La mélancolie du pouvoir

De
Publié par

L'histoire a quelque peu oublié Omer Talon (1595-1652). Cet Avocat général au parlement de Paris, le plus éloquent magistrat de son temps, fut témoin et acteur d'une révolution dans l'art de gouverner : l'affirmation, à l'époque de Richelieu et de Mazarin, d'une monarchie autoritaire, impérieuse, de plus en plus déliée des préoccupations morales et religieuses.
Une vie au miroir du temps, un temps au miroir d'une vie : ce livre retrace l'itinéraire d'un magistrat, dessine le portrait d'un homme emblématique et fait le récit des troubles et des tumultes que connut l'État royal entre 1630 et 1652.
Joël Cornette suit Omer Talon aux Grands Jours de Poitiers (1632), ce tribunal d'exception où le roi de justice donna à voir le spectacle de la souveraineté. Il le voit réagir aux actions implacables du pouvoir sous la pression de la guerre. Il l'observe aussi affronter les violences de la Fronde. Il fait de lui Le greffier clairvoyant de ces événements dramatiques, témoin désemparé d'une ère qui s'achève sous ses yeux et dont il appréhende les lendemains.
La mélancolie du pouvoir est ici vécue par un homme conduit presque malgré lui à instruire le procès de la toute-puissance du roi à l'heure de la raison d'État.

Joël Cornette, professeur à l'université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis, est l'auteur notamment de Un révolutionnaire ordinaire. Benoît Lacombe, négociant 1759-1819 (1986) et de Le Roi de guerre. Essai sur la souveraineté dans la France du Grand Siècle (1993).
Publié le : mercredi 21 octobre 1998
Lecture(s) : 39
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782213657356
Nombre de pages : 448
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
L'histoire a quelque peu oublié Omer Talon (1595-1652). Cet Avocat général au parlement de Paris, le plus éloquent magistrat de son temps, fut témoin et acteur d'une révolution dans l'art de gouverner : l'affirmation, à l'époque de Richelieu et de Mazarin, d'une monarchie autoritaire, impérieuse, de plus en plus déliée des préoccupations morales et religieuses.
Une vie au miroir du temps, un temps au miroir d'une vie : ce livre retrace l'itinéraire d'un magistrat, dessine le portrait d'un homme emblématique et fait le récit des troubles et des tumultes que connut l'État royal entre 1630 et 1652.
Joël Cornette suit Omer Talon aux Grands Jours de Poitiers (1632), ce tribunal d'exception où le roi de justice donna à voir le spectacle de la souveraineté. Il le voit réagir aux actions implacables du pouvoir sous la pression de la guerre. Il l'observe aussi affronter les violences de la Fronde. Il fait de lui Le greffier clairvoyant de ces événements dramatiques, témoin désemparé d'une ère qui s'achève sous ses yeux et dont il appréhende les lendemains.
La mélancolie du pouvoir est ici vécue par un homme conduit presque malgré lui à instruire le procès de la toute-puissance du roi à l'heure de la raison d'État.

Joël Cornette, professeur à l'université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis, est l'auteur notamment de Un révolutionnaire ordinaire. Benoît Lacombe, négociant 1759-1819
(1986) et de Le Roi de guerre. Essai sur la souveraineté dans la France du Grand Siècle (1993).
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.