un penseur politique, dont l’évolution doit être soulignée mais qui a surtout attaché son nom à une contestation de la résurrection de la croyance antique en la nature humaine. Ayant fortement l'influence des auteurs de l'Antiquité comme l’historien grec Polybe qui a cerné les enjeux du développement de l’État, il cherche à continuer la psychologie et l'éthique naturalistes d'Aristote. Mais ce sont ses propres observations sur les événements de son  temps et où il était lui-même impliqué, qui ont fait naître en lui le besoin de revenir à l'antiquité.

L'histoire européenne est jalonnée par de grands événements mais aussi par de grandes œuvres politiques qui ont contribué à la préparation de ces événements en Italie. L'Antiquité a été marquée par la République de Platon ou les Politiques d'Aristote, le Moyen Âge par certains textes de Saint Augustin et de Saint Thomas d'Aquin. La Renaissance, quant à elle, a vu dans Le Prince de Machiavel une définition de l'absolutisme monarchique qui prépare Hobbes. Les penseurs des Lumières se sont opposés à ses thèses, sous la signature de Locke (Essai sur le gouvernement civil), Montesquieu (De l'Esprit des lois), Rousseau (Du contrat social)...

Les idées de machiavel ne se réduisent pourtant pas à un système de conceptions cyniques de la vie politique et de préconisations à l'égard du souverain, tel que l'usage a tenté de le résumer sous le nom de machiavélisme. En attachant son patronyme à un nom commun qui résonne de façon sinistre, Machiavel a perdu une partie de son identité de penseur. Son œuvre en effet ne se limite pas à son ouvrage le plus connu, Le Prince, texte en partie de circonstance, destinée à attirer sur son auteur les regards de la famille des Médicis, à laquelle il est dédié. Elle est composée de lettres, de discours, d'essais et notamment d'un ensemble d'Histoires florentines qui contraignent à juger avec beaucoup de nuances les écrits de cet homme complexe. Mais comment expliquer une telle réduction ? Pour répondre à cette question, il faut en tout premier lieu élucider le contexte intellectuel (celui du retour à la philosophie classique) et politique (celui des principautés italiennes du XVIe siècle) dans lequel a grandi et mûri le jeune Nicolas et qui permet de mieux cerner les enjeux du Prince (Il Principe) et des Dialogues (Discorsi sopra la prima deca di Tito Livio). C'est seulement après cette mise au point que l'originalité des thèses de Machiavel apparaitra plus nettement.
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin