Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 21,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Guide d'identification et de gestion - Pollinisateurs et plantes mellifères

De
365 pages
Ce guide pratique réunit 143 fiches descriptives et près de 600 photos et illustrations visant à faciliter l’identification de pollinisateurs indigènes au Québec ou domestiques et de plantes indigènes, introduites ou horticoles à haut potentiel mellifère ou pollinifère. Aux renseignements fournis par ces fiches (description, habitat, utilisations, etc.) s’ajoute tout un chapitre sur la gestion et la protection des pollinisateurs. Celui-ci propose des gestes concrets, simples et efficaces pour favoriser la présence et l’activité de ces insectes à grande valeur agronomique et économique.
LES POLLINISATEURS DANS LE MONDE
LES POLLINISATEURS
Introduction
Signification des pictogrammes
Andrena spp
Perdita spp
Anthophora spp
Apis mellifera
Bombus fervidus
Bombus impatiens
Bombus (Psithyrus) spp
Bombus rufocinctus
Bombus ternarius
Ceratina spp
Melissodes spp
Nomada spp
Peponapis pruinosa
Svastra obliqua
Triepeolus spp
Xylocopa virginica
Colletes spp
Hylæus spp
Agapostemon spp
Augochlora pura
Augochlorella aurata
Halictus spp
Lasioglossum spp
Sphecodes spp
Anthidium spp
Coelioxys spp
Heriades spp
Hoplitis spp
Megachile spp
Megachile rotundata
Osmia spp
Osmia lignaria
Stelis spp
Vespula spp et Dolichovespula spp
Bombylius spp
Lucilia spp
Stratiomyidés
Eristalis tenax
Syrphus, Parasyrphus et Eupeodes spp
Toxomerus spp
Volucella spp
Danaus plexippus
Hemaris spp
Cantharidés
Références choisies
LES PLANTES INDIGÈNES OU INTRODUITES
Introduction
Signification des pictogrammes
Actée rouge
Airelles
Amélanchiers
Ancolie du Canada
Apocyn à feuilles d’androsème
Aronie à fruits noirs
Asclépiade commune
Aster à grandes feuilles
Aster de Nouvelle-Angleterre
Aster à ombelles
Asters
Aubépines
Aulne rugueux
Benoîte des ruisseaux
Bourreau des arbres
Brunelle commune
Campanule à feuilles rondes
Cassandre caliculé
Céanothe d’Amérique
Céphalanthe occidental
Cerisiers
Chardons
Chèvrefeuille du Canada
Chèvrefeuille dioïque
Clématite de Virginie
Coréopsis lancéolé
Cornouillers
Cosmos bipenné
Dentaire laciniée
Desmodie du Canada
Dicentre à capuchon
Dièreville chèvrefeuille
Épilobe à feuilles étroites
Érables
Érable à épis
Eupatoire maculée
Eupatoire perfoliée
Fraisier des champs
Gadelier glanduleux
Galane glabre
Gentiane d’Andrews
Hamamélis de Virginie
Hélénie automnale
Herbe à chat
Houx verticillé
Hydrophylle de Virginie
Impatiente du Cap
Kalmia à feuilles étroites
Lavande vraie
Liatris à épis
Lierre terrestre
Lotier corniculé
Luzerne lupuline
Menthes
Monarde fistuleuse
Moutardes
Némopanthe mucroné
Penstemon hirsute
Phlox maculé
Physostégie de Virginie
Pigamon pubescent
Pissenlit officinal
Potentilles
Potentille frutescente
Pycnanthèmes
Renoncule âcre (bouton d’or)
Rhododendron du Canada
Robinier faux-acacia
Ronces
Rosiers
Sanguinaire du Canada
Saules
Scille de Sibérie
Séneçons
Smilacine à grappes
Sorbier d’Amérique
Spirées
Sumac vinaigrier
Sureau blanc
Symphorine blanche
Thé du Labrador
Tilleul d’Amérique
Trèfles
Uvulaire à grandes fleurs
Verges d’or
Verge d’or à feuilles de graminée
Verveine hastée
Vigne vierge à cinq folioles
Viornes
Zizia doré
Références choisies
Sites Web
LES PLANTES HORTICOLES
Introduction
Séquence des informations fournies
Signification des pictogrammes
Apiacées (Ombellifères)
Astéracées (Composées)
Borraginacées
Fabacées (Légumineuses)
Géraniacées
Hydrophyllacée
Lamiacées
Rosacées
Autres mellifères
Références choisies
LA GESTION DES POLLINISATEURS
Introduction
Détecter les lieux propices aux pollinisateurs
Bordures de champs et bords de routes
Brise-vents
Fossés
Parcs et terrains fleuris
Mise en place de sites de nidification
Sites de nidification pour les nicheurs de cavités
Sites de nidification pour les nicheurs de sol
Sites de nidification pour les bourdons
Parcelles de butinage et bandes florales
Caractéristiques de la parcelle de butinage
Création de la parcelle de butinage
Pollinisateurs disponibles commercialement
Bourdons
Abeille découpeuse de la luzerne (ADL)
Osmies
Bonnes pratiques pour protéger les pollinisateurs
Rotation des cultures améliorée
Labourage adapté
Lutte ciblée contre les mauvaises herbes
Utilisation raisonnée des pesticides
Annexe
Références choisies
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

La culture du bleuet en corymbe

de centre-de-reference-en-agriculture-et-agroalimentaire-du-quebec-craaq

Hydrangea

de quae

Guide d’identificationet de gestion
Pollinisateurset plantesmellifères
Guide d’identificationet de gestion
Joseph Moisan-De Serres France Bourgouin Marie-Odile Lebeau
Une partie du financement de ce projet a été assurée par Agriculture et Agroalimentaire Canada, par l’entremise du Programme canadien d’adaptation agricole (PCAA).Au Québec, la part destinée au secteur de la production agricole est géréepar le Conseil pour le développement de l’agriculture du Québec.
Pollinisateurset plantesmellifères
Soutenez la diffusion
Lorsque vous achetez nos publications, vous encouragez la diffusion des nou-velles connaissances et la mise à jour de nos outils de référence. Merci !
Avertissements Au moment de sa parution, l’information contenue dans le présent guide était jugée représentative des connaissances sur les pollinisateurs et les plantes mellifères au Québec. Son utilisation demeure sous l’entière responsabilité du lecteur.
Les marques de commerce mentionnées dans ce guide le sont à titre indicatif seulement et ne constituent nullement une recommandation de la part des auteurs ou de l’éditeur.
Il est interdit de reproduire, traduire ou adapter le contenu de la présente publication, sous quelque forme ou par quelque moyen que ce soit, sans l’autorisation écrite préalable du Centre de référence en agriculture et agroalimentaire du Québec. Ce document PDF est destiné à l’usage exclusif de l’acheteur et ne doit en aucune façon être diffusé ou échangé avec d’autres utilisateurs.
Dans le présent document, le masculin englobe le féminin et est utilisé uni-quement pour alléger le texte.
Pour information et commentaires Centre de référence en agriculture et agroalimentaire du Québec (CRAAQ) Édifice Delta 1 e 2875, boulevard Laurier, 9 étage Québec (Québec) G1V 2M2 Téléphone : 418 523-5411 Télécopieur : 418 644-5944 Courriel : client@craaq.qc.ca Site Internet :www.craaq.qc.ca
© Centre de référence en agriculture et agroalimentaire, 2014
PAPI0102 ISBN 978-2-7649-0439-8 (PDF) ISBN 978-2-7649-0248-6 (version imprimée) ISBN 978-2-7649-0440-4 (EPUB)
Dépôt légal Bibliothèque et Archives Canada, 2014 Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2014
Centre de référence en agriculture et agroalimentaire du Québec craaq.qc.ca
PRÉFACE Nos abeilles transporteuses de pollen sont non seulement fascinantes, mais aussi primordiales de par leurs rôles d’insectes pollinisateurs. Observer une abeille butiner avec ténacité, précision et élégance est tout aussi appréciable que la dégustation d’un bon miel ou de différents fruits issus de la pollinisation.
En tant que passionné des insectes depuis l’enfance et en tant qu’ento-mologiste, collectionneur et chercheur captivé par la diversité du monde des abeilles, c’est avec grand enthousiasme que j’ai accepté de collaborer à la réalisation duGuide d’identification et de gestion – Pollinisateurs et plantes mellifères. Dans le contexte actuel, où le monde change à un rythme accéléré et où l’on note un intérêt grandissant pour une vision plus globale, la publication d’un tel guide semblait inévitable.
L’idée de réaliser ce guide a initialement été proposée par Patricia Garcia, coordonnatrice régionale pour l’Est du Canada à la Fédération cana-dienne de la faune (FCF), à Madeleine Chagnon, professeure associée à l’Université du Québec à Montréal (UQAM) et alors membre du Comité apiculture du CRAAQ. L’idée a vite trouvé un écho auprès du Comité. Ainsi, après plusieurs rencontres entre ces intervenantes, le CRAAQ a pris le relais de la FCF, avec son accord, pour en assurer la concrétisation.
Dès ses premiers balbutiements, le projet a suscité beaucoup d’enthou-siasme, tant de la part des collaborateurs potentiels que de futurs utili-sateurs. Une coopération entre passionnés et spécialistes du Québec venant de divers horizons n’a pas tardé à s’établir pour garantir un guide à la hauteur de la grande cause des pollinisateurs.
Par son contenu fort bien documenté et illustré, cet ouvrage facilite l’identification et le recensement des pollinisateurs, de leurs sites de nidi-fication et de leurs plantes nourricières. Il aide à mieux comprendre les relations existant entre ces pollinisateurs, les plantes et leur milieu. De plus, il propose des outils et des pratiques pour être en mesure d’assurer leur bonne gestion, voire le maintien ou l’augmentation des populations de pollinisateurs, que ce soit en milieux agricole ou urbain.
Je suis confiant que ce premier guide rédigé en français, en Amérique du Nord, deviendra rapidement un outil de travail pour les entomologistes, les agronomes, les producteurs fruitiers, maraîchers et apicoles, les paysagistes, les jardiniers, les urbanistes et bien d’autres, mais aussi une référence pour les amoureux de la nature qui cherchent à mieux connaître ce monde fascinant et ô combien important qu’est celui des insectes pollinisateurs.
André Payette,M.Sc., entomologiste, Insectarium de Montréal,Collections entomologiques et recherche
VI
Pollinisateurset plantes mellifères
. . . . . . . . . . . . VIII
VII
LES POLLINISATEURS
LES PLANTES HORTICOLES
TABLE DES MATIÈRES
LES POLLINISATEURS DANS LE MONDE
Pollinisateurset plantes mellifères
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 266
76
. . . . . . . . . . . . . . . . . . 303
1
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
LES PLANTES INDIGÈNES OU INTRODUITES
. . . . . . .
LA GESTION DES POLLINISATEURS
LES POLLINISATEURS DANS LE MONDE La présence des insectes pollinisateurs constitue un élément vital des paysages naturels et agricoles partout dans le monde. Par leur capacité à transférer le pollen, les pollinisateurs jouent un rôle fonctionnel crucial au sein de la communauté plus large des insectes bénéfiques. Leurs activités contribuent à favoriser la santé des écosystèmes et, dans de nombreux cas, elles sont même essentielles au cycle de vie de certaines espèces végétales natu-relles ainsi qu’au rendement de plusieurs plantes cultivées.
En raison de leurs caractéristiques morphologiques et compor-tementales spécialisées, les abeilles sont considérées comme les pollinisateurs les plus efficaces au niveau mondial. Elles regroupent des espèces de la super-famille des Apoïdés (ordre des Hyménoptères). Le nombre de leurs espèces est estimé à quelque 25 000 à 30 000 à travers le monde.
Quoique l’abeille domestique (Apis mellifera) demeure sans contredit l’espèce la plus connue et utilisée pour la pollinisation des plantes agricoles, la faune pollinisatrice que l’on retrouve typiquement dans un milieu inclut aussi une demi-douzaine d’es-pèces de bourdons (Bombus spp.), plusieurs espèces d’abeilles sauvages et parfois quelques espèces de mouches, de coléoptères ou de papillons. Au Québec, environ 24 espèces de bourdons ont été répertoriées et plus de 300 apoïdes ont été identifiés.
Il est souvent difficile de chiffrer la valeur relative de la contribu-tion écosystémique de ces différentes espèces, mais il est main-tenant généralement admis que le rôle des abeilles sauvages gagne à être reconnu et valorisé tant au sein des écosystèmes agricoles, naturels, semi-naturels qu’urbains.
CôNTîûTîôN Eŝ ôîNîŝâTEûŝÀ â ôûçTîôN E çûTûEŝ ’îNTÉêT À l’échelle mondiale, les pollinisateurs contribuent à augmenter la qualité ou la quantité des fruits ou des graines de près de 70 % des principales espèces cultivées pour l’alimentation humaine. Parmi ces cultures dépendantes des pollinisateurs pour leur mise à fruit, on retrouve des fruits et des légumes nous apportant une belle diversité gastronomique et nous fournissant une grande partie des vitamines et des minéraux essentiels à notre santé.
VIII
Pollinisateurset plantes mellifères
Les pollinisateurs contribuent aussi au rendement des plantes fourragères servant à nourrir le bétail, ainsi qu’à la production de semences, de cultures oléagineuses, d’engrais verts et d’une panoplie de plantes fournissant des fibres, des médicaments et des carburants à base d’éthanol et de biodiésel.
Comme l’abeille domestique, les abeilles sauvages sont des alliées à rechercher en agriculture. En effet, dans certaines cir-constances, elles peuvent remplacer partiellement ou même entièrement les pollinisateurs introduits. Par leurs adaptations spécialisées pour la récolte et le transport du pollen, ainsi que par leurs comportements spatiotemporels diversifiés, elles ont un rôle complémentaire, et parfois primordial, pour la pollinisation des cultures. Il a été démontré qu’en général, une communauté de pollinisateurs plus diversifiée peut améliorer la pollinisation.
DÉçîN Eŝ ôîNîŝâTEûŝ La perte d’une quantité considérable de colonies d’abeilles domestiques sévit depuis quelques années, partout dans le monde. Plusieurs facteurs contribuent à cette surmortalité, incluant les parasites, les pathogènes, les pesticides et aussi le manque de diversité florale.
Parallèlement à ces pertes, des baisses du nombre d’individus au sein de populations d’abeilles sauvages, ou même des dispari-tions de populations entières, ont été signalées sur tous les conti-nents. Les populations d’abeilles sauvages sont souvent de petite taille et peuvent décliner subtilement, jusqu’à l’extinction locale. Selon les experts, la situation varierait d’un taxon à un autre.
Il est important de distinguer le déclin d’une population d’abeilles sauvages d’une pénurie de pollinisateurs dans un milieu. Une pénurie entraîne une insuffisance d’individus nécessaires pour satisfaire la demande en pollinisation alors qu’un déclin annonce une tendance vers la diminution de la taille d’une population dans le temps. Déterminer les causes ou les conséquences d’un déclin est souvent ardu.
Que ce soit pour éviter un déclin ou pour combler une pénurie locale, une gestion visant la protection et la conservation des pol-linisateurs sauvages revête une importance primordiale pour l’équilibre des écosystèmes et de notre système d’approvision-nement alimentaire.
Contrairement à l’abeille domestique, les abeilles sauvages ne butinent pas très loin de leur lieu de nidification. L’étendue
IX
Pollinisateurset plantes mellifères
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin