La tragédie des lycéens parisiens résistants

De
Publié par

Le 6 Juin 1944, les troupes anglo-américaines débarquent en Normandie. Le 10 juin, dans l’après-midi, se joue le drame le plus effroyable de l’occupation nazie en France. A Oradour-sur-Glane, 642 habitants sont brûlés vifs ou fusillés, victimes de la barbarie des SS de la division Das Reich qui remonte vers le nord. Ce même jour, à 250 km du village limousin, en Sologne, dans les fermes du By, de Cerfbois et de Grandbois, une autre tragédie se déroule, visant des lycéens et quelques étudiants.
En route pour renforcer les maquis de Corrèze, 41 jeunes résistants parisiens, membres du réseau Thermopyles, sont fusillés par la Gestapo ; quinze autres mourront en déportation, ainsi que deux propriétaires qui les avaient hébergés ; en tout, 58 victimes.

Quelque 70 ans après, ce livre présente et analyse les faits. Il en relate également les suites judiciaires de l’Après-guerre : les procès des agents français de la Gestapo et la recherche des responsables nazis en fuite, notamment le Kommandeur Fritz Merdsche, le Barbie orléanais.
Publié le : vendredi 30 mai 2014
Lecture(s) : 1
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782368000144
Nombre de pages : 166
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
La tragédie des lycéens parisiens résistants
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.