Célestin Freinet

De
Publié par

Celestin Freinet était un innovateur, et ses racines pédagogiques et intellectuelles expliquent les origines de ses idées, celles du mouvement Freinet. Freinet fut influencé par de grands penseurs dont Pestalozzi, Decroly, Tagore, Sanderson... Il fut critiqué pour ses idées, glorifié pour sa hardiesse... et sa pédagogie a survécu. Un grand nombre de ses principes pédagogiques sont reconnus officiellement et sont inclus dans le système éducatif d'aujourd'hui.
Publié le : samedi 1 avril 2006
Lecture(s) : 334
EAN13 : 9782296146532
Nombre de pages : 175
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

Célestin Freinet (1896-1966) L 'histoire d'un jeune intellectuel

www.librairieharmattan.com diffusion .harmattan@wanadoo.fr harmattan 1@wanadoo.fr @L'Hannattan,2006 ISBN: 2-296-00524-1 EAN : 9782296005242

Victor Acker
Chevalier dans l'ordre des Palmes académiques

Célestin Freinet (1896-1966)
L'histoire d'un jeune intellectuel

Préface du professeur Patrick Boumard

« L'instituteur était un philosophe rustique mûri par la guerre. » (Alain, Propos sur l'éducation, LXIII)

L'Harmattan 5-7, rue de l'École-Polytechnique;

75005 Paris

FRANCE
L'Harmattan Hongrie Konyvesbolt Kossuth L. u. 14-16 1053 Budapest Espace L'Harmattan Kinshasa Fac. Sciences. Soc, Pol. et Adm. BP243, KIN XI Université de Kinshasa- RDC L'Harmattan Italia
15

L'Harmattan
12B2260

Burkina Faso
villa 96 12

Via Degli Artisti, 10124 Torino ITALIE

1200 logements

Ouagadougou F ASa

BURKINA

Ouvrages du même auteur
Acker, Victor. Célestin Freinet (1896-1966) : L 'Histoire d'un Jeune Intellectuel. Thèse de doctorat. 900 pages. Université de Haute Bretagne. Rennes. Octobre 1997. Acker, Victor. Célestin Freinet (Biography). Westport : Greenwood Press. July 2000. ISBN: 0-313-30994-9. Acker, Victor. The French Educator Célestin Freinet (1896-1966): An Inquiry into How His Ideas Shaped Education. TBA Press: New York,NY 2006.

Dédicace
Ce livre, ma dissertation sur FREINET à l'Université de Haute-Bretagne à Rennes, et mes deux glorieuses années en France (septembre 1995 à octobre 1997) sont dus à l'amitié et au soutien de JEAN CHIOCCHETTI (1935-2004) du ministère des Affaires Étrangères. Sans lui, il n'y aurait pas eu de nouveaux livres sur FREINET écris par un universitaire américain francophone. Merci Jean, pour tout! Victor ACKER Février 2006

Remerciements
Ce livre est aussi dédié à un grand nombre de personnes. A ma famille qui m'a soutenu pendant toutes mes années: ma femme Carole, ma mère Lily Acker, ma sœur, Viviane Levy, ma fille Samantha et son mari Shawn, et mon fils Alexandre et sa femme Ani . A mes amis du Mouvement Freinet et des Amis de Freinet: Roger Billé, Guy Goupil, Hervé Moullé, Maurice Pigeont, Émile Thomast, Mimi Thomas, Roger Ueberschlag, Michel Barré et Claude Guihaumé . Aux professeurs Millard Clements (1924-2005) et Mark Alter de NYU, et, surtout, à mon directeur de thèse et ami, le Professeur Patrick Boumard .

.

.
.

Merci à vous tous!
Victor ACKER Février 2006

PRÉFACE
Par Patrick Boumard, Professeur des Universités Ce livre va surprendre. Il va surprendre aussi bien ceux qui sont du sérail que ceux qui cherchent des recettes. Ceux qui sont du sérail n'y trouveront aucune hagiographie, et lui attribueront bien des aspects iconoclastes. C'est que Victor Acker n'est pas du genre à psalmodier des incantations. Ceux qui cherchent des recettes ne seront pas mieux lotis: on n"y apprend pas comment faire une leçon à la mode de Freinet. Il faut reconnaître que tout semble avoir été dit à propos du pédagogue français emblématique de la pédagogie nouvelle, telle qu'elle fleurit au début du XXème siècle. Freinet est un pédagogue très connu, peut-être trop.. En tout cas, très mal. En effet, servant souvent de référence aux pédagogues, enseignants ou éducateurs qui se réclament d'une pédagogie libératrice et centrée sur l'enfant, Freinet est souvent évoqué, voire invoqué. Mais il a été très peu étudié, au sens universitaire du terme. Il fait en quelque sorte partie du patrimoine pédagogique non seulement français, mais mondial comme le montre le développement du mouvement international qu'il a fondé en 1957, la FlMEM (Fédération internationale des mouvements d' école moderne), dix ans après ce qu'on appelle familièrement « le mouvement Freinet », l'ICEM (Institut coopératif de l'école moderne). Un paysage balisé, donc, sans grande place pour des surprises.. D'un côté, on distingue les instituteurs membres de l'ICEM, 9

ceux qui pratiquent « la pédagogie Freinet », considèrent souvent que l'important est la pratique, voire les techniques labellisées « Freinet », et supportent malles théorisations, y compris et surtout concernant le père fondateur. Les instituteurs Freinet, dans leur grande majorité, n'aiment guère les intellos" De l'autre, des courants issus de Freinet, mais qui s'en sont séparés sous forme de scission, ou y ont trouvé une source d'inspiration parmi d'autres. On pense aux diverses versions de la pédagogie institutionnelle, à l'autogestion pédagogique, et à toutes les expériences actuelles, telles l'école Vitruve à Paris, le Lycée expérimental de Saint-Nazaire ou le Lycée autogéré de Paris. Si Freinet est un héritage pour toutes les pédagogies critiques contemporaines, les querelles de légitimité ne rendent pas très facile une entreprise de recherche pensée en tennes scientifiques. On s'en rend compte à la lecture de la bibliographie fournie en fm d'ouvrage. Bibliographie exhaustive, exceptionnelle et qui deviendra à coup sûr une référence pour la recherche. Mais cette bibliographie fait apparaître clairement, et crûment, que les travaux universitaires sur Freinet sont très rares. V. Acker met ainsi en évidence le paradoxe d'un domaine (Freinet, son personnage, son positionnement) apparemment archi-connu, mais en réalité beaucoup plus familier que vraiment maîtrisé. Il fallait, dans ces conditions, être un peu fou pour avoir le projet d'écrire quelque chose de nouveau sur Célestin Freinet.

ID

Victor Acker est ce genre de fou. Quand il est arrivé en France en me demandant de diriger sa thèse, j'ai eu très peur car je voyais bien qu'il arrivait sur un terrain miné dont il ignorait tout. Manifestement il connaissait mal l'histoire politique de la France du début du XXème siècle, et ce n'était pas son problème. Les polémiques autour de la pédagogie Freinet, mais aussi du personnage lui-même, produisaient à cette époque une atmosphère pesante que de récents colloques à Bordeaux n'avaient guère dissipé. Mais Acker n'est pas homme à s'encombrer de ce genre d'obstacles. Il travaille sans tabou. Il n'a pas peur de briser une idole, et se moque des querelles de légitimité ou d'authenticité. La question d'être pour ou contre Freinet, d'être le vrai dépositaire de la doctrine, ne l'intéresse pas. C'est évidemment un avantage considérable, dans la mesure où sa seule préoccupation était la recherche, la découverte de documents inédits permettant de mieux éclairer la personnalité de Freinet et de mieux comprendre son itinéraire intellectuel. Mais il Ya aussi un inconvénient: hors idéologie, le chercheur est vite suspect d'hérésie, voire d'ignorance des petits secrets qui seuls donnent la clé mais toujours demeurent ésotériques. Et c'est bien ce qui est parfois advenu. Pourtant, ce qui aurait perturbé un chercheur français a laissé V. Acker de marbre et n'a en rien perturbé ses investigations. Il Y a là quelque chose de très important, et j'exprime ici publiquement ma reconnaissance envers V. Acker. C'est ce Il

qu'on pourrait appeler « the american way ofresearch )>,la façon-américaine' de-mener'la' recherche. On doit tout voir. On doit interviewer tous les témoins. On n'hésite pas à aller consulter les archives à Bruxelles, Genève ou à telle sous-préfecture~ On' saute dans le-train, et un aller-retour plus tard,. on revient avec. des inédits d~un intérêt exceptionnel, qui dormaient dans une liasse à l'Inspection académique. L'étude.documentaire doit être.menée-à fond. Les documents Qnt des se~crets. . révéleL. Il ne faut pas les. ép.argner ni. les. à traiter à la légère. L'idée de base est que la réalité du document résout le débat d'idée-s, ce.qui est très étrange-par rapport à.la-notre-tradition. Cette démarche est très impressionnante pour un chercheur français, et Victor Acker a coupé court à la critique à partir de cet argument du document qui fait preuve. Travail de journaliste dira-t~on, travail 'd'historien. Dévoilement des faits plutôt que construction des.idées-. Ce débat est connu. Il est ancien. Par rapport au travail de V. Acker concernant Freinet, posons-nous simplement la question de savoir à quels résultats parvient cette méthode de traqueur acharné des-documents. oubliés. Qu'apporte-t-il de neuf dansle champ Freinet? On est frappé en premier lieu de l'extraordinaire bibliographie. Sans exemple dans un domaine ou pourtant on croyait les connaissances.flXées-et figées. V.Acker a listé des,articles.par centaines, donnant ainsi de l'œuvre de Freinet une imag~ nouvelle. 12

L'exhaustivité donne une force incontestable dans la connaissance' de Freinet. On-a'du'matériel concret et complet~ Apparaît alors un positionnement par rapport au mouvement intellectuel du débüt du XXème siècÏe. Frehtet est replacé sans concession dans un. cadre OÙd'autres grandes fi.gures de la pédagogie se trouvent en bonne place. Freinet, de par la force des documents, devient historique au sens où.il doit être mis en perspective et situé dans une histoire. Cette démarche, qui fàit la force de V~Acker, pose un. autre problème théoriq.ue d'une. importance extrême. Il s'agit des avantages. et de.s.inc_onvénient£de. r extérioxité.du chercheur. par rapport à son objet. Et on le voit clairement dans ce texte, sur deux points décisifs qu'il développe en deux longs chapitres- : l'Affaire de Saint-Paul et 1es.rapports.entre Freinet et le-PCF . Sur ces deux points, on voit bien que le mode d'approche (privilège' à-la collecte des documents) ne-fait pas .la'part belleau contexte historique. On- peut se demander si une connaissance plus.précise de la société française dans-I' entre-~ deux guerres ou sur l'histoire du PCF, de ses rapports avec l'URSS, de ses changements d"attitude vis-à-vis des intellectuels etc~,nJauraient pas PU'enrichir, voire-éclairer de' manièr~ décisive~_le- erdict brut des documents.. v La connaissance procurée par ce livre est incontestable, disaisje. Mais pas irréfutable, au sens poppérien du terme. Qu' on_m~ entende. bien&Peu importe. à JaJimite. que. V. Acker.. connaisse ou- non suffisamment l'histoire politique de la France dans la première moitié du XXèmesiècle. Ce q~i doit nous faire réfléchir ici, c'est que le mode d'investigation 13.

proposé produit un autre genre et donc un autre contenu de connaissance- que' celui~ plus spéculatif et théorique~ généralement utilisé dans les sciences. humaines en.France. Moms d'analyses, plus de détails. La force du document, mais pas l~'futerprétation impliquée. On a. l'impression. d'assister à. un procès sur pi~es,_ et nullement à une controverse idéologique. Evidemment le lecteur français pourra être parfois un peu décontenancé. Là où il attendrait des commentaires, V. Acker lui donne à lire de très longues citations, confrontant le-lecteur non à.des thèses, mais à.des documents,. qui submergent à.c_ertaÏn£ moments-. Si on accepte de surmonter cette difficulté (que j'ai ressentie moi-même au début de la direction de cette thèse ), on s'ape-rçoit que-ce-travail-nous donne-un éclairage-nouveau sur Freinet, aussi bien quant à son parcours, qu'à d'autres éléments tels que sa relation aux grands pédagogues, ou son positionnement comme intellectuel, même s'il en réfutait la qualification. Grâce au travail de V. Acker, on apprend donc quelq~e chose on de nouveau sur un sujet (en I~ occurrence Freinet) qu ~ croyait banal parce que trop connu et rabâché. Ce livre montre sans conteste que c'était une illusion. Cette surprise roborative vaut bien l'effort de dépasser le premier choc culturel r

14

INTRODUCTION ET PROBLÉMATIQUE Qui était Célestin Freinet?
Introduction Célestin Freinet a vécu 70 ans (1896-1966). Durant sa vie, il a été marqué par des événements historiques très importants ainsi que par des problèmes personnels. Vivre sous trois républiques différentes (IIIème, yèmeet yèmeRépublique) I l'a fortement impressionné et a influencé sa vie personnelle et professionnelle. Tout d'abord, les deux guerres mondiales ont affecté Freinet très fortement. Lors de la guerre de 1914-18, il fut grièvement blessé et déclaré 70% mutilé de guerre. Pendant la Deuxième Guerre, le gouvernement de Pétain ferma son école et il fut interné. A sa libération, il joindra la Résistance. Outre les deux guerres, il y eut la Révolution bolchevique de 1917 qui renversa le tsar de Russie; l'ascension des communistes et la propagation du communisme à travers le monde; la montée du fascisme en Europe avec Benito Mussolini en Italie, Francisco Franco en Espagne et la guerre civile espagnole de 1936 à 1939, l'ascension de l'extrême-droite française qui devient très virulente sous l'influence de Charles MaUITas,ainsi que celle du nazisme et de Hitler dès 1933. Plus tard dans sa vie, pendant la guerre de 1939-45, il vit son école réquisitionné, saccagé, et pillé, et il fut interné par le gouvernement d'Édouard DaladierI dans le Var et le Tam. Cette étude va être basée sur deux axes très importants: un axe historique et un axe théorique. J'aborderai d'autres sujets: ma méthode de recherche, la problématique concernant ses racines intellectuelles et les mythes le concernant.

1 En fait, c'est Pétain qui a causé le plus de torts. 15

I . Un axe historique D-eux gu.erres,- comm.unisme et fascisme En Europe, mais surtout en France, les idées politiques et philosophiques ont toujoursjoué un rôle important dans le monde de rédUcation.Les idées et mouvements mtellectuelSprolifèren~ gennent et s'épanouissent dans la turbulence'politique~ Non. seulement Freinet venait d~une_famille_ de travailleurs, mais il était aussi le "fils intellectuel" de philosophes et idéologues de la Révolution Russe de 1917. ln n'était donc pas tellement différent des autres .éducateurs et philosophes français qui eux aussi étaient de-la.gauche-.Ce-qui le distinguait c'étaient les rapports qu'il avait avec le Parti communiste français en ce qui concerne le développement de ses idées et la mise-en-marche de sa pédagogie. Cette étude suivra Freinet depuis son enfance et mettra l'accent sur les années les plus fructueuses (1917--52). e sa-vie d quand un grand nombre d'important mouvements culturels, intellectuels et politiques eurent lieu. Tout ce qui s'est passé entre les deux guelTes (1918-39) et tout ce que Freinet a écrit, dit, pensé et exprimé à ses disciples, confrères, collègues et autres, constitue la. période la. plus fascinante et la plus intrigante de sa vie. Il était un novateur mais il ne l'a pas fait tout seul. Freinet fut grièvement blessé en 1917 lors d'une des batailles de la Grande Guerre2. Il fut témoin de la chute du régime tsariste en.Russie et des-débuts- du marxisme, mais-il était aussi témoin de la montée du fascisme en Espagne, en Italie et en Allemagne, ainsi que la montée de ce mouvement en France - qui le prit pour cible à cause de ses idées communistes~ bolcheviques et de gauche. Après J'invasion. de la-France par les Allemands durant
2 Bataille du Chemin-des-Barrages près de Soissons. 16

la Deuxième Guerre mondiale, il fut interné dans des camps de travail (Chibron dans le Var et Saint-Sulpice dans le Tarn) et son école de Vence fut pillée et saccagée. Tous les articles écrits par Freinet dans L 'Éducateur (novembre 1939-mars 1940) étaient censurés par Vichy. Freinet et ses démêlés avec le PCF Freinet penchait vers le communisme depuis sa jeunesse, et Élise était même plus communiste que lui, Dans la revue Clarté, Freinet avait décrit les origines des fêtes du Premier Mai, et dans Notre Arme3, il décrivait son voyage en Russie, pendant l'été de 1925. Il contribua aux publications éducatives de la gauche et communiste de son temps. Les racines communistes de Freinet sont exprimées dans un article écrit dans L'École Émancipée. Pendant les années 1925-39, être communiste ou à gauche était un choix pris par un très grand nombre de penseurs et d'intellectuels de cette période, tels que Sartre et Gide. Un des livres de l'historien François Furet4 détaille les rapports existant entre les individus, l'idée communiste et le mythe soviétique, et pourquoi les intellectuels se réfugiaient dans ce mouvement - depuis la révolution bolchevique de 1917 jusqu'a la fm de la Deuxième Guerre mondiale en 1945. Certains furent persécutés (Freinet), mais d'autres (Sartre ou Malraux) ont prospéré. Il faudra aussi aborder les problèmes que Freinet eut avec les différents ministres de l'Éducation nationale à cause de son appartenance au Parti communiste. A Saint-Paul-de-Vence (1932-1934), il affrontait une administration fasciste de droite qui le harcelait et le poussa
3 Revue syndicaliste des enseignants de gauche (Alpes-Maritimes). essai sur l'idée communiste au

xr siècle. Robert Laffont.1995.

4 Furet, François. Le passé d'une illusion:

17

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.