La vie insolite de nos ancêtres

De
Publié par

Savez-vous que les gens n'avaient pas de noms de famille au Moyen-Âge ? Que l'on trouvait des prostituées dans les cimetières ? Que la pomme de terre était considérée comme la plante du diable ? Que l’arracheur de dents avait toujours une troupe de musiciens pour étouffer les cris de douleur ? Que jusqu’à la Révolution, on utilisait aussi le sel… en suppositoire ? Et pourquoi comprimait-on dans des bandages le visage des enfants à la naissance ? Autant de faits authentiques qui nous semblent souvent étranges, presque incroyables. Depuis le Moyen Âge jusqu'au début du vingtième siècle, ce livre raconte l'étonnante vie quotidienne de nos aïeux. Un voyage insolite et amusant à travers l’histoire et les coutumes propres à chaque époque, souvent loin, très loin, des clichés et des idées reçues... Anecdotes et histoires insolites sur la vie quotidienne de nos ancêtres.
Publié le : mercredi 24 avril 2013
Lecture(s) : 11
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782824640327
Nombre de pages : 288
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Savez-vous que les gens n'avaient pas de noms de famille au Moyen-Âge ? Que l'on trouvait des prostituées dans les cimetières ? Que la pomme de terre était considérée comme la plante du diable ? Que l’arracheur de dents avait toujours une troupe de musiciens pour étouffer les cris de douleur ? Que jusqu’à la Révolution, on utilisait aussi le sel… en suppositoire ? Et pourquoi comprimait-on dans des bandages le visage des enfants à la naissance ? Autant de faits authentiques qui nous semblent souvent étranges, presque incroyables. Depuis le Moyen Âge jusqu'au début du vingtième siècle, ce livre raconte l'étonnante vie quotidienne de nos aïeux. Un voyage insolite et amusant à travers l’histoire et les coutumes propres à chaque époque, souvent loin, très loin, des clichés et des idées reçues... Anecdotes et histoires insolites sur la vie quotidienne de nos ancêtres.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

M'as-tu vu?

de le-nouvel-observateur

Légendes autochtones

de les-editions-du-chardon-bleu

suivant