//img.uscri.be/pth/52496a7bdec898d59953ea20da6367d109b045fd
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 15,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

Histoire de l'armée allemande - tome 6

De
640 pages

« Et maintenant, l'Allemagne hitlérienne va-t-elle faire la pause pour digérer les dix-huit millions de sujets nouveaux qu'elle vient de s'incorporer? ... Ou bien, poussée par la vitesse acquise, va-t-elle faire un nouveau bond en avant? » se demande M. Coulondre, le nouvel ambassadeur de France à Berlin.

A vrai dire, même si Hitler voulait s'arrêter, il ne le pourrait plus. Il se trouve placé devant une réaction en chaîne dont il est obligé de suivre le mouvement. Le rattachement de l'Autriche a enfiévré les Sudètes ; le rattachement des Sudètes a fait entrer en effervescence les minorités allemandes de Bohême et de Moravie; l'occupation de Prague a provoqué le soulèvement des Allemands de Memel, cette bande de terrain située au-delà du Niémen que Napoléon avait enlevée à la Russie en 1807 pour la remettre à la Prusse et que le Traité de Versailles avait enlevée à la Prusse pour la donner à la Lituanie. Le jour même où les troupes du général Blaskowitz sont entrées à Prague, les Memelois ont hissé des drapeaux à croix gammée sur les toits des mairies et des hôtels de ville. Des cortèges ont parcouru les rues en chantant le Deutschland über alles et en proclamant leur volonté de faire retour au Reich. Le chef du Parti nazi local, le Dr Neumann, s'est rendu aussitôt au Landtag pour conférer avec les députés allemands des autres tendances. Il leur a dépeint les dangers de la situation. Par bonheur, il n'y a encore eu aucun accrochage sérieux. Mais la population est très excitée et le pire serait à craindre si le Gouvernement lituanien décidait de réprimer le soulèvement par les armes. Effrayés, les députés allemands décident de faire bloc derrière M. Neumann et le chargent de prendre en leur nom toutes les mesures qu'il jugera nécessaires.

Voir plus Voir moins