La médecine médiévale dans le cadre parisien

De
Publié par

Au fil d'une lecture attentive et renouvelée des écrits laissés par la Faculté et ses maîtres se dessinent les traits marquants de la médecine parisienne aux deux derniers siècles du Moyen Age.
Les limites chronologiques sont fournies par deux oeuvres majeures : la Chirurgie d'Henri de Mondeville, commencée en 1306, qui incite à une réévaluation des rapports entre médecins et chirurgiens, trop souvent interprétés selon des critères inadaptés à la période médiévale ; le commentaire de Jacques Despars au Canon d'Avicenne, terminé en 1453, qui, par son ampleur et son originalité, offre un bilan contrasté de la pensée et de la pratique médicales à l'aube des temps humanistes.
Sensibles aux demandes de la société et à la diversité des influences, les universitaires parisiens des XIVe et XVe siècles témoignent à la fois des permanences inhérentes à la démarche médicale et des conditions propres à leur époque. Grâce à ce double regard porté sur leurs écrits, la présente étude se rattache autant à l'histoire de la médecine qu'à celle de la civilisation médiévale.

Titulaire de la direction d'études "Histoire des sciences au Moyen Age " à l'Ecole pratique des hautes études (Sciences historiques et philologiques), Danielle Jacquart est l'auteur de plusieurs ouvrages et de nombreux articles sur l'histoire de la médecine au Moyen Age, depuis Le Milieu médical en France du XIIe au XVe siècle (Genève, 1981) jusqu'au recueil paru en 1997 sous le titre La Science médicale occidentale entre deux renaissances (XIIe-XVe siècle).
Publié le : mercredi 2 décembre 1998
Lecture(s) : 53
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782213660301
Nombre de pages : 592
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Au fil d'une lecture attentive et renouvelée des écrits laissés par la Faculté et ses maîtres se dessinent les traits marquants de la médecine parisienne aux deux derniers siècles du Moyen Age.
Les limites chronologiques sont fournies par deux oeuvres majeures : la Chirurgie d'Henri de Mondeville, commencée en 1306, qui incite à une réévaluation des rapports entre médecins et chirurgiens, trop souvent interprétés selon des critères inadaptés à la période médiévale ; le commentaire de Jacques Despars au Canon d'Avicenne, terminé en 1453, qui, par son ampleur et son originalité, offre un bilan contrasté de la pensée et de la pratique médicales à l'aube des temps humanistes.
Sensibles aux demandes de la société et à la diversité des influences, les universitaires parisiens des XIVe et XVe siècles témoignent à la fois des permanences inhérentes à la démarche médicale et des conditions propres à leur époque. Grâce à ce double regard porté sur leurs écrits, la présente étude se rattache autant à l'histoire de la médecine qu'à celle de la civilisation médiévale.

Titulaire de la direction d'études "Histoire des sciences au Moyen Age " à l'Ecole pratique des hautes études (Sciences historiques et philologiques), Danielle Jacquart est l'auteur de plusieurs ouvrages et de nombreux articles sur l'histoire de la médecine au Moyen Age, depuis Le Milieu médical en France du XIIe au XVe siècle (Genève, 1981) jusqu'au recueil paru en 1997 sous le titre La Science médicale occidentale entre deux renaissances (XIIe-XVe siècle).
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Le haut Moyen Âge occidental - article ; n°1 ; vol.20, pg 305-329

de ACTES_DES_CONGRES_DE_LA_SOCIETE_DES_HISTORIENS_MEDIEVISTES_DE_L-ENSEIGNEMENT_SUP