Jomard, le dernier Égyptien

De
Publié par

Par l’une de ces omissions dont l’Histoire est coutumière, Edme-François Jomard (1777-1862) est, de tous les scientifiques qui ont accompagné Bonaparte en Orient en 1798, celui qui aura mené à bien le plus grand nombre d’entreprises, mais celui aussi dont on parle le moins. N’est-ce pourtant pas ce jeune ingénieur géographe qui a réalisé la plus grande quantité de dessins, cartes, relevés de la célébrissime Description de l’Egypte, ouvrage hors norme, et surtout qui a permis qu’elle paraisse, lui donnant plus de vingt ans de sa vie ? qui a été l’un des fondateurs de la première société de géographie du monde, celle de Paris, en 1821 ? qui a créé le département des Cartes et Plans de la Bibliothèque nationale de France ? qui s’est passionné pour la pédagogie et l’enseignement, en France comme en Egypte ? qui, ami de Méhémet Ali, grand modernisateur de l’Egypte, a préparé les esprits au percement de l’isthme de Suez ? qui, auteur d’innombrables articles et communications (plus de 500), a porté ses curiosités sur l’Afrique centrale, l’Afrique occidentale, l’Amérique centrale, l’Amérique du Nord ? L’histoire, l’histoire de l’art, celle des religions, l’archéologie, l’ethnologie et bien d’autres disciplines ont à l’endroit de ce notable de la science, de ce propagateur d’idées et de connaissances une dette considérable. La biographie attentive et informée que lui consacre Yves Laissus lui rend enfin justice.
Publié le : mercredi 24 novembre 2004
Lecture(s) : 50
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782213656274
Nombre de pages : 660
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Par l’une de ces omissions dont l’Histoire est coutumière, Edme-François Jomard (1777-1862) est, de tous les scientifiques qui ont accompagné Bonaparte en Orient en 1798, celui qui aura mené à bien le plus grand nombre d’entreprises, mais celui aussi dont on parle le moins. N’est-ce pourtant pas ce jeune ingénieur géographe qui a réalisé la plus grande quantité de dessins, cartes, relevés de la célébrissime Description de l’Egypte, ouvrage hors norme, et surtout qui a permis qu’elle paraisse, lui donnant plus de vingt ans de sa vie ? qui a été l’un des fondateurs de la première société de géographie du monde, celle de Paris, en 1821 ? qui a créé le département des Cartes et Plans de la Bibliothèque nationale de France ? qui s’est passionné pour la pédagogie et l’enseignement, en France comme en Egypte ? qui, ami de Méhémet Ali, grand modernisateur de l’Egypte, a préparé les esprits au percement de l’isthme de Suez ? qui, auteur d’innombrables articles et communications (plus de 500), a porté ses curiosités sur l’Afrique centrale, l’Afrique occidentale, l’Amérique centrale, l’Amérique du Nord ? L’histoire, l’histoire de l’art, celle des religions, l’archéologie, l’ethnologie et bien d’autres disciplines ont à l’endroit de ce notable de la science, de ce propagateur d’idées et de connaissances une dette considérable. La biographie attentive et informée que lui consacre Yves Laissus lui rend enfin justice.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.