Christine de Suède

De
Publié par

Princesse baroque, cosmopolite, fastueuse, démesurée en toutes choses, Christine de Suède (1626-1689) occupe une place singulière au panthéon des femmes célèbres.
Elevée comme un homme par son père, l’illustre roi Gustave-Adolphe, la jeune Christine est déjà toute ambiguïté lorsqu’elle monte sur le trône des Wasas. Reine autoritaire et jalouse de son pouvoir, elle exerce une étrange séduction sur son royaume, le plus « excentrique » d’Europe, destiné à devenir, grâce au rayonnement de sa souveraine, l’un des centres les plus prestigieux de la vie intellectuelle. Mais après quelques années d’un règne épuisant pour la Suède, Christine se soustrait aux devoirs de la monarchie et décide d’abdiquer pour assouvir ses fantaisies, ses désirs, ses folies. Ivre de liberté, elle abandonne ses Etats et se livre à corps perdu aux démons de sa sexualité qui l’emportent, de favorites en favoris, dans une sorte de quête insatiable et désespérée.
A travers une fresque de l’Europe au XVIIe siècle, Bernard Quilliet nous fait suivre pas à pas les errances de la reine, depuis cette Scandinavie frileuse et rigoriste qui l’a vue naître jusqu’à cette Rome splendide qui la verra mourir, en passant par les « ruelles » des plus célèbres Précieuses de Paris et les cabinets des plus illustres savants de son temps. A partir de textes originaux, cette biographie restitue ce personnage extravagant dont les contradictions ont scandalisé et fasciné ses contemporains.

Professeur émérite à l’université de Paris-VIII, Bernard Quilliet est l’auteur de nombreux ouvrages historiques ; notamment, chez Fayard, Louis XII (1986), Le Paysage retrouvé. Essai sur le paysage historique (1991), Guillaume le Taciturne (1994), La France du beau XVIe siècle (1998), La Tradition humaniste (2002).

Publié le : mercredi 4 juin 2003
Lecture(s) : 57
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782213649474
Nombre de pages : 458
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Princesse baroque, cosmopolite, fastueuse, démesurée en toutes choses, Christine de Suède (1626-1689) occupe une place singulière au panthéon des femmes célèbres.
Elevée comme un homme par son père, l’illustre roi Gustave-Adolphe, la jeune Christine est déjà toute ambiguïté lorsqu’elle monte sur le trône des Wasas. Reine autoritaire et jalouse de son pouvoir, elle exerce une étrange séduction sur son royaume, le plus « excentrique » d’Europe, destiné à devenir, grâce au rayonnement de sa souveraine, l’un des centres les plus prestigieux de la vie intellectuelle. Mais après quelques années d’un règne épuisant pour la Suède, Christine se soustrait aux devoirs de la monarchie et décide d’abdiquer pour assouvir ses fantaisies, ses désirs, ses folies. Ivre de liberté, elle abandonne ses Etats et se livre à corps perdu aux démons de sa sexualité qui l’emportent, de favorites en favoris, dans une sorte de quête insatiable et désespérée.

A travers une fresque de l’Europe au XVIIe siècle, Bernard Quilliet nous fait suivre pas à pas les errances de la reine, depuis cette Scandinavie frileuse et rigoriste qui l’a vue naître jusqu’à cette Rome splendide qui la verra mourir, en passant par les « ruelles » des plus célèbres Précieuses de Paris et les cabinets des plus illustres savants de son temps. A partir de textes originaux, cette biographie restitue ce personnage extravagant dont les contradictions ont scandalisé et fasciné ses contemporains.

Professeur émérite à l’université de Paris-VIII, Bernard Quilliet est l’auteur de nombreux ouvrages historiques ; notamment, chez Fayard, Louis XII (1986),
Le Paysage retrouvé. Essai sur le paysage historique (1991), Guillaume le Taciturne (1994), La France du beau XVIe siècle (1998), La Tradition humaniste (2002).
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi