Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Lire un extrait Achetez pour : 18,99 €

Téléchargement

Format(s) : PDF

avec DRM

Partagez cette publication

Vous aimerez aussi

Introduction
Dansl’Europedestempsmodernes,lalittératuresurl’ambassadeurconstitueungenre dontleDe officio legatirEomalonétieinfournitBarbaronumexesèd9841eplVud 1 célèbre.Commelaobservéilyalongtempsunillustresavantitalien,legrand humanisteromptdanscebrefécritavecsapréférencepremièrepourlaviecontempla-tive,etmanifestesonadhésionàlasagesseciviquecaractéristiquedelaSérénissime. Ilproduit,surunplanplusgénéral,unmonumentincontournabledel’humanisme vénitien.AussileDe officio legatiitdoépden,asedtitevèirbé,passerpourunrgnad texte.Étapeessentielledanslecheminementintellectueldesonauteur,ilconstituerait également,etsurtout,l’unedesexpressionslesplusfortesetlesplusréussiesdes idéauxpolitiquesetculturelsdupatriciatdelacitélagunaire.Ainsi,dumoins,pensait 2 VittorioBranca.Maisdepuis,unsavantmédiévistearepris,oupourmieuxdire reconstituéledossierdelambassadeque,quelquesmoisseulementavantlarédaction desontraité,leVénitienavaiteffectuéeàMilan.Ilaaussimisàprofitlacorrespon-dancefamilièredeBarbaroavecsesamis.Detoutecettedocumentation,ilatirédeux enseignements:qu’aucommencementdesonséjourenLombardie,l’ambassadeur commitunegravemaladresse,etfutaussitôtdésavouéparlesautoritésdeVeniseoù sabévueavaitfaitscandale;etquependanttouteladuréedeceséjour,ilnecessade manifestersalassitudefaceauxtracascausésparlesaffairespubliquesetsapréfé-rencepourlaphilosophieetlaphilologie,sansquejamaisnepercechezluilemoin-dredésirdesengagersurlavoiedelaréflexionpolitiqueetdelacontributionàla sagessecivile.ReprenantensuiteleDe officio legatiàlalumièredeceséléments, BrunoFigliuoloamontréassezaisémentquecetraitéestenfaitunécritdecir-constance,entreprisparBarbaroenvuedesejustifier,abandonnédèsquesasituation politiquedanssapatriesaméliora,aurestepeustructuré,peupensé,etpouvanten
1.Surcettelittérature,voirlessynthèsessouventanciennesdeE.Nys,Les Origines de la diplo matie et le droit dambassade jusquà GrotiusJ.Juss(1884),nare,dLÉcole des ambassadeurs (1934),G.Mattingly,Renaissance Diplomacye,chtearUg.P),5591(Diplomacia y literatura. Auto res célebres y obras famosasD.te1)eragénM,1(69Diplomatie et théologie à la Renaissance02.1)0(Unebibliographiedecesécrits,arrêtéeen1700,maisenrichiedanalysesetdextraits,setrouvedans V.E.Hrabar,De legatis et legationibus tractatus variiteDe legatorum jure tractatuum catalogus completus. 2.Quiadonnéuneéditiondutexte,avecuneintroduction(E.Barbaro,De coelibatu. De officio legatip,neveoimaloanzienifalledumLesanncra«a,edB.Vcésstirparmileaussi,)7.oVri.51-961 Quattrocento.ErmolaoBarbaroeilsuocircolo»,etLa sapienza civile. Studi sullumanesimo a Venezia.612-95.p,
10
FRANÇOISDECALLIÈRES•L’ARTDENÉGOCIERENFRANCESOUSLOUISXIV
définitivedifficilementpasserpourunchef-dœuvredelasagesseciviquedesVéni-1 tiens . DanslecasduDe officio legatiptniséràédasal,mptencoseepriaayxeetoctndu compositionadoncportéàunenouvelleinterprétationdecetraité,ainsiquàuneréé-valuationdesaplaceàlintérieurdelhistoiredunimportantmouvementintellec-tuel.LexerciceauquelonvoudraitsoumettreicilaManière de négocierdeFrançois deCallièresn’estpasfondamentalementdifférent.Sansêtreàproprementparler célèbre,celivre,rédigéparunambassadeurdeLouisXIVetpubliéaulendemainde lamortdugrandroiest,commeceluideBarbaro,classique:ilcontinuedoncdecir-culeretdedonnerlieuàdesinterprétations,pointtoujourshistoriennes,quivisentà endégagerlecaractèrenovateurvoirefondateuretlapertinencepourletemps présent.Cestoujoursintéressanteslecturesméritentd’êtrerappelées,etplusencore dêtreplacéesdanslaperspectivedescontextesquilesontvunaître,desusagesaux-quellesellessesonttrouvéesassociéesetdesappropriationsdontellesconstituent lepointdaboutissement.Ellessontaussisusceptiblesdêtredépassées,ouàtoutle moinscomplétées,paruneenquêteportantaupremierplanl’auteurlui-même,ou plusexactementsatrajectoiredansleGrandSiècle,sesopiniâtresstratégiesdepar-venu,lafonctionquilassignaitàlactedécrireetdesefairelire.Cesinvestigations obligentd’entrerdansquelquesdétailsbiographiques,etdoncdedépasserlestadede lasimplenoticequiaccompagnenaturellementlaprésentationd’uneœuvre.Elles conduisentégalementàreprendrelesinterprétationsreçues,etincitentàconclure que,conçuavecdesvuesutilitairesetnédansdescirconstancessansgrandeur,le livredontilsagitétaitorientéàlapoursuitedunsuccèscourtisanetmondain, plutôtquintellectuel.Aussiest-cepeut-êtremoinsdunmonumentdelapensée quilfautparler,quedunadroitstratagème,dontildevientnécessairederévélerles faux-semblants,lesfinsinavouéesetlesdiscretsdétours.Émerge,aupassage,une conceptiondudésordredel’Europe,delanaturedelanégociation,duprocédédu négociateur,etenfindecethommelui-même,quiauraittenutoutentierenune honnêtefaçondeseconduireou,plusprécisément,enunesageethabilemanièrede secomporteraveclessouverains.Doubleidéaldelauteur,etsondocilecomplice,cet aimableetirrésistibleProtéeparaîtàpremièrevuevraisemblableetmêmecriantde vérité.Onmontrerapourfinirquilnétaitquunêtredutopie,quinagissaitpoint danslemonderéel,maisàlintérieurduntexteconçupourplaire.Leséduisant praticienimaginéparCallières,demêmealeuqerèinamavtniliatilliinfadontbleinlassablementlesmérites,nexistaientàlétatpurquedanslesrêvesdecenégo-ciateur.Maisdecesrêvesilétaitpossibledetirerunlivreagréableauxpuissants,et capabledeseconderlesintérêtsd’unhonnêtecourtisananxieux,commel’étaitcelui-ci,degagnerlesinclinationsdesonmaîtrepourenrecueillirlesgrâces.
Aucommencementdecelivre,ilmestagréabledexprimermareconnaissanceàtous ceuxquienontaccompagnéetfacilitélapréparation:lepersonneldesarchiveset bibliothèques,etnotammentdesArchivesdesaffairesétrangères,delArchiviodi StatodeTurin,delabibliothèquedeWeimar,delaBibliothèquenationaledeFrance, delabibliothèquedel’Institut,delabibliothèquedumuséeCondéetdelamédia-thèquemunicipaledeTroyes;lesmaisonsdéditionEditoraCampusetEsferadeLos
1.B. Figliuolo,Il diplomatico e il trattatista. Ermolao Barbaro ambasciatore della Serenissima e il De officio legati,passim.
INTRODUCTION
Libros;lesamisauxquelsjedoislestraductionsdetextesenjaponaisouenpolonais; etenfinmesauditeursdelÉcolepratiquedeshautesétudesetenparticulierMarie-LouiseQueinnec,quim’acommuniquéplusieursréférencesconcernantlefrèrede Callières.LeregrettéBrunoNeveuabienvoululirelemanuscritdecetouvragedès sonachèvement:quilensoitunedernièrefoisremercié,demêmequeFrançois-JosephRuggiu,quiaégalementlucespagesavantleurparution,etGillesPécout,qui enaproposélapublicationparleséditionsdel’Écolenormalesupérieure.
11
Les numéros de pages placés entre parenthèses soit dans le texte, soit dans les notes renvoient à la pagination de François de Callières,cveDelamanièerdeénogicrealessouverains, Paris, Michel Brunet, 1716. Cette pagination a été reprise en marge dans notre édition,infra, p. 178265. Pour les références complètes des ouvrages et articles cités dans les notes, on se reportera à la bibliographie finale,infra, p. 269281.