Le Rapt de l'éléphant blanc

De
Publié par


Comique de situation, dialogues percutants, un rythme enjoué, voici les ingrédients de ces contes plein de fantaisie qui n'ont pas pris une ride.






Le Rapt de l'éléphant blanc

L'intégrale des nouvelles de Mark Twain,
suivie de Comment raconter une histoire



On croisera une grenouille de compétition, une montre hystérique, un fantôme maladroit et encombrant, une dinde facétieuse, un éléphant que l'on poursuit, une foule de personnages hauts en couleur, des situations cocasses et absurdes nées de l'imagination fantaisiste de Mark Twain, qui prouve avec ces soixante nouvelles qu'il est bien plus qu'un écrivain pour la jeunesse, mais un humoriste d'une étonnante modernité au coup d'œil percutant. Ernest Hemingway ne s'y était pas trompé en désignant Mark Twain comme le père fondateur de toute la littérature américaine.



Niagara Falls est une station touristique des plus agréables. Les hôtels sont excellents et les prix pas exorbitants du tout. Pour la pêche, il n'y a pas mieux dans le pays ; ni même aussi bien, d'ailleurs. Car dans d'autres régions, il arrive que les cours d'eau soient plus propices à la pêche selon les endroits ; mais à Niagara, les endroits sont tous aussi bons les uns que les autres, pour la simple raison que les poissons ne mordent nulle part, et il est donc inutile de faire dix kilomètres à pied pour pêcher quand on peut être tout aussi bredouille plus près de chez soi. Jusqu'ici, les avantages de cet état de fait n'avaient jamais été clairement exposés au public.

Une journée à Niagara



Préface et chronologie de Delphine Louis-Dimitrov






Publié le : jeudi 15 avril 2010
Lecture(s) : 240
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782258085671
Nombre de pages : 871
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Le Rapt de l'éléphant blanc
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi