La Main courante

De
Publié par

Qu'est-ce que la main courante ? L'équivalent d'une "boîte noire" où, deux fois par vingt-quatre heures, les agents de police consignent les mille et un événements des rues de Paris. Conscient du "trésor" contenu dans ces registres, Pierre Miquel a obtenu l'autorisation spéciale de la Préfecture d'en dépouiller les informations.
Avec son inégalable talent, l'historien nous propose ici le fruit de ses recherches. Querelles de voisinage, pillages de magasins, manifestations, bagarres électorales : c'est toute l'histoire de la première moitié du XXe siècle à Paris que l'on voit se dérouler - de l'Exposition universelle à l'Occupation, la Libération puis l'Épuration, en passant par les mouvements syndicaux de 1906, la Grande Guerre et ses déserteurs, la crise des années trente et ses réfugiés. On découvre ceux qui d'habitude n'ont jamais droit de cité : vagabonds du carreau des Halles, marchands de réglisse des Tuileries, mécaniciens de Belleville, épiciers juifs de la rue des Rosiers... Mais aussi la vraie Casque d'or dans un bordel, des victimes de la bande à Bonnot, des trafiquants du marché noir...
Fourmillant d'anecdotes, le récit de Pierre Miquel dessine la mosaïque d'une société soumise à une bouillonnante actualité de crimes, d'émeutes, d'attentats et de trafics contre laquelle la police se mobilisait déjà. Une dimension surprenante de l'histoire : profondément humaine et proche de chacun.
Publié le : lundi 15 février 2016
Lecture(s) : 2
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782226381668
Nombre de pages : 384
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Qu'est-ce que la main courante ? L'équivalent d'une "boîte noire" où, deux fois par vingt-quatre heures, les agents de police consignent les mille et un événements des rues de Paris. Conscient du "trésor" contenu dans ces registres, Pierre Miquel a obtenu l'autorisation spéciale de la Préfecture d'en dépouiller les informations.
Avec son inégalable talent, l'historien nous propose ici le fruit de ses recherches. Querelles de voisinage, pillages de magasins, manifestations, bagarres électorales : c'est toute l'histoire de la première moitié du XXe siècle à Paris que l'on voit se dérouler - de l'Exposition universelle à l'Occupation, la Libération puis l'Épuration, en passant par les mouvements syndicaux de 1906, la Grande Guerre et ses déserteurs, la crise des années trente et ses réfugiés. On découvre ceux qui d'habitude n'ont jamais droit de cité : vagabonds du carreau des Halles, marchands de réglisse des Tuileries, mécaniciens de Belleville, épiciers juifs de la rue des Rosiers... Mais aussi la vraie Casque d'or dans un bordel, des victimes de la bande à Bonnot, des trafiquants du marché noir...

Fourmillant d'anecdotes, le récit de Pierre Miquel dessine la mosaïque d'une société soumise à une bouillonnante actualité de crimes, d'émeutes, d'attentats et de trafics contre laquelle la police se mobilisait déjà. Une dimension surprenante de l'histoire : profondément humaine et proche de chacun.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Dénis de mémoire

de editions-gallimard

L'archiviste du ghetto

de le-nouvel-observateur

suivant