Comme une rage de justice

De
Publié par

« L'avocat des sans-terre » : tel est le nom de guerre d'Henri Burin des Roziers. Une guerre que ce frère dominicain a menée au Brésil, au risque de sa vie, de la fin de la dictature militaire aux années Lula. Une guerre pour les paysans et afin qu'ils se libèrent de leur condition d'esclaves modernes. Une guerre contre les puissants et leurs sicaires, qui ont mis sa tête à prix et ont cherché plusieurs fois à le tuer. Vatican Il, mai 1968, l'installation en province et en usine, puis le choix de l'exil, le choix des plus pauvres, le choix des plus démunis, des plus vulnérables: des exclus des Trentes Glorieuses aux déshérités de la terre, des immigrés nord-africains aux damnés latino-américains, de la misère ici à la déréliction là-bas, il n'y a qu'un pas. Mais il y aussi toute une vie, vibrante d'engagement au service de la justice. Henri Burin des Roziers s'est laissé convaincre de se raconter. Il livre ici la chronique de ses combats et, plus encore, de leurs raisons qui valent pour hier comme pour aujourd'hui. C'est bien le portrait d'un grand homme qui se profile derrière ce récit simple et bouleversant, sincère et enflammé, qui, loin des clichés médiatiques, constitue aussi un traité d'insurrection à l'usage des jeunes générations. Un témoignage majeur, dans la lignée du pape François.
Publié le : mercredi 20 avril 2016
Lecture(s) : 0
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782204111027
Nombre de pages : 176
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
« L'avocat des sans-terre » : tel est le nom de guerre d'Henri Burin des Roziers. Une guerre que ce frère dominicain a menée au Brésil, au risque de sa vie, de la fin de la dictature militaire aux années Lula. Une guerre pour les paysans et afin qu'ils se libèrent de leur condition d'esclaves modernes. Une guerre contre les puissants et leurs sicaires, qui ont mis sa tête à prix et ont cherché plusieurs fois à le tuer. Vatican Il, mai 1968, l'installation en province et en usine, puis le choix de l'exil, le choix des plus pauvres, le choix des plus démunis, des plus vulnérables: des exclus des Trentes Glorieuses aux déshérités de la terre, des immigrés nord-africains aux damnés latino-américains, de la misère ici à la déréliction là-bas, il n'y a qu'un pas. Mais il y aussi toute une vie, vibrante d'engagement au service de la justice. Henri Burin des Roziers s'est laissé convaincre de se raconter. Il livre ici la chronique de ses combats et, plus encore, de leurs raisons qui valent pour hier comme pour aujourd'hui. C'est bien le portrait d'un grand homme qui se profile derrière ce récit simple et bouleversant, sincère et enflammé, qui, loin des clichés médiatiques, constitue aussi un traité d'insurrection à l'usage des jeunes générations. Un témoignage majeur, dans la lignée du pape François.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Le retour du peuple

de editions-du-cerf14760

Retrouver l'histoire

de editions-du-cerf14760

suivant