//img.uscri.be/pth/f3ac72f84052faa863a1f2136a01b0d9b8fd0547
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 21,75 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Contextualisations didactiques

De
294 pages
Si enseigner c'est savoir adapter son enseignement aux caractéristiques des élèves et à celles des contextes dans lesquels il se déroule, la contextualisation didactique constitue une pratique nécessaire et quotidienne de tout enseignant qu'il convient d'étudier. Mais de quels contextes parle-t-on ? Cet ouvrage collectif a comme objectif de proposer des approches théoriques de ces phénomènes de contextualisation didactique pouvant intéresser tous les acteurs des domaines de l'éducation et de la formation.
Voir plus Voir moins
Sous la direction de Frédéric Anciaux, Thomas Forissier et Lambert Félix Prudent
Contextualisations didaCtiqu Approches théoriques
Contextualisations didactiquesApproches théoriques
Cognition et FormationCollection dirigée par Georges Lerbet et Jean-Claude SallaberryLes situations de formation sont complexes. Elles s'appuient sur des processus cognitifs eux aussi complexes. Appréhender ces situations et ces processus signifie que les sujets (chercheurs, formateurs, "apprenants"...), leurs milieux et leurs relations sont considérés comme des systèmes autonomes en interactions. Cela conduit à mettre l'accent sur une nouvelle pragmatique éducative développée au fil des volumes de la collection. Déjà parus C. GERARD, G. MUNOZ, M. ROUSSEAU,Du paysage au territoire de l’alternance, 2013. F. ANCIAUX, T. FORISSIER et L. F. PRUDENT, Contextualisations didactiques. Approches théoriques, 2013. Philippe CLERMONT,Darwinisme et littérature de science-fiction, 2011. B. CLAVERIE,L’homme augmenté, Néotechnologies pour un dépassement du corps et de la pensée, 2010. B. CLAVERIE, J.-C. SALLABERRY, J.-F. TRINQUECOSTE, Management et cognition. Pilotage des organisations: questions de représentations, 2009. Guy BOY et Jean PINET,L’être technologique. Une discussion entre un chercheur et un pilote d’essais, 2008. Max PAGÈS,L’implication dans les sciences humaines. Une clinique de la complexité, 2006. Mylène ANQUETIL-CALLAC,L’accueil de l’expérience, 2006. Bernard CLAVERIE,Cognitique, 2005. Franck VIALLE,La construction paradoxale de l’autonomie en formations alternées, 2005. F. MORANDI et J.C. SALLABERRY (Coord.)Théorisation des pratiques,2005.
Sous la direction de Frédéric ANCIAUX, Thomas FORISSIERet Lambert Félix PRUDENT
CONTEXTUALISATIONS DIDACTIQUES
Approches théoriques
© L’Harmattan, 2013 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-00974-2 EAN : 9782343009742
SOMMAIRE INTRODUCTION Frédéric ANCIAUX, Thomas FORISSIER et Lambert Félix PRUDENT......................................................9Première partie CONTEXTES ET ENSEIGNEMENT Chapitre Premier Enseignement du créole à l’école en Haïti : entre pratiques didactiques, contextes linguistiques et réalités de terrainRenauld GOVAIN....................................................................23Chapitre II Cadre épistémologique d’un projet d'enseignement scientifique en contexte multiculturel : « Apprenons les sciences ensemble »Hervé FERRIÈRE et Laurence FERRIÈRE.............................55Chapitre III Du choc culturel au choc de l'école : quels outils et ressources pour l'enseignant ?André GIORDAN.....................................................................79Partie II CONTEXTUALISATION DIDACTIQUE Chapitre IV Pour une formation à la contextualisation sociodidactique en situation plurilingue : une recherche qualitativeMuriel MOLINIÉ ...................................................................103Chapitre V Vers un cadre d’analyse opérationnel des phénomènes de contextualisation didactiqueAntoine DELCROIX, Thomas FORISSIER et Frédéric ANCIAUX ...........................................................141
Partie III RELATIONS ENTRE L’UNIVERSEL ET LE PARTICULIER Chapitre VI L’apprentissage des sciences : entre contextes et abstraction ?Christian ORANGE................................................................189Chapitre VII Représentations et « contexte culturel »Jean-Claude SALLABERRY .................................................225Chapitre VIII Enseigner créole et français, ensemble, en Outremers Lambert Félix PRUDENT......................................................249
INTRODUCTION Frédéric ANCIAUX, Thomas FORISSIER et 1 Lambert Félix PRUDENT Université des Antilles et de la GuyaneTout acte d’enseignement se déroule dans un cadre particulier où des acteurs donnés interagissent de manière unique. Dès lors, cet acte ne peut être étudié qu’en prenant en compte ce que qu’on appelle soncontexte. Un bien joli mot sur lequel un retour s’impose. Crucial dans l’avènement des sciences de l’information et de la communication, lecontextea joué un rôle déterminant dans l’évolution de la linguistique du ème XX siècleet il fait l’objet d’un regain d’intérêt dans de nombreux travaux contemporains de didactique. Leur principal objectif est de savoir dans quelle mesure, à quels niveaux et de quelles manières les processus d’éducation interagissent avec les contextes dans lesquels ils se déploient. En effet, l’idée de contexte ne peut être réduite uniquement à ce qui est extérieur, à ce qui entoure l’objet étudié. Par exemple, certaines études visent à comprendre comment les enseignants de différentes disciplines scolaires prennent en compte les différents contextes (historique, géographique, sociolinguistique, culturel, écologique) dans les processus d’enseignement et d’apprentissage. Nous envisageons ici un point de vue complémentaire, celui de poser les bases théoriques et méthodologiques nécessaires aux études des relations entre les variétés des contextes en jeu et leurs interactions dans l’enseignement. Si l’on s’attarde sur l’évolution sémantique du mot contexte, on enregistre dès le début (contextus enlatin), une attention portée à la proximité, à l’entour, au contact immédiat et lointain de l’unité que l’on étudiait et que l’on croyait autrefois principale et autonome. Le mottextedéjà le disait tissage, l’entrelacs, la trame des fils qui rendent cohérent le
1  fanciaux@iufm.univ-ag.fr,tforissi@iufm.univ-ag.fr, lfpruden@iufm.univ-ag.fr 9