Encyclopédie de la Seconde Guerre mondiale

De
Publié par

Par sa durée, son ampleur et sa violence, la Seconde Guerre mondiale n'a épargné aucun peuple ni aucun continent. L'ambition de cette Encyclopédie est de restituer à ce conflit ses dimensions non pas seulement européennes mais véritablement planétaires. OEuvre d'une équipe internationale de cent soixante-quatre historiens, ce volume permet de rassembler et de confronter les connaissances les plus complètes à ce jour sur un des affrontements les plus meurtriers qu'ait connus le XXe siècle.
Les auteurs s'intéressent d'abord à ceux, hommes et femmes, civils et militaires, célèbres et anonymes, qui ont été les acteurs ou les victimes de cette guerre totale. Ils analysent leurs réactions et leur comportement, leurs espoirs, leurs peurs, leurs désillusions, leur courage, parfois leur héroïsme. Et les traumatismes de tous ordres qu'ils ont subis dans un monde où l'horreur et la barbarie ont atteint des degrés inégalés. Une large place est également faite aux dirigeants politiques et chefs militaires qui ont pensé, planifié et conduit ce conflit, comme aux innombrables protagonistes qui ont agi dans l'ombre au sein des services secrets ou des forces armées. Les principaux théâtres d'opérations, des conquêtes du IIIe Reich à la bataille de l'Atlantique, des combats sur les fronts de l'Est ou du Pacifique aux bombardements nucléaires d'août 1945, sont étudiés dans leurs particularités et leur interdépendance.
L'ouvrage apporte aussi des éclairages précis et passionnants sur les aspects idéologiques, diplomatiques, stratégiques, économiques, sociaux et culturels d'une conflagration qui a bouleversé les structures et les consciences, les rapports entre les nations ainsi que l'identité de chacune d'entre elles. Il permet ainsi de vivre cette guerre au plus près de sa vérité immédiate, de mieux en comprendre les étapes et les enjeux, comme d'en éprouver toute la complexité.









Publié le : jeudi 19 novembre 2015
Lecture(s) : 5
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782221191750
Nombre de pages : 2154
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
couverture
pagetitre

BOUQUINS

Collection fondée par Guy Schoeller
et dirigée par Jean-Luc Barré

À DÉCOUVRIR AUSSI
DANS LA MÊME COLLECTION

Dictionnaire historique de la Résistance, sous la direction de François Marcot avec la collaboration de Bruno Leroux et Christine Levisse-Touzé

Dictionnaire de la France Libre, sous la direction de François Broche, Georges Caïtucoli et Jean-François Muracciole

Dictionnaire de Gaulle, sous la direction de Claire Andrieu, Philippe Braud et Guillaume Piketty

Français en résistance, anthologie établie et présentée par Guillaume Piketty

Charles de Gaulle, Lettres, notes et carnets, 3 vol.

La Légion étrangère. Histoire et Dictionnaire, sous la direction d’André-Paul Comor (en collaboration avec la DMPA)

Hugues Thomas, La Guerre d’Espagne, juillet 1936-mars 1939

 

 

 

 

 

Cet ouvrage est coédité avec le ministère de la Défense, secrétariat général pour l’administration, direction de la mémoire, du patrimoine et des archives.

 

 

 

La Direction de la mémoire, du patrimoine et des archives (DMPA) est une direction du ministère de la Défense, placée sous l’autorité du secrétaire général de ce ministère. La DMPA a notamment en charge la politique culturelle du ministère au travers des collections de ses musées, de ses services d’archives et de ses bibliothèques. Elle détermine et finance les actions nécessaires à la gestion et à la valorisation de ce riche patrimoine. C’est dans cette perspective que la DMPA développe également une politique de publication et de soutien aux productions audiovisuelles permettant à un large public de découvrir l’histoire et le patrimoine du ministère de la Défense.

Suivez toute l’actualité de la collection Bouquins

www.bouquins.tm.fr

 

 

images

ONT COLLABORÉ À CETTE ENCYCLOPÉDIE

Sébastien ALBERTELLI : historien.

Christian AMALVI : professeur d’histoire contemporaine à l’université Paul-Valéry Montpellier-III.

Claire ANDRIEU : professeur des universités en histoire contemporaine à Sciences Po Paris.

Henriette ASSÉO : professeur agrégé à l’EHESS.

Margaret ATACK : Professor of French, université de Leeds (Royaume-Uni).

Damien BALDIN : doctorant à l’EHESS, centre d’études sociologiques et politiques Raymond-Aron.

Robert BELOT : professeur des universités, laboratoire IRTES-RECITS EA no 7274.

Nicole BENSACQ-TIXIER : docteur en histoire des relations internationales, diplômée de l’Inalco (chinois).

Marc BERGÈRE : maître de conférences (HDR) en histoire contemporaine, université Rennes-II CERHIO UMR CNRS 6258.

Vincent BERNARD : historien et journaliste indépendant, spécialiste des conflits contemporains.

Sylvie BERNAY : docteur en histoire contemporaine.

Frank BIESS : professeur d’histoire, université de Californie-San Diego (États-Unis).

Christian BIREBENT : docteur en histoire, professeur agrégé au lycée Couperin de Fontainebleau et chargé de cours à l’université François-Rabelais de Tours.

Jochen BÖHLER : Wissenschaflicher Mitarbeiter, Imre Kertész Kolleg, université Friedrich-Schiller de Iéna (Allemagne).

Corinne BONAFOUX : maître de conférences en histoire contemporaine à l’université de Savoie Mont-Blanc.

Loïc BONAL : saint-cyrien, capitaine de l’armée de terre affecté à l’École du train et de la logistique opérationnelle à Bourges.

Xavier BONIFACE : professeur d’histoire contemporaine à l’université de Picardie Jules-Verne.

Gérard BOSSUAT : professeur émérite de l’université de Cergy-Pontoise, Histoire de l’unité européenne, chaire Jean Monnet ad personam, IRICE (Paris-I, Paris-IV, CNRS).

Patrick BOUREILLE : professeur certifié HC d’histoire-géographie, chef de la division Marine du département Recherche, Études, Enseignement du Service historique de la Défense.

Marjolaine BOUTET : maître de conférences en histoire contemporaine à l’université de Picardie Jules-Verne.

Philippe BRAUD : professeur émérite de science politique à Sciences Po Paris.

François BROCHE : historien, docteur ès lettres.

Jean-Baptiste BRUNEAU : maître de conférences en histoire contemporaine à l’université de Bretagne-Sud.

Tal BRUTTMANN : historien.

Antoine J. BULLIER : professeur (École de droit de la Sorbonne) à l’université Paris-I.

Jacques CANTIER : maître de conférences en histoire contemporaine à l’université Toulouse Jean-Jaurès.

Luc CAPDEVILA : professeur d’histoire contemporaine à l’université Rennes-II, CERHIO UMR 6258.

Antoine CAPET : professeur émérite à l’université de Rouen.

Maurice CARREZ : professeur des universités (histoire contemporaine) à l’Institut d’études politiques de Strasbourg.

Simon CATROS : ATER en histoire contemporaine, université Paris-Sorbonne.

Laurent CESARI : professeur d’histoire contemporaine à l’université d’Artois, Arras.

Johann CHAPOUTOT : professeur d’histoire contemporaine à la Sorbonne-Nouvelle Paris-III, membre de l’Institut universitaire de France.

Denis CHARBIT : maître de conférences en science politique à l’Open University d’Israël (Ra’anana).

Maud CHIRIO : maître de conférences en histoire contemporaine à l’université Paris-Est Marne-la-Vallée.

Alain CLAVIEN : professeur d’histoire contemporaine à l’université de Fribourg (Suisse).

François COCHET : professeur des universités (histoire contemporaine) à l’université de Lorraine-Metz.

André-Paul COMOR : maître de conférences honoraire à Sciences Po Aix-en-Provence.

Martin CONWAY : professeur d’histoire contemporaine européenne, facultés d’histoire, à l’université d’Oxford (Royaume-Uni).

Antoine COPPOLANI : professeur d’histoire contemporaine à l’université Paul-Valéry Montpellier-III.

Stéphanie CORCY : professeur agrégé.

Mathilde COUILLARD : étudiante en British and European History MPhil à l’université d’Oxford (Royaume-Uni).

Olivier DARD : professeur d’histoire contemporaine à l’université Paris-IV Sorbonne.

Corine DEFRANCE : directrice de recherche au CNRS, UMR 8138 IRICE, Paris.

Christian DELAGE : professeur des universités, directeur de l’IHTP-CNRS.

Sophie DELAPORTE : maître de conférences, habilitée, attachée au CHSSC, université de Picardie Jules-Verne.

Juliette DENIS : docteur en histoire, professeur d’histoire-géographie.

Frank DHONT : Senior Lecturer, université de Brunei Darussalam.

Diane DOSSO : docteur en épistémologie et histoire des sciences.

Jean-Marc DREYFUS : maître de conférences en histoire à l’université de Manchester (Royaume-Uni).

Cloé DRIEU : historienne, chargée de recherche au CNRS (Cetobac).

Bruno DRWESKI : maître de conférences HDR.

Stéphane DUBOIS : professeur agrégé de géographie en classes préparatoires aux grandes écoles au lycée Blaise-Pascal, Clermont-Ferrand.

Jost DÜLFFER : Professor für Neuere Geschichte mit Spezialisierung für Historische Friedens- und Konfliktforschung, Internationale Geschichte, université de Cologne (Allemagne).

Sabine DULLIN : professeur des universités en histoire contemporaine à Sciences Po Paris.

Lionel DUMOND : maître de conférences en histoire contemporaine à l’université Paul-Valéry Montpellier-III.

Yves DURAND : professeur honoraire à l’université d’Orléans.

Frédéric ENCEL : docteur en géopolitique HDR de l’université Paris-VIII, chercheur à l’Institut français de géopolitique et maître de conférences à Sciences Po Paris.

Franziska EXELER : Mellon Postdoctoral Fellow, Centre for History and Economics, université de Cambridge (Royaume-Uni).

Patrick FACON : historien.

Yaacov FALKOV : Visiting Lecturer in the Department of Social Studies, université de Tel-Aviv (Israël).

Julien FARGETTAS : docteur en histoire, chercheur associé à Sciences Po Aix-en-Provence.

Camille FAUROUX : doctorante en histoire rattachée à l’EHESS et au centre Marc-Bloch (Berlin).

Thomas FONTAINE : docteur en histoire, chercheur associé au Centre d’histoire sociale du XXe siècle.

Philippe FORO : maître de conférences en histoire contemporaine à l’université de Toulouse-II Jean-Jaurès.

Sarah GENSBURGER : chargée de recherche au CNRS, Institut des sciences sociales du politique.

Robert GILDEA : Professor of Modern History, université d’Oxford (Royaume-Uni).

Christian GOESCHEL : Lecturer in Modern European History à l’université de Manchester (Royaume-Uni).

José GOTOVITCH : professeur honoraire de l’université libre de Bruxelles, membre émérite de l’Académie royale de Belgique.

Fabrice GRENARD : docteur en histoire, professeur agrégé.

Pierre GROSSER : professeur agrégé à Sciences Po Paris.

Frédéric GUELTON : historien, colonel (er), ancien chef du département de l’armée de terre au Service historique de la Défense.

Véronique HAROUEL-BURELOUP : maître de conférences HDR à l’université de Paris-VIII.

Erica HARRISON : PhD candidate, université de Bristol (Royaume-Uni).

Hélène HARTER : professeur d’histoire contemporaine à l’université Rennes-II, CERHIO.

Christian HARTMANN : scientifique et responsable de projet à l’Institut für Zeitgeschichte à Munich (Allemagne).

Barbara HATELY-BROAD : historienne et docteur de l’université de Sheffield (Royaume-Uni), spécialiste de l’histoire des familles de prisonniers de guerre britannique entre 1939 et 1945 et de celle du retour des prisonniers après la Seconde Guerre mondiale.

Laurent HENNINGER : ministère de la Défense, membre du comité de rédaction du magazine Guerres & Histoire.

Johannes HÜRTER : Research Fellow at the Institut für Zeitgeschichte München-Berlin and Professor of Modern History at the Johannes Gutenberg-Universität Mainz (Allemagne).

Laurent JEANPIERRE : professeur au département de science politique, université Paris-VIII Saint-Denis.

Eric JENNINGS : professeur d’histoire contemporaine à l’université de Toronto (Canada).

Iain JOHNSTON : docteur en histoire de l’université de Cambridge, Tutor for Oxford University’s Department for Continuing Education.

François KERSAUDY : docteur ès lettres, ancien professeur à l’université de Paris-I Panthéon-Sorbonne.

Pierre-Yves KIRSCHLEGER : maître de conférences à l’université Paul-Valéry Montpellier-III.

Simon KITSON : Associate Professor & Head of European Languages and Literatures, université d’Auckland (Nouvelle-Zélande).

Jean-Marc LAFON : agrégé et docteur en histoire.

Julie LE GAC : agrégée d’histoire, chercheuse post-doctorale au LabEx EHNE (Sorbonne).

Pascal LE PAUTREMAT : docteur en histoire contemporaine et relations internationales, chargé de cours dans l’enseignement supérieur.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.