La Deuxième République

De
Publié par

La IIe République ne serait-elle, comme pourrait le suggérer sa brièveté (février 1848-décembre 1851), qu'un intermède sans conséquences entre la Monarchie de Juillet et le Second Empire? Il n'en est rien. Si l'on considère que les mots que la classe politique d'aujourd'hui s'envoie à la face _ socialisme, libéralisme et quelques autres ismes _ étaient déjà ceux sur lesquels on se battit à l'époque, il apparaît que les débats de 1848-1851 ont porté sur les vraies questions: démocratie politique, démocratie sociale ou les deux à la fois? Gestion des affaires ou édification d'un monde nouveau? Révolution dans un seul pays ou propagation de l'idéal auprès des peuples opprimés de l'Europe? Société avec ou sans Dieu? Autant de problèmes qui sous-tendent la trame incroyablement accélérée des événements qui se sont succédé en quatre ans.

On peut dire que la IIe République contient comme en microcosme tout le XIXe siècle, ce siècle à la fois dur et enthousiaste, ce siècle de progrès mais aussi d'immobilisme. A ce titre et par leurs retombées à terme _ la Commune, la IIIe République _ et à long terme _ 1917, 1968? _ ces années constituent bien un tournant majeur de l'histoire européenne.

Historienne, Inès Murat a déjà publié chez Fayard Napoléon et le rêve américain (1976) et Colbert (1980).
Publié le : jeudi 19 novembre 1987
Lecture(s) : 71
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782213657844
Nombre de pages : 544
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
La IIe République ne serait-elle, comme pourrait le suggérer sa brièveté (février 1848-décembre 1851), qu'un intermède sans conséquences entre la Monarchie de Juillet et le Second Empire? Il n'en est rien. Si l'on considère que les mots que la classe politique d'aujourd'hui s'envoie à la face _ socialisme, libéralisme et quelques autres ismes _ étaient déjà ceux sur lesquels on se battit à l'époque, il apparaît que les débats de 1848-1851 ont porté sur les vraies questions: démocratie politique, démocratie sociale ou les deux à la fois? Gestion des affaires ou édification d'un monde nouveau? Révolution dans un seul pays ou propagation de l'idéal auprès des peuples opprimés de l'Europe? Société avec ou sans Dieu? Autant de problèmes qui sous-tendent la trame incroyablement accélérée des événements qui se sont succédé en quatre ans.

On peut dire que la IIe République contient comme en microcosme tout le XIXe siècle, ce siècle à la fois dur et enthousiaste, ce siècle de progrès mais aussi d'immobilisme. A ce titre et par leurs retombées à terme _ la Commune, la IIIe République _ et à long terme _ 1917, 1968? _ ces années constituent bien un tournant majeur de l'histoire européenne.

Historienne, Inès Murat a déjà publié chez Fayard Napoléon et le rêve américain (1976) et Colbert (1980).
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.