La Préhistoire nouvelle. Tome 3 : L'Amérique

De
Publié par

Faisant suite aux considérations communes des tomes précédents, cette série de 8 tomes présente les conséquences des migrations esquissées à grande échelle : migrations et implantations ont demandé plusieurs millénaires ; l'Amérique comme les autres continents a vu l'apparition d'une multitude de civilisations plus ou moins évoluées, qui n'ont apparemment rien de commun entre elles. Du moins, c'est ce que l'on croyait : les tomes précédents vous ont démontré le contraire, et c'est aussi pourquoi ce tome remet en cause nombre de certitudes comme la civilisation Inca qui aurait colonisé toute la côte du Pacifique le long de la Cordillère des Andes.

En regardant ces multiples civilisations, on ne peut qu'être surpris par la quantité impressionnante de peuples surgis du néant pour bâtir des constructions absolument gigantesques. Et s'il n'y a pas d'écriture qui les accompagne, force est d'admettre que pour les réaliser, il faut des compétences hors du commun. Le lecteur désormais averti saura de quoi il retourne. Lisez vite, c'est passionnant !

Publié le : mercredi 1 janvier 2014
Lecture(s) : 2
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782954955322
Nombre de pages : 103
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
INTRODUCTION
Ilestbienévidentquejen’inventeriendanscesmonographies;j’essaied’êtrebref,leplussimplepossiblepourdécrireunensemblefortcomplexeétudiéetdétaillédepuisdessiècles.Ellesdébordent,vousleremarquerez,surlapériodepostJ.C.,maisc’estintentionnel:lescivilisations«mystérieuses»nesortentpastoutesfaitesdudésert.Ilyabienunapprentissagequis’opère,àpartird’unprofesseurxouy,sinonl’évolutionhumaineseraitdelascienceinfuse.Onnesemetpasàconstruiredesmonuments,despalais,desvillessansunminimumdeculture,etc’estcequiestleplusdifficileàadmettre:notreHomoSapiensmettraitdesmilliardsd’annéesàarriverauniveauactuel.C’estunmessagequej’essaiedefairepasser,carjen’aipointvuquoiquecesoitdanslalittératureàcesujet,àpartJacquesSoustellequis’étonneenmettantenparallèlelesOlmèquesarchéologiquesethistoriques,jel’aidéjàévoqué.Donc,jeprésenteles«monographies»pargrandessurfacesgéographiques,plusoumoinsparÉtatsactuels,carilestplusaiséd’yétudierlaPréhistoireetlesculturesdel’époqueneconnaissaientpaslesfrontières,enesquissantlesvaguesdemigration:vousconstaterezquequelquesmillénairesplustardsurgissentàcesendroitsdescivilisationsplusoumoinsdéveloppées.Biensûr,cen’estpastrèsscientifique,maiscelareprésenteuneapprochequidonneunsensàcesapparitionssoudaines.Cescultureset/oucivilisationssonttrèsschématiséesetnereflètentpeutêtrepaslatotalité,ildoitenmanquersûrement.J’essaieentoutcasdevousprésenterleurs«produitsrégionaux»parquelquesphotosempruntéesparciparlà,lesmeilleuresdepréférence.Enbref,unpanoramatrèssuccinct.J’aiproduitdescartesrenseignéesaveclesÉtatsactuelsetlescivilisationsdePréhistoire.J’yreviensavecunecartelimitéeaureliefpourbienmarquerlesaxesdepénétration,quisuiventnaturellementlescoursd’eaul’AmazoneetleMississipi/Missouriensontdesexemplesflagrantsmaisaussilesvalléesquisonttoujoursdesasilessûrs.Ilyalescôtes,grandespourvoyeusesdenourritureassezfacile;ilnefautpasoublierqu’àcespériodestroublées,leniveaudesocéansétaitentraindemonter:onvoitlelongdescôtessurlacartesuivanteunepartiebleutrèsclairquidevaitêtreàdécouvert;celaainciterlesmigrantsàs’éloignerlepluspossibledel’océan,às’enfoncerdanslesterres,forêtsoumontagnes.Enfin,ilyaégalementleséruptionsvolcaniquesquiontmarquélepaysage(salinesenCordillèredesAndesà4000mètresetabîmesauxAntillesà8605mètresvisiblessurlacarte),épouvantélesêtreshumainsetanéantilesgrosanimaux.Toutceciresteàaffineretjecomptebiensurmeslecteursquisoutiendraientcettethèsepourapporterleursobservationsetfaireavancerlesidées.
J’invitemeslecteursàvérifierlavéracitédemesdiresdanscequisuit,maisauparavant,justeunentremetsàsemettresousladent,cepetitsupplément:L’Expressdusamedi5décembre2009:InstallépourquelquesmoisdanslesmontagnesduColorado,prèsd’Alamosa,ilmèneunecampagnedefouilles,l’archéologueDennisStanford,57ans,exdirecteurdudépartementd’anthropologiedelaSmithsonianInstitutionàWashington,proposeuneextravagantehypothèse:selonlui,desEuropéensduNéolithiquevenusd’EspagneetduSuddelaFranceauraientétélespremiersàposerlepiedenAmériqueaprèsavoirtraversél’Océan,18000ansavantChristopheColomb.
CHAPITRE1
Lespeuplements
Enintroductionauxmonographiesquivontsuivre,lepeuplementestindispensableàlacompréhensiondel’apparitiondescivilisationsàcertainespériodesdelaPréhistoire;carcequimesemblaitacquisrésidedanslefaitqu’ilfautdespopulationsfortnombreusespouralleràleurconquête.Orpersonnen’ensoufflemotmaconnaissance)àpartmonsieurQuesadaquiévoquedesévolutions«régressives»desdifférentesbranchesd’hominidés.Etc’estbiencequimeréjouit,carallerpeuplerlaTerreavec1habitantaukilomètrecarrénécessiteunejongleriemathématiquecomplètementfoldingue.JuanLuisDomenechQuesada,biologiste,responsabledel’environnementauprèsdesautoritésportuairesdeGijón(Espagne).Danscetarticlenousproposonsunethéoriealternativecapablederépondreauxtrèsnombreusesquestionssoulevéespendantladernièredécennie:l’origineanciennedel’Homosapiensquisebasesurl’évolutionrégressivequesuivirenttoutesleslignéesd’hominidésconnusetquilesconduisitinéluctablementàl’extinction.Quelquepartdanslemondeaexistéunhommemodernedatantdeprèsde200000ans,uneanciennetétrèsprochedecelledesoriginesdeNéandertal.Voilàcequ’ilécrivaitetquej’aisoulignédanslepremiertomeauchapitredel’hommemoderne;ettrèscurieusement,cettedatefixéeparlebiologistecorrespondàladatedenaissancedel’AtlantidedonnéeparEdgarCayce,maiscen’estsûrementqu’unecoïncidenceetpasdutoutmonpropos.Ilestplutôtd’affirmerlanécessitéd’unpeuplement«massif»pouraboutiràl’émergenced’unecivilisation,etquelquepart,j’approuvemonsieurQuesada,àlaprécisionprèsqu’ilyaeuunHomosapiensarchaïquequiarégressé,etunautreHomosapiensayantsansdoutelemêmeADN,quiadébarquéenmassedel’Atlantidedansleseconditionsdéjàdécritesetquiestle3homme,qu’ildécritindirectement. PrenezcetexempledonnéparWikipediaquidonneuneévaluationdelaFrancemétropolitaine;suivonscela:3000à4000habitantsversles100000(1habitantpour138kilomètrescarrés)et8000à10000habitantsentre40000et20000,soituneaugmentationde6000habitantsen60000ans=croissancede1habitanttousles10anspourdespertes100foissupérieures.Mêmesicelanereflètepaslaréalité,ilyauneprisedeconsciencequiinterpelle,etpourquoivoulezvousquecelachange?Après17000,findel’époqueglaciaire,augmentationdesressourcesalimentaires,oncompteraitdansles14000habitants,soitunedensitéde1/40kilomètrescarrés.L’abondancealimentairenejustifienullementlacroissancehumaine,àmoinsqueles6000habitantsn’aienttousvécuensemble.L’onsaitqu’ilsvivaientparpetitsgroupesde15à20personnes,etencore,ceciestvraipourlesmigrantsdel’Atlantide;poursapienssapiensarchaïqueetNéandertal,c’étaitplutôtlasolitudeforcéeetdoncl’extinctionassuréeprônéeparQuesada.J’envisagealorsunregroupementlocal,commel’annonçaientlesrusses,decesgroupestrèsnombreuxpouraboutiràuneconstitutionsociale.Enl’absencedecritèresnumériques,jemebasealorssurl’émergencedecescivilisationsquejevaisprésenterensuitepourschématisercesregroupements.Jesais,c’estmettrelacharrueavantlesbœufs,maisilfautbienlabourer,etcequej’avancen’estpasfaux.Voicilescartesderegroupements.Enpremierlieu,l’Amériqueaété,jelerappelle,lethéâtreprincipaldudernierdébarquement,maispasexclusivement.
Encequiconcernelepeuplementaméricain,vousremarquerezlalocalisationdesgrandesmétropolesouzonesprécolombiennesetcescivilisations«mystérieuses»quilesontbâties.J’aiessayédetoutmettresurunecartepourfaireressortirlespremiersgrandspeuplements,avecunnuméro.C’estassezdifficileetjenesuispasoutillépourcela.Aufildesdécouvertes(Wikipédia)surgissentdesmultiplicitésdepeupladesignoréesouinconnues:ellesdeviennentsinombreusesquelesquestionssurgissentàleurtour;d’oùviennentelles?Celam’apousséàuncloisonnementgéographiqueplusidentifiable.1LapremièreconcernelarégiondeMexico,capitaleduMexique.2.Lasecondeoccupelapresqu’îleduYucatanetladéborde.3.LavalléeduMississipinousretrouvonsles«cultures»HopewelletAdena.4.UnensembleregroupésouslenomdecultureAnasazi,quireprésenteleplusimportantsitearchéologiqueprécolombien(plusde3600sites).5LaBasseCalifornieestunexempleparticulierderetraitevoulue,le
peuplePéricu,peuplequin’aapparemmentpasévoluédansletemps.6.LedébutdelaCordillèredesAndes,laculturedeSanAgustin.7.Elles’étireensuiteavecunepopulationincroyablementnombreuse.Cefut,entreautresl’empiredesIncas,desChibchasetdesMuiscasetChavindeHuantar.8.Lesinconnues.9.LesCaraïbes10.L’AmazoneetsonaffluentleXingu,parcequ’iln’yapaseudedéveloppementspectaculairedanscetterégiondifficiled’accès;etpourtant,bienlongtempsaprès,toutrécemmentmême,onadécouvertla«TerreNoire»etlesconséquencesquiendécoulent.11.Dansleprolongementsud,lelongdelarivièreXinguouplusexactementdanssoncourssupérieurondécouvrevers1990dessignesdecivilisation:PiauietleMatoGrosso.12.LeMinasGeraisetLagoaSanta.Cequiparaîtlepluscurieuxdanssondéveloppement,c’estquec’estcettedernièresembletenirlapalmepourl’antérioritéhumaine,jusqu’à50000ans,trèsloindetoutesleshypothèsesformuléesjusqu’àprésent.C’estparquel’onatrouvélesquelettedeLuzia.Ilsemblequ’ilyaiteudespeuplementshumainsfortanciens,maisdisséminéssurtoutungroscentredel’Amérique.Pourmoi,j’avaisévoquéceconstataveclestroiscatastrophescitéesparCayce,lesmigrationsverscecontinents’effectuantprincipalementaveclae 3catastrophe,celan’empêchantpaslesdépartsantérieurs,fortlimitésdeparlescourantsmarinscontrairesetl’éloignementd’AryanetOg,lesdeuxmorceauxéclatésdel’Atlantide.SeulePoséidiaprochedelaFlorideadonnéunemigrationmassiveauderniermoment,c’estàdireàpartirdes10000,lorsdeladisparitiondesgrandsanimaux!!L’Amériquen’enfinitplusdedécouvrirsonpassé.SelonWikipédia,lachronologieestlasuivante:D’aprèslesdernièresthéoriesformuléesparleschercheurs,lepeuplementducontinentaméricainremonteàaumoins20000années.LesPaléoIndienssesontsédentarisésdansleSudOuestdel’AmériqueduNordilyaenviron12000ans.LespréhistoriensontexhumélesoutilslithiquesdecettepopulationsurlecélèbresitedeClovis(SudOuestdesÉtatsUnisauNouveauMexique).Ellechassaitdegrandsanimauxquisesontéteintsrapidement(mammouths…).Aprèsladernièreglaciation(glaciationduWisconsin),leclimatestdevenupluschaudetsec.Lesgrandsempires,lesvoiciclassés(Wikipédia)parordrechronologique,générald’abord,engrisceuxdunord,aumilieuceuxducentrelaMésoAmériqueetceuxdusudenvertbleuetviolet.Ons’aperçoittoutdesuitequelesPaléoIndiensquejeviensdecitercidessussontdéjàbeaucoupplusanciensavec12000ansalorsquelesOlmèquescidessousontàpeine1200ansavantJ.C.Ilestévidentquelesdatesfourniesneseraitcequ’ilyavingtansnesontpluslesmêmesquecellesd’aujourd’hui,etilyadesérieusesrectificationsàopérer.Maiss’arrêterà1200estensoiuneaberration,sachantqu’ilyadestempsimmémoriauxdepréparationpourqu’unecivilisation«démarre».Enoutre,chaqueempireavaitsembletilsesparticularités:lesOlmèquesdestêtescolossales,lesIncasdesconstructionsantisismiquesincroyablestoutaulongdelaCordillèredesAndes,SanAgustinunestatuairedifférente,lesAztèquesetlesMayasdesconstructionsdevillesgigantesquesauMexique.
Puisdel’AmériqueduSud.
CombienétaientilsquiontdébarquéauxAmériquesetontgénérétoutescescivilisationshumblesoupuissantes,cesgrandsempiresquiontrégnésurtoutlecontinentbienavantquel’Europenes’éveilleégalementsousl’impulsiondeleursfrèresd’infortune.Allez,jedisaumoins5à10millionssurtoutlecontinent.Nepasoublierquetouscespeuplescitésicinesontpaspartisderien,sinonilsn’auraientpaspucroîtreennombre,encivilisation,construire,fairelaguerre,etc.30peuplespour10millions=330000âmespourunseulpeupleet20peuplespour10millions=500000âmes.Justeunaperçupourdonneruneidée,certainesvillesincasoumayasencomptaientdéjà50000.Alors?10millionsquiauraientdébarquéenpresqueunseuljour?Enfin,quoi!Cespeupladesauraientellessurgidunéant?Seraitcedelagénérationspontanée?Commentexpliquerdefaçonautrementsenséeleurapparition,sicen’estundébarquementmassif,agrémentéd’unepénétrationterrestred’autantpluslentequeleterrainétaitinconnu,souventdéfavorablevoiredangereux,ets’ilétaitfavorable,alorslesémigrantss’arrêtaientpourcultiver,seregrouper,reconstruireleursviesetleursfamilles,etc.?Commentimaginerdesdessinsrupestresde10000anssanspréparationaucuneautourd’unecivilisation?Uneseuleréponsesenséepourrépondreàlaquestiondeschercheurs:comments’estpeupléel’Amériquedepuis20000ans?Lesémigrantssesontd’abordimplantéssurlaMésoAmériqueetontpoursuivilelongdelaCordillèredese Andes.Donc,massivementàcompterdela3catastrophe,9600ansavantJ.C.,lespeuplesatlantesvontsedéversersurlaMésoAmériqueets’éparpillerselonlescirconstances.C’estd’ailleurscequej’aiprésentédansmonpremiertome,etsuisobligédereprendrecettecartepourunedémonstrationconvaincante.Selonleterrainrencontréetlesdifficultésdesurviealimentaire,ilsvontprospérersurplaceoupoursuivreversdesrégionsplusclémentes.Ilimportecependantdenoterqu’endehorsdesréalisationsspectaculairesdespeuplesenjaune,ilyad’autresquantitésformidablesmoinsvisiblesettoutaussiimpressionnantesdemigrantsquivontremonterlesfleuvescommeleMississipiMissourietl’Amazonequivalescacherentotalitédanssesforêtsimpénétrables.LeBrésil,leMatoGrosso,PedraFuradaetd’autressontentraindelivrernombredesecrets.
CeuxquisontsurlepourtourdugolfeduMexiqueetdelamerdesAntillesvontsedéveloppertrèsrapidement;lesautres«enjaune»vontseréfugierdansleshauteursdelaCordillèredesAndes,avecdegrossescontraintes,notammentaveclesvolcans.Ilsmettrontdesmillénairesàseconstituer,puisàsefairelaguerreetutiliserlesautresenesclavage.Enbleu,lesdécouvertescommencentàs’accumuler.Lesdébarquementsontêtrevraimentspectaculairespourconstaterquecertainescitéscomptaientjusqu’à20000âmesouplus,apprendrequel’onutilisait60000personnespourconstruireunecité,etc.Enmettanttouscespeuplesensemble,jenepeuxquem’étonneretesquissercedébarquementmassifde10millionsdepersonnes.Leschiffrespeuventparaîtreexcessifs,maisilnefautpasoublierlescontextesetserappelerqueledéveloppementetl’amorced’unecivilisationnécessitentdenombreuxsiècleset/oumillénaires,cequiétaitlecas.Vousallezleconstaterdanslesdifférentesmonographies,deschiffressontdonnésparquelquesauteurs,celalaisseàpenser…
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.