Banques, Banque de France et Seconde Guerre mondiale

De
Publié par

L'intérêt récemment accru pour les années noires de la Seconde Guerre mondiale s'est moins attaché à l'histoire des entreprises, en particulier bancaires, qu'aux aspects politiques de l'Occupation.
Les textes ici réunis, fondés sur des communications présentées par cinq historiens lors d'une journée d'étude organisée par la Mission historique de la Banque de France le 4 juin 1999, proposent une approche historique du système bancaire français incluant la banque centrale. On y a délibérément articulé les aspects relatifs à la conjoncture et ceux relevant des spoliations antisémites, au-delà des contributions précieuses fournies par les rapports de la Commission Mattéoli, publiés en 2000.
Il s'est agi de resituer, dans un système complexe de contraintes multiples - combinant celles provenant de la conjoncture de guerre et de pénurie, celles issues des pressions de l'occupant et celles tributaires des velléités réformatrices du régime de Vichy à travers la Révolution nationale -, les marges de manoeuvre des banques et des banquiers à leur tête. Ni réquisitoire ni plaidoyer, ce volume tente d'abord d'interroger et de donner à comprendre.
Publié le : vendredi 4 décembre 2015
Lecture(s) : 0
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782226378262
Nombre de pages : 208
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
L'intérêt récemment accru pour les années noires de la Seconde Guerre mondiale s'est moins attaché à l'histoire des entreprises, en particulier bancaires, qu'aux aspects politiques de l'Occupation.
Les textes ici réunis, fondés sur des communications présentées par cinq historiens lors d'une journée d'étude organisée par la Mission historique de la Banque de France le 4 juin 1999, proposent une approche historique du système bancaire français incluant la banque centrale. On y a délibérément articulé les aspects relatifs à la conjoncture et ceux relevant des spoliations antisémites, au-delà des contributions précieuses fournies par les rapports de la Commission Mattéoli, publiés en 2000.
Il s'est agi de resituer, dans un système complexe de contraintes multiples - combinant celles provenant de la conjoncture de guerre et de pénurie, celles issues des pressions de l'occupant et celles tributaires des velléités réformatrices du régime de Vichy à travers la Révolution nationale -, les marges de manoeuvre des banques et des banquiers à leur tête. Ni réquisitoire ni plaidoyer, ce volume tente d'abord d'interroger et de donner à comprendre.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.