La Véritable Histoire du Régime de Vichy

De
Publié par

« Périgourdine depuis plus de dix générations, ma famille a oeuvré pour la défense de la République. Mon engagement militant personnel pour les droits de l'homme date de plus de vingt ans. Dans ce contexte, j'ai participé au procès de Maurice Papon dans le soutien actif des parties civiles. Mon adhésion aux associations pour le droit et devoir de mémoire s'exprime dans cette recherche permanente de la vérité sur la Deuxième Guerre mondiale.

Au nom de tous les miens, et par l'information orale de cette histoire politique du régime de Vichy et de tous les problèmes à la Libération, je ne pouvais pas rester passif devant ces événements. »


La patience est une vertu. Ce livre est construit à partir d'archives du régime de Vichy. Tous les documents sont de véritables informations pour les nouvelles générations. Erick Labrousse a mis plus de quinze ans pour les rassembler, dans le but d'en faire une oeuvre pour la recherche de la vérité et lutter contre l'oubli.


Publié le : samedi 1 janvier 2005
Lecture(s) : 50
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 2952384304
Nombre de pages : non-communiqué
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Je dédie ce livre à toutes les femmes et à tous les hommes épris dÉgalité et de Fraternité
Il faut toujours être un homme qui lutte debout avec ses idées et ses propres connaissances de la vie ; même si elles ne sont pas forcément une source légitime issue dune espèce de pensée majoritaire souvent baptisée pensée unique.
La République est faite didées et surtout dutopies, mais le rêve est le dessein dun grand projet républicain où tous les Hommes seront libres de toutes les formes desclavage Brisons les chaînes monétaires qui assouvissent les femmes et les hommes au détriment de lêtre humain, qui vivent sous le joug de la pression économique. Le Projet économique du Comité National de la Résistance était un grand dessein pour notre ave-nir face à cette économie de la terreur et de lobscurité qui demeure rampante comme un serpent monétaire
Nous faire croire que tout était dur et voire même une répression active sur la population démontre une avanie vis-à-vis de lHistoire. Pourquoi navoir jamais fait de recherche sérieuse sur cette période économique et répressive vis-à-vis des ennemis du régime de Vichy ?
Ma famille a uvré pour cette liberté et aujourdhui je porte la flamme de cette valeur qui doit éclairer le cur des femmes et des hommes.
Cette flamme reste vacillante devant la haine et le mépris de notre propre orgueil éphémère et légoïsme est aujourdhui un fléau de cette valeur. Les hommes politiques ont bien évidemment leur fardeau dans cette réalité
Mon plus beau symbole est davoir réussi à faire interdire en France le billet de 200 Francs à lef-figie des frères Lumière auprès de Jacques Chirac, Président de la République française La suppression en 1992 par mon biais en Dordogne des immatriculations SS sur les plaques minéralogiques fera école par la suite dans dautres départements français.
LA FRANCISQUE
Insigne distinctif, imaginé par Bernard MESTREL et décerné aux hauts fonctionnaires et aux proches du Maréchal PÉTAIN. Décoration créée par larrêté du 26 mai 1941 et la loi du 16 octobre 1941, pour récompenser les services rendus à lÉtat français ou au Maréchal PÉTAIN. Accordé par un Conseil de la Francisque par le Grand Chancelier de la Légion dHonneur er (décret du 1 janvier 1942) et composé de 12 membres désignés par le Chef de lÉtat. Le titulaire de cette décoration prêtait ce serment : « Je fais don de ma personne au maréchal Pétain comme il a fait don de la sienne à la France. Je mengage à servir ses disciplines et à rester fidèle à sa personne et à son uvre. » Il devait présenter des garanties morales incontestées et remplir les conditions suivantes : 1. Avant guerre, avoir pratiqué une action nationale et sociale et conforme aux principes de la Révolution finale. 2. Manifester depuis la guerre un attachement actif à luvre et à la personne du Maréchal. 3. Avoir de brillants états de service militaires ou civiques.
Pour obtenir la Francisque, il fallait des références, deux parrains et une enquête de moralité. La décision était prise par le Conseil siégeant deux à trois fois par mois au pavillon Sévigné. Il y a eu 1 700 titulaires lors de la publication des statuts (31 juillet 1942) et 2 600 en 1944. On trouvera Pierre Fresnay, René et Edmond Giscard dEstaing, Raymond Marcellin. François Mitterrand, Jean-Louis Tixier-Vignancour, Raymond Tournoux, Auguste Lumière N°1435.
EMBLÈME : dessiné par le joaillier-orfèvre, Bernard Ehret en octobre 1940, il représentait la Hache à deux têtes dite « francisque », arme quutilisaient les guerriers gaulois.
Voici un liste arrêtée fin février 1942, parue auJ.O. parmi 2 000 noms cités
ABRAM Paul, agent métallurgiste, Bergerac (24) ALLEMENDOU Pierre, avocat, Bordeaux ALYPE Pierre, Préfet, Bordeaux AMADIEU Lucien, frigoriste, Panazol (Haute-Vienne) ARFELL Jean-Louis, étudiant, Pont-de-la-Maye, Bordeaux ARNAL Pierre, cadre Saint-Gobain, Saint-Amand-de-Belvés (24) AUBE Pierre, mission de la jeunesse, Préfecture, Limoges BARIL Maurice, agriculteur, Maire de Clairac (47) BAZERT Léon, chirurgien, Limoges BENTEGEAT Jacques, médecin, Bordeaux BERGER Pierre, Préfet de la Haute-Vienne BERNIER Guy, délégué main-duvre, Mérignac BOIREAU Jean, négociant, Bordeaux CANTORNE Gaston, médecin, Bordeaux CHABRELY Léon, artisan, Limoges CHANTEGREIL Lucien, boucher, Bordeaux
24
CHICOT Pierre, inspecteur SNCF, Limoges DAUZATS Adrien, avocat, Bordeaux DELMASURE Adolphe, propriétaire, La Réole DUPRAT Jean, professeur de sciences, Bordeaux DUSSARTRE Eloi, professeur, Limoges ESTEBE Paul, cabinet du Maréchal, Bordeaux FALLER Eugène, Sous-Préfet, Limoges GRAND Jean, chapelier, Périgueux HENRIOT Philippe, agriculteur, journaliste, Eynesse (33) HENRY Marc, délégué à la Jeunesse, Château-Lévêque (24) JACQUAND Pierre, Officier supérieur, Limoges JEAN-FAURE André, Inspecteur camps dInternement, Mussidan (24) LEBLANC Aimé, directeur Alsthom, Bordeaux LEGRAND Louis, cadre ministère de la Justice, Bordeaux LACQUIEZE Emile, avocat, Bordeaux LACROIX Jean, Maire de Nieul, Haute-Vienne LAGARRIGUE (de) Étienne, industriel, Gradignan (33) LAMBIGNIERE Marcel, délégué à la Famille, Bordeaux LEMOINE Jean, Préfet régional, Limoges MARZOLF Jean, Intendant de Police, Limoges MAURIAC Pierre, Doyen de la faculté de Médecine, Bordeaux MATHAREL Renaud, fonctionnaire, Saint-Julien, Haute-Vienne PELGRE Marie, négociant, Bordeaux PESME Gérard, Contrôleur des réfugiés, Bordeaux PHILIP Gilbert, Propriétaire, Villenave-de-Rions (33) PIQUOT Raymond, éditeur, Bordeaux PONTAUT Jean, négociant, Périgueux REBELL Paul, Général de réserve, Périgueux REIGE Georges, chef de cabinet du Préfet, Bordeaux RIALS Henry, négociant, Périgueux SABATIER Maurice, futur Préfet de Régional.
25
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.