//img.uscri.be/pth/9127b021d61398cb17aace9f89fe1fa900acd624
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 16,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

L'Evolution politique de l'Angleterre moderne, 1485-1660

De
688 pages
Voici un livre dont le besoin se faisait chez nous cruellement sentir. En effet, si l’on excepte quelques ouvrages de grande valeur consacrés surtout au XIXe siècle, nous n’avions guère jusqu’ici en français, sur un sujet aussi capital, que des manuels allant, en un seul volume – l’œuvre vieillie de Prentout exceptée – du néolithique à nos jours. L’ensemble dont le premier tome paraît aujourd’hui couvrira, de 1485 à 1832, toute la période moderne. Depuis le moment où le travail a été entrepris par Léon Cahen jusqu’à la présente réalisation, les disciplines historiques ont marqué en Angleterre de grands progrès. Des domaines jusque-là inexplorés ont été étudiés avec une technique nouvelle, dont Sir S.  E. Neale et Sir Lewis Namier sont les initiateurs les plus connus. Mais combien d’autres historiens pourrait-on citer aussi, dont l’apport scientifique et le talent d’écrivain sont également brillants ! Toutes ces acquisitions ont été soulignées avec soin par Maurice Braure. À cette œuvre de synthèse, les deux auteurs ont apporté leur curiosité et parfois leur interprétation personnelle. Et c’est fort bien ainsi, car il ne saurait être objectif, et lucide encore moins, celui qui regarde toujours par les yeux d’autrui. On ne cherchera pas, dans ce livre, la vie du peuple britannique sous tous ses aspects, ni des annales continues. Il s’agit, comme l’annonce le titre, de « l’Évolution politique de l’Angleterre », et n’ont été retenus que les faits qui expliquent cette évolution, ou qui ont eu une postérité. On trouvera, cependant, dans ces pages, le mouvant reflet de transformations de toutes sortes qui caractérisent cette époque, d’Henry VII à la Restauration. Ainsi étudiée, et présentée d’un style alerte, cette histoire apparaît singulièrement vivante, et certains de ses aspects très lointains ont aujourd’hui de surprenantes résonances. Aussi, l’ouvrage n’intéressera-t-il pas le seul spécialiste, mais tout homme cultivé, en France notamment où tant de contrastes et de parallélismes avec l’Angleterre suggèrent de si enrichissantes réflexions.
Le tome premier retiendra l’attention par l’importance de la période qu’il embrasse et des personnages qui y vivent : cinq rois, dont l’extraordinaire Henry VIII ; deux reines, dont la grande Élizabeth et enfin la République avec Cromwell.
Voir plus Voir moins
Voici un livre dont le besoin se faisait chez nous cruellement sentir. En effet, si l’on excepte quelques ouvrages de grande valeur consacrés surtout au XIXe siècle, nous n’avions guère jusqu’ici en français, sur un sujet aussi capital, que des manuels allant, en un seul volume – l’œuvre vieillie de Prentout exceptée – du néolithique à nos jours. L’ensemble dont le premier tome paraît aujourd’hui couvrira, de 1485 à 1832, toute la période moderne. Depuis le moment où le travail a été entrepris par Léon Cahen jusqu’à la présente réalisation, les disciplines historiques ont marqué en Angleterre de grands progrès. Des domaines jusque-là inexplorés ont été étudiés avec une technique nouvelle, dont Sir S.  E. Neale et Sir Lewis Namier sont les initiateurs les plus connus. Mais combien d’autres historiens pourrait-on citer aussi, dont l’apport scientifique et le talent d’écrivain sont également brillants ! Toutes ces acquisitions ont été soulignées avec soin par Maurice Braure. À cette œuvre de synthèse, les deux auteurs ont apporté leur curiosité et parfois leur interprétation personnelle. Et c’est fort bien ainsi, car il ne saurait être objectif, et lucide encore moins, celui qui regarde toujours par les yeux d’autrui. On ne cherchera pas, dans ce livre, la vie du peuple britannique sous tous ses aspects, ni des annales continues. Il s’agit, comme l’annonce le titre, de « l’Évolution politique de l’Angleterre », et n’ont été retenus que les faits qui expliquent cette évolution, ou qui ont eu une postérité. On trouvera, cependant, dans ces pages, le mouvant reflet de transformations de toutes sortes qui caractérisent cette époque, d’Henry VII à la Restauration. Ainsi étudiée, et présentée d’un style alerte, cette histoire apparaît singulièrement vivante, et certains de ses aspects très lointains ont aujourd’hui de surprenantes résonances. Aussi, l’ouvrage n’intéressera-t-il pas le seul spécialiste, mais tout homme cultivé, en France notamment où tant de contrastes et de parallélismes avec l’Angleterre suggèrent de si enrichissantes réflexions.

Le tome premier retiendra l’attention par l’importance de la période qu’il embrasse et des personnages qui y vivent : cinq rois, dont l’extraordinaire Henry VIII ; deux reines, dont la grande Élizabeth et enfin la République avec Cromwell.