Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 13,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

La culture de l'asperge

De
85 pages
Après avoir résumé simplement la physiologie et le développement de l'asperge, ce guide présente de l'information indispensable pour le choix du site, la préparation du sol, les cultivars, les méthodes d'établissement, la gestion d'entretien, l'irrigation et la récolte de l'asperge. Photos à l'appui, il décrit les maladies et les insectes susceptibles d'attaquer ce légume. Et pour répondre aux exigences de qualité des marchés, il explique son conditionnement et sa conservation postrécolte.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

La culture d l’asper
ii
Avertissements Ce document reflète l’état des connaissances et les façons de faire au moment de sa rédaction et son utilisation demeure sous l’entière responsabilité du lecteur. Certains renseignements ayant pu évoluer d’une manière appréciable depuis la rédaction, le lecteur est invité à en véri-fier l’exactitude avant de les utiliser et de les mettre en application.
Dans le présent document, le masculin englobe le féminin et est utilisé uniquement pour alléger le texte.
Il est interdit de reproduire, traduire ou adapter ce document, en totalité ou en partie, sous quelque forme ou par quelque procédé que ce soit, sans l’autorisation écrite du Centre de ré-férence en agriculture et agroalimentaire du Québec. Les formats PDF sont destinés à l’usage exclusif de l’acheteur et ne doivent en aucune façon être diffusés ou échangés avec d’autres utilisateurs.
Pour information ou commentaires
Centre de référence en agriculture et agroalimentaire du Québec e 2875, boulevard Laurier, 9 étage Québec (Québec) G1V 2M2 Téléphone : 418 523-5411 Télécopieur : 418 644-5944 Courriel :client@craaq.qc.ca Site web :www.craaq.qc.ca
© Centre de référence en agriculture et agroalimentaire du Québec, 2003
PLEG0012-PDF ISBN 978-2-7649-0434-3 ISBN 2-7649-0065-1 (Imprimé, 2003) Dépôt légal Bibliothèque et Archives nationales Canada, 2013 Bibliothèque et archives nationales du Québec, 2013
C R A A Q
GrLâce à offre de service  une approche unique de concertation, les membreset les partenaires du CRAAQ mettent en commun leur savoir, partagent des problématiques et identifient des solutions.Ainsi, l’organisation met de l’avant des projets structurantspour le milieu tels que des outils de réseautage, des bases de données de connaissances, des études et des analysesspécifiques, des colloques de même que des publications.
LE RÉSEAUde concertation pour la diffusionDU SAVOIR
1 888 535-2537 www.craaq.qc.ca
Service à la clientèle du CRAAQ 2875, boul. Laurier, 9 étage, Québec (Québec) G1V 2M2e
Le CRAAQ permet à des milliers de producteurs et d’intervenants de mettre à jour et de développer leurs connaissances. La qualité de l’expertise de ses membres, l’accessibilité etla crédibilité de l’information constituent l’image de marquedu CRAAQ.
(418) 523-5411 client@craaq.qc.ca
1. l’adoption de
L e CRAAQ oriente prioritaire-ment ses travaux 2003-2007autour des enjeux suivants :
S a mission Par ses activités de veille, de concertation et de diffusiondu savoir, contribuer à l’innovation, à la performance, à lapérennité et au rayonnement des entreprises des secteursagricole et agroalimentaire dans une perspective dedéveloppement durable.
Issu CPVQ et du Groupe GÉAGRI en 1999, le CRAAQ compte sur l’apport de plus d ividuels et corporatifs qui, à l’affût du développement, des nouvellestendances ie, génèrent, rassemblent et vulgarisent l’information nécessaire aux secteurs agricole et agroa mentaire. Le CRAAQ, le carrefour « essentiel » à la diffusion du savoir en agriculture et en agroalimentaire au Québec.
nt du réseautage et de l’appui auxmieux accompagner les entreprises ; s activités des entreprises sur le terri-voriser le développement harmonieux etent les consommateurs et la collectivité ;
pratiques qui favorisent la protectionnt ; nt de la valeur ajoutée de mêmeent de nouveaux marchés ; le développement des entreprises agri- en termes de gestion, de transfert et de
Le CRAAQ remercie les membresdu Groupe corporatif
Partenaires
Associés
Association des fabricants d’engrais du Québec Association des technologues en agroalimentaire Centre d’insémination artificielle du Québec Centre d’insémination porcine du Québec Fédération des caisses Desjardins du Québec Financement agricole Canada Ordre des agronomes du Québec
Coordination du projet Jean-Guy Tessier, d.t.a., MAPAQ, Saint-Louis-de-France
Rédaction Daniel Bergeron, agronome, MAPAQ, Québec Jean Coulombe, M.Sc., agronome, consultant, Saint-Laurent-de-l’Île-d’Orléans Pierrot Ferland, agronome, MAPAQ, Louiseville Gérard Mailloux, Ph.D., biologiste-entomologiste, IRDA, Saint-Bruno-de-Montarville Jean-Guy Tessier, d.t.a., MAPAQ, Saint-Louis-de-France
Révision Danielle Bernier, M.Sc., agronome-malherbologiste, MAPAQ, Québec Mike Bleho, d.t.a., Université McGill, Campus Macdonald, Sainte-Anne-de-Bellevue Laure Boulet, agronome, MAPAQ, Rivière-du-Loup Yves Desjardins, Ph.D., agronome, Université Laval, Centre de recherche enhorticulture, Québec Gérard Gilbert, M.Sc., agronome, MAPAQ, Direction de l’innovation scientifiqueet technologique, Sainte-Foy Marcel Giroux, M.Sc., agronome, IRDA, Sainte-Foy Chantal Hamel, Ph.D., agronome, Agriculture et Agroalimentaire Canada,  Swift Current, Saskatchewan Richard Morin, agronome, MAPAQ, Québec Danielle Roy, agronome, MAPAQ, L’Assomption Vladimir Vujanovic, biologiste, phytopathologiste, mycologiste,Université de Montréal, Montréal
Édition Chantale Ferland, agronome, Centre de référence en agriculture etagroalimentaire du Québec, Québec
Coordination de la production graphique
Marie Caron, conceptrice-graphiste, Centre de référence en agriculture etagroalimentaire du Québec,
Graphisme Siamois graphisme
C R A A Q
v
Table des matières
C R A A Q
INTRODUCTION .......................................................................................... 1
PHYSIOLOGIE ET DÉVELOPPEMENT DE LA PLANTE .............................. 2  Griffe, bourgeons et turions............................................................................ 2  Racines d’entreposage et racines fasciculées................................................. 4  Cladodes et écailles....................................................................................... 4  Effet de la température sur la croissance........................................................ 5
CHOIX DU SITE........................................................................................... 5
CHOIX DU SOL ........................................................................................... 6
PRÉCÉDENT CULTURAL ............................................................................ 7
PRÉPARATION DU SOL.............................................................................. 8
NOUVEAUX HYBRIDES 100 % MÂLES....................................................... 8
TRAITEMENT DE LA SEMENCE ............................................................... 11  Désinfection de la semence.......................................................................................11  Conditionnement de la semence..............................................................................12
MÉTHODES D’ÉTABLISSEMENT .............................................................. 12
PRODUCTION DE GRIFFES EN PÉPINIÈRE ............................................ 13  Choix du sol................................................................................................. 13  Semis.................................................13..........................................................  Fertilisation................................................................................................... 14  Répression des mauvaises herbes............................................................... 14  Répression des criocères............................................................................. 14  Répression des maladies foliaires................................................................. 14  Récolte des griffes.......................................................................1.5................  Entreposage des griffes............51....................................................................
vi
vii
PRODUCTION DE TRANSPLANTS EN SERRE.............................................. 15  Semis...........................................................................................16................  Fertilisation................................................................................................... 16
PLANTATION .................................................................................................... 17  Fertilisation................................................................................................... 17  Plantation des griffes.................................................................................... 19  Plantation des transplants............................................................................ 21  Répression des mauvaises herbes............................................................... 21
GESTION D’ENTRETIEN : DEUXIÈME ANNÉE DE LA PLANTATION ........... 22  Fertilisation................................................................................................... 23  Répression des mauvaises herbes............................................................... 23
GESTION D’ENTRETIEN : TROISIÈME ANNÉE ET PLUS DE LA PLANTATION (ANNÉES DE RÉCOLTE) ................................................................................. 23  Fertilisation................................................................................................... 24  Répression des mauvaises herbes............................................................... 26
IRRIGATION...................................................................................................... 26  Gestion de l’irrigation.................................................................................... 28  Bilan hydrique..................................................................................2.8.....  Tensiomètre.......................................................................................... 28  Méthodes d’irrigation.................................................................................... 30  Irrigation selon le stade de la culture3.0............................................................ Lit de semence............................................................0.3................................  Nouvelles plantations............................................................................. 30  Plantations établies...........1.3....................................................................
RÉCOLTE.......................................................................................................... 31
PRÉREFROIDISSEMENT ET CONDITIONNEMENT.......................................  Métabolisme énergétique de l’asperge récoltée............................................  Prérefroidissement.......................................................................................  Techniques de prérefroidissement................................................................  Prérefroidissement à l’eau glacée..........................................................  Prérefroidissement par l’eau de la nappe phréatique..............................  Prérefroidissement dans des bacs d’eau et de glace.............................  Prérefroidisseement à l’air forcé.............................................................  Conditionnement..........................................................................................
C R A A Q
33 34 35 35 35 36 36 36 37
Un outil de sensibilisation
Le cahier d’autoévaluation est un outil desensibilisation et d’éducation qui présente un éventail de pratiques susceptiblesd’améliorer la performance des entreprises agricolesen matière de lutte intégrée ou de gestion intégrée des ennemis des cultures.
Objectif principal Objectifs secondaires Présenter différentes pratiques de gestion in-Aider l’exploitant agricole à élaborer des plans tégrée des ennemis qui sont adaptées au con-de gestion intégrée des ennemis. texte agricole québécois.Rationaliser, réduire etremplacer les pesticides afin de diminuer les risques liés à leur emploi. Mettre à jour les stratégiesphytosanitaires d’intervention. Orienter les activités derecherche-développement et de transfert technologique. L’approche personnalisée à la ferme
L’autoévaluation en lutte intégrée est une approche personnalisée qui permet à l’entreprise agri-cole d’évaluer globalement sa progression en matière de gestion intégrée des ennemis.
L’autoévaluation se fonde sur l’emploi de deux cahiers : l’un regroupe les pratiques agroenvi-ronnementales générales, communes à l’ensemble des exploitations, et l’autre concerne les pra-tiques agroenvironnementales spécifiques à l’asperge. Le producteur doit d’abord compléter le cahier « Pratiques agroenvironnmentales générales » et ensuite le cahier « Pratiques agroenvi-ronnementales spécifiques » se rapportant à la culture de l’asperge.
Classement
La finalité de l’autoévaluation classe l’entreprise selon trois catégories de progression ou de con-version en matière de gestion intégrée des ennemis :
Minimum – Intermédiaire – Avancé
De plus, cet outil donne l’opportunité au producteur d’identifier des pratiques sur lesquelles il lui faudra travailler pour performer en gestion intégrée des ennemis.
Pour offrir service-conseil qualité, voilà essentiel
La collection desR économiques co 200 feuillets technico et elle évolue selon v
Pour vous répondre au de vos clients
• l’analyse de projets • la vérification d’examens de doss • la réalisation d’étud anification de chan sein d’une entrepri • les choix éclair d’intrants, de d’équipements agr • la planification de bâtiments agric • des données a l’amélioration de l des cultures et des
Les Référen c’est un outi de décision
Les experts donnent un co Ces données techni agronomiques et sta de données d’entreprises en de croisière et sont validées pa reconnus