//img.uscri.be/pth/8840b48c60dd56a2bc1e709efd960f4308d265b4
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 15,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

La démesure russe.Mille ans d'histoire

De
374 pages

Ce livre survole les onze cent cinquante années d’histoire qui nous séparent des origines de la Russie. Initialement exposés à de multiples sources d’insécurité que le « joug tartare » des années 1248-1480 illustre parfaitement, les Russes se sont ensuite trouvés embarqués dans une vaste épopée impériale : de quoi sublimer leurs affres en grandeur, ont dit leurs chefs et leurs chantres. Et cela, en dépit du gros retard de développement d’abord créé par le « joug », perpétué ensuite par des modernisations trop politiques pour ne pas rester inachevées.
Au fil des siècles, le pays s’est ainsi éloigné d’une Europe à laquelle il avait appartenu mais qui s’est laissé gagner par la raison et la modernité, tandis que lui-même semblait voué à une orgueilleuse démesure. Pourtant, la Russie change progressivement elle aussi. Et la crise mondiale que nous subissons ensemble pourrait préparer son retour au sein de la famille européenne.
Mieux comprendre la Russie, si proche et si lointaine, en décryptant son histoire : telle est l’ambition de ce nouvel ouvrage de Georges Sokoloff.



Georges Sokoloff est professeur émérite des universités à l’Institut national des langues et civilisations orientales et conseiller au CEPII (Centre d’études prospectives et d’informations internationales). Il a notamment publié L’Economie obéissante (Calmann-Lévy, 1976), The Economy of Detente (Berg, 1987), 1933, l’année noire (Albin Michel, 2000). Il est l’auteur aux éditions Fayard de La Puissance pauvre (1993) et de Métamorphose de la Russie (2003).

Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Ce livre survole les onze cent cinquante années d’histoire qui nous séparent des origines de la Russie. Initialement exposés à de multiples sources d’insécurité que le « joug tartare » des années 1248-1480 illustre parfaitement, les Russes se sont ensuite trouvés embarqués dans une vaste épopée impériale : de quoi sublimer leurs affres en grandeur, ont dit leurs chefs et leurs chantres. Et cela, en dépit du gros retard de développement d’abord créé par le « joug », perpétué ensuite par des modernisations trop politiques pour ne pas rester inachevées.
Au fil des siècles, le pays s’est ainsi éloigné d’une Europe à laquelle il avait appartenu mais qui s’est laissé gagner par la raison et la modernité, tandis que lui-même semblait voué à une orgueilleuse démesure. Pourtant, la Russie change progressivement elle aussi. Et la crise mondiale que nous subissons ensemble pourrait préparer son retour au sein de la famille européenne.

Mieux comprendre la Russie, si proche et si lointaine, en décryptant son histoire : telle est l’ambition de ce nouvel ouvrage de Georges Sokoloff.



Georges Sokoloff est professeur émérite des universités à l’Institut national des langues et civilisations orientales et conseiller au CEPII (Centre d’études prospectives et d’informations internationales). Il a notamment publié L’Economie obéissante (Calmann-Lévy, 1976), The Economy of Detente (Berg, 1987), 1933, l’année noire (Albin Michel, 2000). Il est l’auteur aux éditions Fayard de La Puissance pauvre (1993) et de Métamorphose de la Russie (2003).